Intempéries – Le passage de Sandy fait 39 morts aux États-Unis


Un lourd bilan s’inscrit dans l’histoire des États-Unis après le passage de Sandy. Des morts, inondations, débris en tout genre et 3 centrales nucléaires qui ont du fermées
Nuage

 

Intempéries – Le passage de Sandy fait 39 morts aux États-Unis

La côte est des États-Unis se relève après le passage de l’ouragan Sandy qui a fait 39 morts, selon le plus récent bilan, provoqué des inondations et d’importants dégâts dans une vingtaine d’États.

Le président Barack Obama a officiellement mis sa campagne entre parenthèses pour se concentrer sur les opérations de secours.

Il est attendu mercredi dans le New Jersey.

À une semaine de la présidentielle, le 6 novembre, Mitt Romney participera de son côté à des réunions électorales en Floride après avoir collecté mardi des vivres lors d’un meeting dans l’Ohio.

Survol de la situation

  • Victimes : 39 morts aux États-Unis
  • Pannes d’électricité : plus de 8 millions de foyers privés de courant
  • Dommages matériels : plus de 20 milliards de dollars (évaluation préliminaire)
  • Superficie des dégâts: 23 États touchés par la tempête
  • Transports : 12 000 vols intérieurs et internationaux annulés, sept tunnels de métro inondés à New York, suspension des services de transport en commun et des liaisons ferroviaires dans les grandes villes de la côte est
  • Énergie : Trois réacteurs nucléaires arrêtés

Comme l’avaient prévu les météorologues, la méga-tempête Sandy a secoué tout l’est des États-Unis où plusieurs dizaines de villes et de localités sont partiellement ou totalement inondées mardi, dont New York, où Sandy a causé des dégâts d’une ampleur sans précédent.

Avec des vents soufflant à plus de 125 km/h, l’ouragan de catégorie 1 a touché terre lundi soir dans l’État du New Jersey et a balayé toute la côte, de la Caroline du Nord jusqu’au Maine.

Mardi, plus de 8 millions de foyers sont privés d’électricité dans une vingtaine d’États. À New York seulement, plus de 750 000 abonnés sont privés de courant.

Jusqu’ici, les autorités américaines rapportent 39 morts dans les États touchés par l’ouragan, dont une dizaine à New York.

En tout, l’ouragan Sandy aura touché au total plus 60 millions de personnes en Amérique du Nord.

New York paralysée par les eaux

En conférence de presse mardi matin, le maire de New York, Michael Bloomberg, a annoncé la réouverture de trois ponts qui relient Manhattan au quartier de Brooklyn. Il s’agit des ponts de Brooklyn, de Manhattan et de Williamsburg.

Michael Bloomberg a ajouté qu’il espérait également que la plupart des bus pourraient recommencer à circuler mercredi.

À New York, la majorité des gratte-ciel de Manhattan était éteints lundi soir, tandis que les rues et les tunnels de métro avaient des allures de rivières. Les autorités estiment que le niveau des eaux a augmenté de 4,2 mètres avant de commencer à redescendre, dans la nuit de lundi à mardi.

Ces crues aussi massives que soudaines ont inondé des quartiers entiers du sud de Manhattan.

En 108 ans d’existence, le métro de New York n’a jamais connu un pareil désastre, selon le président du Metropolitain Transportation Authority, Joseph J. Lhota.

La direction des transports en commun de New York estime qu’il faudra quatre jours peut être davantage pour vider les sept tunnels de métro inondés.

Dans les rues de New York, les arbres et débris en tout genre jonchent la chaussée. La façade d’un immeuble de 6 étages et la grue d’un immeuble en construction de 70 étages se sont effondrées sous l’effet des vents. La partie de la grue qui s’est détachée pend dans le vide au sommet de l’édifice. Les rues avoisinantes ont été fermées.

La Bourse de New York est fermée pour une deuxième journée consécutive et les Nations unies ont annulé les réunions prévues.

Incendie dans le Queens

Dans le quartier Queens, plus de 80 résidences ont aussi été ravagées par un gigantesque incendie allumé par l’explosion de transformateurs électriques.

Le New Jersey frappé de plein fouet

Au New Jersey, à Atlantic City, une partie de la célèbre Promenade(le Boardwalk) a été emportée par les flots.

Les pluies diluviennes qui ont gonflé les cours d’eau ont entraîné mardi la rupture d’une digue dans le comté de Bergen, dans le nord de New Jersey, près de New York.

Plusieurs villes ont été inondées par les eaux qui se sont engouffrées dans la brèche, dont Little Ferry, Moonachie et Carlstadt.

Au moins huit jours pour réparer le réseau électrique

Environ 2,4 millions de foyers sont privés d’électricité au New Jersey, selon le gouverneur de l’État, Chris Christie, selon qui il faudra environ 8 jours avant que le réseau électrique de l’État ne soit entièrement réparé.

Questionné par les journalistes sur l’ampleur des dégâts au New Jersey, Chris Christie s’est dit incapable pour l’instant d’évaluer tous les dégâts causés par cet ouragan sans précédent dans son État.

Peu avant, sur la rivière Delaware, le réacteur nucléaire Salem 1, a dû être fermé à la suite d’une panne de son système de circulation d’eau. La situation serait cependant sécuritaire et sous contrôle, selon la société Public Service Electric and Gas (PSEG).

Les autorités surveillent aussi de près la centrale nucléaire d’Oyster Creek, où le niveau de l’eau a monté de plus de 2 mètres au cours des dernières heures.

Après la pluie et le vent, la neige

La puissante tempête prend plusieurs formes selon l’endroit où on se trouve. Dans la région du sud des Appalaches, notamment en Virginie-Occidentale, les météorologues prévoient plus d’un mètre de neige dans certains secteurs.

Du jamais vu sur la côte est

Sandy, qui a été rétrogradé au rang de tempête post-tropicale, poursuit sa route vers le sud de l’Ontario, du Québec et les provinces maritimes où elle prendra surtout la forme de pluie et de vent.

Cette dépression de fin de saison est, selon les experts, l’un des plus vastes et des plus puissants cyclones à avoir été observée sur la côte est des États-Unis.

L’ampleur des dégâts pourrait atteindre plus de 20 milliards de dollars, faisant de Sandy l’un des désastres naturels les plus coûteux de l’histoire des États-Unis.

La tempête Sandy a tué 69 personnes dans les Caraïbes avant de toucher les côtes américaines.

http://actualites.ca.msn.com

La tempête Sandy s’abat sur la côte est américaine : au moins 13 morts


Les États-Unis ont gouté aux irritabilités Sandy qui a fait vraiment beaucoup de dégâts ..  Des gens seront privés d’électricité pendant plusieurs jours en espérant que la température deviennent plus clémente pour eux
Nuage

 

La tempête Sandy s’abat sur la côte est américaine : au moins 13 morts

 

COUVERTURE EN DIRECT : L’ouragan Sandy, devenu tempête post-tropicale, a touché terre lundi soir dans l’État du New Jersey, faisant au moins 13 morts, privant des millions d’abonnés d’électricité et provoquant d’importantes inondations.

Poussée par des vents soufflant à plus de 125 km/h, la tempête Sandy s’est abattue sur la côte est américaine, déferlant une vague de plus de 4 mètres à New York et affaiblissant tout le réseau de transports de la métropole américaine.

En 108 ans d’existence, le métro de New York n’a d’ailleurs jamais connu un pareil désastre, selon le président du Metropolitain Transportation Authority, Joseph J. Lhota. Les eaux ont submergé des quartiers entiers du sud de Manhattan, des trombes d’eau s’engloutissant notamment dans le secteur de Battery Park.

Le nombre de foyers privés d’électricité n’a cessé d’augmenter dans la nuit de lundi à mardi : plus de 6,5 millions d’abonnées sont maintenant privés d’électricité dans une dizaine d’États américains et à Washington, dont 500 000 à New York.

Un hôpital new-yorkais a d’ailleurs dû évacuer plus de 200 patients parce que la génératrice a cessé de fonctionner. Toujours à New York, la façade d’un immeuble de 6 étages et une grue se sont effondrées.

Dans la région du sud des Appalaches en Virginie-Occidentale, certains secteurs pourraient recevoir près d’un mètre de neige. Du côté du New Jersey, les autorités surveillent de près la centrale nucléaire d’Oyster Creek parce que le niveau de l’eau a monté de plus de 2 mètres.

Au moins 13 personnes ont perdu la vie dans les États du New Jersey, de New York, du Maryland, de la Virginie-Occidentale, de la Pennsylvanie et du Connecticut. La plupart des décès ont été causés par la chute d’arbres.

Sandy a touché la terre à 20 h lundi soir près d’Atlantic City, qui se trouvait déjà presque entièrement sous l’eau et qui a vu une partie de sa fameuse Promenade emportée, plus tôt durant la journée.

Le président Barack Obama a décrété l’état d’urgence dans une dizaine d’États, dont New York, le Maryland et le Massachusetts, ainsi que dans le District de Columbia, ce qui permettra au gouvernement fédéral d’allouer rapidement des fonds et les ressources nécessaires aux sinistrés et aux services d’urgence. Le président a également lancé un appel à la solidarité des Américains.

La mégatempête frappe l’une des zones les plus peuplées d’Amérique du Nord. On estimait qu’environ 60 millions de personnes allaient être touchées par le cyclone, rebaptisé « Frankenstorm » par les météorologues américains.

Se rapprochant progressivement du Canada, la tempête post-tropicale Sandy se déplace maintenant à environ 30 km/h et génère des vents de 120 km/h et des pluies diluviennes.

Cette dépression de fin de saison est selon les experts l’un des plus vastes et puissants cyclones à avoir été observés sur la côte est des États-Unis. L’ampleur des dégâts pourrait atteindre de 10 milliards à 20 milliards de dollars, faisant de Sandy l’un des désastres naturels les plus coûteux de l’histoire des États-Unis.

LE FIL DES ÉVÉNEMENTS :

mardi 4 h 30 : une cinquantaine de résidences ont été détruites dans l’incendie qui s’est déclaré vers 23 h dans le secteur de Queens, à New York. Quelque 200 pompiers combattent le brasier, qui ont beaucoup de difficultés à atteindre les flammes en raison du niveau de l’eau très élevé. Deux personnes ont subi des blessures mineures.

3 h 57 : bien qu’elle ait perdu son statut d’ouragan, Sandy est toujours accompagnée de pluies diluviennes et de puissantes bourrasques de vent, alors qu’elle se rapproche de l’Ontario et du Québec.

2 h 50 : après avoir affaibli tout le réseau de transports de New York, l’oeil de la tempête se trouve maintenant en Pennsylvanie et perd de sa puissance.

2 h 20 : de plus en plus d’Américains sont plongés dans le noir. Quelque 6,5 millions de foyers sont privés d’électricité dans plus d’une dizaine d’États de la côte est américaine.

2 h 07 : sept tunnels du métro new-yorkais sont inondés en raison du passage de Sandy. Le réseau de transports de la métropole n’a jamais été aussi durement touché depuis sa mise en service il y a 108 ans, selon le MTA. Des voies ferrées ont été abimées et six garages d’autobus ont été inondés.

1 h 53 : « Le métro de New York n’a jamais connu une catastrophe aussi dévastatrice que ce que nous avons connu cette nuit », déclare le président du Metropolitain Transportation Authority (MTA), Joseph J. Lhota.

1 h 09 : 5,3 millions de personnes sont plongées dans le noir dans une dizaine d’États de la côte est américaine.

1 h : les coupures d’électricité touchent maintenant 500 000 personnes à Manhattan. Selon le distributeur Con Ed, il faudra « jusqu’à une semaine » pour que l’électricité soit rétablie dans toute la ville.

00 h 51 : une génératrice tombée en panne dans un hôpital de New York force l’évacuation de 200 patients, dont 200 bébés.

00 h 45 : le niveau de l’eau a commencé à redescendre à New York, a annoncé le maire Michael Bloomberg. Après être montées jusqu’à plus de 4 mètres dans le quartier de Battery Park, les eaux étaient redescendues à 3 mètres vers minuit et continuaient à baisser.

00 h 10 : le naufrage de la réplique du célèbre navire Bounty survenu lundi au large de Cape Hatteras a fait un mort. Une membre d’équipage du bateau qui a été retrouvée en soirée est décédée à l’hôpital. Le capitaine est toujours porté disparu.

00 h 02 : le gouverneur du Connecticut Dan Malloy appelle des milliers de résidents à fuir immédiatement les côtes de l’État, qualifiant la situation de « terrible » et prévenant que Sandy pourrait avoir des conséquences catastrophiques.

 

23 h 53 : des autorités locales des États de New York, du New Jersey, de Pennsylvanie, de Virginie-Occidentale et de Caroline du Nord font état d’un bilan de 12 morts en raison des vents violents et des fortes inondations.

23 h 20 : dans tout l’État de New York, 1 591 335 personnes sont privées d’électricité, a indiqué sur Twitter le gouverneur Andrew Cuomo.

22 h 47 : le bilan des morts sur la côte est américaine s’éleverait maintenant à au moins 10 morts, selon notre journaliste Frédéric Arnould, qui se trouve à Pleasantville, au New Jersey.

22 h 35 : une vingtaine d’employés de la société de production d’électricité Consolidated Edison ont été pris au piège par la montée des eaux dans une centrale électrique de l’est de Manhattan, selon l’agence Reuters.

23 h : un incendie s’est déclaré dans un secteur inondé de Queens, à New York. Les flammes se propagent rapidement.

22 h 15 : cinq morts sont confirmés par le porte-parole du gouverneur de l’État de New York, rapporte CNN.

22 h 10 : le maire de New York parle d’un engorgement de la ligne 911, qui reçoit 10 000 appels à toutes les demi-heures, soit 10 fois plus qu’en temps normal. Quelque 250 000 foyers sont plongés dans le noir à Manhattan.

 

22 h 01 : Michael Bloomberg demande à ses citoyens de collaborer : « N’allez pas sur la route, cela va nuire aux véhicules d’urgence. Restez loin des fenêtres, montez aux étages supérieurs. Cela pourrait vous sauver la vie. »

22 h : le pire est passé, selon le maire de la Big Apple. Le système dépressionnaire est rendu à l’ouest de la ville de New York. Les vents devraient commencer à baisser dans les heures qui viennent.

21 h 57 : le maire de New York Michael Bloomberg fait le point sur la situation.

21 h 30 : la tempête fait deux morts dans le New Jersey après une chute d’arbre sur un véhicule, selon les services de secours.

21 h 05 : d’importantes inondations et des milliers de coupures d’électricité sont constatées dans Manhattan, à New York.

20 h 53 : un homme est tué par un arbre à New York, il s’agit de la première victime de Sandy aux États-Unis, selon les pompiers.

20 h 38 : une femme perd la vie à Toronto, en Ontario, après avoir été atteinte par un panneau emporté par de forts vents.

20 h 15 : la marée haute est atteinte à New York.

lundi 20 h 05 : l’ouragan de catégorie 1 est rétrogradé en tempête post-tropicale en touchant terre au New Jersey, annonce le centre américain de surveillance des ouragans (NHC).

http://actualites.ca.msn.com

Sandy De lourds dégâts sont à prévoir au Québec


Au Québec, on attend les contre coups des humeurs de Sandy, mais il semble qu’il aura moins de pluie que prévu .. Cependant, les vents, les marées, eux risquent de rendre la vie difficile …
Nuage

 

Sandy

De lourds dégâts sont à prévoir au Québec

 

Sandy - De lourds dégâts sont à prévoir au Québec

Le passage de l’ouragan Sandy devrait laisser des traces à travers la province. De fortes rafales de vent, pouvant atteindre 100 km/h par endroits, étaient attendues dès lundi après-midi.

Photo: Michelle McLoughlin / Reuters

Agence QMI

QUÉBEC – Le gouvernement du Québec s’est dit prêt à faire face à Sandy, qui devait toucher le sud du la province et la vallée du Saint-Laurent, lundi soir, poussée par des vents violents pouvant atteindre 100 km/h. Les prévisions de pluies ont toutefois été réduites à la baisse.

«La Sécurité civile du Québec suit de très près l’évolution de l’ouragan Sandy avec les partenaires concernés et met tout en œuvre pour être prête si cet événement venait à causer des dégâts lors de son passage sur le territoire québécois», a tenu à rassurer le ministre de la Sécurité publique, Stéphane Bergeron, lundi.

Globalement, les impacts devraient être semblables à ceux de la tempête Irène, en août 2011, les inondations en moins, mais des effondrements de terrain, des arbres déracinés, des pannes d’électricité ou encore des toits endommagés sont à craindre.

«Les structures temporaires comme les abris Tempo et les poubelles vides devront être solidifiées et surveillées de très près», a dit l’expert en météo Gilbert Fillion.

Selon Bob Robichaud, du Centre canadien de prévision des ouragans, le sud de l’Ontario devrait recevoir de 30 à 50 mm de pluie, soit un peu plus que ce qui est attendu sur le sud du Québec. «Le niveau de pluie le plus élevé sera dans l’ouest des Maritimes», a dit M. Robichaud.

Les vents violents devraient entraîner la formation de grosses vagues sur les Grands Lacs et dans le golfe du Saint-Laurent. Un avertissement d’onde de tempête est d’ailleurs en cours sur la façade atlantique du Québec au niveau de Gaspé.

Combinées à la pleine lune, les hautes marées pourraient aussi avoir d’importantes conséquences.

«Les zones inondables du littoral, de Rivière-du-Loup à Québec, vont être exposées à recevoir beaucoup d’eau à cause des vents du nord-est et de la marée», a expliqué M. Fillion.

Certains traversiers du fleuve Saint-Laurent ont déjà annulé leurs services pour la journée de lundi, entre Matane, dans le Bas-Saint-Laurent, et Baie-Comeau, sur la Côte-Nord. Des perturbations sont possibles partout ailleurs le long du fleuve jusqu’à mercredi.

Circulation perturbée

Les conducteurs devront redoubler de prudence sur les routes. Des véhicules risquent d’être déportés par le vent à la suite d’un dépassement et les camions roulant à vide risquent de se renverser sous la force des vents sur les ponts.

Du côté des autobus, les trajets vers New York ont été complètement interrompus. Les autobus en direction de Boston ont eux été maintenus.

Via Rail n’a pas annoncé d’annulations de trains de son côté, mais a prévenu ses passagers qu’il pourrait y avoir des retards.

La liaison Montréal-New-York, en partenariat entre Via Rail et le transporteur américain Amtrack, a toutefois été supprimée lundi.

Quant aux trains entre Toronto et New York, ils sont arrêtés à Albany, dans l’État de New York.

La compagnie aérienne Porter Airlines a annoncé lundi après-midi qu’elle annulait tous ses vols en provenance ou en direction de Newark, Boston et Washington. Aucun avion ne devrait desservir ces villes avant mercredi.

«Nous, on s’en va à Las Vegas, on devait faire une escale à New York, mais on a dû changer ça, a expliqué un voyageur. Ils nous font maintenant passer par Minneapolis, Los Angeles et Las Vegas. On va faire quatre aéroports aujourd’hui.»

Les vols arrivant ou se rendant à Toronto ont aussi été annulés par Porter Airlines jusqu’à mardi midi.

Du côté d’Air Canada, tous les vols en partant de l’aéroport Montréal-Trudeau à destination de la Ville Reine étaient maintenus lundi après-midi. La compagnie aérienne annonce toutefois sur son site internet que ces vols pourraient être retardés ou annulés en raison de l’évolution des intempéries.

Selon les prévisions du National Hurricane Center aux États-Unis, l’ouragan Sandy devait toucher les côtes du New Jersey lundi soir. L’ampleur du système météorologique est telle que ses effets se faisaient déjà sentir à l’intérieur des terres en après-midi.

La masse nuageuse s’étendait de Chicago jusqu’au sud de la Nouvelle-Écosse, selon Étienne Grégoire, d’Environnement Canada.

L’ouragan Sandy devrait devenir une tempête post-tropicale dans la journée de mardi, a indiqué Bob Robichaud.

«La transition est déjà commencée, a-t-il précisé. On pense que cela arrivera plus tard dans la journée de mardi.»

http://fr.canoe.ca