Aînés Toujours plus actifs sur le web


Il est vrai qu’il est plus facile de garder contact avec les membres de notre famille et même avec des tantes, cousins (es). Moi-même, grâce a internet j’ai rejoint des cousins et cousines que cela fait des années que je n’avais pas eu de contacts … alors pour les parents et enfants c’est un des bons côtés de cette technologie
Nuage

Aînés

Toujours plus actifs sur le web

Aînés - Toujours plus actifs sur le web

©Shutterstock

Agence QMI Marie-Ève Proulx

LAVAL – Si les jeunes demeurent nettement les plus actifs sur le web, les aînés sont de plus en plus branchés.

En effet, les résultats des enquêtes menées par le CEFRIO indiquent que les aînés représentent le groupe d’âge ayant la plus forte croissance sur le web.

En 2010, les 55-64 ans comptaient 68 % d’utilisateurs réguliers d’internet, soit une augmentation substantielle depuis 2009, alors que le taux franchissait tout juste les 60 %. Quant aux 65 ans et plus, ils étaient 40 % à utiliser régulièrement internet, comparativement à 36 % en 2009.

«Malgré leur retard par rapport au reste de la population, les boomers continuent de progresser sur le web. Au cours des trois derniers mois, le Canada a enregistré 35 000 nouveaux séniornautes de 65 ans et plus et 45 000 autres âgés entre 55 et 64 ans, alors qu’on voit une décroissance chez les plus jeunes», explique Guillaume Brunet, spécialiste des médias sociaux chez Cossette Communication, ajoutant que tout porte à croire que cette tendance ira en s’amplifiant davantage au cours des prochaines années.

Pour la toute première fois de l’histoire du Québec, les 65 ans et plus représentent plus de 15 % de la population, une proportion équivalente à celle des moins de 15 ans. Si on ajoute compte des 55 à 64 ans, les plus matures de la société représentent presque le tiers de la population québécoise.

Rester en contact

Si nos aînés sont de plus en plus actifs sur le web, «c’est qu’il constitue un excellent moyen d’entretenir leurs relations sociales», affirme M. Brunet.

«Souvent à la retraite, ils vivent parfois en région, éloignés de leurs enfants ou petits-enfants. Le téléphone en ligne, le clavardage ou les sites de réseautage social deviennent donc une façon de garder le lien avec eux.»

Alors que les internautes aînés utilisent internet en moyenne 15,7 heures par semaine, 34 % d’entre eux l’utilisent plus de 20 heures par semaine. C’est comparable au nombre d’heures que les grands utilisateurs de la génération C passent sur le web.

Internet est-il un refuge pour certains aînés? C’est sûrement une explication possible puisque ceux qui sont les moins satisfaits de leurs conditions de vie y passent environ sept heures de plus par semaine que ceux qui en sont satisfaits.

Formations

À la Place des aînés de Laval, on note d’ailleurs un intérêt particulièrement accru de ses membres pour les nouvelles technologies depuis quelques années.

«Nous offrons des formations en informatique et sur l’internet deux fois par jour cinq jours par semaine et nous pourrions en offrir plus tellement la demande est grande, a indiqué le président de la Place des aînés Raymond Monette. Le problème, c’est que nous manquons de locaux.»

Danielle Durocher, professeure en informatique, a aussi constaté cet intérêt croissant.

«Contrairement aux générations actuelles, ils ne sont pas nés une souris à la main, a souligné Mme Durocher. Il s’est d’ailleurs produit le même phénomène lors de l’invention du téléphone. Mais une fois qu’ils ont compris qu’ils ne vont rien briser, ils embarquent à fond et s’aperçoivent de toutes les possibilités que leur offrent les nouvelles technologies.»

Soulignant que nos aînés vivent de plus en plus dans la solitude, Mme Durocher affirme que le courriel constitue, de loin, le point central de leur utilisation d’internet.

Les statistiques du CEFRIO révèlent d’ailleurs que 98% des internautes plus âgés l’utilisent régulièrement.

«Les outils Skype et Messenger sont aussi fort appréciés parce qu’ils leur permettent de discuter en direct avec leurs proches et de les voir physiquement.»

http://fr.canoe.ca

Publicités