Les sociétés qui valorisent les personnes âgées minimisent leurs risques de démence


Intéressant, je trouve que la perception d’une société face à la vieillesse peut avoir une incidence sur la santé mentale des personnes âgées. Le fait qu’une personne âgée est respectée et se sent utile, a beaucoup ont moins tendance d’aller vers la sénilité ou du moins, je crois que cela peut retarder de beaucoup.
Nuage

 

Les sociétés qui valorisent les personnes âgées minimisent leurs risques de démence

 

Repéré par Léa Marie

Repéré sur Quartz

Notre perception de la vieillesse influerait sur la détérioration de la santé mentale de nos aînés.

 

Selon les scientifiques de l’Université de Yale, la longévité de l’acuité intellectuelle d’un individu dépendrait de la vision que se fait ce dernier de la vieillesse. Autrement dit, plus une personne aborde ses vieux jours de manière sereine et confiante, mieux elle se portera, et pour plus longtemps.

L’hypothèse japonaise

Rendue publique le 7 février dernier, l’étude avance la théorie selon laquelle la manière dont une société perçoit le vieillissement est corrélée au développement de la démence chez ses personnes âgées.

Les cultures associant la sénilité à un fardeau ou à une perte de valeur sociale seront plus enclines à voir leurs ancêtres atteints de dégénérescence mentale. À l’inverse, la recrudescence de celle-ci sera moindre et plus tardive dans un environnement où l’âge est davantage valorisé, par exemple s’il est envisagé comme un gage de sagesse.

C’est lors d’un séjour au Japon que l’idée d’explorer les facteurs de la démence sénile est venue à l’auteure de l’étude, l’épidémiologiste Becca Levy. 

Les personnes âgées japonaises, explique-t-elle à Quartz, «y sont regardées de façon bien plus positive qu’aux États-Unis».

Et les Nippons possèdent l’une des espérances de vie les plus longues au monde: 83,7 ans en 2015 selon l’OMS –contre 82,4 ans en France et 79,3 ans aux États-Unis.

Trois fois plus de risques de perdre la tête

Pour évaluer la viabilité de cette hypothèse, les chercheurs se sont basés sur un échantillon de 4.765 personnes, dont l’âge moyen était de 72 ans. Grâce à des prélèvements de salive permettant de détecter la présence d’un gêne lié à la démence, ils ont estimé à 1.250 le nombre de personnes âgées potentiellement atteintes.

Becca Levy a sondé les participants concernés sur leur vision de la vieillesse, puis leur a demandé d’attribuer une note à leur appréhension face à celle-ci. L’un des énoncés utilisés, rapporte Quartz, était: «Plus je vieillis, plus je me sens utile

Résultat: sur une période de quatre ans, les personnes interrogées qui adoptaient une attitude positive concernant leur âge avaient 2,7% de risques de perdre la tête, contre 6,1% chez les plus pessimistes d’entre eux –soit un taux près de trois fois supérieur.

«Si cela avait été mesuré sur une décennie ou plus, assure Becca Levy, la différence aurait été bien supérieure.» 

Une incitation, suggère-t-elle, à repenser au plus vite notre perception de la vieillesse, qui ne pourra se faire sans l’instauration d’une campagne de santé publique luttant contre l’âgisme. 

http://www.slate.fr/

Quelles sont les principales pathologies mentales du chat ?


Il y aurait de plus en plus des chats qui souffrent de maladies mentales, des coups de folie, le syndrome maniaco-dépressif. La cause ? L’être humain se mêle de la sélection naturelle faite par la mère quand elle abandonne certains chatons. De plus des signes de démence apparaissent par la vie plus longue que ses ancêtres grâce à la médecine animale qui s’est beaucoup améliorée
Nuage

 

Quelles sont les principales pathologies mentales du chat ?

 

chat fou

Comme l’Homme, le félin domestique peut souffrir de troubles mentaux.

Marie-Hélène Bonnet, comportementaliste du chat, lève le voile sur ces maladies et leurs origines.

La fin de la sélection naturelle, responsable de la folie féline ?

Au fil des dernières années, j’ai croisé quelques pathologies comportementales liées à des problèmes mentaux du chat. Chose qui était très rare autrefois, quand les chattes géraient seules leurs portées. A présent, avec l’aide des humains, les choses ont changé : les chats font en effet partie intégrante de notre quotidien, de nos foyers et nous les considérons avec respect et amour. Nous veillons donc à leur bien-être, nous anticipons leurs maladies, nous choisissons une alimentation adaptée et si Minette a des chatons, nous prenons soin d’eux.

D’ailleurs, si cette dernière en refuse un, nous le nourrissons, nous le soignons et nous ne tenons pas compte de son rejet : visiblement ce n’est pas une bonne maman d’écarter ainsi l’un de ses petits. C’est ainsi que l’instinct de la chatte n’est plus entendu… et que nous croisons parfois des chats atteints de folie avérée. Une maladie mentale irréversible, incontrôlable, dont l’issue est malheureusement souvent fatale.

La « maniaco-dépression » du chat, un mal ancré dans ses gènes

Nous rencontrons aussi de plus en plus souvent des chats qui passent d’un état euphorique, joueur, câlin… à un état de léthargie voire de semi-dépression sans raison apparente. Ces derniers reviennent d’ailleurs à un état euphorique en quelques jours, par cycles successifs, plus ou moins réguliers. La comparaison avec le syndrome maniaco-dépressif est alors inévitable. 

Les chats peuvent devenir très agressifs et, en quelques minutes, redevenir de doux chatons. C’est très perturbant pour les maîtres qui se remettent en question : qu’ont-ils mal fait ? Rien ! Ce n’est pas une réaction à leur mode de vie qui entraîne ces symptômes chez le chat, pas plus qu’une réaction à une éducation ou quoi que ce soit que nous aurions pu faire. C’est juste une question de génétique.

L’âge du chat, un facteur de sénilité 

Nos chats vivent également près de trois fois plus longtemps qu’il y a 40 ans. C’est formidable de pouvoir les avoir à nos côtés plus de 15 ans. Ceci est le résultat d’une alimentation adaptée à leurs besoins, de la vaccination, de la vermifugation et des visites chez le vétérinaire au moindre doute qui ont permis que nos compagnons restent avec nous aussi durablement. Un bonheur pour eux comme pour nous.

Toutefois la nature n’a pas eu le temps de s’adapter, et la sénilité du chat démarre toujours vers 7 ans. C’est, hélas, le prix à payer. Aussi il n’est pas rare de rencontrer des cas de chats souffrant de démence sénile : ils sont perdus et se mettent à miauler désespérément sans raisons apparentes. Ils demandent à manger devant une gamelle pleine. Ils demandent à sortir devant une porte déjà ouverte. Parfois Félix s’oublie hors litière. Ses nuits sont agitées et il miaule réveillant tout le monde. C’est angoissant on ne comprend pas ce qui se passe.

Les fleurs de Bach pour apaiser les troubles mentaux du chat

Toutes ces pathologies et d’autres encore surgissent subitement depuis quelques décennies. Mais quel est le rapport avec notre compassion et notre amour pour nos chats ? Bien souvent, en protégeant le chaton écarté par sa mère, nous supprimons la sélection naturelle que les animaux effectuent à la naissance des petits atteints de ces pathologies, et d’autres toutes aussi invisibles qui peuvent toucher les organes. Nous voulions bien faire et cela implique des conséquences parfois lourdes.

Nous n’imaginions pas que cela arriverait et que des pathologies d’humains auraient un équivalent chez nos compagnons. Les laisser mourir aurait été inhumain. C’est pourquoi la médecine vétérinaire fera certainement des progrès rapidement pour faciliter la vie de ces petits malades. Donc ne culpabilisez pas de faire preuve d’humanité. Sachez qu’en attendant ces progrès, on utilise les fleurs de Bach ou l’homéopathie pour les aider au mieux dans leur quotidien. Aussi, si votre compagnon relève de ces pathologies, n’hésitez pas à contacter votre comportementaliste rapidement !

Marie-Hélène Bonnet
Comportementaliste du chat

https://wamiz.com

15 raisons pourquoi votre chat miaule sans arrêt


Les chats miaulent pour communiquer avec son maître. Que ce soit pour obtenir un besoin essentiel, il peut miauler quand il a mal ou qu’il soit malade. Alors quand un chat miaule souvent, il est préférable d’essayer de comprendre ce qu’il nous dit
Nuage

 

15 raisons pourquoi votre chat miaule sans arrêt

 

Par Gayle Hickmande Webvet.com

Votre chat miaule tout le temps et ce, sans arrêt? Voici 15 raisons qui pourraient expliquer le comportement de votre matou adoré. Cela dit, si le miaulement de votre compagnon peut être tout à fait banal, il est néanmoins crucial de demeurer attentif aux besoins de votre chat et à son état de santé. Si vous constatez que le miaulement excessif persiste ou que votre animal se comporte de façon inhabituelle, consultez votre vétérinaire.

1. Il miaule car il souffre d’hyperthyroïdie

Particulièrement répandue chez les chats plus âgés, l’hyperthyroïdie peut aussi engendrer des miaulements accrus ou exagérés. Rappelons que l’hyperthyroïdie se caractérise par une activité trop importante de la glande thyroïde, faisant en sorte d’augmenter le métabolisme et l’activité des organes et tissus chez le chat. Parmi les autres symptômes, on compte notamment l’hyperactivité, un pouls plus rapide qu’à la normale et la perte de poids.

2. Il ne se sent pas bien

Le miaulement est la forme de communication vocale des chats. Le vôtre essaie peut-être de vous parler des ennuis qu’il a éprouvés ou encore, il désire vous dire que quelque chose ne va pas. Une visite chez le vétérinaire s’impose, surtout si ce miaulement est récent et que le comportement de votre chat semble inhabituel.

3. Votre chat miaule car il veut manger ou boire

Plusieurs chats se mettent à miauler quand vient le temps de manger. Les chats peuvent miauler dès que vous vous réveillez, ou encore aussitôt qu’il voit quelqu’un entrer dans la cuisine. N’oubliez pas de vérifier son plat d’eau pour être sûr qu’il est plein et assurez-vous que sa litière soit propre et que rien ne bloque son accès. Tous ces facteurs pourraient l’inciter à miauler davantage.

4. Il est angoissé

Un chat nerveux ou angoissé a tendance à miauler davantage. Toute modification de son environnement, une maladie ou la perte d’un être cher peuvent provoquer chez lui de l’angoisse. Une fois que vous aurez identifié la cause de son malaise, vous serez en mesure de l’habituer aux changements qu’il expérimente. Donnez-lui plus d’attention et offrez-vous du calme durant la période d’ajustement.

5. Il souffre de sénilité

Tout comme les êtres humains, les chats âgés peuvent souffrir de problèmes neurologiques, notamment à une maladie ressemblant à l’Alzheimer. Exposés à une forme de perte d’orientation, ils miaulent pathétiquement sans raison apparente, surtout la nuit. Laissez une veilleuse allumée si votre chat se sent perdu pendant la nuit.

6. Votre chat miaule car il veut s’accoupler

Les femelles en chaleur miaulent avec excès, et les mâles font de même quand ils sentent la présence d’une femelle en chaleur. C’est un vacarme difficile à supporter. Suivez alors le conseil de Bob Barker qui vous recommande de stériliser votre chat.

7. Il réclame votre attention

Tout comme un enfant apprend à pleurer pour obtenir quelque chose, le chat miaule pour avoir ce qu’il veut. Si votre chat miaule pour vous inciter à jouer avec lui ou pour attirer votre attention, ne réagissez pas. Répondez à ses demandes simplement quand il se tait. S’il se remet à miauler, éloignez-vous de lui.

8. Il veut passer des moments privilégiés à vos côtés

Ne restez pas complètement insensible à votre chat — consacrez-lui tous les jours de bons moments d’attention pour qu’il sache que vous l’aimez. Pensez à louer les services d’une gardienne d’animaux si votre chat est seul à la maison durant la majeure partie de la journée.

9. Votre chat pourrait miauler car il souffre d’une perte sensorielle

Les chats âgés peuvent commencer à souffrir de troubles de la vision, de pertes de l’odorat ou de l’ouïe et peuvent commencer à miauler de façon inhabituelle et excessive. Il est possible de croire que ces pertes sensorielles puissent entraîner le chat dans un état de confusion ou d’irritabilité.

10. Il miaule sans cesse car il souffre de douleurs chroniques

Les chats souffrant de douleurs chroniques peuvent miauler de façon excessive ou inhabituelle. En outre, les chats plus âgés peuvent souffrir d’arthrite, de douleurs neurologiques, de maladies buccodentaires, notamment.

11. Votre chat miaule sans arrêt car il vous dit «Bonjour!»

Votre chat se met à miauler aussitôt que vous entrez après une longue journée de travail? Certes, vous êtes fatigué et désirez vous reposer, mais interprétez ce miaulement comme une déclaration d’affection. N’est-il pas sympathique de savoir que votre minou vous aime?

12. Il souffre d’une maladie du système nerveux central

Les chats plus âges peuvent souffrir de tumeurs au cerveau. En outre, le méningiome est particulièrement répandu et peut éventuellement provoquer des changements au niveau neurologique et comportemental, en plus d’engendrer des miaulements excessifs.

13. Il appartient à une race de chat plus bruyante

Certaines races de chat miaulent plus que d’autres. En outre, les chats siamois et les chats de race orientale seraient plus bruyants que la moyenne.

14. Sa diète a changé

Les chats qui voient leur diète changer peuvent commencer à miauler de façon excessive. Par exemple, si votre chat souffre d’embonpoint et doit consommer moins de nourriture, demandez à votre vétérinaire de vous conseiller une nourriture qui saura satisfaire ses besoins nutritifs et sa faim (par exemple, un régime riche en fibres alimentaires).

15. Il veut sortir de la maison (ou y entrer!)

Le miaulement du chat est le principal moyen de communication envers ses maîtres. Si votre chat souhaite sortir, il est fort probable qu’il miaule à proximité de la porte. De la même façon, si votre chat est à l’extérieur et souhaite rentrer, il vous le fera savoir. Chez les chats qui pouvaient auparavant sortir dehors et doivent maintenant rester à l’intérieur, cela peut poser problème et durant cette transition, le miaulement excessif peut durer jusqu’à plusieurs mois.

Photos : tCrédits photo: iStock

http://selection.readersdigest.ca/

Un p’tit coup de vieux peut-être, docteur?


Nos animaux de compagnie vivent beaucoup plus longtemps qu’avant et nous pouvons donc les voir vieillir et qui dit vieillir dit aussi des maladies qui tranquillement apparaissent au cours des années. Comme les chats et les chiens ne peuvent pas dire ou ils ont mal, il y a certains signes qui peuvent nous interpeler
Nuage

Un p’tit coup de vieux peut-être, docteur?

Un p'tit coup de vieux peut-être, docteur?

© Shutterstock

Par Annie Ross, docteure en médecine vétérinaire – Collaboration spéciale

Pour éviter de passer à côté d’un problème grave, il est important de savoir que les coups de vieux de nos animaux n’existent que dans nos têtes.

Juste un peu avant Noël, je reçois en consultation un client, propriétaire d’un chat de douze ans qui a passablement maigri depuis quelque temps. On peut facilement sentir ses os sous le pelage. Pour le reste, il va bien. Il a très bon appétit, il boit normalement et se comporte tout à fait comme d’habitude. Bref, rien de nouveau sous le soleil. Et là, le propriétaire me demande tout bonnement…

«Docteure, est-ce que ça se peut que ça soit simplement un coup de vieux?»

Tiens, moi aussi j’aimerais ça qu’avec juste«un p’tit coup de vieux»,on puisse perdre du poids sans rien faire de plus et sans s’inquiéter outre mesure. Un coup de vieux, comme un coup de baguette magique… Hop! Et là, on perd plusieurs livres en trop. Toutefois, la vérité est tout autre et sûrement moins facile à accepter.

Les coups de vieux, ça n’existe pas

Eh oui, il faut bien le dire. Les fameux «coups de vieux» de nos chiens et de nos chats, ça n’existe que dans notre imaginaire. C’est souvent l’excuse la plus facile pour éviter de regarder la vérité en face et de consulter notre vétérinaire.

Les changements plus ou moins subtils ou qui progressent lentement chez nos animaux, on préfère les mettre sur la faute du bon vieux «coup de vieux»: manque d’entrain, fatigue à l’effort, perte d’appétit, amaigrissement, cacas mous, toux nocturnes, etc. Des coups de vieux en série, tout cela, hein?

L’heure est au bilan

En réalité, tous ces fameux«coups de vieux» sont probablement autant de symptômes subtils de différentes maladies à progression chronique: cancer, diabète, sénilité, maladies rénales, hypothyroïdisme, problème cardiaque, problèmes de foie, etc. Les maladies chroniques ne sont pas toujours facilement discernables, surtout au début de la condition.

Parce que c’est toujours plus facile de soigner ou de ralentir la progression d’une maladie à ses débuts, il importe de faire, au moins une à deux fois par année, un bilan de santé de notre animal afin de remarquer les changements subtils, qui se sont«infiltrés» dans ses habitudes de vie et dans sa condition physique, et que l’on a attribués, sans le vouloir, à un coup de vieux.

Cherchez donc ces p’tits coups de vieux, juste pour voir!

Voici une liste de plusieurs symptômes, qui pourraient chacun passer pour un «coup de vieux»,mais qui, en réalité, devraient vous alerter et vous inciter à consulter votre vétérinaire:

  • Perte de poids ou un gain de poids, sans raison apparente.
  • Appétit augmenté ou diminué.
  • Soif augmentée, souvent associée à des urines plus fréquentes ou plus abondantes.
  • Diminution de la capacité à retenir aussi longtemps qu’avant ses urines.
  • Vomissements occasionnels qui deviennent de plus en plus fréquents.
  • Toux qui apparaît la nuit et qui semble être de plus en plus fréquente.
  • Intolérance à l’exercice ou fatigue plus rapidement qu’avant pour un exercice donné.
  • Changements dans le comportement habituel de votre animal, qu’ils soient évidents ou même subtils…

Le saviez-vous?

Il arrive souvent que certains chats adultes, dans la force de l’âge, généralement âgés de plus de huit ans, semblent retrouver un petit air de jeunesse et même rajeunir. Ils mangent alors avec un très bon appétit, redeviennent plus actifs, plus enjoués ou simplement débordants d’énergie. Ils en perdent parfois même leur petite bedaine de gras…

D’après vous, auraient-ils enfin trouvé la fontaine de jouvence ou serait-ce un étrange «coup de vieux»?

Chez les chats, ces signes de «rajeunissement» peuvent très bien être causés par l’hyperthyroïdisme, une maladie chronique où la glande thyroïde se met à fonctionner de façon exagérée, beaucoup trop intensément. Le résultat est un chat qui «paraît» en pleine forme, débordant d’énergie, mais, à moyen terme, c’est un chat qui se retrouvera avec un paquet de problèmes de santé (maladie cardiaque, de l’hypertension, décollement de rétine, etc.) s’il n’est pas diagnostiqué et soigné dans un délai raisonnable. Le diagnostic est simple. Il s’agit d’une prise de sang. Il existe différents types de traitements pour l’hyperthyroïdisme.

http://fr.canoe.ca