Le Saviez-Vous ► Quelles sont les maladies mentales les plus effrayantes ?


Des maladies mentales, il y en a de toutes sortes. Certaines maladies sont étranges et incompréhensibles. Comment croire qu’on est mort ou vouloir a tout prix s’amputer un de nos membres pourtant sain ?
Nuage

 

Quelles sont les maladies mentales les plus effrayantes ?

 

Il y a énormément de troubles mentaux terrifiants mais voici mon top 3 :

  • 3) Le syndrome de Cagpras

Les personnes atteintes du syndrome de Cagpras sont convaincues que tous leurs proches ont été remplacés par des sosies. Elles pensent souvent que ces sosies sont malveillants et dangereux. Naturellement, la paranoïa est un effet secondaire de leur trouble. Les malades pensent également qu’il existe des complots contre eux et auront tendance à se replier sur eux-mêmes, ou, dans le cas contraire, à se montrer agressifs envers leurs « imposteurs. »

  • 2 Le syndrome de Cotard

Les personnes touchées par ce syndrome sont convaincues qu’elles sont mortes. Beaucoup de symptômes sont associés à ce trouble mais ils diffèrent d’une personne à l’autre. Certains auront des impressions de grandeur, d’autres des idées suicidaires. Certains vont se sentir immortels, pendant que d’autres vont se mutiler. Certains malades disent même avoir senti leurs organes se putrifier dans leur corps.
Ça fait peur!

  • 1 L’apotemnophilie

Ce trouble donne aux gens une énorme envie de s’amputer un membre, même s’il n’y a absolument aucun problème avec cette partie de leur corps. Il faut constamment les surveiller car ils tentent souvent de se blesser. Dans les cas les plus poussés, les personnes tentent de perdre la vue ou l’audition. En 2015, une Américaine a versé un produit de canalisation dans ses yeux afin de devenir aveugle. Elle dit s’être toujours sentie « envahie par sa vue. » Étonnamment, elle se considère beaucoup plus heureuse aujourd’hui.

https://fr.quora.com

Ces sosies de Rodrigo Duterte et Kim Jong-un sèment la confu­sion à Hong Kong


Je ne sais pas vraiment si c’est bien sage de se pavaner en temps qu’un sosie de personne aussi connu qu’un président d’un pays .. En tout cas, faut dire que la ressemblance est assez frappante
Nuage

 

Ces sosies de Rodrigo Duterte et Kim Jong-un sèment la confu­sion à Hong Kong

 

Crédits : EPA

par  Ulyces 

Certains passants n’ont vu que du feu à leur dégui­se­ment et ont pris les deux hommes pour les véri­tables diri­geants.

Dimanche 3 février, Cresen­cio Extreme, le sosie du Président philip­pin Rodrigo Duterte, et Howard X, le double de Kim Jong-un, ont pris un bain de foule excep­tion­nel dans les rues de Hong Kong, rapporte la BBC.

Les deux acolytes ont semé la confu­sion, mimant les gestes du diri­geant nord-coréen et du Président, dont ils avaient repris les codes vesti­men­taires. Tous les deux ont fait une arri­vée fracas­sante dans un petit centre commer­cial, fausses armes à la main, saluant les employés et les gens venus faire leurs courses.

Les sosies des deux diri­geants se sont avant ça rendus dans l’église St Joseph, en grande partie fréquen­tée par la commu­nauté philip­pine, en pleine messe. Ils ont fini par s’at­ta­bler dans un fast-food, trinquant avec leurs sodas et se délec­tant de poulet fris. Les véri­tables Rodrigo Duterte et Kim Jong-un n’ont pas réagi à cette prise de pouvoir par les deux acteurs.

Sources : BBC

https://www.ulyces.co/

Le Saviez-Vous ► Un jour, Charlie Chaplin perdit un concours de sosies de lui-même


En fait, il a fini 27 ème, faut croire que les juges préféraient une copie que le Charlie original. Autre chose, ont dit que dans les pays de langue française, on l’appelait Charlot, à ma connaissance au Québec, il a toujours été connu comme Charlie .. Bon, le Québec est une province française dans un pays anglais …
Nuage

 

Un jour, Charlie Chaplin perdit un concours de sosies de lui-même

 

 

Concours de sosies de Charlie Chaplin
Concours de sosies de Charlie Chaplin costumé en Charlot (1922)

 

En 1915, Charlie Chaplin raconta à un journaliste du Chicago Herald qu’il s’était présenté à un concours de sosies de lui-même, organisé dans un théâtre de San Francisco. Il se costuma en « Charlot » et participa au concours incognito. Il ne fut même pas sélectionné pour aller en finale.

Charlie Chaplin
Le personnage principal incarné par Charlie Chaplin (1889-1977) est surnommé « Charlot » dans les pays francophones. En anglais, il est connu sous l’appellation « the tramp » (« le vagabond »), d’après le film du même nom réalisé en 1915.

http://www.jesuiscultive.com/

Neil Thomas Douglas rencontre son sosie sur un vol de Ryanair


Coïncidence sur coïncidences, ces deux hommes qu’on pourrait croire a des jumeaux ou tout au moins un lien de parenté et pourtant, il en n’est rien qui en plus pendant leur séjour se rencontrer par hasard plus d’une fois
Nuage

Neil Thomas Douglas rencontre son sosie sur un vol de Ryanair

 

Quand on prend l’avion, particulièrement pour un long vol, on a toujours la même crainte : qui sera assis à côté de moi? Les mauvaises haleines, les gens qui parlent trop ou qui sentent mauvais, voilà certaines de nos peurs.

La plupart du temps, tout se passe très bien. Et même, quelques fois, on y fait des rencontres inoubliables.

Le meilleur exemple qu’on peut vous donner s’est produit jeudi soir, lorsque le photographe britannique Neil Thomas Douglas s’est assis à son siège et a constaté que l’homme assis à côté de lui était son sosie exact.

« Le gars à droite est le mari de mon amie; le gars à gauche est un INCONNU qu’il a rencontré sur un vol hier soir! »

Lee Beattie, une amie de la femme de Douglas, a mis la photo sur Twitter, et en peu de temps, elle est devenue virale. Selon Beattie, les deux hommes ne s’étaient jamais rencontrés et n’ont pas de lien de parenté.

À en croire l’histoire que Beattie a racontée par courriel au HuffPost, ça ne s’est pas terminé là. Lorsque le vol de Ryanair a atterri à Galway, en Irlande, les deux hommes se sont retrouvés dans le même hôtel et, plus tard dans la soirée, dans le même bar. Par le plus grand des hasards.

« Plus tard dans la soirée, Neil est allé dans un pub et a de nouveau vu son jumeau. Tellement bizarre. Ils ont ri et bu une pinte de bière. »

Cet article initialement publié sur le HuffPost États-Unis a été traduit de l’anglais.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

L’homme qui voyait son sosie derrière le miroir de la salle de bains


Il existe un syndrome qu’une personne atteinte est certaine que les gens de son entourage sont des sosies pour lui nuire .. Ou pire qu’une personne croit que son reflet dans le miroir est un étranger
Nuage

 

L’homme qui voyait son sosie derrière le miroir de la salle de bains

Monsieur B. est convaincu que son sosie vit à son domicile. © SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Monsieur B. est convaincu que son sosie vit à son domicile. © SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

RECEVOIR LES ALERTES

Par Marc Golan

C’est un cas clinique digne d’une nouvelle d’Oliver Sacks, que des neurologues, gériatres et psychiatres du CHRU de Tours rapportent dans la revue Neurocase.

PSYCHIATRIE. L’histoire révélée par la revue « Neurocase » est celle de Monsieur B., un homme de 78 ans qui se plaint de la présence chez lui d’un étranger. En fait, il s’agit de son sosie ! Il a la même taille, les mêmes cheveux, la même silhouette, les mêmes traits, porte les mêmes vêtements et bouge de la même façon. Quand Monsieur B s’adresse à cet inconnu, il est surpris qu’il en sache autant sur lui. Quand il amène son repas près du miroir, il apporte deux couverts. Lorsque l’intrus devient agressif, la fille de ce patient âgé, vivant seul chez lui, l’amène à l’hôpital pour consultation. Les analyses du liquide céphalo-rachidien, recueilli par ponction lombaire, montrent que ce patient présente probablement une maladie d’Alzheimer débutante. Un traitement associant un antidépresseur et un neuroleptique lui réussit. Au bout de trois mois, le sosie a définitivement disparu.

Troublant syndrome de Capgras…

Ce patient était atteint d’une forme inhabituelle du syndrome de Capgras, trouble neuropsychiatrique dans lequel le patient a l’absolue conviction que des personnes de son entourage ont été remplacées par des sosies hostiles qui le persécutent. Monsieur B. présente cependant des symptômes d’un syndrome de Capgras atypique dans la mesure où il a la conviction délirante que ce n’est pas un ou plusieurs de ses proches qui ont été remplacés par des doubles mais que l’étranger qui vit à son domicile est son sosie. Il prend donc son image dans le miroir pour un étranger qui lui ressemble, autrement dit un double de sa propre personne !

Pour tout savoir de ce cas clinique déroutant et comprendre comment s’explique sur le plan neurologique et neuropsychologique ce « délire d’illusion des sosies », lire la suite sur le blog Réalités Biomédicales de Marc Gozlan.

http://www.sciencesetavenir.fr/

Top 10 des attaques en justice les plus ridicules


Qu’est-ce qui pousse des gens à faire intenter un procès pour des causes farfelues. L’appât du gain, ou ne pas savoir quoi faire de son temps
Nuage

 

Top 10 des attaques en justice les plus ridicules

 

Crédits photo (creative commons) : bloomsberries

    Aaaah, l’Amérique… Ses cow-boys, ses gratte-ciels, ses burgers et… ses procès incroyables ! Inspiré par la procédure lancée (et remportée) il y a 20 ans par Stella Liebeck contre McDonald’sà cause d’une brûlure contractée en se renversant un café de la célèbre chaîne de fast food sur les cuisses, le peuple américain s’est trouvé un nouveau sport national : le combat judiciaire insolite. Petit best-of des attaques en justice les plus ridicules, presque toutes américaines :

1.Marcy Noriega vs Taser

En 2002, l’officier de police Marcy Noriega est envoyée chez Everardo Torres, un jeune californien de 24 ans, suite à des plaintes pour nuisances sonores. L’intervention ne se passe ni dans le calme ni dans la bonne humeur, et Torres est menotté et embarqué au poste. Mais alors qu’il est à l’arrière de l’estafette, le prévenu toque à la vitre pour demander à Noriega qu’elle desserre ses menottes qui lui scient les poignets. L’officier, pensant avoir affaire à une forme d’insubordination, décide de lui foutre un coup de Taser. Malheureusement, en lieu et place de son Taser, c’est bien son Glock qu’elle a sorti et Torres se prend une balle fatale dans le torse. Pas décontenancée, Noriega attaquera la société Taser estimant que la trop grande ressemblance entre son Taser et son flingue l’a conduite à faire cette erreur.

« Bah oui, m’sieur le juge, comprenez bien, c’est pas ma faute… »

2. Une israélienne vs la météo

Lassée des approximations répétées du bulletin météo délivré chaque jour par sa chaîne d’infos préférée, une israélienne décide de traîner celle-ci en justice le jour où, faisant confiance aux prévisions optimistes, elle se retrouve en tenue légère sous une pluie battante et chope une grippe. La chaîne sera condamnée à verser $1000 à la plaignante pour rembourser ses frais de santé ainsi que le manque à gagner découlant de sa semaine d’arrêt de travail. L’histoire ne dit pas si la jeune femme a changé de chaîne depuis l’incident.

3. Robert Lee Brock vs lui-même

Quand on est au fond du trou, mieux vaut y aller à donf’ dans la déconne : c’est vraisemblablement ce qu’a dû se dire Robert Lee Brock au moment de porter plainte contre lui-même pour violation de ses droits civiques et de ses convictions religieuses, exigeant le versement d’une somme de $5,000,000 en compensation. En effet, Brock purge à l’époque une peine de 23 ans de prison pour grand banditisme et estime qu’étant ivre au moment des faits, il a renié ses croyances religieuses et par conséquent porté atteinte à ses propres droits civiques. Mais comme il est en prison et ne touche par conséquent aucun revenu, il demande à l’Etat de Virginie de régler la facture. Bizarrement, ça ne marchera pas.

4. Christopher Roller vs David Copperfield

Un beau matin, David Copperfield reçoit une assignation émanant d’un certain Christopher Roller qui exige que celui-ci lui révèle tous ses secrets ou lui verse 10% de ses revenus. La raison ? Roller estime être Dieu et souhaite conserver son monopole sur les choses défiant les lois de la physique. Pas con, mais raté.

5. Kathleen Robertson vs un magasin de meubles

Kathleen Robertson, une jeune mère de famille texane, arpente les rayons d’un magasin de meubles quand soudain, au détour d’un canapé-lit, elle trébuche sur un truc et se blesse au genou. Elle demandera (et obtiendra) $80,000 de dommages et intérêts. C’est vrai que cet espèce de piège sournoisement placé au milieu de l’allée n’avait rien à faire là. Mais qu’était-ce au fait ? Ni plus ni moins que son propre fils de 9 mois qu’elle avait laissé ramper en liberté dans le magasin. Schlabing [ceci est une tentative d’imitation du bruit qu’émet une machine à sou quand on en tire le bras].

6. Jian Feng vs sa femme

L’amour ne peut se nourrir de mensonge, parait-il. En Mai dernier, Jian Feng, un chinois comblé par un mariage avec une beauté locale, a l’horrible surprise de découvrir, à la naissance de son premier enfant, que celui-ci est laid. Sûr de ses gènes et de sa bogosserie, Feng questionne sa femme afin de lui faire avouer son évidente infidélité. Quelle n’est pas sa surprise quand celle-ci, loin de lui confesser un quelconque adultère, lui avoue qu’elle n’a pas toujours été belle : il lui en a coûté pour près de $100,000 de chirurgie esthétique en tout genre pour avoir ce joli minois. S’estimant trompé, Jian Feng demande le divorce et attaque son ex-femme : il repart avec $120,000 de dommages et intérêts. Mentir, ça coûte cher.

7. Allen Heckard vs Michael Jordan

Qu’elle est dure, la vie d’Allen Heckard : tout le monde le prend pour Michael Jordan et ça commence à lui taper sur le système. Surtout que le Michael en question fait fortune grâce à son image via son contrat mirifique avec Nike. Alors si ils ont la même gueule, pas de raison qu’ils ne partagent pas le pognon : Heckard attaque Nike et Jordan pour usurpation d’image causant de sévères troubles émotionnels. Accueilli par des moqueries et des rires, il retirera sa plainte au bout d’un mois. Le pire dans tout ça, c’est que le mec ne ressemblait même pas vraiment à Jordan

8. Un antiquaire vs une bande de SDF

En 2007, un antiquaire ayant pignon sur rue à Manhattan décide de demander $1,000,000 de dédommagements à une bande de SDF, estimant que ces cons là lui flinguent son business en squattant sur la bouche d’aération qui siège devant sa vitrine. C’est vrai qu’un groupe de types qui passent leur journée à se la coller à grandes lampées de vodka premier prix, on a fait mieux comme attrape-chaland. Au final, l’antiquaire n’obtiendra de la justice qu’une injonction obligeant lesdits SDF à se tenir à 30m minimum du magasin. Moralité : toujours vérifier les comptes en banque des personnes que tu attaques avant de leur demander un million.

9. Edward Brewer vs Providence Hospital

En 2002, Edward Brewer, un employé du Providence Hospital aux Etats-Unis, est condamné pour viol aggravé sur une patiente de l’établissement. Pas décontenancé pour un sou, Edward décide d’attaquer l’hôpital et de lui demander $2,000,000 au motif que celui-ci n’aurait pas fait le nécessaire pour l’empêcher de commettre ce viol. L’hôpital finira par être lavé de toute responsabilité, mais il leur faudra en passer par un long et coûteux procès.

10. Richard Overton vs Budweiser

En 1991, Richard Overton, un américain très légèrement crédule, découvre avec appétit la dernière pub Budweiser présentant un groupe de jeunes hommes qui, grâce à une consommation substantielle de bières de la marque éponyme, rencontrent des jeunes filles aux atours flatteurs sur une plage tropicale. « La voilà, LA solution ! », s’écrie-t-il. Ni une ni deux, il s’enquille une bonne quinzaine de bières mais rien n’y fait : aucune plage et aucune femme à l’horizon. Overton attaque donc Budweiser pour publicité mensongère. Mais l’affaire est déboutée : au final, Overton n’y aura gagné qu’une bonne gueule de bois.

 

Source : Oddee, The Injury Lawyer Directory, UrbanTitan