Les enfants sans surveillance se dépensent plus


Quand nous étions petits, nous avons commencé tôt à jouer sans surveillance d’abord dans la cour et quand nous étions en âge d’aller à l’école, nous pouvions élargir le territoire. La seule consigne, d’avertir si nous éloignons et d’arriver à l’heure indiquée.
Nuage

 

Les enfants sans surveillance se dépensent plus

 

Les enfants sans surveillance se dépensent plus

par Agathe Mayer

Pour que vos enfants se dépensent plus, laissez les jouer dehors avec leurs camarades sans surveillance, selon les chercheurs canadiens de l’Université Ryerson de Toronto.

Les enfants qui peuvent lâcher prise, organiser des nouveaux jeux et expéditions sans la surveillance de leurs parents sont plus actifs que les ceux qui jouent sous le regard inquiet de leur mère ou leur père, selon les résultats d’une nouvelle étude scientifique canadienne.

Les chercheurs de l’Université Ryerson de Toronto (Canada) ont mené une enquête auprès de 1000 parents et adultes responsables d’enfants dans 16 écoles. Pour mesurer l’activité physique des jeunes volontaires, les chercheurs leur ont posé un accéléromètre, mesurant leur niveau d’activité physique, pendant sept jours.

Les résultats de l’étude révèlent que 35% des parents refusent que leurs enfants jouent dehors sans surveillance et que seul 16% d’entre eux laissent leur progéniture vaquer librement à leurs activités.

Mais l’étude dévoile aussi que quand les enfants se sentent libres, ils bougent et se défoulent plus que lorsqu’ils se sentent observés.

«Les enfants ayant pu au moins à l’occasion sortir sans supervision avaient été entre 14 à 19% plus actifs physiquement que les enfants ayant été toujours surveillés par un adulte » explique Raktim professeur à l’école de planification urbaine et régionale de l’Université Ryerson de Toronto et auteur de l’étude.

«Hypothétiquement parlant, lorsque les enfants se sentent libres avec des amis, il se crée plus d’opportunités pour eux de marcher plus loin ou d’aller dans des endroits plus escarpés. Ils participent à des jeux plus spontanés, ce qui contribue à augmenter le temps et l’intensité de leur activité physique», affirme le professeur Raktim Mitra.

Alors pour augmenter l’activité physique de vos enfants, laissez-leur plus de liberté. Sachant que l’Organisation Mondiale de la Santé préconise de pratiquer au moins 60 minutes d’activité par jour pour les enfants de 5 à 17 ans et au moins 150 minutes d’exercice modéré par semaine pour les adultes.

http://www.topsante.com/

Comment nous sommes devenus les Big Brother de nos enfants


Plutôt qu’une citation, voilà une réflexion sur les changements de comportement face aux enfants. C’est vrai que les temps ont changé ! Avant nous pouvions aller jouer dehors dans un plus grand territoire, sans avoir une réelle surveillance. Il arrivait qu’après l’école, les parents étaient absents même si nous étions au primaire. Très jeune, moi et mon petit frère, nous devions faire des dépôts à la banque, la seule consigne, c’est de faire un aller-retour sans trainer. Mais, aujourd’hui, avec les pédophiles, les gens peu recommandables qui trainent dans les quartiers, l’inquiétude demeure.
Nuage

 

Comment nous sommes devenus les Big Brother de nos enfants

 

Arrivée à l’école à Vincennes en 2012. REUTERS/Charles Platiau

Que s’est-il passé pour qu’en une génération, des enfants qui allaient à l’école tout seuls, parcourant parfois un long trajet, se mettent, une fois devenus parents, à enlever toute autonomie à leurs enfants?

A 6 ans, je sortais chaque jour acheter le pain, très tôt le matin. J’ai commencé à aller seule à l’école dès le CE1 (soit vers 7 ans). L’établissement se trouvait à quinze bonnes minutes de chez moi à pied, il fallait traverser plusieurs routes, dont une bordant une station service, et mon quartier de l’époque serait aujourd’hui considéré comme une «zone urbaine sensible».

Je rentrais également seule à la maison –avec ma clé autour du cou– pour le rester jusqu’au retour de mes parents (vers 19h environ). Il ne m’est jamais rien arrivé. Il n’est surtout jamais venu à personne l’idée d’accuser mes parents de négligence. Et pour cause, tous mes camarades d’école dont les deux parents travaillent bénéficiaient de la même autonomie. D’ailleurs, pendant les vacances d’été, on se retrouvait tous au pied de la tour pour jouer jusqu’à très tard le soir.

Aujourd’hui, quand je demande à ma fille de 8 ans ce qu’elle voudrait faire quand elle sera grande, elle répond:

«Je veux être en sixième pour aller toute seule au collège». 

Elle ne rêve pas d’être vétérinaire ou d’une place pour le concert de Violetta, elle voudrait circuler dans la rue, sans avoir à tenir la main de l’un de ses parents. Se rendre d’un point A à un point B, seule.

Et c’est hors de question pour l’instant. Même pas en rêve. Je ne suis même pas tout à fait sûre de l’autoriser à se rendre seule au collège quand elle aura 11 ans. Elle n’est jamais sortie acheter une baguette de pain, et les très rares fois ou j’ai été contrainte de la laisser seule à la maison le temps de faire une course urgente, je lui ai fichu la trouille de sa vie en lui expliquant que si elle ouvrait la porte ou quittait le canapé sur lequel elle était priée de rester assise, il lui arriverait quelque chose de très grave. (Oui, je sais).

Que s’est-il passé, en à peine une génération, pour que la mère que je suis, et qui a pourtant bénéficié d’une large liberté enfant, considère aujourd’hui que l’extérieur est forcément hostile à ma progéniture, et que ma présence à ses côtés est nécéssaire à chaque seconde?

http://www.slate.fr/

Le Saviez-Vous ►La carte du monde réelle et imaginaire d’internet


C’est étonnant le travail que cet artiste a fait pour créer cette carte du monde des habitudes d’Internet, que ce soit par les réseaux sociaux comme Facebook, les jeux tels que Candy Crush, les sites de recherches, etc. Cela vaut la peine de cliquer sur la carte pour la voir plus en détail
Nuage

 

La carte du monde réelle et imaginaire d’internet

 

Le Cartographier internet, c’est s’exposer à ce que le résultat soit obsolète avant même d’être publié.

Martin Vargic, un artiste slovaque, a tenté l’expérience. Représenter la nébuleuse des sites, des applications et de l’infrastructure dans une carte old school qu’il a agrémenté de données sur la création et la puissance de ce nouvel outil qui était balbutiant il y a encore 15 ans.

Je trouve le résultat magnifique.

Vous retrouverez les classements des

  • sites les plus visités
  • plus grands sites internet (par CA)
  • meilleures ventes de jeux vidéos
  • plus grandes entreprises liées au télécom

Vous pourrez également retrouver

  • la chronologie de l’évolution d’internet
  • un historique de la création des plus grands sites.

Mais aussi, des cartes sur

  • l’importance de la surveillance du réseau par la NSA
  • les navigateurs les plus utilisés
  • les réseaux sociaux les plus utiliés
  • l’utilisation d’internet

Le plus intéressant, c’est la carte qu’il a inventée. Il a organisé les différentes informations en continents, îles et océans.
Il a regroupé, à gauche, le monde du divertissement. A droite, celui du business. Au milieu, il a rassemblé ce qui représente le partage de l’information : les navigateurs, les sites de partage de savoir, les stockeurs de données (photos, vidéos, …) et enfin, les sites permettant les communications (skype, …)

Il n’a évidemment pas oublié l’énorme monde du sexe relié au continent de l’information par une fine bande de sites de rencontre.

Un travail extraordinaire.


carte d'internet

via : www.independent.co.ukla carte en grand

http://www.unecartedumonde.fr/

 

Le gouvernement fédéral s’intéresse à la surveillance des échanges en ligne


Le gouvernement cherche une entreprise pour surveiller tout ce qui se passe dans les réseaux sociaux Ce qui est public, est public même pour le gouvernement mais le reste … Est-ce vraiment nécessaire, ? Est-ce vraiment pour savoir plus vite les alertes que ce soit une catastrophe, un évènement particulier … ?? Ou il n’y aurait pas anguille sous roche
Nuage

 

Le gouvernement fédéral s’intéresse à la surveillance des échanges en ligne

 

Surveillance électronique

Surveillance électronique Photo :  iStockphoto

Les gazouillis, messages publics sur Facebook et vidéos YouTube pourraient bientôt faire l’objet d’une surveillance constante de la part du gouvernement fédéral, révèle un document informatif publié cette semaine par Travaux publics et Services gouvernementaux Canada.

Le gouvernement fédéral recherche une entreprise qui puisse « surveiller en permanence les médias sociaux sur une base quotidienne en temps quasi réel, et offrir des données et des capacités de signalement en ligne ».

Cela concerne « les blogues, les microblogues, les sites de réseautage social comme Facebook et Twitter, les forums et babillards électroniques, les sites d’information traditionnels et les sections des commentaires, ainsi que les sites de partage de contenu [photo et vidéo, comme YouTube] ».

Le soumissionnaire devrait également avoir un oeil sur les sites de nouvelles et blogues d’information francophones et anglophones. Ce service, précise le document, doit être offert 24 heures sur 24, sept jours par semaine.

Un aspect de ce travail consistera à évaluer les émotions et le ton des messages, et de déterminer leur portée.

Le contrat est d’une durée de 15 ans – du mois de février prochain jusqu’à janvier 2019.

Selon l’analyste de la vie publique Mark Blevis, chez FullDuplex.ca, il n’est pas inhabituel qu’un gouvernement désire savoir ce que dit sa population, bien qu’il concède que cela puisse être déconcertant.

« En un certain sens, il y a un aspect étrange à tout cela », a-t-il dit en entrevue.

« D’un autre côté, il s’agit de données gratuites et disponibles. Si cela est accessible publiquement, pourquoi le gouvernement n’aurait-il pas les mêmes possibilités de les obtenir comme quiconque? C’est ce qu’il en fait ensuite qui demeure la grande inconnue. »

Les médias sociaux peuvent servir de « système d’alerte avancée » pour indiquer aux autorités qu’une catastrophe vient de se produire, dit M. Blevis, tout comme ils peuvent être utilisés pour évaluer l’opinion publique.

« Cela dépend des intentions. Est-ce épeurant? Oui, pour la majorité de la population, cela semblera épeurant, parce que les gens auront l’impression que le gouvernement regarde par-dessus leur épaule. Mais, je pense aussi que cela est l’équivalent de reconnaître que les échanges sociaux ont désormais lieu en ligne, et qu’ils surviennent au vu et au su de tous. »

Le ministère des Travaux publics n’était pas immédiatement en mesure de commenter

http://www.radio-canada.ca

Un chat, un bébé, et une belle histoire d’amour


Oui, c’est beau de les voir, mais je ne serais pas tenté par l’expérience surtout avec un bébé. J’espère par contre que le chat est dégriffé.
Nuage

 

Un chat, un bébé, et une belle histoire d’amour

 

Quel bonheur de voir que nos enfants et nos animaux s’entendent à merveille ! Ce ne sont pas les parents de ce bébé et propriétaires de ce chat qui diront le contraire. Entre leur bambin et leur félin, c’est une véritable histoire d’amour !

On se câline, on se fait des bisous… Bref, pour ce bébé, ce chat est bien mieux qu’un doudou ! Mais gare aux coups de griffes… Car même avec le chat ou le chien le plus gentil du monde, il ne faut jamais laisser un enfant seul avec un animal sans surveillance !

En tout cas, les parents de cet enfant ne sont pas les seuls à trouver que la complicité qui unit leurs deux « bébés » est vraiment touchante. En capturant les images de ce moment de tendresse et en y ajoutant une petite musique douce, ils en ont fait une adorable vidéo déjà vue plus de 4 millions de fois !

 

http://wamiz.com

13 CHOSES QUE VOUS IGNOREZ DE LA SÉCURITÉ DE VOTRE MAISON


Partir en vacances ou pour quelques heures a l’extérieur on s’attend de rentré dans la maison comme quand nous étions partis .. mais malheureusement, certaines personnes ont l’oeil pour voir si une maison est vulnérable …
Nuage

 

13 CHOSES QUE VOUS IGNOREZ DE LA SÉCURITÉ DE VOTRE MAISON

 

Les conseils d’experts suivants vous aideront à assurer la sécurité de votre maison et à en éloigner les cambrioleurs.

1. Cachez vos objets précieux dans la chambre des enfants

 

Crédit: iStockphoto/Thinkstock

Gardez vos objets précieux dans le tiroir à chaussettes de votre enfant plutôt que dans celui de votre table de chevet. C’est la chambre des maîtres qui intéresse généralement les voleurs, non celle des enfants.


2. Cachez le clavier du système d’alarme

Crédit: iStockphoto/Thinkstock

Si votre porte principale comprend une surface vitrée, installez le clavier de votre système d’alarme dans un endroit qui ne soit pas visible du seuil.

Ainsi, les voleurs qui tentent de scruter l’intérieur ne pourront pas voir si le système d’alarme est en fonction.  

3. La nuit, gardez les clés de votre voiture près de votre lit.

Crédit photo: iStockphoto/Thinkstock

Si vous entendez un bruit suspect qui vous donne à penser que quelqu’un cherche à entrer par effraction, appuyez sur le bouton d’alarme de votre clé. L’alarme de votre voiture se déclenchera, forçant le voleur à prendre la fuite.

4. Installez votre boîte aux lettres intelligemment

Michael Blann/Photodisc/Thinkstock

Comme elle est en travers de la fibre du bois, la fente de la boîte aux lettres affaiblit la structure de la porte ; un voleur peut alors l’enfoncer plus facilement.

Optez plutôt pour une boîte à lettres indépendante ou installez la fente dans le bas de la porte, de sorte qu’elle ne soit pas à plus du quart de sa hauteur.

 

5. Plantez des arbustes

Russell Illig/Photodisc/Thinkstock

Plantez des arbustes à épines, par exemple des rosiers, sous les fenêtres du rez-de-chaussée.En plus de contribuer à agrémenter votre propriété, ils éloigneront les voleurs.

 

6. Pendant vos vacances, demandez à un voisin de ramasser votre courrier.

Hemera/Thinkstock

Quand vous partez en vacances, demandez à un voisin de ramasser quotidiennement les circulaires laissées contre votre porte.

On a vu plus d’une fois des criminels rusés laisser des annonces publicitaires dans le but de vérifier combien de temps elles y restent.

7. Évitez de charger votre voiture la veille lorsque vous partez en séjour

Creatas/Thinkstock

Plutôt que de charger les valises le soir précédant votre départ pour le week-end, faites-le rapidement le matin juste avant de partir.La voiture chargée de bagages qui séjourne toute la nuit devant la maison constitue un véritable feu vert pour ceux qui comptent entrer par effraction chez-vous.

8. Baissez le volume de la sonnerie de votre téléphone.

Ciaran Griffin/Stockbyte/Thinkstock

Ainsi, un passant ne saura pas que personne ne répond et que, par conséquent, la maison est vide.

9. Ne gardez pas de bois de chauffage près de la maison

Crédit: iStockphoto/Thinkstock

Un voleur pourrait s’en servir pour avoir accès à la fenêtre. Gardez plutôt votre bois dans le garage ou empilez-le à la limite de votre terrain.

10. Vérifiez les loquets

Crédit: iStockphoto/Thinkstock

Si quelqu’un qui entretient votre terrain ou un visiteur inconnu se sert de votre salle de bains, il pourrait soulever le loquet de la fenêtre afin de s’introduire plus tard.


Revérifiez que le loquet est bien abaissé.

11. Faites affaire avec un serrurier honnête.

 

Crédit: iStockphoto/Thinkstock

Comme certains n’ont pas de permis ou sont malhonnêtes, il importe de faire affaire avec une entreprise établie de longue date qui est cautionnée et assurée.

12. Adhérez à un programme de prévention du crime.

Opération Identification est un projet pancanadien qui encourage les gens à marquer leurs biens de valeur afin de prévenir le cambriolage et le vol. Dans certaines villes, on a observé que le taux d’effraction dans les maisons des participants au programme était nettement plus faible que dans celles des citoyens qui n’y participaient pas. Vous pourriez également participer à un programme de surveillance du quartier tel que Bon voisin, bon œil.

13. Si vous n’avez pas de système d’alarme, installez au moins un autocollant.

Procurez-vous un autocollant indiquant que vous possédez un système d’alarme ou faites affaire avec un service de surveillance. Un voleur accompli ne sera pas dupe mais cela pourrait suffire à décourager celui qui manque d’expérience.

http://selection.readersdigest.ca