Considérés comme des déchets, les chiens errants de Sotchi sont exterminés


Je déteste, et je le répète encore le sport professionnel. Non pas pour la compétition et la valeur des athlètes (qui n’ont pas pris de substances illégales) mais que c’est ce qui l’entoure le sport qui enlève totalement l’expression d’esprit sportif. Les Jeux olympiques ne sont pas différents à chaque événement, on ne voit pas tous les drames qui se passent pour offrir au public le spectaculaire. Ils auraient du vendre leur météorite pour installer des refuges pour ces chiens au lieu de l’ajouter sur leur médailles d’or
Nuage

 

Considérés comme des déchets, les chiens errants de Sotchi sont exterminés

 

Par Sophie Le Roux

Crédits photo : akk_rus – Flickr

Plutôt que de créer des refuges et lancer une campagne de stérilisation, la ville russe de Sotchi aurait trouvé un autre moyen de débarrasser ses rues des chiens errants avant le coup d’envoi des Jeux Olympiques d’hiver. La municipalité a tout simplement décidé de les exterminer, faisant pour cela appel à un entreprise, Basia Services, ayant reçu pour mission de tuer le plus d’animaux que possible…


Le patron de cette société, Alexei Sorokin, qui qualifie les chiens errants de « déchets biologiques« , a reconnu utiliser du poison pour accomplir cette tâche. Une révélation qui suscite bien entendu la rage des défenseurs des animaux, à qui l’on avait fait croire que cette campagne d’extermination avait été abandonnée suite à leurs protestations.

Un appel d’offres avait en effet

été lancé au printemps dernier, afin d’éliminer quelque 2000 chiens. Mais face à la colère des associations de protection animale, aucune société n’y avait répondu à l’heure où nous écrivions ces lignes Les autorités avaient alors promis de construire un refuge, le premier de la ville, et de faire stériliser les chiens plutôt que les faire tuer.

« Ces chiens sont des poubelles biologiques« 

Hélas, cette promesse n’a visiblement pas été tenue. Interrogé par ABC News, Alexei Sorokin n’hésite pas à décrire son travail comme un service public, visant à éviter une épidémie de rage et de violentes attaques.

« Je suis pour le droit des personnes à marcher dans les rues sans crainte d’être attaquées par des meutes de chiens«  déclare-t-il avant de se défendre de toute accusation de cruauté envers les animaux.

L’homme dit avoir utilisé du poison et des pièges pour exterminer les chiens. Et d’ajouter :

« Appelons ces choses par leur vrai nom. Ces chiens sont des poubelles biologiques« .

Basia Services, la plus grande entreprise de Russie spécialisée dans le ramassage des chiens errants, aurait été contactée suite à l’échec de l’appel d’offres. Mais la société extermine depuis déjà des années ces pauvres bêtes, refusant de révéler combien de chiens sont chaque année tués.

http://wamiz.com/