Trucs Express ► 10 techniques pour blanchir vos dents naturellement à la maison


Même si les dents blanches ne sont pas vraiment naturelles, c’est quand même plus joli. Personnellement, je me méfie des produits vendus en pharmacie. Alors pourquoi ne pas prendre des ingrédients que nous avons à la maison.
Nuage

 

10 techniques pour blanchir vos dents naturellement à la maison

 

Des fraises écrasées

 

Aussi bizarre que cela puisse paraître, vous brosser les dents avec des fraises écrasées est un moyen fantastique et rapide de les blanchir. Ceci est dû à l’acidité de ce fruit qui agit comme un doux agent blanchissant. Il vous suffit d’écraser une ou deux fraises bien mûres, de tremper dedans votre brosse à dents et de vous les brosser ensuite normalement. Une fois terminé, assurez-vous de vous nettoyer la bouche en profondeur avec une pincée de bicarbonate de soude afin de neutraliser l’acidité et de protéger vos dents de tout dommage éventuel.

Un bain de bouche à l’huile de coco

 

Le bain de bouche à l’huile est une vieille technique indienne qui consiste à faire tourner de l’huile dans la bouche pendant quelques minutes, comme vous le feriez pour un bain de bouche. L’huile de coco est considérée comme un agent naturel de blanchiment des dents, et une étude récente en vante les bienfaits pour la santé buccale : les bains de bouche à l’huile de coco contribueraient à réduire la formation de plaque dentaire et l’apparition de maladies gingivales. 

De la pâte au bicarbonate de soude et au jus de citron

Le citron blanchit-il vraiment les dents ? Pour faire une réponse courte : oui. Le citron est riche en acide citrique qui agit sur vos dents comme une sorte de «javellisant» naturel. Cela peut sembler alarmant, mais ne paniquez pas. Mélangez 5 ml (1 c. à café) de jus de citron avec assez de bicarbonate de soude pour en faire une pâte, et vous obtiendrez un moyen aussi efficace que sûr de blanchir vos dents à la maison. Le bicarbonate de soude est légèrement abrasif (ce qui en fait un produit idéal pour enlever les taches des surfaces) et très alcalin, ce qui aide à neutraliser l’acidité naturelle du jus de citron.

Du charbon actif

Si vous cherchez un moyen de blanchir vos dents rapidement à la maison, essayez le charbon actif, une technique toute naturelle. On obtient le charbon actif en traitant du charbon avec de l’oxygène et du chlorure de calcium. Et, ce sont ses capacités hyper absorbantes qui en font un agent reconnu de blanchiment des dents. Le charbon actif est en effet très efficace pour absorber les tanins, des composés chimiques reconnus pour tacher les dents et que l’on trouve par exemple dans le thé, le café et le vin. Trempez simplement votre brosse à dents dans du charbon actif en poudre (assurez-vous qu’il soit de qualité alimentaire, donc pas le truc que vous ramassez au fond du barbecue) et brossez-vous les dents normalement pour en faire disparaître les taches.

De la peau d’orange

Frotter vos dents avec l’intérieur d’orange est une technique naturelle et sans danger pour blanchir vos dents. La partie blanche de la peau (aussi appelée albédo) contient du limonène, un composé qui renferme un solvant naturel que l’on retrouve dans de nombreux produits blanchissants commerciaux. Contrairement à la chair du fruit, la peau d’orange n’est pas acide, aussi peut-on l’utiliser sans risquer de voir l’acidité du fruit endommager l’émail des dents.

Des feuilles de basilic et de l’huile de moutarde

Réduisez en poudre des feuilles de basilic séchées et mélangez cette poudre légèrement abrasive avec de l’huile de moutarde pour obtenir un produit maison qui blanchira vite et bien vos dents. Vous pouvez aussi utiliser des feuilles de basilic frais réduites en pâte et vous brosser les dents avec. On dit que le basilic aide à protéger les gencives tandis que l’huile de moutarde possède des propriétés antibactériennes, antifongiques et anti-inflammatoires. Bref, tout ce qu’il fait pour promouvoir une excellente santé buccale.

Du vinaigre de cidre de pomme

 

On prête au vinaigre de cidre de pomme bon nombre de vertus (il aurait par exemple des propriétés antibactériennes), mais on sait moins que c’est aussi un bon agent de blanchiment. Brossez-vous les dents avec 15 ml (1 c. à soupe) de vinaigre de cidre afin d’essayer d’enlever les taches, puis gargarisez-vous avec une gorgée de ce produit pour vous rafraîchir l’haleine et tuer les bactéries autour de vos gencives.

Du sel de mer et du bicarbonate de soude

Le bicarbonate de soude est considéré comme un agent de blanchiment naturel en raison de ses propriétés alcalines et de sa texture légèrement abrasive, qui permet d’enlever délicatement les taches sur vos dents. En ajoutant du sel de mer au bicarbonate, vous créez une sorte de «gommage dentaire» qui combat l’acidité de votre bouche en plus d’éliminer les bactéries.

Du curcuma

Le curcuma est souvent utilisé comme un agent de blanchiment des dents parce qu’il a des propriétés anti-inflammatoires, antimicrobiennes, et qu’il contient des antioxydants. Cela en fait un produit efficace dans le traitement des problèmes dentaires courants tels que les maladies gingivales. Sous forme de poudre fine, il agit comme un doux abrasif, enlevant les taches de surface et révélant la blancheur de vos dents en un instant. Frottez simplement le contenu d’une cuillère à café (15 ml) sur vos dents en utilisant votre doigt, puis nettoyez-les avec une brosse propre avant de rincer.

Du dentifrice blanchissant maison

 

En combinant certains des agents de blanchiment pour les dents mentionnés dans ce texte, vous pourrez créer votre propre dentifrice blanchissant. Mélangez de l’huile de coco avec du bicarbonate de soude, un peu de jus de citron et une goutte d’huile essentielle de menthe, et vous obtiendrez une puissante combinaison antitaches qui sera naturellement anti-inflammatoire et antibactérienne, le tout avec un arrière-goût de citron et de menthe.

http://selection.readersdigest.ca

Solution saline: DIY pour vos p’tits nez bouchés


L’hygiène nasale est assez importante surtout quand le nez est bouché autant pour les enfants que les adultes. Les produits vendus en pharmacie sont donc utiles, mais pour économiser, on peut faire deux recettes très simples à la maison dont une est utilisé par l’hôpital Ste-Justine pour enfant
Nuage

 

Solution saline: DIY pour vos p’tits nez bouchés

 

Cet article a initialement été publié sur le webzine Mode de vie & compagnie de la Fondation David Suzuki.

Le temps froid est arrivé, apportant son lot de chauffage, d’air sec, de changements de température, de partys de bureau et de famille, de pinçage de joues, de bises baveuses et j’en passe. Tout est en place pour que vous et vos bambins vous retrouviez avec les sinus bien bloqués.

Qui dit congestion nasale majeure dit nettoyage à l’eau saline. Cette méthode toute naturelle est assez répandue et plusieurs marques d’eau saline destinée à cette fin sont vendues à la pharmacie. On trouve les racines de la méthode d’irrigation des cavités nasales dans l’ayurveda, une forme de médecine traditionnelle originaire de l’Inde. Cette pratique repose sur un principe qui veut que le nettoyage nasal fasse partie de l’hygiène quotidienne.

Encore aujourd’hui, le nettoyage nasal à l’eau saline est un outil essentiel pour dégager les sinus en aidant à décharger le mucus, ce qui fait qu’on arrive à mieux respirer et mieux dormir, en plus de potentiellement éviter des complications (ex. : sinusite) grâce aux propriétés antiseptiques de la solution au sel. Plutôt que de se ruer à la pharmacie du coin au moindre rhume, de payer 10 $ pour de l’eau saline dans une bouteille accompagnée d’un excès d’emballage, je vous propose de la faire vous-même!

C’est probablement le DIY le plus facile de toute la terre, vous n’avez donc AUCUNE excuse pour ne pas le tester, haha.

Pourquoi faire sa propre eau saline?

● Un enfant de 2 ans pourrait le faire, les deux doigts dans le nez. #tudumtchi

● Vous économiserez de l’argent.

● C’est une alternative zéro déchet aux produits vendus en pharmacie.

● Vous éviterez les agents de conservation que contiennent certains des produits vendus sur les tablettes.

● Toute la famille respirera et dormira plus facilement.

● Vous pourriez potentiellement éviter que votre petit rhume se transforme en sinusite.

Comment faire une eau saline maison

Version 1

Recette tirée du livre Mieux vivre avec notre enfant

Dissoudre ½ c. à t. de sel de mer (2,5 ml) dans 1 tasse d’eau (250 ml) préalablement bouillie et refroidie (10 minutes d’ébullition).

Version 2

Recette adaptée par le CHU Sainte-Justine, à partir de la recette élaborée par l’AAAAI (American Academy of MD Allergy, Asthma & Immunology)

Dans une casserole, faire bouillir pendant 10 minutes :

-4 t. (1000 ml) d’eau du robinet

-¼ c. à t. (1 ml) de bicarbonate de soude («Petite vache»)

-1 c. à t. (5 ml) de sel de mer

Laquelle des deux recettes choisir? Les deux versions sont tout aussi bonnes. C’est une question de préférence. L’ajout du bicarbonate de soude dans la deuxième version permet d’ajuster le pH de la solution. Lorsque la muqueuse nasale est inflammée, la version 2 procurera une sensation plus douce lors du nettoyage.

Pour les deux recettes, vous pouvez conserver au réfrigérateur le reste de la solution préparée dans un contenant propre et étanche, pour un maximum de 7 jours. Puisque votre eau saline est conservée au froid, pensez à sortir la quantité nécessaire pour le nettoyage à l’avance, afin de la tempérer (utilisez une petite bouteille propre, dans laquelle vous pourrez transférer l’eau saline). Pour accélérer le processus, vous pouvez passer la bouteille sous l’eau chaude. Pourquoi? Parce que de l’eau froide dans le nez, ce n’est jamais vraiment agréable, haha!

Côté conservation, faut pas niaiser avec ça. L’usage d’une solution saline contaminée peut avoir des conséquences graves, même si les cas sont extrêmement rares. De toute façon, c’est tellement rapide et facile à faire… Jetez le tout après une semaine. C’est un ordre.

Hygiène nasale pour les adultes

Plusieurs méthodes d’irrigation sont possibles. En magasin, on nous propose des solutions salines sous forme de gouttes, de vaporisateurs ou de lavage nasal. La dernière méthode est ma préférée, en raison de son efficacité. Les deux premières méthodes vont davantage hydrater que réellement nettoyer et drainer vos sinus. Le lavage nasal consiste à faire passer l’eau saline d’une narine à l’autre. Pour ce faire, vous pouvez utiliser une seringue, une petite poire ou une bouteille qu’on peut presser, spécialement faite pour cela. Une option qui peut sembler un peu weird à première vue, mais que j’affectionne particulièrement, c’est le pot neti. Il s’agit d’un petit récipient avec un bec verseur utilisé pour le lavage. On dirait une petite théière. On en trouve en céramique, en verre ou en plastique. Il s’agit en fait d’une pratique issue du hatha yoga. Mais que vous soyez adepte du yoga ou non, le pot neti fait ce qu’il a à faire. Il nettoie le nez, et pas à peu près! On trouve ici la procédure complète et plusieurs vidéos sur YouTube sont disponibles pour vous expliquer le tout, si ça vous intéresse (ou si vous êtes curieux). La technique peut sembler intimidante à première vue, mais les adeptes sont nombreux en raison de l’effet impressionnant! Votre nez n’aura jamais été aussi propre!

Vous voulez en savoir plus sur l’hygiène nasale pour les tout-petits? Consultez le blogue sur le site des Trappeuses!

Je finis sur une note plate, mais nécessaire : je ne suis pas médecin. Si vous souffrez de sinusites chroniques ou de toute autre condition particulière, l’irrigation nasale pourrait ne pas vous convenir. Les idées et conseils énumérés dans ce billet ne doivent en aucun cas remplacer l’avis, le diagnostic ou le traitement d’un médecin. Maintenant que cela est dit, si vous ne vous sentez pas visé par cet avis, allez donc vous nettoyer le nez et profitez de la fantastique sensation de l’air qui rentre dans vos narines. Inspirez. Expirez. Recommencez.

Rédigé par Marie Beaupré, cogestionnaire, Les Trappeuses

Je suis maman d’un mini de 6 mois, biologiste de formation et une grano-chic-urbaine fièrement assumée. Il y a un peu plus de trois ans, j’ai cherché à mieux comprendre l’impact de différentes substances imprononçables que contenaient mes produits corporels. J’ai rapidement réalisé leur impact néfaste sur ma santé et/ou l’environnement. Résultat? J’ai commencé à éliminer plusieurs produits de ma vie. On pourrait maintenant qualifier mon armoire de toilette de minimaliste. Tranquillement, mais surement, la transition se poursuit aussi dans les autres sphères de ma vie.

 

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Du sel fabriqué avec des larmes humaines?


Qu’est ce qui ne faut pas inventé pour faire un coup de commerciale et se faire fructifier ses ventes … ? Ce sont des ruses pour faire plus d’argent .. donc basé sur le mensonges quoique .. même vrai, je ne serais pas du tout intéressé !!!
Nuage

 

Du sel fabriqué avec des larmes humaines?

 

« Un peu plus de larmes de colère pour assaisonner votre poulet? »

C’est le genre de question que vous pourriez poser à vos convives. Une compagnie britannique vient de lancer sur le marché la gamme de sel Salt Made From Tears: du sel fabriqué à partir de larmes humaines. Vraiment?

Salt-group_large

Vous pouvez commander sur le site monstersupplies.org l’une des quatre émotions «cueillies» : larmes de colère, larmes produites par la coupe d’oignons, larmes d’éternuement, larmes de rire et larmes de tristesse. Glauque, vous dites? Hoxton Street Monster Supplies affirme sur son site web les avoir cuites lentement. Elles auraient ensuite été cristallisées avant d’être récoltées à la main et rincées dans la saumure…

Rassurez-vous! En fait, il s’agit bel et bien de sel de mer (provenant du producteur Halen Môn) au goût de poivre, d’oignons, de lavande… La compagnie pour le moins excentrique veut simplement attirer les foodies en quête de nouveauté. Et le coup de marketing fonctionne car les bouteilles sont en rupture de stock!

Donc, oui, la ruse est efficace, mais c’est aussi une façon originale d’exploiter la tendance du mood food, un courant gastronomique qui consiste à améliorer l’humeur et l’état d’esprit au moyen d’aliments riches en nutriments pour diminuer le stress, stimuler le cerveau, lutter contre la déprime, etc.

http://lafouinecuisine.ca