Le Saviez-Vous ► L’autruche enfouit-elle sa tête dans le sable ?


Quand j’étais petite, on disait en effet que l’autruche se cachait la tête dans le sable pour faire face au danger. Ce ne fût que plus tard, j’ai appris que ce n’était pas tout à fait que le plus gros oiseaux au monde fait quand il est en danger.
Nuage


L’autruche enfouit-elle sa tête dans le sable ?


Vous connaissez surement l’expression la “politique de l’autruche”, c’est à dire refuser obstinément de faire face à un danger ou problème; faire comme s’il n’existait pas.

Cette formule vient d’un comportement que l’on prête à l’autruche. Effrayée elle cacherait sa tête dans le sable et se croirait ainsi en sécurité. De cette manière elle choisirait d’ignorer le danger.

Mais l’autruche adopte-t-elle vraiment ce comportement ?

Commençons par dire que nous le pensons car Pline l’Ancien, au premier siècle après JC, a répandu cette idée fausse en décrivant cet animal, qu’il considérait comme le chainon entre les mammifères et les oiseaux, comme particulièrement sot, soulignant,à juste titre qu’au lieu de cacher sa tête il ferait mieux de courir. En effet cet oiseau est l’animal à deux pattes le plus rapide du monde. Il court à 50 km/heure en moyenne avec des pointes à 70 km/h.

Mais plus encore que Pline l’Ancien, la faute en revient à l’autruche elle-même. Son comportement a semble-t-il principalement contribué à la construction de cette légende. En effet, placée dans certaines situations, comme en présence d’un prédateur, quand elles se sent menacée, l’autruche peut se coucher sur le sol, aplatissant son long cou et sa tête pour ne pas se faire repérer. Réduisant ainsi sa visibilité, elle espère être confondue avec la végétation.

A noter pour conclure que l’autruche est un animal fascinant a différents titres. Il s’agit par exemple du plus grand oiseau de la planète, l’animal qui possède les plus gros yeux et enfin celui qui pond les plus gros oeufs du monde.

https://www.chosesasavoir.com/l

Quand tu trouves que c’est trop profond pour bébé


Voilà un chien qui prend la sécurité de bébé très au sérieux. Alors que le papa est dans la piscine avec son bébé, le Rottweiler fait comprendre à son maître que le bébé est peut-être en danger, en tirant sur le bras du papa vers le bord de la piscine
Nuage

Quand tu trouves que c’est trop profond pour bébé

Passagère oubliée par Air Canada: des experts se questionnent


Une dame s’est réveillée seule dans un avion d’Air Canada. Personne n’avait fait un tour dans l’avion pour s’assurer que tout le monde avait débarqué ou des choses oubliées. Heureusement, cette femme a été assez débrouillarde pour sortir de l’avion, sinon elle aurait attendu le lendemain. Et si c’était une personne malade ? Ou pire un pirate de l’air ? Sur le coup, cela peut paraitre drôle, mais c’est plutôt grave comme situation,
Nuage
 


Passagère oubliée par Air Canada: des experts se questionnent

ALEKSANDRA SAGAN
La Presse Canadienne

Des experts de l’aviation ont exprimé lundi des préoccupations en matière de sécurité après qu’une femme endormie a été oubliée dans un avion d’Air Canada après son atterrissage, les lumières éteintes et l’équipage parti.

« C’est un ratage sur toute la ligne », a affirmé Ross Aimer, chef de la direction de la firme Aero Consulting Experts et ancien pilote de ligne, à propos de cette mésaventure.

Tiffani Adams s’est endormie au cours d’un vol Air Canada d’environ 90 minutes entre Québec et Toronto, selon une amie qui a raconté son expérience dans un message publié sur la page Facebook de la compagnie aérienne.

Lorsque Mme Adams s’est réveillée quelques heures après le vol, elle s’est rendu compte qu’elle était seule dans un avion sombre. Son téléphone s’étant déchargé peu de temps après, Mme Adams a trouvé une lampe de poche dans le poste de pilotage et a tenté d’envoyer un appel à l’aide par l’un des hublots de l’avion.

Elle a ensuite réussi à déverrouiller trois loquets sur la porte principale, l’a ouverte et a capté l’attention d’un opérateur de chariot à bagages à proximité, qui est venu à son secours.

M. Aimer, qui compte environ quatre décennies de service dans l’aviation, a indiqué qu’il n’avait jamais entendu parler d’une telle situation et estimé qu’il fallait commettre de nombreuses erreurs pour oublier un passager lors du débarquement.

Il est probable que les membres de l’équipage de l’avion arrivaient au terme d’une série de vols sur plusieurs jours et étaient impatients de rentrer rapidement à la maison, a-t-il estimé.

Règle générale, les équipages doivent regarder en haut et en bas de la cabine lorsqu’ils quittent l’avion, à la recherche de personnes ou d’objets que les passagers pourraient avoir oubliés, a-t-il expliqué.

Parfois, l’équipage effectuera également un nettoyage superficiel, a-t-il précisé, ou une équipe de nettoyage arrivera pour effectuer un travail plus approfondi avant le vol matinal.

Rien de cela ne semble s’être produit dans cette histoire, a observé M. Aimer, et il est possible que les agents de bord n’aient pas procédé aux vérifications habituelles, dans leur impatience de partir.

« Alors, ce sont de multiples ratages qui ont causé cela. »

Air Canada a confirmé la survenue de l’incident, mais n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaires supplémentaires.

Un pirate de l’air ?

Selon M. Aimer, une équipe de nettoyage, de restauration ou de vol aurait découvert Mme Adams le lendemain matin si elle n’avait pas été aussi proactive et ne s’était pas tirée d’affaire par elle-même. Malgré tout, l’incident laisse croire qu’il est aussi possible qu’une personne mal intentionnée puisse se cacher dans un avion de cette manière.

« Il est beaucoup plus facile de rater une personne qui se cache sous les sièges », a-t-il souligné.

Dans ce scénario, une personne formée pour piloter des avions pourrait éventuellement tenter de détourner l’appareil, a-t-il ajouté, rappelant un incident récent survenu à Seattle.

En 2018, Richard Russell, un employé d’aéroport âgé de 29 ans, a volé un avion Horizon Air Bombardier Q400 et l’a piloté au cours d’un vol de 75 minutes, qui s’est soldé par un écrasement et la mort du pirate de l’air. Même si cet incident n’avait pas fait d’autres blessés, un concert à guichets fermés du groupe rock Pearl Jam avait lieu à proximité, et l’événement aurait pu être une cible.

Cependant, d’autres mesures de sécurité dans les aéroports, telles qu’une présence constante de la police et des forces de sécurité surveillant les lieux, empêcheraient vraisemblablement un détournement d’avion, a indiqué M. Aimer.

L’expérience de Mme Adams est très inhabituelle, a estimé Gabor Lukacs, un défenseur des droits des passagers aériens.

La principale préoccupation de M. Lukacs serait de voir le transporteur aérien oublier un passager malade ou paralysé, qui pourrait être beaucoup plus vulnérable dans ce genre de situation.

https://www.lapresse.ca

«Les enfants laissés ici seront mangés»: un panneau soulève un tollé


Mauvais choix de mot pour demander aux parents de ne pas déposer les enfants sur un terrain qui n’appartient même pas à l’école. Il est vrai que parfois, les parents manquent un peu de discernement quand il est question de déposer leur enfant à l’école. Croyant que c’est plus sécuritaire pour eux, peut avoir un effet contraire et non sécuritaire.
Nuage

 

«Les enfants laissés ici seront mangés»: un panneau soulève un tollé

 

Une entreprise de Winnipeg a dû s'excuser après avoir tenté de dissuader les... (Photo tirée de Twitter)

PHOTO TIRÉE DE TWITTER

 

La Presse Canadienne
Winnipeg

Une entreprise de Winnipeg a dû s’excuser après avoir tenté de dissuader les parents de déposer leurs enfants sur sa propriété avec une touche d’humour.

La pancarte posée devant l’établissement de Parenty Reitmeier Translation Services indiquait « Ceci n’est pas une zone de débarquement » et « Les enfants laissés ici seront mangés ».

Un parent, de même que la division scolaire de Louis Riel, se sont plaints du choix de mots, ce qui a poussé le propriétaire de l’entreprise à recouvrir la deuxième phrase. Jean-Pierre Parenty dit avoir commandé un nouveau panneau par souci de bon voisinage.

M. Parenty fait valoir qu’il demande année après année aux parents de ne pas utiliser son terrain pour déposer leurs enfants à l’école primaire avoisinante, en raison de nombreux accidents évités de justesse.

« Il est question d’intrusion sur ma propriété et, deuxièmement, mais surtout, de la sécurité des enfants, plaide-t-il. Nous voyons que les enfants sont mis en danger par cette pratique. »

Christian Michalik, directeur par intérim de la division scolaire, croit toutefois que M. Parenty a envoyé le mauvais message.

« Dans un monde idéal, ce panneau ne serait pas accroché. Nous voulons vraiment collaborer avec le propriétaire pour trouver des solutions », a-t-il déclaré.

https://www.lapresse.ca/

Crash test : vous devez regarder cette vidéo avant de prendre la voiture avec votre chien !


On n’y pense probablement pas, mais un chien qui n’est pas attaché en voiture, lors d’un choc peut être projeté de la banquette arrière vers le pare-chocs avec une telle puissance qu’il pourrait tuer ceux assis en avant. Le Touring Club Suisse, associé à la fondation Warentest, a diffusé une vidéo choc : un crash test pour sensibiliser les maitres. On oubli les caisses de transport en tissus, même si elles sont moins chères, elles ne sont pas assez sécuritaires. Les harnais de sécurité peuvent être dangereux pour l’animal. Il reste 7 modèles de caisses de transport métalliques qui ont fait leurs preuves.
Nuage

 

Crash test : vous devez regarder cette vidéo avant de prendre la voiture avec votre chien !

 

Le Saviez-Vous ► 7 effets du cannabis que vous ignorez peut-être


Je comprends que le gouvernement canadien veut diminuer le marché noir du cannabis, et qu’il soit de meilleur qualité, cependant, le légalisé est vraiment une bonne chose ? Il y a tellement d’effets négatifs à fumer un joint ou le consommer dans la nourriture, qu’il me semble irréfléchi de le rendre légal
Nuage

 

7 effets du cannabis que vous ignorez peut-être

Effets à court terme

SHUTTERSTOCKPROFESSIONAL

Avec les changements proposés à la législation du cannabis au Canada, les gens sont nombreux à se poser des questions au sujet des effets et des risques potentiels pour la santé.

TIRÉ DE L’ÉDITION NOUVELLES

Bien que le cannabis entraine souvent des effets relaxants et euphorisants, il peut également causer des effets désagréables, inattendus et néfastes sur le cerveau et l’organisme. Voici certaines données en matière de santé relativement à la consommation du cannabis qui vous aideront à y voir plus clair.

1. Effets à court terme

L’usage occasionnel du cannabis peut entrainer de la confusion, de la fatigue, des pertes de mémoire et de l’anxiété. Parmi les effets à court terme sur l’organisme, on retrouve une baisse de la pression artérielle, ce qui peut provoquer des évanouissements; une accélération de la fréquence cardiaque, ce qui peut être dangereux pour les personnes souffrant de problèmes cardiaques, et des dommages aux vaisseaux sanguins causés par l’inhalation de la fumée.

2. Votre cerveau

Votre cerveau

TATIANA SHEPELEVA / SHUTTERSTOCK

Les effets néfastes à long terme du cannabis se font sentir graduellement lors d’une consommation régulière et surtout fréquente, c’est-à-dire quotidienne, et peuvent affecter la mémoire, la concentration, l’intelligence (QI) ainsi que la capacité de réfléchir et de prendre des décisions.

3. Votre corps

Certains des effets à long terme de la consommation du cannabis sur l’organisme sont semblables aux effets du tabagisme, et comprennent un risque accru de bronchite, d’infections pulmonaires, de toux chronique et d’accumulation de mucus dans la gorge.

4. Santé mentale

Chez certaines personnes, la consommation de cannabis augmente les risques de voir apparaître une maladie mentale comme la psychose ou la schizophrénie, surtout chez les gens qui ont des antécédents personnels ou familiaux de maladie mentale. La consommation fréquente de cannabis peut également être associée à une incidence accrue de suicide, de dépression et de troubles anxieux.

5. Affaiblissement des facultés

Bien que la plupart des gens estiment qu’ils peuvent conduire sans danger quelques heures après avoir consommé du cannabis, l’affaiblissement des facultés peut durer beaucoup plus longtemps. Le cannabis peut affecter votre capacité de conduire un véhicule de façon sécuritaire ou de prendre part à des activités de haute vitesse comme le vélo et le ski. Car le cannabis peut affecter votre coordination, votre vitesse de réaction, votre capacité de concentration et de prise de décisions, et votre capacité d’évaluer les distances. La combinaison du cannabis et de l’alcool augmente grandement l’affaiblissement des facultés et les risques d’accident.

6. Sécurité

N’oubliez pas que les dangers pour la santé sont plus importants lorsque vous consommez du cannabis obtenu de façon illégale. Comme le cannabis illégal contient du THC dont la puissance est souvent inconnue, vous risquez de consommer un produit qui est beaucoup plus fort que prévu, ce qui pourrait augmenter ou prolonger certains effets comme la confusion ou l’anxiété. De plus, le cannabis illégal pourrait avoir été traité avec des pesticides qui sont nocifs pour la santé.

7. Dépendance

Dépendance

PHOTOGRAPHEE.EU / SHUTTERSTOCK

Contrairement à la croyance populaire, il est possible de développer une dépendance au cannabis. Les recherches ont démontré que le THC du cannabis entraine une augmentation des niveaux de dopamine, cette substance chimique dans le cerveau associée à la notion du plaisir, ce qui incite les gens à continuer de consommer. En fait, l’on estime que 9 % des gens qui consomment du cannabis développeront une dépendance envers la drogue – un pourcentage qui augmente avec la consommation quotidienne et chez les gens qui ont commencé à consommer à l’adolescence.

http://selection.readersdigest.ca