Usines à chiots Les saisies se multiplient


Comment cela se fait-il après l’indignation des traitements des chiens fait dans les usines a chiens que le gouvernement piétine encore alors qu’en Ontario, c’est rendu plus sévère ?  Encore une chance que certaines animaleries ont arrêter de vendre des chiens et des chats justement pour aider la cause .. Acheter un chien dans un chenil, ca vaut la peine de visiter les lieux et de voir comment sont entretenus les animaux Car il existe des chenils qui sont  reconnus pour leur qualité de leur travail. Et ne pas oublier les refuges, il y a tant d’animaux qui ne demande qu’un foyer pour enfin vivre tranquillement
Nuage

 

Usines à chiots : Les saisies se multiplient

 

Usines à chiots - Les saisies se multiplient

La SPA avait reçu une plainte concernant des activités d’élevage douteuses. Mais elle était loin de se douter de l’horreur cachée entre ces murs.

© Capture d’écran / Agence QMI

La prolifération des usines à chiots illégales inquiète au Québec.

Il y a des centaines de milliers de chiens élevés dans des conditions inimaginables de malpropreté, des chiens qui sont malades et qui ne sont là que pour reproduire et pour rapporter beaucoup d’argent à leur propriétaire.

Ils sont plusieurs centaines à opérer ce type de commerce qui donne froid dans le dos.

Le 8 mars dernier, l’escouade de la Société Protectrice des Animaux des Cantons a investi une résidence unifamiliale de la rue Duchaîneau à Roxton Falls. La SPA avait reçu une plainte concernant des activités d’élevage douteuses. Mais elle était loin de se douter de l’horreur cachée entre ces murs.

À l’intérieur d’un petit cabanon, ils ont retrouvé des chiennes entassées sur le point d’avoir leurs rejetons, des cages souillées par les excréments et l’urine, des bols de nourriture et d’eau contaminés.

« Faites attention, ils sont nerveux. Il y en a des non-voyants là-dedans. Ils n’ont pas vu la lumière. Ils risquent de capoter. Donc, on y va tranquillement », a précisé l’un des employés de la SPA lors de la frappe.

Dans le garage, les agents de la SPA ont été confrontés à la même vision d’horreur.

 « Dans chacune des cages, on retrouve un mâle et une femelle. Ces chiens sont là juste pour procréer, sans égards, à leur état de santé qui est soit dit en passant pitoyable », a martelé le directeur de la SPA des Cantons, Carl Girard.

43 chiens mal-en-point

Un à un, les chiens ont été retirés des deux bâtiments extérieurs. L’opération aura duré une bonne heure, permettant aux employés et aux bénévoles de se relayer en raison des odeurs nauséabondes qui se dégageaient des espaces clos.

«Plusieurs des chiens sont malades. Certains sont aveugles, ont des glaucomes, des parasites, des problèmes respiratoires, des maladies de la peau, et d’autres maux», a précisé avec tristesse M. Girard.

Une semaine avant la frappe, une équipe de l’émission J.E. avait été mis sur la piste. À l’aide d’une caméra cachée, un journaliste s’est fait passer pour des acheteurs de chiens. Sans se méfier, la propriétaire des lieux lui a offert un chihuahua pour 250 $.

« Moi, je ne les vends pas cher parce que je ne veux pas rester pris avec. Regarde, ces deux autres qui vont avoir des bébés. Peut-être qu’un petit peu plus tard, je vais avoir des Boston Terrier. »

Au Québec, on peut compter sur les doigts le nombre d’inspecteurs. En 2010-2011 Anima Québec, chargée de faire respecter la loi, ne disposait que de trois inspecteurs.

L’Ontario a compris qu’il fallait serrer la vis aux contrevenants. Environ 250 inspecteurs sur le terrain ont été embauchés.

Actuellement, le Québec fait piètre figure, avec une réglementation déficiente, la P42. Le gouvernement a déposé le projet de loi 51. Il sera débattu en commission parlementaire au cours de l’année.

La loi prévoit des modifications à la protection sanitaire des animaux, concernant principalement la sécurité et le bien-être des chiens.

 

http://fr.canoe.ca

Pour en finir avec la discrimination… des chats noirs


Il y a des préjugés et des superstitions qui donne du fil a retordre. Des légendes ont perdurés au long des siècles donnant aux chats et chiens noirs une survie difficile. Ce qui est aberrant qu’en 2012 ont croient encore qu’un chat noir porte malheur
Nuage

 

Pour en finir avec la discrimination… des chats noirs

 

Campagne - Pour en finir avec la discrimination… des chats noirs

©Didier Debusschere/Archives Agence QMI

OTTAWA – La Société protectrice des animaux d’Ottawa pourrait mettre sur pied une campagne encourageant les gens à adopter les chats noirs qui, selon elle, languissent souvent plus longtemps dans les refuges.

«Les animaux de couleur foncée ont tendance à rester plus longtemps au refuge, a affirmé Eileen Barak, de la Société protectrice des animaux d’Ottawa. Ce ne sont certainement pas ceux qui attirent le plus l’attention.»

Les gens sont nerveux, superstitieux ou ont des préjugés envers les chats et les chiens noirs, selon l’organisation. À tel point que le refuge a organisé une remise de prix, les «Acatemy Awards», pour encourager l’adoption des chats noirs et considère également d’autres options afin de briser les préjugés quant aux animaux de couleur foncée.

La Société protectrice des animaux d’Ottawa estime qu’environ la moitié de ses quelque 50 chats offerts en adoption sont entièrement ou presque entièrement noirs.

La Société protectrice des animaux de Winnipeg a quant à elle lancé «le club des chiens noirs» pour mettre fin à la «discrimination» des chiens noirs, perçus à tort comme plus agressifs par les familles adoptives. Cette initiative offre des rabais sur la marchandise aux gens qui adoptent des chiens noirs.

http://fr.canoe.ca

Société protectrice des animaux ►Les chats noirs victimes des superstitions


Les superstitions donne la vie dure chats noirs et pourtant quelle belle bête avec cette belle fourrure. Moi, qui depuis longtemps j’aimerais avoir un chat noir .. mais il semble que je vais attendre quelques années .. car mes trois chats sont en forme et je ne les changerais pas
Nuage

 

 

Société protectrice des animaux

Les chats noirs victimes des superstitions

 

Les chats noirs victimes des superstitions

Par Daniel R. Pearce | Agence QMI

La superstition voulant que les chats noirs portent malheur est bien vivante, ce qui rend difficile l’adoption de ces animaux.

Neuf mois après avoir sauvé 139 chats qui vivaient tous sous le même toit, la Société protectrice des animaux cherche toujours des personnes prêtes à adopter un chat. Sur les 36 chats toujours disponibles, 32 sont noirs.

«Les gens vont lever les mains au ciel et dire : « Oh non, je ne prendrai pas ce chat »», a dit la présidente de la Société protectrice des animaux du district de Simcoe, Cathie Hosken.

La Société tente désespérément de trouver des foyers pour les félins avant l’arrivée du printemps, alors que le nombre de chats en adoption va recommencer à grimper.

L’organisme organise un évènement la semaine prochaine : elle propose, jusqu’au 5 février, d’adopter un chat pour 30 $. Normalement, l’adoption d’un chat vacciné, castré ou stérilisé coûte 140$.

Mme Hosken dit que le mythe au sujet de chats noirs est faux et qu’ils sont au contraire très amicaux.

«Ils sont presque une espèce en soi. Ils sont très sociables. Ils aiment jouer avec les enfants. Ils s’installent très rapidement» dans les nouvelles demeures, a-t-elle dit.

http://tvanouvelles.ca

Québec ►Un chien méconnaissable


C’est inimaginable de voir comment ce chien errant a pu survivre en étant aussi sale. Le toilettage terminée ce fut une transformation totale … Il a du se trouver beaucoup plus léger

Nuage

Québec ►Un chien méconnaissable!

Un chien méconnaissable!

Crédit photo : gracieuseté: SPA de Québec

TVA Nouvelles

La Société Protectrice des Animaux de Québec (SPA) a dû soigner, mais surtout, nettoyer un chien errant qui était extrêmement sale.

D’abord, le poil de l’animal était si long que le chien paraissait faire le double de sa taille réelle. De plus, la saleté qui s’y était accumulée était si importante qu’une épaisse croûte s’était formée sur la pauvre bête.

Six employés de la SPA se sont relayés pendant trois heures pour raser et toiletter le petit chien.
Une clinique vétérinaire locale lui a prodigué des soins pour le retourner ensuite à la SPA.

L’animal a été adopté deux jours après son retour de la clinique et se porte bien.

Voyez la transformation extrême de ce chien en photos.

Certaines images pourraient choquer, nous préférons vous en avertir.



http://tvanouvelles.com