Le Saviez-Vous ► 17 aliments «santé», mais caloriques ou peu nutritifs


Bien des aliments cité ci-bas, sont bon pour la santé, sauf que ceux préparer par les industries alimentaires, ajoutent des additifs, beaucoup de sucre et de sel et peu d’aliments sains.

Nuage


17 aliments «santé», mais caloriques ou peu nutritifs

Aliment santé : les barres énergétiques faibles en sucre.ALEXEILOGVINOVICH / SHUTTERSTOCK


Sélection du Reader’s Digest

Vous croyez que ces aliments «santé» vous aident à perdre du poids ou à bien vous nourrir? Soit parce qu’ils sont très caloriques ou peu nutritifs, ces aliments ne sont pas aussi bons que vous ne le croyez.


Vous croyez que ces aliments «santé» vous aident à perdre du poids ou à bien vous nourrir? Soit parce qu’ils sont très caloriques ou peu nutritifs, ces aliments ne sont pas aussi bons que vous ne le croyez.


Des galettes végé contenant beaucoup d'additifs sont peu nutritivesMARGOUILLAT PHOTO / SHUTTERSTOCK

Des galettes végé contenant beaucoup d’additifs sont peu nutritives

Les galettes végés, qui sont un choix régime pour ceux et celles qui essaient de couper les viandes, peuvent être bonnes pour la santé. Mais beaucoup des versions transformées et congelées contiennent plus d’additifs – utilisés pour créer cette texture de burger – que les légumes réels, a expliqué la nutritionniste Lona Sandon à WomansDay.com. Pour vous assurer que votre galette végé regorge de vrais bons légumes, Lona Sandon vous conseille de vérifier la liste des ingrédients pour vous assurer que les légumes sont bien répertoriés tout en haut.

Aliment santé : les tranches de dinde faibles en sodium.OLGA NAYASHKOVA / SHUTTERSTOCK

La dinde emballée n’est pas vraiment un aliment santé

Oui, la dinde est une bonne protéine maigre, et dans un sandwich de grains entiers avec de la laitue, des tomates et d’autres légumes, ce n’est pas un mauvais choix de lunch. Ici, le coupable, c’est le sodium; une portion de 55 g (2 oz) de certaines marques contient presque un tiers de la limite recommandée de sodium, selon CookingLight.com. Option santé : achetez des tranches de dinde faibles en sodium (recherchez moins de 350 mg de sodium par portion de 55 g/2 oz) ou du rôti de dinde que vous trancherez vous-même.

Aliment santé : les barres énergétiques faibles en sucre.ALEXEILOGVINOVICH / SHUTTERSTOCK

Des barres énergétiques dites santé sont très caloriques

Félicitez les génies du marketing qui ont trouvé le moyen de vendre des aliments « santé » qui contiennent plus de sucre et de calories que certaines barres de friandises!

« Les barres protéinées sont essentiellement des substances chimiques transformées », a dit sur iVillage.com le Dr Garth Davis, chirurgien spécialiste de l’obésité à la Clinique Davis de Houston (Texas) et auteur d’un livre sur la chirurgie bariatrique.

Si vous allez en manger, choisissez celles qui ont moins de 200 calories et moins de 20 g de sucre par portion, recommande WomansDay.com. Très important aussi : lisez les étiquettes pour choisir les barres qui ont aussi peu d’ingrédients que possible. Certaines marques comme KIND et Larabar contiennent seulement des noix, des fruits secs et des graines.

Aliment santé : un muffin fait maison faible en sucre et en matière grasse.BRENT HOFACKER / SHUTTERSTOCK

Les muffins au son sont riches en gras et caloriques

Simples et humbles, les muffins au son semblent être les héros du petit déjeuner. Mais alors que le son lui-même est une bonne source de fibres de grains entiers, il devient beaucoup moins nutritif lorsqu’il est cuit dans un muffin avec plein de sucre, de farine et de gras.

« Selon sa taille, un muffin au son peut avoir plus de calories et de sucre qu’un beigne », a dit la nutritionniste Joan Salge Blake, auteure du livre Nutrition & You, à WomansDay.com.

Si vous avez vraiment envie d’un muffin, faites-le vous-même en suivant une recette à base de farine de blé entier et en remplaçant le beurre par de la compote de pommes.

Aliment santé : le pain à la farine de blé non blanchie.CHAMILLE WHITE / SHUTTERSTOCK

Le pain multigrains contient parfois très peu de fibres et s’avère peu nutritif

Les mots « multigrains », « blé » ou « 7 grains » sont parfois trompeurs, explique CookingLight.com. Beaucoup de pains marqués de cette façon contiennent en fait des grains raffinés, sans les fibres des grains entiers qui peuvent faire monter votre glycémie plus rapidement après en avoir mangé, et vous donner des fringales. Achetez votre pain de façon plus intelligente! Si la première farine qui figure sur l’étiquette est raffinée (cherchez les mots « blanchis » ou « farine de blé enrichie non blanchie »), il ne s’agit pas d’un produit de grains entiers.

Aliment santé : le gruau fait maison.VLADISLAV NOSEEK / SHUTTERSTOCK

Le gruau instantané aromatisé n’est pas une option santé

C’est du grain entier, un choix de petit déjeuner sain et facile à faire, auquel vous pouvez ajouter des petits fruits, des graines de lin et des noix qui sont très santé. Alors qu’est-ce qui ne va pas avec le gruau d’avoine? Eh bien, les sachets aromatisés contiennent plus de sucre, et de sodium que les flocons d’avoine ou l’avoine épointée naturels, note Prevention.com. Une meilleure solution : coiffez du gruau ordinaire de fruits frais ou d’un peu de miel.

Le beurre d'arachide allégé est riche en sucreFORTYFORKS / SHUTTERSTOCK

Le beurre d’arachide allégé est riche en sucre

Oui, le gras des noix est bon pour vous! Une étude récente de Harvard a trouvé que les personnes qui mangeaient 30 g (1 oz) de cacahuètes par jour, soit l’équivalent d’une petite poignée, diminuaient leur risque de décéder de 20 % par rapport à celles qui n’en mangeaient pas. Par ailleurs, si vous comparez l’étiquette de beurre d’arachide régulier et avec moins de gras, vous verrez que le nombre de calories est à peu près égal. La différence, note CookingLight.com, c’est que la version allégée ajoute du sucre pour compenser le manque de gras. Donc, choisissez le type régulier qui contient des gras et permet de mieux calmer les fringales, et tenez-vous-en à 1 à 2 c. à soupe par portion.

Le couscous n'est pas bon pour la santéANASTASIA_PANAIT / SHUTTERSTOCK

Le couscous n’est pas bon pour la santé

Ce grain d’allure exotique, qui semble être un accompagnement vertueux, n’en est pas un. Le couscous est plutôt une pâte minuscule – un grain raffiné semblable aux pâtes blanches, selon BestHealthMag.com. Recherchez le couscous de blé entier, ou choisissez un grain entier comme le quinoa, qui sont riches en fibres.

Les sushis ne contiennent que très peu de fibres et de légumesGRAFVISION / SHUTTERSTOCK

Les sushis ne contiennent que très peu de fibres et de légumes

Du poisson frais, sans sauce – un aliment santé, n’est-ce pas? Nous avons tendance à manger beaucoup de sushis pour nous sentir rassasiés, et ces roulés contiennent surtout du riz et très peu de légumes. Selon la nutritionniste Rachel Beller de The Biggest Loser, un rouleau californien est l’équivalent de deux sandwichs au simili crabe. Un rouleau de thon épicé correspond à un sandwich et demi de thon à la mayonnaise. Une meilleure solution : demandez des rouleaux enveloppés dans du concombre ou avec moins de riz et apaisez votre faim avec une salade très protéinée à l’edamame.

Aliment santé : les craquelins de riz sont peu nutritifs.MMKARABELLA / SHUTTERSTOCK

Les craquelins de riz sont peu nutritifs

Légers et aériens, les craquelins et les gâteaux de riz sont le cliché par excellence d’une collation. Mais ils manquent de fibres et peuvent contenir beaucoup de sodium, fait remarquer BestHealthMag.com. Par ailleurs, les craquelins de riz sont en fait denses sur le plan des glucides : ils ont un ratio élevé de grammes de glucides par rapport à leur poids. (Les aliments « denses » en glucides peuvent modifier l’équilibre de votre flore intestinale et déclencher l’inflammation.) Un craquelin de riz ordinaire ne pèse que 9 g, mais 80 % de ceux-ci sont des glucides. En comparaison, une petite pomme de terre – beaucoup de gens pensent que c’est un « mauvais » glucide – pèse 170 g, mais les glucides ne représentent que 23 % de ce poids.

Le lait de riz n'est pas l'aliment santé que vous croyezRIMMA BONDARENKO / SHUTTERSTOCK

Le lait de riz n’est pas l’aliment santé que vous croyez

À moins qu’il ne soit enrichi, le lait de riz est « simplement de l’eau de riz, naturellement riche en glucides et pauvre en protéines et en calcium », a dit à Prevention.com la nutritionniste Bethany Thayer, directrice du Centre pour la promotion de la santé et la prévention des maladies au Henry Ford Health System, à Detroit.

Si vous pouvez manger des produits laitiers, vous feriez mieux de boire du lait de vache biologique écrémé, qui contient du calcium, du potassium, des vitamines A, D et B12, de la riboflavine et du magnésium. Les laits de soja et d’amande sont les meilleurs substituts des produits laitiers.

Aliment santé : le mélange montagnard fait maison.IGORS RUSAKOVS / SHUTTERSTOCK

Le mélange montagnard n’est pas très nutritif

La plupart des nutritionnistes vont conseiller de prendre des collations comprenant à la fois des glucides, des protéines et des fibres pour une énergie soutenue; un mélange montagnard semble être le parfait exemple. Mais les versions commerciales regorgent souvent d’ajouts qui ne sont pas aussi nutritifs qu’on voudrait, comme des raisins secs enrobés de « yogourt », des chips de banane frite, des bâtonnets de sésame ou des noix salées, selon DrOz.com. Préparez vous-même un mélange santé contenant principalement des noix et des graines, du chocolat noir et des fruits secs.

Aliment santé : les bretzels ne sont pas un choix sain.SHARAF MAKSUMOV / SHUTTERSTOCK

Les bretzels ne sont pas un choix sain

Avec moins de calories et de grammes de lipides que la plupart des croustilles, les bretzels semblent bons pour la santé. Mais « presque toutes les marques de bretzels sont fabriquées à partir des mêmes ingrédients de base : farine blanche (farine de blé dépouillée de ses nutriments et de ses fibres), levure, sel et peut-être un peu d’huile végétale ou de sirop de maïs, selon la nutritionniste Joy Bauer sur Today.com. Il est évident, d’après la liste des ingrédients, que cette collation populaire est à peu près dépourvue d’éléments nutritifs. »

Bauer recommande de chercher une marque faite avec de la farine de blé entier ou de manger à la place des craquelins de grains entiers, des croustilles de soja ou du maïs soufflé.

Aliment santé : évitez les roulés et pâtes à l’épinard.NITR / SHUTTERSTOCK

Les roulés et pâtes à l’épinard ne sont pas de bons choix pour la santé

Ne laissez pas la teinte verte vous tromper.

« La quantité réelle d’épinards dans ces tortillas est ces pâtes est infime par rapport à ce que vous obtiendriez si vous aviez ajouté vous-même des épinards aux roulés ou aux pâtes », selon la diététiste Sarah Haan sur SparkPeople.com.

Mangez des pâtes et des tortillas de grains entiers, en ajoutant des feuilles d’épinard frais pour avoir les vitamines du complexe B, les fibres, le fer et le calcium que ce légume vert feuillu contient.

Aliment santé : les chips de banane sont caloriques.FRANTISEK KECLIK / SHUTTERSTOCK

Les chips de banane sont caloriques et peu rassasiantes

Peu importe comment vous les coupez, elles sont inférieures à leur source originale, selon iVillage.com. Une banane nature vous offre des fibres, du potassium, de la vitamine C et moins de calories et de gras. Une portion de 30 g (1 oz) de ces chips peu rassasiantes, qui sont frites, a environ 150 calories, alors qu’une banane moyenne n’en a que 105.

Aliment santé : évitez les fèves au four.ZIASHUSHA / SHUTTERSTOCK

Les fèves au four ne sont pas un choix santé

Les fèves sont bonnes pour la santé.

Les fèves au four en revanche « sont un mélange désordonné d’haricots pinto, de sucre, de sirop et de mélasse avec un nombre de calories inutilement élevé », a dit la nutritionniste Rania Batayneh iVillage.com.

Ajoutez simplement des haricots pinto ou rognons ou des pois chiches, cuits nature, pour relever salades et plats de pâtes.

TERI VIRBICKIS/SHUTTERSTOCK

Le thé vert en bouteille n’est pas bon pour la santé

Vous buvez une boisson santé bourrée d’antioxydants ou l’équivalent de l’eau sucrée? Un rapport de ConsumerLab.com l’été dernier a révélé que certaines marques de thé en bouteille ne contenaient presque aucun EGCG, l’antioxydant puissant lié à la prévention du cancer et à la perte de poids ou des quantités beaucoup plus faibles que ce qui est revendiqué sur l’étiquette.

« Si vous êtes à la recherche d’une boisson sucrée, rafraîchissante, allez-y pour du thé en bouteille, a déclaré la nutritionniste Conner Middelmann-Whitney sur PsychologyToday.com. Mais si vous buvez du thé pour diminuer votre risque de cancer, de maladies cardiaques, d’ostéoporose et de plein d’autres affections dégénératives, faites infuser votre propre thé ».

https://www.selection.ca/

Le Saviez-Vous ► Top 5 des thés les plus bus dans le monde


Personnellement, je suis plus café que thé, mais c’est breuvage intéressant quand le thé est de bonne qualité.
Nuage

 

Top 5 des thés les plus bus dans le monde

 

    Le thé est la boisson la plus populaire dans le monde. Il n’y a pas un, mais des thés. Voici cinq variétés sélectionnées parmi celles qui sont les plus couramment consommées.

    CE QU’IL FAUT RETENIR

  • Le théier est à l’origine des thés noir, vert, Oolong et blanc.

  • Le rooibos, ou thé rouge, est issu d’une plante différente.

  • Le thé apporte des molécules antioxydantes (catéchines).

Chaque jour, nous avons besoin de boire 1,5 à 2 litres d’eau. Une tasse de thé permet de combler une partie de ces apports, tout en variant les plaisirs. Cette boisson est issue de la culture de la plante Camelia sinensis. Mais le terrain, l’environnement et son mode de préparation permettent de définir de nombreuses variétés. Ajoutons aux quatre principaux (thé vert, thé noir, thé Oolong et thé blanc) issus de la même plante, un cinquième, souvent appelé « thé rouge », et provenant d’une autre plante.

Le thé noir

C’est le thé le plus consommé en France et en Angleterre. Une fois cueillies, les feuilles de thé sont séchées, roulées et fermentées. Cette dernière étape libère les arômes et modifie la couleur des feuilles, lesquelles sont à nouveau séchées et triées. En infusion, il présente une couleur sombre. Il est aussi commercialisé, parfumé avec des fruits séchés (orange), des fleurs (jasmin) ou des huiles essentielles (bergamote).

Le thé vert

La principale différence entre le thé vert et le thé noir est que pour le premier, les feuilles ne subissent pas de réactions de fermentation. Après la récolte, elles sont traitées à la vapeur et séchées. Ce chauffage permet d’inactiver des enzymes, ce qui évite la fermentation et maintient la couleur verte des feuilles. Après infusion, ce thé présente une couleur claire, plutôt jaune. Du point de vue de ses bénéfices pour la santé, il est connu pour contenir plus de polyphénols (notamment des catéchines) que le thé noir et il apporterait moins de caféine. Le thé vert est souvent présenté comme un atout minceur en raison de son contenu en catéchines. Mais une consommation élevée peut aussi exposer à des risques, en raison du contenu en fluor et en aluminium.

Les feuilles de thé vert ne sont pas fermentées et conservent leur couleur verte. © funny face, Fotolia

Les feuilles de thé vert ne sont pas fermentées et conservent leur couleur verte. © funny face, Fotolia

Le thé blanc

Pour ce thé, ce sont les bourgeons blancs et les pointes des jeunes feuilles qui sont utilisées. Plus rare, il est généralement plus coûteux à l’achat. Il contient moins de fluor que le thé noir, ce qui est un avantage : en effet, le théier en accumule beaucoup, les jeunes feuilles en renferment donc moins.

Le thé Oolong

Le Oolong, aussi appelé par les Chinois thé bleu, est en quelque sorte intermédiaire entre le thé vert et le thé noir, car il est seulement en partie fermenté. Son goût rappelle plus celui du thé noir, il est donc moins amer que le thé vert. Il présente aussi certains avantages santé de ce dernier : ainsi, une étude de 2011 a montré que les personnes qui en boivent ont un risque réduit de décès par maladie cardiovasculaire.

Le thé rouge (ou rooibos)

Le terme de rooibos est un mot afrikaans (langue parlée en Afrique du Sud) signifiant « buisson rouge ». Les rooibos utilisent des plantes du groupe d’Aspalathus. Seule l’espèce Aspalathus linearis est cultivée. Issu d’Afrique du Sud, ce thé est connu pour être riche en antioxydants. Il est dépourvu de théine.

http://www.futura-sciences.com

Un composé de thé vert pourrait améliorer l’état de certains trisomiques


Le thé vert contient un composé qui stimule la capacité intellectuelle de ceux atteints de la trisomie 21. La recherche semble prometteuse, des études sont encore à venir
Nuage

 

Un composé de thé vert pourrait améliorer l’état de certains trisomiques

 

Un composé de thé vert associé à une stimulation spécifique ont permis... (ARCHIVES AFP)

ARCHIVES AFP

Un composé de thé vert associé à une stimulation spécifique ont permis d’améliorer certaines capacités intellectuelles de patients trisomiques, selon les résultats d’un essai clinique préliminaire publiés mardi dans la revue médicale britanniqueThe Lancet Neurology.

«Bien qu’il ne s’agisse pas d’un traitement curatif, c’est la première fois qu’un traitement montre quelque efficacité dans ce syndrome» souligne une équipe de chercheurs de Barcelone qui a réalisé l’essai sur 84 trisomiques âgés de 16 à 34 ans.

La trisomie 21 ou syndrome de Down est une anomalie chromosomique qui entraîne notamment des déficiences intellectuelles variables chez les personnes atteintes, environ une sur 1000 dans le monde. Aucun traitement curatif n’existe à l’heure actuelle.

Mais grâce à un suivi médical adapté, l’espérance de vie médiane des trisomiques dépasse aujourd’hui 50 ans dans les pays développés.

Les chercheurs ont utilisé un des anti-oxydants du thé vert, l’épigallocatéchine gallate (EGCG), en raison de sa capacité potentielle à inhiber la surexpression d’un des gènes présents dans le chromosome 21 (DYRK1A).

Ce gène est lié à la plasticité cérébrale (capacité d’adaptation cérébrale) et à certaines capacités intellectuelles.

Selon le Dr Rafael de la Torre, les patients traités pendant 12 mois avec l’épigallocatéchine gallate combiné à une stimulation cognitive ont vu certaines de leurs capacités intellectuelles (notamment la mémoire de reconnaissance visuelle) améliorées par rapport à ceux qui n’avaient reçu qu’un placebo.

L’effet persistait encore six mois après le traitement.  Les chercheurs espèrent confirmer leurs résultats en testant la molécule sur des enfants dont la plasticité cérébrale est plus grande.

Plusieurs spécialistes ont pour leur part salué l’intérêt de l’étude tout en restant prudents, soulignant notamment les difficultés à mesurer les bénéfices intellectuels chez les patients.

Le Dr Marie-Claude Potier, de l’institut du Cerveau et de la moelle (ICM) à Paris, a pour sa part mis en garde contre «toute automédication avec du thé vert car les différentes variétés contiennent des quantités différentes de la substance clé».

Elle insiste également sur la nécessité de faire des études de toxicité avant de poursuivre les recherches sur ces produits.

http://www.lapresse.ca/

Le Saviez-Vous ► L’heure du thé à travers le monde


Je ne crois pas que les Québécois soit de grands amateurs de thé comme la Chine, le Maroc, l’Inde et autres pays. Cependant, le thé vendu en feuille de différentes saveurs gagne de plus en plus d’adepte. C’est un goût très différents des thés vendus en pochette
Nuage

 

L’heure du thé à travers le monde

 

Comment prenez-vous votre thé? La question apparaît simple, mais ce choix individuel a souvent une connotation culturelle. Le thé est la boisson la plus consommée à travers le monde après l’eau; or tous les habitants de la planète ne consomment pas leur thé avec du lait et du sucre. Dans certains pays, le thé vert est beaucoup plus commun que le thé noir. Dans certaines régions, c’est plutôt le thé glacé qui a la faveur du public. Alors voici un tour d’horizon des différentes manières de consommer le thé.

Royaume-Uni

Le thé noir est un trait marquant de la culture britannique. Bien que le Royaume-Uni n’en soit pas un producteur, ses résidents le consomment depuis que la princesse Catherine de Bragance l’a popularisé auprès de la famille royale au 17e siècle. Les Britanniques aiment infuser leur thé noir dans un sachet ou un tamis, puis le servir avec un peu de lait et du sucre en option.

Japon

Le thé vert est sans contredit le plus apprécié des Japonais. Sa saveur est souvent rehaussée d’une touche de riz noir grillé. La culture japonaise se distingue par ses cérémonies de thé traditionnelles, dans lesquelles le thé vert en poudre (matcha) est servi selon un rituel précis. Bien que les Japonais soient fiers de cet héritage, leur usage quotidien consiste à boire le thé dans de petites tasses en mangeant une collation de mi-journée.

Chine

Aucun pays ne consomme autant de thé que la Chine, puisque cette boisson fait partie des mœurs locales depuis des milliers d’années. Plusieurs variétés se disputent la faveur du public, dont le thé vert, noir, blanc, Oolong et au jasmin. Les salons de thé sont omniprésents dans toutes les régions du pays, et le thé y est la plupart du temps consommé chaud, sans lait ni sucre.

Hong Kong

Les résidents de Hong Kong apprécient la plupart des variétés de thé chinois, mais leur spécialité est le « bas de soie ». Cette boisson froide composée de thé noir et de lait condensé tire son nom de la membrane servant à filtrer le liquide, dont la texture rappelle les bas de soie féminins.

Inde

Les Indiens ne se contentent pas de boire beaucoup de thé; ils figurent aussi au deuxième rang des plus grands producteurs mondiaux derrière la Chine. Le Chai Masala (thé noir servi avec du lait, du sucre et des épices telles que le gingembre, la cannelle et la cardamome) est une préparation dont ils raffolent.

Maroc

Le thé marocain, aussi appelé thé à la menthe du Maghreb, est un type de thé vert dans lequel baignent de nombreuses feuilles de menthe. Cette boisson sucrée est versée dans de petits verres transparents à partir d’une théière argentée tenue à bonne hauteur.

Sud des États-Unis

Les Américains consomment le thé de plusieurs manières, mais les résidents du Deep South ont une prédilection pour le thé glacé au citron, une boisson relativement corsée et sucrée à laquelle ils ajoutent un soupçon de bicarbonate de soude afin de couper l’amertume.

Turquie

Les Turcs sont les champions mondiaux de la consommation de thé par habitant. Le thé turc (cay) est une infusion très forte, servie sans lait mais avec deux cubes de sucre dans des verres traditionnels en forme de tulipe.

Tibet

Le thé au beurre, aussi appelé Po Cha, fait partie de la culture tibétaine depuis plusieurs siècles. Il doit être infusé assez longtemps (jusqu’à une demi-journée) afin de prendre une couleur foncée. On y ajoute du beurre de yak afin de fournir au consommateur les éléments nutritifs et l’énergie dont il aura besoin pour affronter le rude climat montagneux de la région.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Le fer et le thé vert ne font pas bon ménage


Cette étude me fait penser aux pamplemousses qui diminuent l’effet de certains médicaments. Ici c’est le thé ver qui pourraient annuler l’effet du fer s’il était pris en même temps
Nuage

 

Le fer et le thé vert ne font pas bon ménage

 

Green Tea in a White Teacup / A Girl With Tea via Flickr CC License by.

Green Tea in a White Teacup / A Girl With Tea via Flickr CC License by.

Repéré par Peggy Sastre

 

À peu près tout le monde connaît les effets bénéfiques sur la santé du thé vert, dus notamment à ses antioxydants utiles dans la prévention des maladies inflammatoires, cardiaques, métaboliques, voire de certains cancers. Le thé vert est en effet riche en catéchines et plus particulièrement en Epigallocatéchine gallate (EGCG), un antioxydant 25 à 100 fois plus efficace que les vitamines C et E.

Mais attention à la manière dont vous le buvez –et, surtout, aux aliments qui accompagnent votre théière. Une récente étude, menée sur un modèle animal de maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), laisse entendre que le thé vert, s’il est consommé en même temps que des aliments ou des suppléments riches en fer, perd de son activité antioxydante. Un mauvais mélange particulièrement délétère chez les personnes souffrant de MICI, vu que l’EGCG permet d’atténuer leurs poussées inflammatoires.

«Si vous buvez du thé vert lors d’un repas riche en fer, le composé principal du thé [l’EGCG] va se lier au fer», déclare ainsi Matam Vijay-Kumar, chercheur en sciences nutritionnelles à l’Université de Penn State et coauteur de l’étude en passe d’être publiée dans The American Journal of Pathology.

En temps normal, l’ECGC inhibe lamyéloperoxidase, une enzyme pro-inflammatoire secrétée par les globules blancs. Liée au fer, l’ECGC n’a plus d’effet sur l’enzyme et perd ainsi son potentiel anti-inflammatoire et anti-oxydant.

Le problème, c’est que les personnes souffrant de MICI se voient souvent prescrire du fer pour pallier l’anémie que peut induire leur maladie. Dans ce cas, prendre ses comprimés en même temps qu’une tasse de thé vert risque de se révéler contre-productif: le fer et la catéchine vont se lier l’un à l’autre et annuler réciproquement leurs effets.

Beng San Yeoh, l’auteur principal de l’étude et chercheur en immunologie, précise:

«Les bénéfices du thé vert dépendent de la biodisponibilité de ses composants actifs. L’important, ce n’est pas uniquement ce que nous mangeons, mais aussi le moment où nous mangeons et ce que nous pouvons manger au même moment.»

Au rayon des aliments riches en fer, on compte la viande rouge, les mollusques (huîtres, palourdes), les lentilles ou encore les légumes-feuilles comme les épinards ou le kale. 

http://www.slate.fr/

Une jeune fille développe une hépatite à cause du thé vert


Faire des achats en ligne surtout pour des produits combustibles, c’est parfois risqués, surtout quand ces produits viennent d’un pays étranger et écrit dans une autre langue sans traduction
Nuage

 

Une jeune fille développe une hépatite à cause du thé vert

 

2015-09-25-hépatite-thé-vert

© thinkstock

Une adolescente britannique a souffert d’une inflammation sévère du foie, provoquée par un thé vert qu’elle a bu pour perdre du poids.

Une jeune fille a développé une hépatite après avoir bu trois tasses de thé vert par jour. La fille de 16 ans est allée chez le médecin pour ses symptômes de nausées, d’étourdissements et de maux d’estomac. Le médecin a faussement diagnostiqué une infection urinaire, et par conséquent, lui a prescrit des antibiotiques. Après les avoir pris, ses symptômes ont empiré. Elle a dû aller à l’hôpital, où les médecins ont diagnostiqué une hépatite, une inflammation du foie.

Lorsqu’elle est arrivée à l’hôpital, elle souffrait de jaunisse, expliquent les médecins dans leur rapport médical, publié dans le journal BMJ Case Reports.

L’hépatite se développe souvent à cause d’un virus ou lorsque le foie est exposé à des substances néfastes telles que l’alcool.

Mais dans le cas de cette fille, qui a assuré ne pas avoir consommé ni de l’alcool ni des drogues, c’est un thé vert chinois censé faire perdre du poids qui a causé sa maladie. Elle a témoigné avoir acheté le thé en ligne, dont elle a bu environ trois tasses par jour pendant quelque mois. Puisque les ingrédients étaient écrits en chinois, elle ne savait pas de quoi il était composé.

Après une enquête, les médecins ont trouvé qu’un ingrédient présent dans le thé, le théier (Camellia Sinensis), aurait provoqué l’hépatite chez la patiente.

Les remèdes à base des plantes, y compris le thé et les compléments au théier, sont disponibles en ligne, notent les auteurs du rapport.

Le thé vert a déjà été associé à des dommages au foie dans le passé. Selon les chercheurs, il y a de nombreux cas enregistrés dans les journaux médicaux des patients qui tombent malades après avoir ingéré certains extraits de thé.

Cependant, les auteurs assurent que le thé vert est normalement une boisson sans danger et même bonne pour la santé, surtout parce qu’il est riche en antioxydants. Ils ajoutent que c’est plutôt les ingrédients ajoutés au thé qui pourraient rendre malade et pas les vraies feuilles de thé.

Les auteurs du rapport craignent que notre connaissance des remèdes à base de plantes soit limité et que souvent les utilisateurs sous-estiment l’ampleur de leur utilisation.

« Je n’achèterai jamais plus de thé en ligne ou des pilules minceur. Les personnes devraient être plus conscientes de ce qu’ils achètent et leurs effets secondaires », a expliqué aux auteurs du rapport la jeune fille, qui s’est guérie après un bref séjour à l’hôpital.

http://www.topsante.com/

5 découvertes pour rester jeunes


Rendu à un certain âge, on dirait que tout ralenti, que notre corps est plus fatigué et peine à faire certaines tâches. Il semble pourtant que nous pouvons aider a repoussé les contraintes du vieillissement en prenant de bonnes habitudes alimentaires et physiques
Nuage

 

5 découvertes pour rester jeunes

 

Maîtriser son anxiété, s’entraîner à haute intensité, boire du thé vert… Voici les plus récentes astuces répertoriées par des chercheurs pour prolonger son espérance de vie.

Photo : iStock

Photo : iStock

1. RESPIRER PAR LE NEZ

Apprendre à maîtriser ses anxiétés prolongerait la vie. Des chercheurs de Harvard et du Brigham and Women’s Hospital, à Boston, ont analysé des échantillons de sang prélevés auprès de 5 243 femmes de 42 à 69 ans, afin de mesurer la longueur de leurs télomères — ces chaînes d’ADN qu’on trouve à l’extrémité des chromosomes et qui raccourcissent avec l’âge. Chez les femmes qui disaient souffrir de phobies (peur des foules, des hauteurs, etc.), les télomères étaient sensiblement plus courts, comme si elles avaient vieilli prématurément.

« Le raccour-cis-se-ment moyen correspond à six années de vie », résume la Dre Olivia Okereke, qui a publié ces résultats dans la revue scientifique PLoS One.

2. TONUS PLUS

Photo : iStock

Photo : iStock

Un octogénaire qui soulève des haltères comme un jeune ? C’est ce que laisse espérer un article publié dans Nature, selon lequel la dégénérescence musculaire pourrait être ralentie. Après une séance d’exercice intensif ou à la suite d’une blessure, les muscles puisent dans leurs réserves de cellules souches pour refaire leurs forces. Or, avec les années, ces réserves s’amenuisent.


Des scientifiques anglais ont découvert que la protéine FGF2,
à l’origine de la division des cellules souches, devenait hyperactive avec l’âge.
Elle les pousserait à se différencier avant l’heure : un vrai gaspillage. L’équipe cherche donc le moyen de calmer l’activité de cette protéine.

3. L’HEURE DU THÉ

Photo : iStock

Photo : iStock

Yasutake Tomata et ses collègues de l’Université du Tohoku ont interrogé 13 988 Japonais de 65 ans et plus à propos de leur consommation de thé vert.

Près de 13 % de ceux qui en avalaient moins d’une tasse par jour butaient contre des déficiences fonctionnelles — difficulté à se vêtir,
à se laver, etc. En revanche, seulement 7 % de ceux qui en buvaient quotidiennement cinq tasses ou plus étaient aux prises avec ce genre d’incapacité.

« Les gens qui en boivent ont aussi tendance à manger plus de fruits, de légumes et de poissons ainsi qu’à moins fumer, convient le professeur. Mais même en éliminant ces facteurs, le thé vert semble avoir un léger effet bénéfique. De toute façon, pourquoi se priver d’une boisson aussi divine ? »

4. COURIR POUR SE SOUVENIR

Se défoncer à la course aide à muscler le cerveau. Une étude menée à Montréal par l’Institut de cardiologie et l’Institut universitaire de gériatrie a révélé qu’un entraînement par intervalles à haute intensité (30 secondes de sprint suivies de 30 secondes de marche) améliorait les capacités cognitives d’adultes dans la force de l’âge. L’équipe du Dr Anil Nigam a recruté six volontaires en surpoids qui ont participé à des exercices deux fois par semaine. Après quatre mois, ils mémorisaient plus facilement des séries de chiffres ou de symboles. L’exercice physique, expliquent les scientifiques, améliore la capacité du corps à oxygéner le cerveau.

Photo : iStock

Photo : iStock

5. SOUPLE COMME UN JEUNOT

 

Au Texas, des chercheurs ont réussi à protéger les articulations de souris contre le vieillissement. Leur arme : la lubricine, une protéine qui prévient l’usure du cartilage. L’équipe a injecté le gène codant pour cette protéine dans les jointures de souris.

« Les rongeurs se sont mis à produire de la lubricine en dose plus élevée que la normale, résume le généticien Brendan Lee. Le cartilage des vieilles souris qui avaient reçu le gène était parfaitement semblable à celui de jeunes souris fringantes. »

http://www.lactualite.com/