Le Saviez-Vous ► Le chat qui avait écrit dans un journal scientifique


C’est spécial, une histoire réelle qui fait sourire ! Ce chat aurait participé à un journal scientifique. Malgré la découverte de la supercherie, sa renommée a continué à grandir
Nuage

 

Le chat qui avait écrit dans un journal scientifique

 

Hiding behind his words | PSEUDO via Flickr CC License by

Hiding behind his words | PSEUDO via Flickr CC License by

Elise Costa

En 1975, un visiteur se rend au département de physique de l’Université du Michigan. Il tient à rencontrer les deux auteurs d’un article qui a particulièrement retenu son attention. Seulement, c’est impossible. Si le premier auteur est en déplacement, il s’avère que le second est en réalité un chat. Retour sur la carrière du fameux F.D.C. Willard.

Jack H. Hetherington est un homme respecté et respectable. Il est chercheur en physique et mathématiques à l’Université du Michigan. En septembre 1975, il écrit un papier sur le comportement des atomes à basses températures intitulé «Two-, Three- and Four Exchange Effects in bbc 3He». 3He est le petit nom de l’Hélium 3, qui serait apparu peu après le Big Bang. Jack H. Hetherington compte bien envoyer cet article à la tout aussi respectée et respectable revue Physical Review Letters.

Mais d’abord, il fait ce que tout auteur fait avant de soumettre un texte à publication: il le fait relire. Y a-t-il des incohérences, des erreurs, dans ses recherches ? Bien lui en a pris. Son collègue, avec son regard neuf, remarque que quelque chose ne colle pas. Jack H. Hetherington a écrit tout son papier à la première personne du pluriel:

«Nous prenons seulement en considération trois niveaux d’échange…» ; «Nous notons que la température T donnée détermine e2… ».

Or, lui explique le collègue, le périodique n’accepte de publier des papiers contenant le «nous» qu’à condition d’être effectivement cosignés par plusieurs auteurs.

Qui est F.D.C. Willard?

 

En 1975, Microsoft vient à peine d’être crée. Pour écrire un papier formel, il faut se mettre devant sa machine à écrire et taper les touches qui viendront une à une déposer l’encre sur le papier. Autrement dit en cas de syntaxe qui laisse à désirer ou de fautes d’orthographes, il n’y a pas mille solutions: l’auteur doit tout retaper. Le papier d’Hetherington ne fait que trois pages mais c’est l’apanage des génies que de mettre leur intelligence au service de leur flemme. Au lieu de tout reprendre, le scientifique trouve une parade. Un co-auteur qu’il connaît très bien et qui l’a aidé à sa façon: son chat siamois Chester. Il ne peut pas apposer le simple nom de «Chester» à côté du sien, alors il décide d’écrire «F.D.C. Willard». Soit Felis Domesticus Chester, fils de Willard (Felis Domesticus étant l’autre nom du chat domestique).

L’article passe et le jour où le visiteur arrive à l’Université du Michigan pour féliciter les auteurs, la supercherie est publiquement dévoilée. Les éditeurs du «Physical Review Letters» ne sont pas très jouasses à l’idée de s’être fait berner, mais il se trouve que le papier d’Hetherington est vraiment bon. Et puis Hetherington n’est pas dupe. Il sait aussi que si ses recherches sont intéressantes, elles marqueront d’autant plus les esprits qu’elles auront été réalisées par un chat.

L’homme pousse le vice jusqu’à réimprimer son papier avec cette fois la signature de Chester (soit deux-trois empreintes de coussinets). Le doyen en physique de l’Université du Michigan, Truman Woodruff, envoie même une lettre à Jack H. Hetherington l’invitant à convaincre F.D.C. Willard –alias Chester– de rejoindre leur équipe en tant que professeur honoraire.

Auteur à part entière

 

L’histoire aurait pu s’arrêter là. Cinq ans plus tard, en 1980, le nom de F.D.C. Willard se retrouve pourtant dans une revue française. Dans le numéro 114 de «La Recherche», il est cité en tant qu’auteur d’un nouveau papier sur l’Hélium-3 («L’hélium-3 solide: un antiferromagnétique nucléaire»). L’animal a pris du gallon. Il n’est plus co-auteur, mais auteur à part entière. Comment le chat, alors âgé de douze ans, a-t-il pu remettre le couvert?

Derrière l’article se trouve bien sûr Hetherington. Sauf qu’alors, il n’est plus vraiment le seul à l’écrire. Ils sont plusieurs chercheurs français et américains à avoir rédigé le papier. Le problème, c’est qu’à la date butoir ils ne sont pas parvenus à un terrain d’entente. Qu’arriverait-il si les points mis en exergue venaient à être faux? La réputation d’Untel ou Untelle pourrait être mise en jeu! Afin de mettre tout le monde d’accord, Hetherington a proposé de signer sous le nom de F.D.C. Willard. Car qui pourrait en vouloir à un chat de s’être trompé?

Chester le siamois s’est éteint peu de temps après sa dernière publication. Les éditions APS reconnurent, lors du poisson d’avril 2014,

 qu’«aucun chat depuis Schrödinger n’avait eu une telle opportunité en physique».

Il a aujourd’hui sa propre page wikipédia.

Elise Costa

http://www.slate.fr/

Une mère prend son fils siamois, séparé, pour la première fois


J’imagine facilement l’émoi pour la maman de prendre ses bébés siamois, un à la fois. Un est progresse plus lentement, mais ils sont toujours en vie. Séparer les frères pris par la tête devait être vraiment une opération très compliquée
Nuage

 

Une mère prend son fils siamois, séparé, pour la première fois

 

Nicole McDonald a pris dans ses bras pour... (PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK)

Nicole McDonald a pris dans ses bras pour la première fois son fils Jadon âgé de 13 mois.

PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK

 

La Presse

Nicole McDonald a vécu un moment émouvant vendredi en prenant pour la première fois dans ses bras son fils Jadon, l’un de ses deux jumeaux siamois âgés de 13 mois, après une chirurgie de 27 heures visant à le séparer de son frère Anias.

Après le retrait du tube respiratoire, la mère a pu enfin bercer le garçon pendant deux heures dans un hôpital de New York et savourer chaque seconde de ce premier contact. Elle a décrit ce moment comme «l’un des plus profonds de sa vie».

«Il n’y a rien de plus difficile que de regarder votre enfant pleurer et ne pas être capable de le prendre», a-t-elle déclaré à CNN.

Sur sa page Facebook, elle a écrit qu’elle avait rêvé de ce moment depuis 13 mois et qu’elle avait vu le visage angélique de Jadon d’une manière qu’elle ne l’avait jamais vu avant, même s’il avait gémi pendant la presque totalité des deux heures.

La mère n’a pu savourer le même moment avec son autre fils, Anias, qui progresse plus lentement. Celui-ci a souffert de problèmes respiratoires, de convulsions et de problèmes cardiaques avant la chirurgie.

Jadon et Anias, reliés par le haut de leurs têtes respectives et nés avec des vaisseaux sanguins et des tissus cérébraux communs, ont été séparés à la suite d’une chirurgie de 27 heures pratiquée par le chirurgien James Godrich.

La famille McDonald a amassé plus de 280 000 $ US par l’entremise d’une plateforme de financement participatif pour couvrir les frais médicaux, dont 230 000 $ US depuis le début de la chirurgie, vendredi.

http://www.lapresse.ca/

Chat guide d’aveugle, véritable alternative au chien ou fantasme ?


Il a déjà eu un chat guide, ce fut un cas vraiment exceptionnel. Mais, peut-on vraiment éduquer un chat comme pour les chien-guides ? Sachant que minou est indépendant de par sa nature ? Quelle race de chat serait un bon candidat ?
Nuage

Chat guide d’aveugle, véritable alternative au chien ou fantasme ?

 

Le premier chat guide d’aveugle

Le seul chat guide connu à ce jour, c’est Baby ! Il s’était fait connaître en 1947 aux Etats-Unis grâce au magazine Life. Ces derniers lui consacraient à l’époque un reportage photo suite à sa récompense reçue pour un dévouement sans faille à sa maîtresse aveugle.

Premier chat guide d'aveugle

© Loran Smith

Baby, c’était l’inséparable compagnon de Carolyn Swanson. Cette femme malvoyante était aidée au quotidien par son matou. Tenu en laisse par sa propriétaire lors de ses déplacements,il suffisait amplement à la vieille dame pour effectuer tous ses gestes du quotidien, sans l’aide de ses voisins.

«L’histoire de Baby est un cas exceptionnel»

Si seules certaines races, comme les Labrador, les Golden Retriever et les Berger Allemand sont prédestinées à devenir chiens guides, comment un chat pourrait-il le devenir ?

Pour un certain nombre d’experts, espérer voir un chat devenir guide d’aveugle est compliqué voire même impossible.

Marie-Hélène Bonnet, comportementaliste animalier spécialiste du chat nous a confié que

«l’histoire de Baby est un cas exceptionnel. Elle vient d’une reconnaissance et d’une fusion extraordinaire entre Carolyne et son chat, créant un lien protecteur entre les deux. C’est d’ailleurs le seul cas connu depuis 70 ans».

Chat guide d'aveugle

© Royal Institute for Blind

En effet, les félins sont connus pour être des animaux territoriaux dépassant rarement la limite de leur territoire durant les sorties. Vous avez donc peu de chance d’arriver à destination lorsque ces derniers vous guident ! De plus, les matous seraient de grands solitaires se considérant comme l’égal de l’Homme.

Le chien, lui, a toujours vécu en meute avec une hiérarchie omniprésente, même si l’humain a aujorud’hui remplacé le mâle alpha. Par conséquent, si le chien obéit et travaille pour nous, c’est avant toute une question d’instinct, sans oublier qu’il le fait par plaisir. Le chat, quant à lui, agit et pense différemment.

La taille et la force du chat sont d’autres freins à la fonction de guide d’aveugle : l’animal qui va guider une personne malvoyante doit avoir une taille adaptée à son humain. C’est d’ailleurs pour cela qu’aucun chien de petite taille n’effectue ce travail. De plus, il doit être capable d’ouvrir un tiroir ou de porter certains objets, ce qu’il sera dans l’incapacité de faire dû à son manque de force.

Néanmoins, si une formation du chat existait, elle serait similaire à celle du chien : conditionnement positif, ritualisation, jeux et clicker training. On doit cependant y ajouter une phase de sélection dès le plus jeune âge à la suite de laquelle un seul chaton de la portée sera apte à être éduqué.

En effet, ce dernier doit s’habituer et s’imprégner du contact humain jusqu’à en ressentir un besoin constant, comme pour les chiens. Sans oublier que cette formation serait inemployable en considérant un éventuel changement de propriétaire. Si un éducateur avait la chance, au bout de plusieurs années, d’apprendre à son chat à lui porter assistance, le félin ne le ferait sûrement pas avec une autre personne. Dans le cas présent, l’éducateur devra être le malvoyant. D’autant plus que la formation serait nettement plus longue que celle du chien.

Chat guide d'aveugle

© Royal Institute for Blind

Toutefois, la race de chat la plus apte à devenir guide d’aveugle serait le Siamois. En effet, cette boule de poils est sûrement l’une des races les plus intelligentes. Son plus gros avantage : leur capacité à imiter certains gestes humains, comme ouvrir les portes.

Si le chat réussissait à devenir un animal utilitaire tel que le chien, ce dernier pourrait gagner une place considérable au sein de notre société.

Bien qu’il soit tout de même en constante évolution dûe à l’augmentation de sa population et le culte félin sur les réseaux sociaux, s’il ne devient pas le «meilleur ami de l’homme» à cause de son caractère indépendant, il pourrait devenir «l’ami préféré de l’homme», selon le vétérinaire comportementaliste Stéphane Tardif. 

Malheureusement, pour la plupart des spécialistes, le chat aura peu de chance de devenir notre futur guide d’aveugles… Et ce, même à l’avenir, ces derniers n’ayant pas évolué depuis les années passées : leur instinct d’animal indépendant et solitaire ne devrait pas changer, leur refusant une nouvelle fois la place de guides. Toutefois, certains experts s’autorisent à croire à l’arrivée de chats assistants, ayant par exemple la possibilité de rapporter des petits objets.

Quelques mots sur les chiens guides…

Le parcours du chien-guide n’est, quant à lui, pas des plus reposant… Avant d’être confié aux mains d’une personne malvoyante, le toutou va traverser un parcours du combattant jusqu’à ses 18 mois. C’est à cet âge-là qu’il se verra discerner son certificat d’aptitude.

Alternant une vie entre famille d’accueil et école de chiens guides, le toutou suivra son apprentissage à l’aide d’éducation positive se basant sur des récompenses, des friandises, des jeux et des caresses.

Par Charline Béduit

Crédits photo : Royal Institute for Blind

http://wamiz.com/

Ces siamois partagent presque tous leurs organes


Des enfants siamois, il y en a plusieurs dans le monde, mais de sexe différent, je crois que c’est plutôt rare. Malheureusement, dans un pays comme l’Inde, pas d’argent, pas de transport, ni de soins spécialisés
Nuage

 

Ces siamois partagent presque tous leurs organes

 

Ces siamois partagent presque tous leurs organes

Les chances de survie de tels siamois sont minces.Capture d’écran YouTub

Des parents indiens vivent dans l’angoisse depuis que la mère a donné naissance à des jumeaux siamois joints à l’abdomen, avec quatre bras mais seulement une paire de jambes, dont les chances de survie sont estimées très minces.

Les jumeaux, qui seraient de sexe différent, sont nés la semaine dernière dans une clinique d’un village du nord-est de l’Inde, a rapporté le quotidien britannique Daily Mail.

«Même s’ils ont quatre mains, ils ont deux jambes attachées à un côté et partagent presque tous leurs organes vitaux», a indiqué le médecin Dr. Ravi Kumar Gupta au tabloïd britannique.

Les parents ont été stupéfaits lorsqu’ils ont découvert leur progéniture. La mère de 24 ans avait fait plusieurs vérifications de routine durant sa grossesse, dont des ultrasons, mais les parents savaient seulement qu’il s’agirait de jumeaux.

Les bébés ont fait l’objet de deux transferts vers de plus grands hôpitaux en ville, en raison de leur état de santé qui se détériorait.

«Leur état est stable mais ils ont besoin de soins spéciaux donc nous les avons référés à un établissement de santé avancé», a expliqué le Dr. Ravi Kumar Gupta.

Un problème toutefois: il faudrait désormais se rendre à Delhi pour soigner les bébés, soit très loin de la région d’origine des parents.

Ceux-ci étant incapables de se permettre le coût prohibitif des traitements ou même les frais de transport, ils se sont dit forcés de simplement retourner à la maison avec leurs enfants.

Les chances de survie de tels jumeaux sont toujours minces – entre 5 et 25 %, selon le Daily Mail.

http://fr.canoe.ca/

Voici Scooter, le chat le plus vieux du monde à 30 ans


C’est le chat le plus vieux au monde présentement. Il vient de la même ville, le Texas qui aurait vécu 38 ans. Peut-être, il battra le record de Crème Puff, qui sait .. En tout cas, pour ses 30 ans, il est très en forme
Nuage

 

Voici Scooter, le chat le plus vieux du monde à 30 ans

 

Photo : Guinness World Record

Cette nouvelle a secoué l’actualité bestiaire, mardi 10 mai. Corduroy, un chat à poils longs avait défrayé la chronique pour son incroyable santé à l’âge de 26 ans. Mais ce résistant félin vient de se faire détrôné par Scooter, un chat siamois de 30 ans et 14 jours, sacré « le plus vieux chat vivant du monde » par le livre Guinness des records.

Une pèche d’enfer

Le félin né le 26 mars 1986 sous la présidence de Ronald Reagan aux Etats-Unis, vit au Texas avec sa maîtresse, Gail Floyd, qui l’a vu naître il y a trois décennies. Et selon le site des records Guinness, Scooter est aussi fringant que dans sa prime jeunesse.

Il adore jouer avec les cheveux de sa maîtresse (qu’il réveille consciencieusement tous les matins à 6h en « parlant » et en « sautant partout »), ou encore grimper sur ses épaules. Pour Gail, le secret de son touffu compagnon, c’est l’activité.

« Il aime découvrir de nouveaux endroits et rencontrer de nouvelles personnes », explique-t-elle.

Voici Scooter, le chat le plus vieux du monde à 30 ans

Photo : Guinness World Records

Le baroudeur qui aime se faire des amis

Et depuis le temps, le matou a vu du pays. Précisément 45 états nord-américains, toujours aux côtés de sa maîtresse bien sûr. Pour les vétérinaires, et malgré une jambe cassée en octobre 2014,

« Scooter est un chat vraiment extraordinaire, doté d’une vraie joie de vivre ».

Parmi ses petits plaisirs : le poulet et profiter du sèche-cheveux après un bon bain. Peut-être pourra-t-il goûter la vie jusqu’au prochain record, celui du plus vieux chat qui ait jamais vécu, attribué à Crème Puff au Texas également, décédé à l’âge de 38 ans et 3 jours.

http://www.metronews.fr/

Un chat aux oreilles d’éléphant


Ce Siamois qui a une allure très particulière serait dû à un élevage qui privilège l’accentuation l’extrême de traits distinctifs propres à certaines races domestiques. Il semblerait qu’aller dans ce genre de direction amène des problèmes de santé aux animaux
Nuage

 

Un chat aux oreilles d’éléphant

(Photo gracieuseté)

Il a l’air d’une créature mutante ce mignon chaton aux oreilles disproportionnées, mais il existe bel et bien, il ne s’agit pas d’un trucage.

Le félin aux oreilles d’éléphant, de chauve-souris ou de koala, selon l’animal auquel il nous fait penser, est en réalité un Siamois.

Ses grandes oreilles posent la question des hyper types d’après ce que Catherine Bastide, directrice de la Fédération pour la gestion du Livre officiel des races félines (LOOF) et juge des félins de toutes races en France, a expliqué à Sciences et Avenir.

Au fil des ans, les individus d’une même race de chat présentent des caractéristiques bien typiques.

«C’est la marche normale de la diversification et de la sélection des races», précise Mme Bastide.

(Photo gracieuseté)

Certaines caractéristiques recherchées chez les chats, par exemple les grandes oreilles dans le probable cas du petit Siamois rigolo et doux comme un agneau, «mènent à une sélection à outrance des individus d’une race et à la production de ce qu’on appelle les hyper types».

Chez les Siamois, de plus grandes oreilles peuvent mener à la formation de petits yeux, rapporte Sciences et Avenir.

(Photo gracieuseté)

«Dès qu’il y a de l’inconfort pour l’animal, il est question d’hyper type, note la directrice du LOOF. Heureusement, depuis quelques années, les juges félins sont de plus en plus informés et vigilants quant aux caractéristiques exagérées chez les chats. Tout est une question d’équilibre, conclut-elle

http://tvanouvelles.ca/

Les infidélités de Ming, un chat à la double vie surprenante


Cela me fait penser a mon Fripon, un chat qui a 5 h am du matin, tous les matins étaient a ma porte pour aller voler quelques croquettes a ma Fripouille et pourquoi pas dormir un peu. Sauf que Fripon qui avait un collier n’était pas à moi. Puis, un jour discutant avec une voisine dans le couloir du bloc appartement, elle me fait rentrer chez elle et voilà le coquin qui se prélassait sur le sofa. Monsieur sortait chez sa maitresse vers les 4h 30 -5 h am (Il restait en arrière) pour venir en avant attendant que je lui ouvre la porte. Ma voisine devait déménager alors elle m’a laissé ce chat qui est mort trop tôt
Nuage

 

Les infidélités de Ming, un chat à la double vie surprenante

 

Ming est un doux félin adopté en 2000 par la famille Alexander. Cleo est un matou affectueux qui a rejoint la famille Smith en 2010. Le point commun entre ces deux-là ? C’est qu’il s’agit tout simplement du même chat, un Siamois au cœur d’une polémique à Strathmore, en Nouvelle-Zélande.

Car cette superbe boule de poils au beau pedigree s’en est allée vivre avec une autre famille quelques années après avoir été adoptée par les Alexander. Une infidélité que ces derniers étaient loin de soupçonner, tout comme les Smith.

Et aujourd’hui, les deux foyers se disputent la garde de ce chat vagabond, dont personne ne veut se séparer.

De Ming à Cleo et de Cleo à Ming

C’est en 2005 que la famille Alexander commence à remarquer un changement de comportement chez son chat Ming. Alors âgé d’un peu plus de 5 ans, le félin rentre un peu plus tard de ses promenades à l’extérieur de la maison. Et pour cause, le Siamois s’est fait des amis chez les Smith et, particulièrement proche des enfants, il y passait de plus en plus de temps. Jusqu’à ce qu’un beau jour de 2010, Ming décide de ne plus retourner chez les Alexander. Le Siamois est alors entièrement adopté par les Smith, et rebaptisé Cleo.

Durant des mois, la famille Alexander a espéré retrouver Ming. Des affiches furent collées un peu partout dans la ville, des annonces postées sur internet… en vain. Personne n’appelle pour signaler le beau chat de race. Mais quatre ans plus tard, comme tombé du ciel, Ming revient chez ses anciens maîtres. Il est en parfaite santé, le poil luisant, et porte autour du cou un collier prouvant que le chat n’a pas vécu dans la rue pendant tout ce temps. De nouveau, des affiches sont collées dans la rue, pour essayer de savoir cette fois chez qui avait vécu Ming. La famille Smith, qui à son tour cherchait le Siamois, appelle finalement et la double vie du chat infidèle est révélée.

A qui donner raison ?

Maintenant que les Smith et les Alexander ont compris que le chat avait vécu une double vie, la question est de savoir qui doit en obtenir définitivement la garde. Chacun, bien sûr, désire récupérer l’animal, en particulier sa première famille qui a déboursé une somme conséquente pour l’achat de ce félin de race. Mais c’est chez les Smith que Ming/Cleo semble se plaire le plus, sinon il n’aurait pas abandonné sa première famille pour eux. Malgré tout, le retour du chat chez les Alexander semble prouver qu’il est incapable de choisir, sans doute parce qu’il n’en comprend pas les enjeux.

Pour départager les deux foyers, la police a été contactée. Mais celle-ci s’est avouée impuissante face à une telle situation, où aucun crime n’avait été commis, tout comme la SPCA (association de protection animale). Si le chat ne peut choisir, ce sera donc à l’une des deux familles de le faire. Quelqu’un devra définitivement renoncer à Ming/Cleo, qui aujourd’hui âgé de 15 ne peut plus vagabonder d’un bout à l’autre du quartier pour changer de famille comme il lui plait.

Cette histoire n’est pas sans nous rappeler celle du chat Lumpele, qui elle, s’était achevée devant le tribunal ! Le matou lui aussi adopté et choyé par deux familles avait même été convoqué par le juge pour tenter de déterminer à quel foyer il était le plus attaché.

http://wamiz.com