Une compagnie aérienne américaine a créé une salle de pause «réservée aux blancs»


En 2017 un employé fait une plainte contre la compagnie Southwest Airlines au Texas, contre la discrimination raciale. Il y avait une salle de repos réservé pour les blancs ! Bon, depuis elle s’est reconvertie en bureau. Il est quand même insensé qu’aujourd’hui encore, il existe ce genre de situation. Et il semble que ce ne soit pas la première fois que cette compagnie aérienne est discriminatoire.
Nuage

 

Une compagnie aérienne américaine a créé une salle de pause «réservée aux blancs»

 

Un Boeing 737 de Southwest Airlines | Southwest 737 via Wikimedia Commons License by

Un Boeing 737 de Southwest Airlines | Southwest 737 via Wikimedia Commons License by

Repéré par Christophe-Cécil Garnier

L’information provient d’une plainte pour discrimination remplie par un employé de Southwest Airlines qui a été licencié en 2017.

 

«On pourrait penser qu’en 2018, ça n’arrive pas. Mais ça arrive». Jamel Parker a 31 ans.

Il a intenté un procès contre la compagnie américaine Southwest Airlines et a indiqué que cette dernière avait une salle de repos réservée au blanc à l’aéroport de Houston, au Texas.

Si la salle de repos n’existe plus depuis un ou deux ans, c’est seulement parce que des rénovations l’ont transformé en bureau d’un supérieur. Mais Jamel Parker l’affirme dans le Houston Chronicle, Southwest Airlines était au courant de cette salle de repos discriminante.

Bien qu’il n’y ait aucun signe sur la porte, «les employés noirs connaissait son existence».

Quand il a intégré la compagnie, en 2013, son supérieur (également noir) l’avait prévenu à propos de la salle de repos.

«”C’est juste mieux d’éviter ça”, est à peu près ce qu’il m’a dit», se souvient l’employé licencié.

En plus de cette histoire, Jamel Parker affirme que la compagnie aérienne traite les gens différemment en fonction de leur race. S’il a été licencié pour avoir omis de signaler un problème avec un cordon d’alimentation, les employés blancs étaient simplement sanctionnés pour des infractions similaires, a-t-il indiqué.

Ce n’est pas la première fois que Southwest Airlines est accusé de discriminations raciales. Une femme blanche avait dû prouver que son fils métis d’un an était bien le sien avant de monter dans un avion pour Denver, rappelle CNN. Le média américain raconte aussi l’histoire d’un autre voyageur, qui avait été refusé d’un avion après avoir parlé en arabe avec son oncle.

La société n’a pas répondu sur le sujet. Elle s’est contentée d’une simple déclaration.

«Nous ne tolérons aucune discrimination, et nous cultivons un lieu de travail qui reflète les clients que nous servons. Southwest Airlines est un employeur qui respecte l’égalité des chances et se targue d’un environnement de travail ouvert et inclusif, qui se classe régulièrement parmi les meilleurs lieux de travail au monde».

http://www.slate.fr/

Une histoire secoue les États-Unis Une vieille dame intimidée par de jeunes adolescents


Les victimes d’intimidations n’a pas d’âge et avec l’ère d’internet cela peut facilement faire un virage vers l’intimideur qui goûte a son tour de l’intimidation mais d’une façon plus virulente , ce qui n’est guère mieux Il est malheureux que de voir que cela peut aller jusqu’a une vengeance de mort de parfait inconnu … L’Intimidation doit être tolérance zéro un point c’est tout
Nuage

 

Une histoire secoue les États-Unis

Une vieille dame intimidée par de jeunes adolescents

 

Une vieille dame intimidée par de jeunes adolescents

Crédit photo : Gracieuseté

Agence QMI

Un jeune de première secondaire qui a intimidé une monitrice de bus âgée de 68 ans jusqu’à la faire pleurer et que l’on a pu voir dans une vidéo qui a beaucoup circulé sur le web aurait reçu des milliers de messages de colère et des menaces de mort, selon la police.

La vidéo sur YouTube montre le jeune en plein épisode de violence verbale à l’endroit de Karen Klein, monitrice de bus à Greece, près de Rochester, dans l’État de New York.

Le capitaine Steve Chatterton de la police de Greece a affirmé au « Rochester’s Democrat and Chronicle » que les policiers doivent désormais offrir une protection au jeune homme.

«Nous avons le cellulaire du garçon et il a reçu plus de 1000 appels manqués et plus de 1000 messages textes de menace, a souligné le policier. Des menaces pour venger d’autres menaces ne sont d’aucune utilité.»

La police a aussi reçu des centaines de courriels haineux dénonçant les agissements du jeune homme.

«Je ne peux pas tolérer le désir de vengeance qui habite certains», a dit l’assistante du directeur de l’école du jeune, Deborah Hoeft.

«Nous devons tous prendre du recul et réfléchir à la manière dont nous nous traitons les uns les autres», a-t-elle ajouté.

Entre-temps, deux jours après que le vidéo soit devenu viral, une initiative pour recueillir des dons pour que Mme Klein puisse prendre un congé a permis d’amasser 520 000 $.

Jeudi soir, l’animateur de télévision et journaliste Anderson Cooper a lu les excuses de deux des jeunes intimidateurs à l’intention de Mme Klein.

La compagnie Southwest Airlines a fait don à la dame et à neuf de ses invités d’un voyage à Disneyland en Californie. La dame s’est dite dépassée par toutes ces marques de soutien.

 

http://tvanouvelles.ca