Changement


C’est une responsabilité en temps qu’adulte d’enseigner aux enfants à la maison le respect, la patience, enfin tout ce qui peut rendre le monde meilleur. C’est un des meilleurs moyens de changer le monde en commençant à la base
Nuage

 

Changement

 

« Le véritable changement dans notre société commence dans nos foyers, c’est avec nos actions qu’on apprend aux enfants le vrai sens de la vie. »

Andrea

Changez ce monde


Il est clair que notre monde est malade, de la pauvreté, des misères, la faim, l’itinérance. On le constate tous. Nous avons le choix d’agir pour changer un tant soit peu ce monde.
Nuage

 

Changez ce monde

 

Changez ce monde, éprouvez de la compassion et soyez les citoyens d’une authentique société mondiale. Pourquoi es-tu indigné ? Parce que tu n’as pas encore changé ta vie.

Stéphane Hessel

La grande erreur de notre temps


Victor Hugo avait bien raison. Il est vrai qu’avec tout ce qu’on a et ce qu’on nous offre promettant un certain bonheur, nous avons une vie matérielle, certains s’accommodent avec peu et alors que d’autres, en veut toujours plus s’ils avaient plus d’argent. Pourtant, ce genre de bonheur est utopique, ce bonheur ne peut que se trouver en nous en travaillant notre bien-être intérieur
Nuage

 

La grande erreur de notre temps

 

 

 » La grande erreur de notre temps, cela a été de pencher, je dis même de courber, l’esprit des hommes vers la recherche du bien être matériel.

Il faut relever l’esprit de l’homme, le tourner vers la conscience, vers le beau, le juste et le vrai, le désintéressé et le grand.

C’est là et seulement là, que vous trouverez la paix de l’homme avec lui même et par conséquent avec la société. « 

Victor Hugo

Savoir dès l’âge de 3 ans si un enfant sera un fardeau pour la société


Prédire d’avance les enfants les enfants auront des problèmes plus tard, ce serait bien, mais pour cela, il faudrait vraiment qu’on puisse mettre sur pied pour une bonne prévention pour eux, chose qu’il sera probablement difficile à convaincre les gouvernements
Nuage

 

Savoir dès l’âge de 3 ans si un enfant sera un fardeau pour la société

 

L'équipe croit que si tous les enfants pouvaient... (Photothèque Le Soleil)

L’équipe croit que si tous les enfants pouvaient ainsi être testés, il serait possible de déterminer lesquels sont les plus à risque. Cela permettrait ensuite d’intervenir en conséquence pour éviter que ceux-ci ne deviennent un fardeau pour la société.

PHOTOTHÈQUE LE SOLEIL

MARIE-SOLEIL DESAUTELS
La Presse

Votre enfant sera-t-il un fardeau pour la société ? Sera-t-il un jour prisonnier, obèse ou à charge des services sociaux ? Des scientifiques prétendent pouvoir répondre à cette question à partir d’un test réalisé sur des bambins de trois ans.

Des scientifiques du King’s College, à Londres, se sont penchés sur les résultats d’un test de 45 minutes passé à un groupe de quelque 1000 enfants de trois ans il y a 35 ans, rapporte The Telegraph. Leur intelligence, leur langage, leurs capacités motrices, de même que leur niveau de tolérance, d’agitation ou d’impulsivité avaient alors été évalués.

Votre enfant sera-t-il un fardeau... (Image tirée de la recherche (en anglais)) - image 2.0

 

IMAGE TIRÉE DE LA RECHERCHE (EN ANGLAIS)

Trente-cinq ans plus tard, révèle l’étude publiée dans Nature Human Behaviour, le cinquième du groupe était responsable de 81 % des condamnations criminelles commises par le groupe ; il avait reçu 78 % des médicaments prescrits ; il percevait 66 % des prestations sociales ; il avait séjourné 57 % de l’ensemble des nuits passées à l’hôpital ; il portait 40 % des kilos en trop de la cohorte et fumait 54 % de toutes les cigarettes. À l’inverse, 30 % de la cohorte se retrouve en minorité dans huit des catégories étudiées touchant la santé ou les services sociaux.

Ce que les scientifiques ont surtout découvert, c’est que ces résultats avaient été largement prédits des décennies plus tôt auprès des enfants qui avaient le moins bien performé durant le test.

L’équipe croit que si tous les enfants pouvaient ainsi être testés, il serait possible de déterminer lesquels sont les plus à risque. Cela permettrait ensuite d’intervenir pour éviter que ceux-ci ne deviennent un fardeau pour la société.

« Près de 20 % de la population accapare la part du lion dans une large gamme de services publics », explique ainsi le professeur Terrie Moffitt, du King’s College, à Londres, et de l’Université Duke, en Caroline du Nord, au Telegraph.

« Ce sont ces mêmes personnes qui utilisent le plus le système de la santé et les tribunaux, qui font le plus de réclamations à la suite de blessures invalidantes, qui consomment le plus de médicaments et qui réclament le plus de prestations sociales. Mais on s’est intéressé à leur enfance et on s’est rendu compte que 20 % avaient des problèmes mineurs de fonctions cérébrales quand ils étaient de jeunes enfants. »

« Être capable de prédire quel enfant risque d’avoir de la difficulté donne la chance d’intervenir dans sa vie et de changer sa trajectoire, au bénéfice de tous », se réjouit le professeur.

L’équipe de chercheurs a abordé le projet en voulant tester le principe de Pareto, soit la loi des 80-20, où environ 80 % des effets sont le produit de 20 % des causes. Cette loi s’applique dans plusieurs domaines, comme en biologie, informatique ou économique. Cette recherche permet d’avancer que la règle s’applique aussi quant à ce sujet de société.

http://www.lapresse.ca/

L’erreur de notre temps


Imaginez si Victor Hugo mort en 1885 parlait de bien-être matériel empêchait l’être humain de s’épanouir, de prendre conscience de la vie, de la beauté, de la vérité …. Que dirait-il aujourd’hui. Le bien matériel a pris beaucoup de place dans nos vies et souvent confondu avec le bonheur
Nuage

 

L’erreur de notre temps

 

 

 » La grande erreur de notre temps, cela a été de pencher, je dis même de courber, l’esprit des hommes vers la recherche du bien être matériel.
Il faut relever l’esprit de l’homme, le tourner vers la conscience, vers le beau, le juste et le vrai, le désintéressé et le grand.
C’est là et seulement là, que vous trouverez la paix de l’homme avec lui même et par conséquent avec la société. « 

Victor Hugo

La Famille


C’est important de solidifier la famille pour donner de bonnes valeurs, sinon c’est difficile pour un enfant a grandir et devenir quelqu’un de bien
Nuage

 

La Famille

 

 » Il est indéniable que c’est autour de la famille et du foyer, que les valeurs fondamentales de la société sont crées, renforcés et maintenues. »

Winston Churchill