Génération branchée: les problèmes de dos se multiplient


Le temps que l’on passe devant des écrans d’ordinateur, de cellulaire et autres bidules, nous bougeons moins et le pire c’est que nous sommes mal installée pour utiliser la technologie et ce ne sont pas juste les adultes mais les ados et aussi les plus jeunes …
Nuage

 

Génération branchée: les problèmes de dos se multiplient

 

La technologie entraîne de plus en plus de maux de dos sur la jeune génération.

PHOTO SHUTTERSTOCK.COM

Une étude britannique souligne les effets néfastes des jeux vidéo, tablettes et autres téléphones intelligents, responsables de plus en plus de maux de dos chez la jeune génération d’utilisateurs.

Les chercheurs ne mâchent pas leurs mots à propos de ce nouveau fléau: les jeunes seraient face à une «bombe à retardement sanitaire». Leur style de vie de plus en plus sédentaire entraîne plus de maux de cou et de dos du fait de longues heures passées assises, notent les scientifiques.

Cette étude a été commandée par le Centre hospitalier de l’université Abertawe Bro Morgannwg (Pays de Galle) après avoir remarqué que le nombre de traitements d’enfants souffrant de douleurs à la nuque et au dos y avait doublé en à peine six mois, comme le rappelle le Telegraph.

L’équipe s’est entretenue avec plus de 200 enfants, entre 7 et 18 ans, et il en ressort que 64% des 11-18 ans disent souffrir du dos, et que 90% d’entre eux reconnaissent ne jamais en avoir parlé à personne. Chez les plus jeunes (les 7-10 ans), 72% ont confié ressentir ce type de douleur.

«Les modes de vie actuels et la recrudescence de technologie ont des effets néfastes sur la santé musculosquelettique et, si on n’évoque pas ce problème à l’école ou à la maison dès aujourd’hui, nous aurons de fortes répercussions sur nos enfants, la prochaine génération de travailleurs», commente la chercheuse Lorna Taylor dans les colonnes du Telegraph. Et d’ajouter, «C’est une bombe à retardement sanitaire».

«Il est indispensable d’instiller de bonnes habitudes, que les enfants soient confortablement installés, afin qu’ils puissent se concentrer, atteindre leur potentiel optimal, qu’ils travaillent et fassent du sport quand ils le désirent, et qu’ils ne se retrouvent pas limités dans la vie par la douleur et une incapacité tout à fait évitable», a conclu la chercheuse.

http://www.lapresse.ca/