Jouer à Tetris pour évacuer les souvenirs douloureux


Tétris, un jeu vidéo qui a été conçu il y a 30 ans, pourrait revenir sous forme de traitement pour oublier des souvenirs douloureux, et ceux atteints de stress post-traumatique
Nuage

 

 

Jouer à Tetris pour évacuer les souvenirs douloureux

 

Jouer à Tetris aide à réduire le nombre de récurrences des souvenirs douloureux, selon cette étude. © Mark Thomas/REX/REX/SIPA

Jouer à Tetris aide à réduire le nombre de récurrences des souvenirs douloureux, selon cette étude. © Mark Thomas/REX/REX/SIPA

Par Lise Loumé

Le jeu vidéo mythique Tetris, qui a fêté ses 30 ans d’existence en 2014, pourrait venir en aide aux personnes souffrant de souvenirs intrusifs après un événement traumatisant.

Vous rappelez-vous de Tetris, ce jeu vidéo mythique des années 80 qui consistait à monter des murs avec des blocs de tailles différentes arrivant à un rythme de plus en plus rapide ? Bien qu’il soit aujourd’hui désuet, ce jeu s’avère être une aide précieuse pour les personnes souffrant de souvenirs intrusifs ou douloureux après un événement traumatisant, met en évidence une étude parue dans la revue Psychological Science. À commencer par les patients atteints du syndrome de stress post-traumatique (voir encadré ci-dessous).

Un protocole d’expérience original

Dans cette étude, l’équipe d’Emily Holmes de l’université de Cambridge (Royaume-Uni) a réalisé deux séries d’expériences. Dans la première, 52 personnes ont visionné un film de 12 minutes dont plusieurs scènes recréaient les conditions d’un traumatisme (par exemple, des images de blessures graves après un accident de voiture). Un bon moyen d’induire expérimentalement des souvenirs intrusifs. Le lendemain, les chercheurs ont montré aux participants des images extraites du film vu la veille et leur ont demandé de remplir des questionnaires sur leurs souvenirs intrusifs du film. Ensuite, la moitié d’entre eux (26) a joué à Tetris pendant 12 minutes. Enfin, tous les volontaires ont été invités à remplir un carnet de bord pendant une semaine, dans lequel ils devaient inscrire chaque moment de leur journée où un souvenir intrusif de la vidéo se manifestait.

SYNDROME. Plusieurs mois après un accident, certaines personnes souffrent de maux de tête, de peurs incontrôlables ou encore de douleurs diverses (troubles de la vision, de l’équilibre ou irritabilité). Lorsque ces symptômes surviennent conjointement, on parle de syndrome de stress post-traumatique. 

Tetris est inefficace sans une réactivation du souvenir

Le protocole de la deuxième expérience était identique à celui de la première. Mais, en complément, les chercheurs ont demandé à certains volontaires de jouer à Tetris sans avoir regardé la vidéo, et d’autres ont seulement visionné le film. Verdict des deux expériences : jouer à Tetris aide à réduire le nombre de récurrences des souvenirs douloureux. Mais lejeu vidéo seul ne suffit pas : la réactivation du souvenir est indispensable pour qu’il soit efficace.

« Même si les personnes préfèrent oublier les souvenirs traumatisants, elles ont intérêt à les ramener, sous certaines conditions, pour les rendre moins intrusifs », affirme Ella James, co-auteur de l’étude. « Actuellement, les traitements pour soigner le syndrome de stress post-traumatique sont prescrits un mois après l’événement traumatique, pour être sûr du diagnostic, mais nous manquons de traitements préventifs qui puissent être donnés plus tôt », explique Emily Holmes.

Selon les chercheurs, un traitement rapide basé sur leurs résultats pourrait aussi profiter aux personnes souffrant de souvenirs intrusifs, mais qui ne sont pas atteintes de stress post-traumatique, afin qu’un jour, celles-ci cessent de revivre les mêmes scènes traumatisantes encore et encore.

http://www.sciencesetavenir.fr/

Oeil paresseux : Tetris à la rescousse


Ce n’est pas la première fois qu’on trouve des bons côtés sur les jeux vidéos. En voilà, encore aujourd’hui, qu’on pense que le jeu tétris serait une solution plus efficace que les traitements actuels pour soigner l’oeil paresseux. Un moyen qui serait sans doute moins coûteux …
Nuage

 

Oeil paresseux : Tetris à la rescousse

 

Robert Hess et un patient jouant au Tetris

Dr Robert Hess et un patient jouant au Tetris  Photo :  Université du Québec

Le jeu de casse-tête Tetris peut être utilisé pour traiter l’amblyopie chez l’adulte, couramment appelée « œil paresseux », ont montré des chercheurs de l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill .

Le Dr Robert Hess et ses collègues expliquent qu’en divisant l’information entre les deux yeux de façon complémentaire, ce jeu vidéo les entraîne à travailler ensemble, ce qui est nouveau par rapport aux traitements précédents, qui utilisaient un cache-œil.

Cette découverte québécoise confirme ainsi qu’en atténuant la suppression de l’œil le plus faible en forçant les deux yeux à coopérer, il est possible d’augmenter le niveau de plasticité du cerveau de la personne amblyope et on lui permet de réapprendre.

Le recours à cette approche thérapeutique chez les enfants fera l’objet d’un essai clinique en Amérique du Nord cette année.

Le Dr Robert Hess et un patientLe Dr Robert Hess  Photo :  Université McGill

Contexte

La perte de la vision chez les personnes avec un œil paresseux est causée par un mauvais traitement de l’information dans le cortex visuel. Cette réalité entraîne la suppression de l’œil le plus faible par l’œil le plus fort.

Les traitements actuels consistent à couvrir l’œil fort dans le but de forcer l’œil faible à travailler.

Si la technique fonctionne partiellement chez les enfants, elle est toutefois inefficace chez les adultes.

« La clé pour améliorer la vision chez les adultes, qui n’ont actuellement aucune autre option de traitement, était de mettre en place des paramètres forçant les deux yeux à coopérer, pour la première fois dans une tâche donnée. » — Dr Robert Hess

Ces travaux montrent qu’il est possible de traiter certains troubles pour lesquels la perte de vision a été causée par une perturbation du développement visuel précoce, à un moment donné, durant l’enfance.

La technique Tetris

Le jeu Tetris

Le jeu consiste à encastrer des blocs de différentes formes au fur et à mesure qu’ils s’approchent du sol.

Les chercheurs ont eu recours à un casque de vision pour que les 18 adultes souffrant d’amblyopie soient capables de jouer le jeu en présentation dichoptique, c’est-à-dire où un œil était en mesure de voir seulement les objets qui tombent, et l’autre oeil, seulement le sol.

L’objectif était de montrer que le fait de forcer les yeux à travailler ensemble pourrait améliorer la vision de l’œil paresseux.

Neuf participants ont joué au jeu avec uniquement l’œil le plus faible pendant que l’œil le plus fort était couvert.

Les autres participants ont joué au même jeu, mais en se servant de leurs deux yeux, où chacun des yeux pouvait voir une partie différente du jeu (présentation dichoptique).

Résultats après deux semaines : la vision de l’œil faible et la vision 3D des participants qui jouaient au jeu de manière dichoptique s’étaient améliorées de manière spectaculaire.

Le groupe avec la vision monoculaire n’a présenté qu’une amélioration modérée. Toutefois, passés à l’entraînement dichoptique, les participants ont aussi connu une grande amélioration de leur vision.

Le détail de ces travaux est publié dans la revue Current Biology.

Le saviez-vous?
L’amblyopie est la cause la plus courante de déficience visuelle chez l’enfant. Elle touche environ 3 % de la population.

http://www.radio-canada.ca