Recrudescence de spams sur Facebook


C’est intéressant de pouvoir se connecté dans des endroits publics ou on peut avoir accès a Internet, mais encore faut-il redoubler de prudence. Il y a des règles que l’on peut suivre pour diminuer les risques d’attaques, de spams
Nuage

Recrudescence de spams sur Facebook


Étude - Recrudescence de spams sur Facebook

Le spam, un phénomène de plus en plus incontrôlable.

© ene

Les internautes sont actuellement victimes de spams provenant de comptes Facebook compromis. Les spammeurs sont passé en quelques années des réseaux zombie aux médias sociaux. Telle est la tendance qui ressort du rapport de menaces du mois d’octobre 2011, révélé le lundi 21 novembre par Cyberoam.

Le fabricant de solutions de sécurité internet (pare-feux) Cyberoam a mené une étude sur les propriétaires de comptes compromis. Ce type d’attaque survient souvent après une connexion depuis un réseau Wi-Fi public, en raison de l’utilisation d’un mot de passe trop simple ou après avoir cliqué sur un lien envoyé par un ami sur Facebook. Les chiffres sont éloquents: 23% des utilisateurs n’ont pris aucune mesure pour remédier à la situation, pensant qu’il s’agissait d’un incident isolé.

Cette tendance s’est accentuée après le démantèlement au début de l’année par Microsoft du botnet Rustock, responsable de près du tiers du spam au niveau mondial.

Les responsables de Cyberoam incitent les utilisateurs à la plus grande prudence et à respecter des règles de bon sens lorsqu’ils se connectent à internet depuis un réseau public.

Il est conseillé aux internautes d’utiliser un gestionnaire de mots de passe (qui en génère de nouveaux et les synchronisent), de ne pas cocher la case «Mémoriser le mot de passe» lorsque l’on se connecte à sa messagerie ou son compte Facebook et surtout de ne pas cliquer sur les liens accompagnés de phrases accrocheuses

http://fr.canoe.ca

Facebook envahi par des images porno


Si jamais vous avez eu sur votre statut des photos pornographiques sachez que cela est une attaque et semble avoir été traité par Facebook, quoiqu’il en soit personnellement je n’aime pas les copie collée qu’on incite les gens a faire pareille ..
Nuage

    

Facebook envahi par des images porno

 

Facebook envahi par des images porno

La publication de photomontages pornographiques ou violents se sont multipliés. Le réseau social parle d’une "attaque coordonnée de spams".

Facebook a indiqué, mardi 15 novembre, avoir été victime d’une "attaque coordonnée de spams [pourriels] exploitant une vulnérabilité de serveurs", après que des internautes eurent signalé la multiplication de messages pornographiques ou violents.

"Nos efforts ont drastiquement limité les dommages infligés par cette attaque, et nous sommes maintenant en train d’enquêter pour identifier les responsables", a précisé Facebook.

De nombreux internautes s’étaient plaints sur Twitter d’une invasion d’images dérangeantes.

"Les spams pornographiques sur Facebook doivent cesser. Merde, c’est dégoûtant !", s’indigne @hollywoodqlam9.

"Facebook est maintenant comme un site porno", lance @jjwilliams92.

"Des images explicites et violentes ont inondé les fils d’actualité des utilisateurs de Facebook ces dernières 24h ou plus", rapporte l’entreprise de sécurité Sophos, sur son blog.

"La plupart des images pornographiques sont des photomontages de célébrités, comme Justin Bieber, dans des poses sexuelles.

Facebook a expliqué que, "durant cette attaque, les internautes ont été incités à faire du copié-collé et à exécuter des programmes malveillants [via un code] javascript dans la barre URL de leur navigateur, ce qui les a conduits à diffuser à leur insu ces contenus choquants".

"Nos ingénieurs ont travaillé diligemment" pour remédier à ce point faible, a précisé le réseau social, "nous avons construit des mécanismes pour rapidement fermer les pages malveillantes et les comptes essayant d’exploiter" la faille.

Facebook a ajouté que les titulaires des comptes touchés avaient reçu des instructions pour se protéger, et que des mesures avaient été prises pour "réduire l’incidence de ces attaques".

Facebook compte désormais plus de 800 millions d’utilisateurs dans le monde.
Le Nouvel Observateur avec AFP

http://www.commentcamarche.net