Une « super lune bleue de sang » prévue mercredi


J’espère bien la voir cette fois-ci, car je serais debout avec mes petites filles, mais pas prête pour sortir dehors avec elles.
Nuage

 

Une « super lune bleue de sang » prévue mercredi

Une super lune aux reflets rougeâtres dans le ciel

Une super lune de sang visible depuis Port of Spain (Trinité-et-Tobago) en 2015 Photo : Reuters/Andrea De Silva

La combinaison d’une super lune, d’une deuxième pleine lune en un mois et d’une éclipse lunaire provoque un phénomène assez rare qui sera visible sur la côte ouest le 31 janvier prochain.

RADIO-CANADA AVEC CBC

Il n’y a habituellement qu’une seule pleine lune par mois. Or, le phénomène se sera produit deux fois en janvier, ce que l’on appelle « lune bleue ». Le mois de mars comptera également deux pleines lunes cette année.

La deuxième pleine lune de janvier se produira mercredi, en même temps que la première éclipse lunaire de l’année.

Cette combinaison donnera à la Lune une teinte rougeâtre puisque la Terre sera placée entre celle-ci et le Soleil, bloquant en partie son rayonnement. Un phénomène appelé « lune de sang ».

Finalement, la Lune sera à son point le plus près de la Terre, le périgée, produisant une « super lune ».

Cette combinaison des trois facteurs astronomiques est assez rare et sa dernière formation en Amérique du Nord remonte à 152 ans.

Pour les habitants de la côte ouest canadienne, la Lune sera pleine et l’éclipse commencera vers 4 h 51 à Vancouver et se terminera à 6 h 07.

Dans l’est du pays, l’éclipse ne sera que partielle et sera visible en matinée, vers 7 h 30 à Toronto et vers 7 h 10 à Montréal et à Ottawa.

http://ici.radio-canada.ca/

Le Saviez-Vous ► Histoires de pleine lune


La lune, l’astre de la nuit qui inspire toujours les amoureux, les poètes et les scientifiques. La nouvelle lune, la pleine lune, la lune bleue, l’éclipse lune … sont toujours des phénomènes intéressants. Et il y a les croyances comme celle du loup-garou, ou encore des trucs de grand-mère pour des vêtements plus blancs qui n’est parait-il pas tout à fait faux, sans compter les naissances et certaines maladies mentales …
Nuage

 

Histoires de pleine lune

A full moon rises behind U.S. Border Patrol... (photo Mike Blake, archives reuters)

A full moon rises behind U.S. Border Patrol agent Josh Gehrich as he sits atop a hill while on patrol near Jacumba, California, U.S., November 14, 2016. REUTERS/Mike Blake SEARCH « WILD HORSE » FOR THIS STORY. SEARCH « WIDER IMAGE » FOR ALL STORIES. TPX IMAGES OF THE DAY

PHOTO MIKE BLAKE, ARCHIVES REUTERS

 

ISABELLE MORIN
La Presse

L’astre de la nuit a joué divers rôles dans l’histoire de l’humanité, dont celui d’horloge naturelle. Il a aussi servi de prétexte pour expliquer l’inexplicable. Jamais il ne nourrit autant l’imaginaire que lorsqu’il est bien rond dans le ciel.

LE MOTEUR DES MARÉES

La Lune attire à des degrés divers tout ce qui est sur Terre – de la croûte terrestre, qui se soulève de 10 à 20 cm deux fois par jour, aux grandes étendues d’eau. Cette attraction se manifeste de manière évidente dans le phénomène des marées : comme l’eau est fluide, elle se répartit autrement sur la surface de la Terre, donnant l’impression que l’océan se gonfle et se rétracte.

Quand la Lune est aux antipodes du Soleil, comme c’est le cas lors de la pleine lune et de la nouvelle lune, l’influence de ces deux astres s’additionne, provoquant ainsi des marées plus fortes. Ce phénomène est amplifié lorsque la Lune est à son périgée – autrement dit, au point de son orbite le plus proche de la Terre, ce qui se produit tous les 13 mois.

La prochaine pleine lune périgéenne, ou « super lune », aura lieu le 1er janvier 2018. Comme c’est l’hiver et qu’il y a plus de tempêtes, on peut d’ores et déjà anticiper des inondations sur les côtes, prévient Marc Jobin, astronome au Planétarium de Montréal.

« S’il n’y a pas de glace qui s’est formée pour protéger le rivage, Percé est mieux d’attacher son reste de bord de mer ! »

La durée d’un cycle lunaire est en moyenne de 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 3 secondes.

DES TROUS PARTOUT

La Lune est constituée essentiellement de roche. Comme il n’y a ni eau, ni air, ni sable pour offrir une résistance ou éroder sa surface, n’importe quel caillou qui y tombe forme un trou.

À CHAQUE PLEINE LUNE SON NOM

Chez les anglo-saxons, chaque pleine lune porte un nom qui lui est propre selon le mois et les événements qui s’y rapportent : par exemple, la pleine lune des fraises (Full Strawberry Moon) a lieu en juin, la pleine lune de neige (Full Snow Moon), en février.

LA LUNE BLEUE

« Blue Moon ». Ces mots vous évoquent peut-être une célèbre chanson. Sachez qu’ils font aussi référence à la deuxième pleine lune d’un même mois. La dernière lune bleue a eu lieu en juillet 2015 ; les prochaines, en janvier et mars 2018. Lorsqu’on dit « once in a blue moon » (une fois par lune bleue), on veut dire qu’une chose n’est pas impossible, mais qu’elle ne risque pas de se présenter de sitôt !

DES VÊTEMENTS PLUS BLANCS QUE BLANCS

Étendre ses vêtements dehors les nuits de pleine Lune les rendrait plus blancs et pourrait même venir à bout des taches tenaces, selon une croyance de grands-mères.

« Il y a une part de vrai dans cette histoire, mais ce n’est pas à cause de la Lune elle-même, soutient Robert Lamontagne. Lorsqu’elle nous paraît très claire, c’est que le ciel est sans nuages et que le taux d’humidité est faible. Les nuits sont alors plus fraîches. Il se crée donc un peu plus de rosée qui va blanchir les draps, parce qu’elle est légèrement oxygénée, un peu comme du peroxyde. »

LA FACE CACHÉE DE LA LUNE

La Lune tourne sur elle-même à un rythme semblable à celui de sa révolution autour de la Terre. Résultat, on voit toujours la même face de notre satellite, à peu de choses près, et ce, peu importe où l’on se situe sur le globe. Les Soviétiques n’ont réussi l’exploit de photographier sa face cachée qu’en 1959.

Son côté visible de la Terre n’est cependant pas dénué d’intérêt. Dans ses dessins, certains décèlent le visage d’un sympathique personnage. Les populations de l’hémisphère Sud y voient plutôt un lapin. Pour l’observer (et épargner le prix d’un billet d’avion), renversez complètement la tête par soir de pleine lune.

QUAND HERGÉ S’INSPIRE DE COLOMB

Beaucoup de fausses croyances sont associées à la Lune, mais en découlent tout de même de bonnes histoires vraies. Sachant qu’une éclipse lunaire allait se produire, Christophe Colomb aurait utilisé ses connaissances en astronomie auprès des tribus aborigènes qui le gardaient captif, en menaçant de faire disparaître la Lune. Hergé s’est par la suite inspiré de cette histoire dans Tintin et le temple du Soleil, à une nuance près : Tintin tire profit d’une éclipse solaire.

LA LÉGENDE DES LOUPS-GAROUS

Selon le folklore populaire, des hommes se transforment en loups les soirs de pleine Lune. Jusqu’au XVIIIe siècle, ces présumées créatures étaient pourchassées. Des hommes ont d’ailleurs payé ces croyances de leur vie à la suite d’horribles souffrances. Des maladies pourraient avoir été à l’origine de ces croyances, comme le mentionne l’un des fondateurs de l’Organisation pour la science et la société, Ariel Fenster, dans un extrait de son blogue publié dans Sciencepresse.ca.

La lycanthropie clinique est un trouble psychiatrique selon lequel un sujet se croit transformé en loup. En raison d’un dérèglement hormonal, l’hypertrichose provoque une pilosité excessive, notamment au visage. Les personnes atteintes d’un type de porphyrie présentent, quant à elles, différentes caractéristiques des loups-garous, dont une sensibilité à la lumière ainsi qu’une coloration rougeâtre des ongles et des dents causée par la destruction de certains tissus.

Source d’hystérie et d’autres maux

Il y a quelques années, un chercheur de l’Institut de recherche sur les exoplanètes, le professeur Pierre Bastien, a analysé les anciens registres des naissances de la colonie française, des données « pures », puisqu’il n’y avait pas d’obstétrique ou d’électricité à l’époque. Ses statistiques ont permis de constater qu’il n’y a aucune corrélation entre la pleine Lune et le nombre de naissances.

La professeure à l’École de psychologie de l’Université Laval Geneviève Belleville s’est quant à elle intéressée à l’influence de cet astre sur la santé mentale. En passant en revue les cas de 771 personnes qui se sont présentées aux urgences entre 2005 et 2008, son équipe a pu constater qu’il n’y a aucun lien entre la pleine Lune et la détresse psychologique.

L’un des arguments évoqués pour expliquer ces croyances est que la Lune a une influence sur les marées. Puisque le corps humain est composé à plus de 60 % d’eau, il serait forcément soumis au même phénomène. Suivant cette logique, nous pourrions voir des marées dans notre bain, commente l’astrophysicien Robert Lamontagne, de l’Université de Montréal.

 « Cet effet ne fonctionne que sur les grandes quantités d’eau et de sol, précise-t-il. Un camion qui passe dans la rue en face de chez vous a plus d’effet sur votre corps que la Lune. »

Les croyances sont malgré tout tenaces, même au sein du personnel médical.

« Il existe ce qu’on appelle « la prophétie autoréalisante », c’est-à-dire que lorsqu’on a une croyance particulière, on est plus attentif aux informations qui confirment cette croyance, soutient Geneviève Belleville. Il y a juste les gens qui croient aux miracles qui voient des miracles. Les gens qui croient à l’influence de la pleine Lune vont voir l’influence de la pleine Lune. »

Des phénomènes liés à la pleine lune

 

Éclipses de Lune

 

Lors d’une éclipse lunaire, le Soleil, la Terre et la Lune se trouvent alors sur le même axe.

PHOTO BEN CURTIS, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

C’est nécessairement à la pleine lune que les éclipses lunaires se produisent. Soleil, Terre et Lune sont alors dans le même axe.

« Lorsque l’alignement est vraiment parfait, la Lune passe directement dans l’ombre de la Terre », explique l’astronome Marc Jobin, ce qui peut durer aussi peu que quelques minutes à près de 3 h 30 min

Avis aux voyageurs : on pourra cette année observer une éclipse lunaire partielle le 7 août dans l’océan Indien.

Quand la lune rougit

La Lune doit les teintes dorées ou orangées qu’elle arbore parfois à la poussière, à l’humidité et à d’autres particules en suspension dans l’air agissent à l’instar d’un filtre et rougissent la lumière.

PHOTO PETER KOMKA, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

La Lune se couvre parfois de teintes dorées ou orangées.

« L’été, il y a souvent des périodes de canicule, ce qui sous-entend qu’il y a beaucoup de poussière, d’humidité et d’autres particules en suspension dans l’air, dit le spécialiste du Planétarium. Elles agissent comme un filtre et rougissent la lumière, particulièrement lorsque les astres sont très bas, comme au lever de lune. »

La super Lune

La Lune est alors à son point le plus près de la Terre – son « périgée ». Elle peut ainsi paraître jusqu’à 14 % plus grosse et 30 % plus brillante qu’à l’ordinaire.

http://www.lapresse.ca/

Une « superlune » hors de l’ordinaire


N’oubliez pas de regarder la lune cette nuit, enfin si les nuages sont absents de la scène. La meilleure heure sera en matinée à 8 h 52 car elle sera complète. Mais durant la nuit il sera possible de l’admirer au Québec
Nuage

 

Une « superlune » hors de l’ordinaire

 

PHOTO : NASA

La pleine lune sera exceptionnelle aux premières heures de la journée lundi : elle paraîtra 14 % plus grosse et 30 % plus brillante que d’habitude. Ce phénomène, qualifié de « superlune », n’a pas eu cette ampleur depuis 1948 et ne se reproduira pas avant 2034.

Explications.

Un texte d’Alain Labelle

L’orbite de la Lune n’est pas parfaitement circulaire autour de la Terre; elle est elliptique. À son apogée, sa distance de la Terre atteint 406 000 km, et à son périgée à environ 356 500 km.

Graphique

PHOTO : WIKIPEDIA/YELKROKOYADE

Super lune 101

Une pleine lune se produit une fois par mois, lorsque le Soleil, la Terre et la Lune sont parfaitement alignés, et que la Lune se trouve du côté de la Terre opposé au Soleil.

Le terme superlune (périgée-syzygie) est utilisé pour décrire une pleine lune à son périgée, c’est-à-dire quand elle est à sa plus petite distance de la Terre. Le phénomène se produit en moyenne 4 à 6 fois par an. Il se traduit par une variation du diamètre apparent de la Lune dans le ciel.

L’observation de lundi sera toutefois particulièrement intense et peut même être qualifiée d’« extra-superlune » puisque la lune sera pleine avec environ deux heures de périgée à 356 509 km de la Terre, ce qui est plus près que d’habitude.

La pleine lune du 14 novembre n’est pas seulement la pleine lune la plus proche de 2016, c’est aussi la pleine lune la plus proche à ce jour au 21e siècle. NASA

Une superlune observée dans le ciel cubain, le 10 août 2014.

Une superlune observée dans le ciel cubain, le 10 août 2014.   PHOTO : REUTERS/ENRIQUE DE LA OSA

Meilleur moment d’observation

La lune sera complètement pleine pour quelques instants seulement à 8 h 52 (HE), lundi matin. Le moment sera parfait pour voir l’extra-superlune. Elle sera quand même observable les nuits du 13 et du 14 novembre, si les conditions météorologiques le permettent.

http://ici.radio-canada.ca/

La plus grande super lune du siècle


Un autre spectacle de l’espace se prépare pour un représentation d’une super lune le 14 novembre 2016. Il reste juste à espérer que les nuages ne seront pas parmi les spectateurs, sinon, on ne verra vraiment pas grand chose
Nuage

La plus grande super lune du siècle

 

Une lune est dite «super» lorsqu'elle est à... (photo Amr Abdallah Dalsh, archives REUTERS)

 

Une lune est dite «super» lorsqu’elle est à la fois pleine et qu’elle se retrouve à son périgée (au plus près de son foyer, c’est-à-dire la Terre). Une super lune peut ainsi apparaître aux observateurs terriens jusqu’à 14 % plus grosse et 30 % plus brillante qu’une lune normale.

PHOTO AMR ABDALLAH DALSH, ARCHIVES REUTERS

Dans la nuit du 14 novembre, la pleine lune sera plus près de la Terre qu’elle ne l’a été depuis le 26 janvier 1948. Et notre unique satellite naturel ne reviendra pas nous faire un tel clin d’oeil avant le 25 novembre 2034. Si la météo le permet et que le ciel n’est pas trop encombré de nuages, on pourrait avoir le droit à l’un des spectacles lunaires les plus impressionnants du XXIe siècle.

Une lune est dite «super» lorsqu’elle est à la fois pleine et qu’elle se retrouve à son périgée (au plus près de son foyer, c’est-à-dire la Terre). Une super lune peut ainsi apparaître aux observateurs terriens jusqu’à 14 % plus grosse et 30 % plus brillante qu’une lune normale.

Cette « super lune du siècle » fait partie de trois super lunes qui surviennent durant les trois derniers mois de l’année 2016. La plus récente est apparue le 16 octobre et la dernière de l’année sera vue le 14 décembre.

Quelle est la meilleure façon d’observer une super lune ?

« Trouver une zone sombre où il n’ya pas d’arbres », suggère simplement le Dr Noah Petro, scientifique de la NASA, basé à Greenbelt au Maryland dans un courriel transmis au Huffington Post.

http://www.lapresse.ca/

Le Saviez-Vous ► La Lune des moissons : super-lune ou non?


C’est aujourd’hui la lune des moissons  et si le ciel le permet, elle sera visible pendant 3 jours. Les amérindiens avaient coutume d’appeler la lune selon les saisons ou de la particularité du mois
Nuage

 

La Lune des moissons : super-lune ou non?

 

Lune

PHOTO : WIKIPEDIA/ROADCRUSHER

Un texte de Ève Christian

Jadis, les Amérindiens avaient l’habitude de surnommer les pleines lunes. Souvent, ces noms référaient aux saisons ou aux différentes activités qu’ils devaient réaliser. C’est d’ailleurs bientôt la Lune des moissons.

Évidemment, puisque ça relève du folklore plutôt que de la science, les noms diffèrent selon les sources. Mais en voici quelques-uns que je trouve bien choisis :

  • En février : la pleine Lune des neiges;
  • En mai : la pleine Lune des fleurs;
  • En juin : la pleine Lune des fraises ou celle des roses;
  • En juillet : la pleine Lune des orignaux, en raison des repousses des bois sur leur tête;
  • En novembre : la pleine Lune des castors – pour deux raisons : pour les Amérindiens, c’est le temps d’installer les trappes à castor pour en récolter la fourrure, mais pour les animaux, c’est le moment de se préparer à l’hiver.

La pleine Lune des moissons

La pleine Lune des moissons est en fait celle qui se produit deux semaines avant ou après l’équinoxe d’automne.

Certains en attribuent l’origine au temps où les fermiers étaient dépendants de la lumière naturelle pour faire leurs récoltes. Cette pleine lune arrivait à point nommé et voici pourquoi.

En moyenne, sur un cycle mensuel, la lune se lève une cinquantaine de minutes plus tard chaque nuit, sauf pour celles qui avoisinent la Lune des moissons; cette durée diminue alors jusqu’à une vingtaine de minutes.

En d’autres mots, ça signifie que l’intervalle entre le coucher du soleil à l’ouest et le lever de la lune à l’est est très court pendant quelques jours, retardant donc la tombée de la nuit. Ce qui était parfait pour les fermiers qui, ne bénéficiant pas d’éclairage artificiel, pouvaient alors poursuivre leurs travaux tard en soirée.

Cette année, la pleine Lune des moissons a lieu le 16 septembre à 15 h 5 HAE, soit six jours avant l’arrivée de l’automne, mais elle aura l’allure de pleine lune pendant au moins trois nuits.

Super-lune ou non?

Cette expression, qu’on donne à certaines pleines lunes dans l’année, ne fait pas l’unanimité. En fait, la définition varie selon les experts. Les critères mathématiques diffèrent concernant une variable qui sert pour déterminer si une pleine lune mérite l’appellation de super : la position de la Lune sur son orbite. Certains utilisent le périgée minimal annuel, d’autres, le périgée mensuel.

Un peu de terminologie astronomique s’impose ici.

Périgée : Chaque mois, la Lune fait le tour de la Terre sur une orbite plutôt ovale. Notre planète n’étant pas totalement au centre de cette orbite, à un moment donné dans le mois, la Lune se retrouve au point le plus près de la Terre, qu’on appelle le périgée. À l’opposé, le point le plus éloigné sera l’apogée.

Graphique

PHOTO : WIKIPEDIA/YELKROKOYADE

Phase de la pleine lune : Une fois par mois, quand la Lune est dans un alignement particulier avec la Terre et le Soleil, elle entre dans l’une de ses quatre phases, celle de la pleine lune.

Quand cet alignement se produit au moment où la Lune est à son périgée ou tout près, elle paraîtra légèrement plus grosse que normalement. On est alors en présence d’une super-lune.

« Tout près de son périgée » Lequel? Celui sur un an ou sur un mois?

Les différentes définitions font varier le nombre de super-lunes annuellement. Pour 2016, par exemple, certains, comme Richard Nolle, astrologue qui a suggéré le terme « super-lune » en 1979, en calculent six; d’autres, comme Fred Espenak, astrophysicien de la NASA considéré comme M. Éclipse, en comptent quatre.

Cette Lune des moissons est qualifiée de super-lune quand les calculs sont faits avec le périgée mensuel, à la façon de Fred Espenak.

Super-lune, grosse, brillante et colorée

Rappelez-vous le 27 septembre de l’an dernier : on avait eu droit à une éclipse lunaire totale combinée à une super-lune; un phénomène qui ne s’est produit que six fois depuis 1900! Si vous avez eu la chance de l’observer, vous vous souviendrez à quel point la lune était surdimensionnée et très brillante.

null

La super Lune au sortir de son éclipse totale, le 28 septembre 2015   PHOTO : LUC GAGNON

Cette année, les propriétés de la pleine Lune des moissons seront un peu moins impressionnantes. Et c’est facilement explicable. En 2015, les deux événements, la pleine lune et la Lune exactement à son périgée, se sont produits en une heure d’écart; cette année, ils sont séparés par deux jours.

C’est pourquoi, oui, on verra la Lune un peu plus grosse et brillante que la moyenne, mais pas autant que l’an dernier.

Mais attention : il y a aussi l’illusion lunaire, un phénomène optique pas encore bien compris par les scientifiques, qui fait grossir l’apparence des pleines lunes à l’horizon.

Quant à sa couleur, elle sera effectivement orangée, mais ce n’est pas particulier à la Lune des moissons; c’est le cas de la plupart des pleines lunes qui se lèvent autour du crépuscule. Quand on regarde un phénomène à l’horizon, comme un coucher de soleil ou un lever de lune, la lumière doit traverser une épaisse couche d’atmosphère; seules les couleurs aux longueurs d’onde plus longues, comme le rouge et l’orange, arrivent à passer. D’où l’apparence orangée de la lune ou des couchers de soleil rouges.

Observation astronomique facile

Croisons-nous les doigts pour que le ciel soit dégagé pendant les nuits des 15, 16 et 17 septembre afin d’observer cette belle Lune des moissons. Il n’y a aucun danger à observer cet astre à l’œil nu ou avec des jumelles, et ce, à n’importe quelle phase.

D’ailleurs, c’est encore plus intéressant quand la lune est en quartier, en croissant ou gibbeuse : en regardant le terminateur, c’est-à-dire la limite entre le côté éclairé et celui dans l’ombre, on peut bien voir les reliefs et les cratères.

Et comme le chantaient Nora Bayes et Jack Norworth en 1908, Shine On Harvest Moon (En voici une version plus actuelle par Leon Redbone). Bonne observation!

http://ici.radio-canada.ca/

Une éclipse totale jumelée à une super Lune ce week-end


Si  le ciel est dégager dimanche soir au Canada, nous pourrions voir un spectacle en directe de l’espace.  Si  le ciel est dégager dimanche soir au Canada, nous pourrions voir un spectacle en directe de l’espace. L’éclipse commencera vers 21 heures au Québec, avec la super Lune, le spectacle dura environs 3 heures mais l’éclipse complète environs 1 heures d’après le site de tvanouvelle
Nuage

 

Une éclipse totale jumelée à une super Lune ce week-end

 

Cette éclipse totale a été observée depuis Miami... (ARCHIVES AP)

MARCIA DUNN
Associated Press
Cap Canaveral

Cette fin de semaine, préparez-vous à regarder un programme double mettant en vedette la Lune.

Une éclipse totale accompagnée d’une super Lune se produira en effet dimanche soir ou tôt lundi matin, dépendamment d’où vous vous trouvez sur la Terre. La dernière fois que cette combinaison a été observée remonte à 1982 et elle ne se reproduira pas avant 2033.

Lorsqu’une Lune pleine ou nouvelle se trouve au plus près de la Terre, on la surnomme «super Lune».

Même si l’astre sera situé à quelque 358 000 kilomètres de la planète bleue, il aura l’air plus gros et plus brillant.

L’éclipse totale durera un peu plus d’une heure et sera visible, si le temps le permet, en Amérique du Nord, en Amérique du Sud, en Europe, en Afrique et dans l’ouest de l’Asie.

Sur la côte est américaine, le spectacle commencera à 22 h 11, l’heure à laquelle la Terre, le Soleil et la Lune seront parfaitement alignés, l’ombre de la Terre cachant complètement la Lune.

La prochaine éclipse lunaire totale est prévue pour 2018.

http://www.lapresse.ca/

Ne manquez pas les trois «super Lunes» à venir


Espérons que le ciel sera dégager pour voir la lune pour admirer une lune claire et bien ronde
Nuage

 

Ne manquez pas les trois «super Lunes» à venir

 

Ne

Une pleine Lune. Capture d’écran Gentside

 

Voilà l’occasion parfaite d’observer la Lune comme rarement! D’ici la fin du mois d’octobre, trois «super Lunes» sont à prévoir. La première est attendue dans la nuit du 29 août. Un rendez-vous à ne pas manquer.

Le terme de super Lune, inventé en 1979 par l’astrologue Richard Nolle désigne un phénomène au cours duquel le satellite naturel, alors en phase de pleine Lune ou de nouvelle Lune, lorsqu’elle est plongée dans l’obscurité, se retrouve à son point le plus proche de la Terre.

Trois super Lunes ont déjà été enregistrées en 2015: en janvier, février et mars. Les trois prochaines sont respectivement prévues pour le 29 août, le 28 septembre et le 27 octobre.

La prochaine devrait passer à 359 912 kilomètres de la Terre. Elle pourra sembler un peu plus brillante et plus grosse que d’habitude. La différence est toutefois minime, voire difficilement perceptible pour ceux qui n’y seraient pas habitués.

Parce qu’il peut parfois prêter à confusion, le terme de super Lune n’est pas forcément accepté par la communauté scientifique.

http://fr.canoe.ca/

Super Lune et Perséides en fin de semaine


Dans la nuit de Samedi a Dimanche, ceux qui seront debout, porter votre regard vers la lune. Apparemment qu’elle sera encore plus belle que celle de juillet. Dans un même, la lune risque de voler la vedette aux étoiles filantes qui seront activent du 11 au 13 août
Nuage

 

Super Lune et Perséides en fin de semaine

 

Super Lune et Perséides en fin de semaine

Photo AFP

Parmi les trois super Lune annoncées cette année, celle de dimanche devrait être la plus spectaculaire visuellement. Elle risque toutefois de nuire à l’observation des Perséides, qui atteindront leur intensité maximale au cours des jours suivants.

La super Lune sera à son apogée vers 2h09 le 10 août. Une super Lune se produit lorsque la pleine Lune coïncide avec la plus courte distance la séparant de la Terre: le satellite est alors à son périgée.

En juillet, la super Lune se trouvait à 358 000 km de la Terre, tandis que dimanche, elle sera encore plus proche, de 2000 km. Ce sera donc sa plus courte distance la séparant de nous cette année. À ce moment, la Lune sera environ 12 % plus grosse et 30 % plus lumineuse qu’une pleine Lune «ordinaire».

Normalement, la distance entre la Terre et la Lune varie de 356 410 km et 406 740 km, en raison de l’orbite elliptique de notre satellite.

L’événement n’est pas exceptionnel en soi, puisque chaque année, de quatre à six super Lune se produisent.

«Les pleines lunes apparaissent près de la Terre tous les 13 mois et 18 jours, alors ce n’est pas inhabituel», explique Geoff Chester, de l’observatoire naval américain.

Toutefois, 2014 aura été exceptionnelle, car les trois super Lune de l’année coïncideront avec les pleines Lune d’été.

Cette année, la première super Lune a eu lieu le 12 juillet. La deuxième et la troisième surviendront respectivement le 10 août – la pleine Lune d’août porte le nom de Lune d’esturgeon, du Maïs ou des Herbes, selon les groupes autochtones considérés – et le 9 septembre.

Bien que chaque super Lune soit un spectacle qui impressionne, celle de dimanche sera au détriment des Perséides, dont l’apogée aura lieu du 11 au 13 août. Cette annuelle pluie de météorites sera probablement moins visible, car le ciel sera pollué par la luminosité de la Lune. Selon toute probabilité, seules les étoiles filantes les plus brillantes pourront être observées à l’œil nu.

Malgré ce fait, les astronomes amateurs peuvent se rassurer. La météo annoncée pour la fin de semaine est très favorable à l’observation des deux phénomènes célestes.

http://fr.canoe.ca/

Des super lunes à surveiller cet été


La lune sera poétique, romantique ou simplement dans ses plus beaux atours au moins 3 fois en peu de temps. Même, si ce n’est pas un phénomène rare, c’est quand même un moment d’émerveillement que l’espace nous offre en spectacle si le ciel est dégagé
Nuage

 

Des super lunes à surveiller cet été

 

RE_2013_12_17T205253Z_1812009463_GM1E9CI0D6701_RTRMADP_3_NIGERI

Photo Archives / Reuters

TORONTO – La super lune de samedi soir sera la première de trois cet été, a indiqué la NASA.

Les autres super lunes, ou périgées, se manifesteront le 10 août et le 9 septembre.

Au mois d’août, la Lune sera à sa distance la plus rapprochée de la Terre.

Geoff Chester, de l’observatoire naval américain, indique que les super lunes ne sont pas rares bien qu’elles attirent beaucoup l’attention.

«Les pleines lunes apparaissent près de la Terre tous les 13 mois et 18 jours, alors ce n’est pas inhabituel, a indiqué M. Chester dans un blogue. Par exemple, l’année dernière, il y a eu trois périgées consécutifs, mais seulement une fut largement évoquée.»

Geoff Chester signale que l’«illusion lunaire» fera en sorte que la Lune apparaîtra plus large lorsqu’elle est à bas niveau, près de l’horizon.

«Je peux vous garantir que certaines personnes croiront que c’est la plus grosse Lune jamais vue si elles la voient se lever à l’horizon parce que les médias leur auront dit de porter une attention particulière», a-t-il ajouté.

http://www.journaldequebec.com