En Virginie occidentale, des gens font des overdoses avec du spray contre les guêpes…


Je suis contente qu’au moins, je n’ai jamais pris de drogue. Quand on est accro à une drogue et qu’on ne peut avoir pour x raison, des personnes vont se tourner vers quelques choses d’autres qui n’est guère mieux pour remplacer les métamphétamines avec du l’insecticide pour les guêpes. Avec quelques manipulations, ils peuvent l’inhaler ou l’injecter.
Nuage


En Virginie occidentale, des gens font des overdoses avec du spray contre les guêpes…


guepe drogue spray

| Shutterstock

Stéphanie Schmidt

Plusieurs habitants d’un comté de Virginie occidentale (États-Unis) ont récemment subi une overdose suite à l’utilisation de spray contre les guêpes comme alternative à la méthamphétamine.

Selon le journal local WCHS, la police du comté de Boone a déclaré avoir constaté une augmentation notable du nombre d’habitants abusant de l’aérosol contre les guêpes pour provoquer des effets similaires à une prise de méthamphétamine.

Toujours selon le journal, cette pratique aurait joué un rôle important dans trois overdoses dans le comté la semaine dernière.

« Les gens se fabriquent un type synthétique de méthamphétamine, à partir de spray contre les guêpes », a déclaré le Sergent Charles Sutphin, de la police de l’État de Virginie occidentale.

Cette pratique est connue sous le nom de « wasping » (de l’anglais « wasp » qui signifie guêpe), et est devenue une tendance préoccupante ces dernières années. À savoir que les utilisateurs combinent le spray contre les guêpes avec de la méthamphétamine ou utilisent le spray uniquement, dans le but de remplacer la méthamphétamine. Selon NBC News, il est possible de cristalliser le spray liquide, ce qui permet ensuite aux gens d’inhaler la substance ou de se l’injecter.

À savoir que les insecticides de ce type contiennent des ingrédients actifs appelés pyréthroïdes, qui assomment et tuent les insectes. Cependant, chez l’être humain, ces produits chimiques peuvent interférer avec la signalisation nerveuse, ce qui peut entraîner des sensations anormales et, dans certains cas, des convulsions ou une paralysie.

Ces produits chimiques peuvent également entraîner une augmentation du rythme cardiaque, des difficultés respiratoires, des maux de tête, des nausées, des problèmes de coordination et des sensations de gonflement et de brûlure.

À l’heure actuelle, la police du comté de Bonne collabore avec les centres médicaux régionaux dans le but de déterminer le meilleur traitement pour ces personnes qui abusent de ce spray en tant que drogue.

Source : WCHS

https://trustmyscience.com/

Ils inventent un spray pour empêcher la formation de glace !


Aurait-on enfin trouvé une façon d’éviter que la glace se forme sur tout transport aérien ou encore des centrales électriques ? Il semble que oui. Cela sera une économie en temps et argent
Nuage

 

Ils inventent un spray pour empêcher la formation de glace !

 

par Yohan Demeure, rédacteur scientifique

Chaque année durant l’hiver, la glace détériore le fonctionnement des infrastructures. À ce problème plutôt ancien, des chercheurs américains ont répondu par l’élaboration d’un spray capable d’empêcher la glace de se former.

Une idée lumineuse

Le gel est un véritable fléau concernant les dommages causés entre autres aux transports aériens et aux centrales électriques. Aux États-Unis, les problèmes causés par la glace engendrent plusieurs milliards de dollars de frais par an pour les industries. Dans leur étude publiée dans la revue Materials Horizons le 4 janvier 2019, les chercheurs de l’Université de Houston (États-Unis) ont dévoilé leur invention : une matière diffusée via un spray capable d’empêcher la formation de glace.

Dans le cadre de leurs recherches, les scientifiques ont élaboré une nouvelle théorie baptisée “localisation des contraintes”. Celle-ci est destinée à ajuster et prédire les propriétés des matériaux utilisés par un concepteur. Or, il faut savoir que cette nouvelle technique s’appuie sur une nouvelle matière. Il s’agit d’un revêtement de polymère de silicone durable, dont la principale caractéristique est de repousser la glace à la surface de l’endroit où celui-ci est pulvérisé.

Crédits : Capture YouTube/ University of Houston

Un pari sur l’avenir

Les chercheurs ont indiqué que leur revêtement pouvait assumer sa fonction anti-glace tout en bénéficiant de propriétés chimiques, mécaniques et environnementales sur le long terme. Toutefois, les chercheurs à l’origine de ce produit miracle estiment que son usage ne se limitera pas à la conception de matériaux qui ne gèlent pas. En effet, il est également question de l’intégrer dans la recherche de nouveaux matériaux en limitant les essais et donc les erreurs, ce qui devrait être une grande source d’économie de temps et d’argent.

L’invention en question pourrait devenir un élément très important lorsque l’on sait le temps et l’investissent que nécessite la mise sur le marché d’un produit dont la longue phase de prototypage représente une obligation. Les chercheurs n’hésitent d’ailleurs pas à parler de “point fort” pour l’industrie aéronautique américaine, et assurent que le spray ne réduira en aucun cas la performance des appareils

https://sciencepost.fr/