Aux États-Unis, il est légal de voyager avec ses armes en soute


La mentalité américaine sur le droit au port d’armes est à mon avis ridicule. Je crois que si les Américains étaient beaucoup plus strict, il y aurait moins d’accidents et de meurtres et des tueurs qui agissent pour cause de dépression, sur un coup de tête, sur leur territoire
Nuage

 

Aux États-Unis, il est légal de voyager avec ses armes en soute

 

FLIGHT ATTENDANT

La réglementation américaine autorise les passagers aériens à transporter leurs armes, à condition qu’elles soient en soute et déchargées.

Les passagers doivent en informer l’agent de la compagnie aérienne à l’enregistrement, qui fait alors remplir un formulaire au voyageur. Selon les règles édictées par l’autorité des transports, la TSA (Transportation Security Administration), les armes doivent être enfermées sous clés dans un étui dur.

Les munitions peuvent également être transportées, à condition d’être également sous clés.

Armes et munitions ne peuvent en aucun cas être transportées en cabine.

Cela n’empêche pas des passagers de se présenter aux contrôles de sécurité avec des armes dans leurs bagages à main, souvent par mégarde.

En 2015, 2653 armes à feu ont ainsi été découvertes aux contrôles de sécurité par les agents de la TSA.

La dernière semaine de décembre, 53 armes à feu ont été saisies dans les aéroports américains, dont 42 étaient chargées, selon la TSA. Les passagers contrevenants risquent une amende pouvant aller jusqu’à 11 000 dollars. La plupart disent avoir simplement oublié les armes dans leurs sacs.

Ces règles s’appliquent au transport aérien et s’ajoutent aux réglementations locales qui varient grandement d’un lieu à l’autre.

Dans certains États, le port d’armes est interdit dans les espaces publics comme les aéroports. Mais, sous l’impulsion du lobby des armes et de la multiplication des fusillades, de nombreuses juridictions ont récemment assoupli leurs législations afin de permettre le port d’armes dans des lieux tels que les campus universitaires et les terminaux d’aéroports.

Les partisans d’une libéralisation en Floride ont relancé leurs efforts après la fusillade qui a fait cinq morts vendredi dans la zone bagages de l’aéroport de Fort Lauderdale. Le tireur présumé, Esteban Santiago, avait transporté son pistolet semi-automatique dans son bagage en soute et l’a récupéré à son arrivée pour commettre son acte fou.

« Les zones sans armes n’empêchent pas les criminels d’enfreindre la loi et de tuer des victimes innocentes », a déclaré Greg Steube, élu républicain local et auteur d’une proposition de loi visant à autoriser le port d’armes dans des espaces publics comme les aéroports. « Tout ce que la loi existante a fait, c’est d’empêcher les citoyens honorables titulaires d’un port d’arme de l’emporter pour se défendre et défendre les autres », a-t-il dit, selon le journal Tallahassee Democrat.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Un Boeing 737 percute une vache en Indonésie


Si des vaches peuvent aller sur des pistes d’atterrissage des avions commerciaux, il semble que ce soit facile d’accès pour tout le monde. Et donc un danger pour la sécurité aérienne
Nuage

 

Un Boeing 737 percute une vache en Indonésie

 

Aucun des passagers n'a été sérieusement blessé lorsque... (Photo AFP)

Aucun des passagers n’a été sérieusement blessé lorsque l’appareil, un Boeing 737-900 de la compagnie Lion Air, a terminé sa course dans un champ après être entré en collision avec la vache mardi en fin de soirée.

PHOTO AFP

Agence France-Presse
Jakarta

Un avion indonésien transportant 110 passagers est sorti de la piste après avoir percuté une vache alors qu’il atterrissait sur l’aéroport de Gorontalo, sur l’île indonésienne de Sulawezi (Célèbes), ont annoncé mercredi des responsables.

Aucun des passagers n’a été sérieusement blessé lorsque l’appareil, un Boeing 737-900 de la compagnie Lion Air, a terminé sa course dans un champ après être entré en collision avec la vache mardi en fin de soirée.

La vache, elle, a péri écrasée par l’une des roues du train d’atterrissage de l’avion, a déclaré à l’AFP le chef de l’aéroport, Agus Pramuka.

Le pilote du Boeing, Iwan Permadi, a déclaré à l’agence de presse indonésienne Antara qu’il avait senti après le choc une odeur de «viande brûlée».

Il a raconté qu’en effectuant sa descente vers l’aéroport il avait cru apercevoir des chiens sur la piste.

«Mais en fait c’étaient trois vaches qui erraient au milieu de la piste», a-t-il dit.

Après le choc, l’appareil, qui arrivait de la capitale Jakarta, a dévié et s’est immobilisé dans un champ bordant la piste. Tous les passagers ont pu débarquer en toute sécurité, a déclaré à l’AFP le porte-parole du ministère indonésien des Transports, Bambang Ervan.

L’aéroport a dû être fermé après cet accident.

L’Indonésie, archipel qui dépend beaucoup du transport aérien pour les liaisons entre ses 17.000 îles, a l’un des pires bilans en Asie en matière de sécurité aérienne.

En avril, un avion de Lion Air avec 108 personnes à bord était tombé en mer après avoir manqué la piste en tentant d’atterrir sur l’île de Bali. Plusieurs dizaines de personnes avaient été blessées.

http://www.lapresse.ca/