Voilà ce que ça fait de surfer en plein vortex polaire, par –34°C


J’ai déjà eu les cheveux en glace, mais pas à ce point !! Quel courage ou quelle folie d’aller surfer à -34 C.
Nuage

 

Voilà ce que ça fait de surfer en plein vortex polaire, par –34°C

 

Crédits : Devon Hains

par  Ulyces

 

Alors que les auto­ri­tés améri­caines encou­ra­geaient les habi­tants à rester chez eux en cette période de froid polaire, Daniel Schet­ter et Allen Finau se sont empa­rés de leurs planches pour aller surfe

 En plein vortex polaire, alors que la tempé­ra­ture était descen­due à –34°C, les deux surfeurs se sont mis à l’eau, dans le lac supé­rieur du Presque Isle Park, leurs cheveux et leurs barbes cris­tal­li­sés dans la glace en quelques minutes.

Les surfeurs ont même repro­duit l’ex­pé­rience, puisque leur ami photo­graphe, Devon Hains, a confirmé qu’il les avait immor­ta­li­sés les dimanche 27 et mercredi 30 janvier 2019. Sur Insta­gram, le photo­graphe a tout de même posté un aver­tis­se­ment, préci­sant aux inter­nautes de « toujours faire atten­tion autour des grands lacs, surtout en hiver ».

Crédits : Devon Hains

Les deux surfeurs expé­ri­men­tés étaient par ailleurs équi­pés de « combi­nai­sons adap­tées à des condi­tions glaciales ». « J’ai photo­gra­phié Dan en train de surfer des vagues intenses, par des tempé­ra­tures néga­tives. À chaque fois je suis inquiet, mais je suis confiant sur le fait qu’il connaît ses limites », a confié le photo­graphe. 

Sources : Insta­gram

https://www.ulyces.co/

Quand un requin vient perturber les championnat du monde de surf


En Afrique du Sud, le championnat de surf n’est pas sans risque, il arrive que les requins veuillent aussi partager les vagues avec les surfeurs. Une vidéo tournée en 2015 montre les risques d’une rencontre avec le grand blanc.
Nuage

 

Quand un requin vient perturber les championnat du monde de surf

 

Les championnats du monde de surf ont été interrompus à cause d’un requin Pixabay

Les quarts de finale de l’étape sud-africaine des championnats du monde de surf ont tourné court ce mardi. La raison, un invité surprise. Un grand requin blanc qui a bondi non loin des surfeurs et qui s’est mis à roder dangereusement autour des 3 concurrents. Alertés par la « water-patrol », les quarts de finaliste ont rapidement sauté hors de l’eau pour être rapatriés entier sur la terre ferme…

Un requin récidiviste ? 

Si la compétition a repris par la suite, les autorités et organisateurs ont préféré interrompre le championnat pour la journée. Il faut dire que tous avaient en tête les événements de 2015. Lors de cette même étape sud-africaine, réputée à risque, un surfeur avait failli perdre la vie. Mick Fanning s’était alors retrouvé à la lutte avec le prédateur et s’en était miraculeusement sorti indemne. Depuis les mesures misent en place par la WSL (World Surf League) semblent fonctionner à merveille afin que surfeurs et requins n’aient pas à se battre pour partager les vagues. 

http://www.ladepeche.fr/

Un surfeur de Rio évite une collision avec un frigo


La dernière chose qu’un surfeur s’attend de rencontrer sur, ou entre les vagues, c’est bien un frigidaire ! Heureusement, il n’a pas été blessé. Cela démontre bien que nous devons prendre conscience que l’océan est trop souvent pris pour une poubelle
Nuage

 

Un surfeur de Rio évite une collision avec un frigo

 

Habitué aux émotions fortes, le Brésilien Marcus Schaefer surfe depuis 35 ans sur la splendide plage de Leblon à Rio, mais il ne s’était jusqu’ici jamais retrouvé nez à nez avec un réfrigérateur.

« J’ai déjà vu des tortues, des dauphins…. mais un frigo, c’est la première et la dernière fois j’espère », a raconté à l’AFP le surfeur, qui a filmé la scène. « C’est la chose la plus bizarre que j’ai vu flotter. »

Sur sa vidéo postée sur les réseaux sociaux jeudi, Journée mondiale des Océans, on voit un surfeur évoluer sur la crête d’une vague puissante avant d’éviter de peu une collision avec un réfrigérateur blanc de grande taille.

« Je prenais une vague avec un ami à Leblon quand on a aperçu un objet flottant un peu plus loin », poursuit Marcus Schaefer. « Petit à petit le courant l’a ramené vers nous. Et c’est là qu’on s’est rendu compte que c’était un frigo. Surréaliste ! »

La plage de Leblon, au bout de celle d’Ipanema, est l’un des spots préférés des surfeurs de Rio.

« En réalité, c’est le courant et les vagues qui l’on ramené sur la plage. C’était dangereux », ajoute le Carioca de 42 ans. « Heureusement, personne n’a été blessé ».

Il se désole de voir la baie paradisiaque polluée.

« Malheureusement, on voit des saletés tous les jours. Il y a deux canaux qui se jettent sur la plage d’Ipanema. L’eau qui en sort est immonde et en fonction des courants la plage est parfois dégoûtante ».

« Je surfe depuis tout petit et presque tous les jours, je vais tôt à la plage. Je me suis toujours soucié de ramasser les ordures que les gens laissent sur place ».

Au moins l’épisode du réfrigérateur aura-t-il eu un effet bénéfique pour le surfeur, qui espère éveiller les consciences grâce à sa vidéo.

Avec ce triste épisode, je me dis qu’il faut vraiment que je fasse quelque chose de plus sérieux. On ne peut pas compter seulement sur le gouvernement ».

Le réfrigérateur a été embarqué vendredi par les services de propreté de la municipalité de Rio, selon une deuxième vidéo du surfeur.

http://www.lepoint.fr/

20 photos historiques inédites


20 photos historiques inédites

 

De vieilles photos prisent un peu partout dans le monde à différents évènements. Certaines sont surprenantes comme en Iran.
Nuage

 

Le chavirement du paquebot transatlantique SS Normandie le 9 février 1942, sur le quai 88 de New York.

Arnold Schwarzenegger à seize ans lors de sa première compétition de body-building.

Des pêcheurs du fleuve Volga, en Russie, et leurs impressionnantes prises, 1924.

Une jeune fille inuit et son petit husky, 1949.

Des surfeurs, 1922.

Des motards, années 60.

Un garçon regarde la télévision pour la première fois à travers la vitrine d’une boutique, 1948.

James Naismith, l’inventeur du basketball, avec sa femme.

Une cérémonie de remise des diplômes, 1895.

Une femme iranienne, 1960.

Margaret Hamilton, l’ingénieur logiciel principale pour la NASA, 1969.

Le célèbre poète Joseph Brodsky avec ses étudiants, Michigan, années 80.

Linda Christian, la première « James Bond girl », 1945.

Le roi Georges VI d’Angleterre avec l’air sérieux, 1938.

Fawzia Fuad, princesse d’Iran et reine d’Égypte, 1939.

Des joueurs des Maple Leafs de Toronto et des Blackhawks de Chicago à la recherche de la lentille de contact perdue de Jack Evans durant un match de hockey sur glace, 1962.

Des geishas, au Japon, années 20.

Les frères Adolf et Rudolf Dassler, qui ont fondé les célèbres marques de sport Adidas et Puma.

La cérémonie d’ouverture des XXIIes Jeux olympiques d’été, Moscou, 1980.

Des soldats du Caucase, début du XXe siècle.

– Publicité –

Les princesses Olga et Tatyana de la famille royale russe avant la Révolution, 1913.

http://bridoz.com/

Attaquée par un requin, la jeune surfeuse Kirra-Belle Olsson prend la défense de l’animal


Elle n’a que 13 ans et elle a très bien compris que le requin ne suivait que,son instinct, et ce, dans son environnement. Elle aurait pu y rester, mais elle a vaincu pour être en mesure de revenir sur la terre ferme. Je trouve très honorable de sa part de ne pas avoir de rancœur envers les dents de la mer … Elle doit être une très bonne personne
Nuage

 

Attaquée par un requin, la jeune surfeuse Kirra-Belle Olsson prend la défense de l’animal

 

La sagesse n’attend pas le nombre d’années. C’est ce qu’on peut penser en découvrant la réaction de Kirra-Belle Olsson, surfeuse australienne de 13 ans, après une attaque de requin.

Kirra-Belle Olsson a été attaquée par un requin vendredi 17 septembre alors qu’elle surfait à Avoca Beach, une plage de Nouvelle-Galles du Sud, bien connue des amateurs de vagues en Australie. L’animal l’a mordue au mollet et au pied, mais Kirra-Belle ne lui en tient pas rigueur.

« J’ai pris la vague et j’ai senti quelque chose attraper mon pied à deux reprises, j’ai pensé que c’était un ami qui essayait de me faire peur », a déclaré la jeune surfeuse à ABC News. « La troisième fois, le requin a tourné autour de moi et a essayé de me tirer vers le fond. »

La jeune fille s’est alors mise à crier avant de rapidement regagner la cote, choquée et prise de fous rires nerveux.

Kirra-Belle a eu une belle frayeur ce jour-là, mais elle a insisté sur un point: ce n’est pas la faute du requin. La jeune surfeuse a expliqué à la presse qu’elle avait « pris la vague du requin », un affront dans le monde du surf où il est très mal vu de griller la priorité. Pour elle et son père qui l’a accompagnée à l’hôpital, l’animal a pris son pied pour un poisson.

Kirra-Belle a publié plusieurs photos de ses blessures sur son compte Facebook peu de temps après l’attaque. Dans cet album sobrement intitulé « J’ai été attaqué par un requin », l’une des images montre une profonde lacération au niveau du mollet. Face aux commentaires inquiets de ses amis, la jeune australienne a publié un commentaire prenant la défense de son agresseur:

« Les requins sont des créatures formidables lorsque je plonge avec eux et ils n’attaquent pas à moins de vous prendre pour un poisson. Je ne suis pas une personne négative alors, si vous publiez des commentaires négatifs, je vous demande de bien vouloir arrêter. »

« C’est leur environnement, ils continuent seulement à faire ce qu’ils font tous les jours, a également déclaré Kirra-Belle au Daily Telegraph. Ca n’est pas comme s’ils se disaient « tiens voici un humain, je vais le dévorer. »

Kirra-belle Olsson sur Facebook

http://quebec.huffingtonpost.ca

Vidéo : un bébé phoque s’invite pendant leur séance de surf


Qui a dit que le surf est juste pour l’être humain ? Et pourquoi pas les animaux marins. Ce phoque semble beaucoup aimer ce sport
Nuage

 

Vidéo : un bébé phoque s’invite pendant leur séance de surf

 

Le jeune phoque a pass eacute; environ une heure avec les surfeurs. (Capture Youtube)

Alors qu’ils étaient en train de surfer, deux Britanniques ont eu la visite d’un bébé phoque. L’animal est resté à leurs côtés pendant près d?une heure, malgré son sens de l’équilibre plutôt approximatif.

Deux surfeurs anglais originaires du comté de Nortumberland (nord) ont vécu une expérience incroyable, filmée à l’aide d’une GoPro.

Matthew Stanley et Andrew Flounders s’adonnaient à leur sport favori lorsqu’un jeune phoque les a rejoint. L’animal est monté à de nombreuses reprises sur les planches des deux hommes, semblant profiter des sensations.

Il tombait tout le temps, mais à chaque fois qu?on attrapait une vague il nageait à côté de nous, a raconté Matthew Stanley à la BBC.

Le phoque semblait déterminé à ne pas quitter les surfeurs :

Quand nous sommes partis, ils nous a suivis. Mais les vagues étaient agréables donc nous sommes retournés dans l’eau, a-t-il ajouté.

Au total, les hommes ont passé une heure avec l’animal.

 

http://actualite.portail.free.fr/

Un chien surfeur réalise le rêve d’un enfant malade


Ces chiens qui sont éduqués pour aider des gens a réaliser leurs rêves, a se sentir mieux, et donner un moment de bonheur intense, sont des chiens vraiment spéciaux
Nuage

 

Un chien surfeur réalise le rêve d’un enfant malade

 

Par Sophie Le Roux

Crédits photo : Facebook – Surf dog Ricochet, the SURFice dog

Ricochet n’est pas une chienne comme les autres. Non seulement elle est une vraie championne de surf canin, mais elle est aussi une chienne de thérapie, la seule qui surfe avec des personnes ayant des besoins spéciaux en raison de leur handicap ou maladie.

Un chien unique au monde

 

« Je suis le seul chien au monde qui surfe avec des enfants ayant des besoins spéciaux, des personnes handicapées, des blessés de guerre, des familles de militaires et d’anciens combattants souffrant de stress post-traumatique » lit-on sur le site web de Ricochet.

Il y a quelques jours, la célèbre chienne âgée de 6 ans a ainsi permis à une jeune garçon de 15 ans, Caleb, d’oublier quelques instants sa maladie et ses angoisses.

Atteint d’un cancer du cerveau, le jeune homme originaire d’Apopka, en Floride, a confié à la formidable association Make-A-Wish qu’il rêvait de surfer avec Ricochet.

Quelques semaines plus tard, il rencontrait la chienne sur une plage et affrontait courageusement les vagues avec elle.


Il suffit de regarder les images de leur périple aquatique pour voir à quel point ce moment fut magique pour Caleb. C’est avec un sourire radieux qu’il est sorti de l’eau avec sa nouvelle amie à 4 pattes.

« Je me sens presque normal. ça fait tellement de bien d’être libre, juste moi, ne m’inquiétant à propos de rien » a-t-il confié.

http://wamiz.com/