Faits divers : Vols dans les voitures: portières non verrouillées


On devrait toujours verrouiller les portes des voitures, c’est aérant de voir que certaines personnes sont aussi négligent surtout avec des objets de valeurs dans leur automobiles Un simple geste peut empêcher un vol
Nuage

 

Faits divers : Vols dans les voitures: portières non verrouillées

 

Faits divers - Vols dans les voitures: portières non verrouillées

 

© Karl Tremblay/Agence QMI

Cynthia St-Hilaire

QUÉBEC – La majorité des vols dans les véhicules ont lieu parce que les portières ne sont pas verrouillées.

« Un vol dans un véhicule, c’est un crime d’occasion, a indiqué le lieutenant Stéphane Labrecque, de la police de Québec. Des voleurs avec des barres en métal pour défoncer les portières, il n’y en a pas beaucoup. Et ceux qui utilisent cette méthode ne vont pas se contenter de voler dans le véhicule, ils vont partir avec. »

Selon M. Labrecque, dans la plupart des cas, les portières sont déverrouillées. « Souvent par distraction, les gens oublient, a-t-il expliqué. Un GPS, c’est tellement facile à voler. »

Pendant la période des Fêtes, les policiers multiplient leurs tournées dans les centres commerciaux.

« On fait beaucoup de prévention. Quand les portières sont déverrouillées, on met un dépliant à l’intérieur du véhicule pour qu’ils comprennent, a affirmé le lieutenant Labrecque. Ça arrive que les portières ne sont pas barrées et qu’il y a des cadeaux à l’intérieur. »

Cours privées

Le problème ne se limite pas aux centres commerciaux. Les vols se déroulent souvent dans les cours privées des résidences.

Une vague de vols survenue à Lévis cet automne en témoigne. De la quarantaine de véhicules touchés,

« la plupart étaient déverrouillés », a admis Patrice Gagnon, porte-parole du Service de police de Lévis.

Des vagues de vols semblables ont aussi eu lieu récemment à Val-Bélair, Duberger et Loretteville, dans la région de Québec.

« C’est très rare qu’on voit des vitres défoncées. Ça fait du bruit, les chances sont trop fortes de se faire prendre », a souligné Stéphane Labrecque.

http://fr.canoe.ca