Le Saviez-Vous ► Les origines du Rear-Facing (siège d’auto)?


    Quel est le rapport entre les sièges d’autos pour enfant et la mission Apollo ? La position des astronautes sur le dos a amoindri les effets de l’accélération. Ceci a inspiré les Suédois a fabriquer des sièges d’autos pour les enfants ce qui a améliorer la sécurité routière des petits. Au Québec, il est obligatoire d’installer un siège pour bébé jusqu’à 10 kg puis vient le siège d’enfant (on fait des siège d’auto qu’on ajoute un siège pour bébé) et le siège d’appoint plus de 18 kg
    Nuage

     

    Les origines du Rear-Facing (siège d’auto) ?

    NON,  ce ne sont pas des enjeux commerciaux pour vous imposer de nouveaux sièges !!! Sinon le marché Français ne s’en serait pas privé ! C’est simplement que, pour un enfant, la façon la plus sûre de voyager est d’être assis dans le sens contraire de la marche.

    Depuis 1960

    C’est la mission Apollo sur la lune, dans les années 60, qui a inspiré les Suédois. La NASA savait qu’en positionnant ses astronautes sur le dos, les effets de la fantastique accélération qu’ils ressentiraient en étant projetés dans l’espace, seraient amoindris. Cela a aussi amené les concepteurs de sièges auto Suédois à assoir les enfants dans une position moins conventionnelle.

    En France il est obligatoire pour les bébés de moins de 9 mois de voyager dos à la route. Mais en Suède, qui a parmi les meilleures statistiques de sécurité routière d’Europe, les enfants voyagent dos à la route en voiture jusqu’à l’âge de 4 ou 5 ans.

    L’Europe est actuellement en train de reconsidérer ses directives pour insister sur le transport des enfants dos à la route, en prenant modèle sur la Suède.

    Les premiers prototypes de sièges enfants dos à la route remontent à 1964 par la marque VOLVO et le le premier mis sur le marché remonte à 1967 par la marque KLIPPAN

    Qu’est-ce que le Rear Facing ?

    Le rear-facing c’est voyager dos à la route ! C’est la plus sûre façon de voyager, 5x plus sûr !​

  • ​D’abord dans un siège coque le plus longtemps possible, de la naissance à env. 15 mois, suivant le siège et le gabarit de votre enfant.

  • Puis avec certains sièges, on peut continuer jusqu’à 4 voir 5 ans. On parle alors de rear-facing étendu (ERF).

La culture de l’automobile suédoise exige que les enfants s’assoient dos à la route jusqu’à 4-5 ans contre 9kg en France (env. 1an). En 2013, la réglementation évolue en France pour imposer le dos à la route jusqu’à 15 mois

https://www.securange.fr/les-origines-du-rear-facing

Le Saviez-Vous ► Ne laissez pas le manteau de votre bébé quand il est dans son siège auto


Chose qu’on ne pense peut-être pas quand on attache un enfant sur le siège auto avec un manteau d’hiver en l’attachant avec le harnais. En cas d’accident la ceinture ne le protègera pas et il risque même d’être projeté vers l’avant
Nuage

 

Ne laissez pas le manteau de votre bébé quand il est dans son siège auto

 

© thinkstock.

Si vous n’enlevez pas sa doudoune, cela revient à la même chose que s’il n’était pas attaché.

Imaginez la situation suivante: vous êtes en plein hiver, vous avez mis une doudoune à votre bébé et vous l’installez confortablement dans son siège auto. Rien ne vous choque?

Et pourtant! Sachez que vous venez de commettre une grave erreur qui pourrait être fatale pour votre bambin. Une vidéo commandée par Consumer reports (Test-Achat américain) montre d’ailleurs toute la dangerosité de cette situation.

 

Comme vous pouvez le voir sur les images, le mannequin est littéralement projeté de son siège lors du crash test. La raison n’est autre que la doudoune de l’enfant.

Pour comprendre ce phénomène, il suffit de faire le test. Mettez votre enfant emmitouflé dans son siège et faites les réglages comme vous avez l’habitude de le faire. Enlevez ensuite son manteau et replacez le bébé tout en concervant les réglages précédents.

Vous vous rendrez alors rapidement compte qu’il y aura un espace entre les sangles et le buste de votre enfant. Cet espace peut être vital car en cas de choc violent, le bébé pourrait glisser hors de son harnais.

Pour éviter un drame, n’oubliez donc pas de lui enlever son manteau et si bébé a froid, mettez-lui une petite couverture par dessus.

http://www.7sur7.be

Les sièges auto pour bébés plus sales que des toilettes


Les sièges pour enfant sont obligatoires dans les automobiles pour leur protection, mais d’autres ennemis agissent a l’intérieur de l’automobile pouvant contaminer et dangereusement les sièges et donc les enfants
Nuage

Les sièges auto pour bébés plus sales que des toilettes

 

Si vous avez un petit bout et que vous le promenez régulièrement en voiture dans son siège auto, voici un constat peu ragoutant fait par des scientifiques sur la propreté de cet accessoire.

Selon une étude anglaise relayée par le Daily Mail, il y aurait en effet deux fois plus de germes sur le siège auto d’un bébé que sur des toilettes.

Des chercheurs de l’université de Birmingham ont en effet fait des prélèvements dans plusieurs dizaines d’automobiles et de maisons et découvert qu’il y avait 100 types de bactéries et autres champignons par cm2 de siège auto et seulement 50 sur la même surface pour des toilettes. Des bactéries qui pourraient en plus être très dangereuses puisque les scientifiques ont notamment relevé des traces d’E. coli (bactérie intestinale qui peut entraîner des gastro-entérites, des infection urinaires ou encore des méningites) et de salmonelles (qui peuvent causer des fièvres ou des intoxications alimentaires).

« Beaucoup d’automobilistes ont des voitures qui ressemblent à des décharges et ne se rendent pas compte du danger. Pour rester en sécurité et éviter les risques sanitaires, ils doivent régulièrement nettoyer l’intérieur et l’extérieur de leur véhicule », a expliqué Mark Griffith, expert sécurité chez Continental au Daily Mail.

Des risques que 60 % des personnes mises à contribution pour cette étude ignoraient.

Un avis partagé par le Dr Krachler du l’Institut de microbiologie et des maladies infectieuses de l’université de Birmingham.

Selon elle, « les germes peuvent facilement se propager dans une voiture qui n’est pas nettoyée souvent, surtout si l’on y mange ou qu’on y laisse des déchets et de la nourriture ».

Toujours d’après les résultats de l’étude, l’endroit le plus sale dans notre voiture serait le plancher. On l’aura bien compris, pour éviter de se retrouver en proie à des vilaines maladies, mieux vaut donc régulièrement faire le ménage dans son véhicule et pas juste avant de l’emmener chez le garagiste (1 personne sur 5 ne le ferait qu’une fois par an à ce moment-là).

A noter que ce n’est pas la première étude qui montre que nos toilettes sont parfois bien plus propres que d’autres outils que nous utilisons dans notre quotidien. Sac à main, téléphone portable, télécommande, frigo, barre de métro ou encore clavier d’ordinateur sont eux aussi porteurs de nombreux germes.

http://www.aufeminin.com