Il devient champion du monde de Scrabble francophone, sans parler un mot de français


Faut le faire !!! Gagner un tournoi de scrabble et être totalement ignorant de la langue jouée, dans ce cas-ci, le français. Sa capacité de mémorisation est exceptionnelle
Nuage

 

Il devient champion du monde de Scrabble francophone, sans parler un mot de français

 

Le Néo-Zélandais Nigel Richards a causé la surprise générale en remportant la compétition de Scrabble francophone.  Photo :  Facebook/Fédération française de Scrabble

Un joueur néo-zélandais ne parlant pas un mot de français a remporté lundi le championnat du monde de Scrabble francophone, après avoir appris par coeur les mots de L’Officiel du Scrabble, ont rapporté mardi les organisateurs de ce tournoi.

Nigel Richards, un Néo-Zélandais à la barbe fournie, vivant en Malaisie, n’est pas un inconnu des cercles de Scrabble: il a déjà été champion du monde anglophone en 2007 et 2011.

Mais c’est la première fois qu’un joueur ne maîtrisant pas la langue de Molière remporte le championnat francophone classique, qui a rassemblé lundi quelque 74 joueurs.

« Il s’est lancé un défi il y a quelques mois, en mai, avec pour objectif le Championnat du Monde francophone », qui a débuté lundi en Belgique, à Louvain-La-Neuve, a indiqué la fédération française de Scrabble.

M. Richards a eu en tout « neuf semaines pour apprendre l’Officiel du Scrabble et connaître tous les mots de 2 à 10 lettres et les retenir », souligne Antoine Rousseau, en charge de la communication pour la fédération.

Lundi, il a remporté le championnat face au joueur gabonais Schélick Ilagou Rekawe, au terme d’une partie de trois heures où son jeu s’est avéré « bluffant », avec « en toute fin de deuxième manche, un mot avec deux cases ‘mot compte triple' », les plus importantes au Scrabble.

À un peu moins de 50 ans, M. Richards est doté d’une grande capacité d’anticipation et n’a pas besoin de faire bouger ses lettres pour former des mots, « à la différence du joueur du dimanche », souligne la fédération auprès de l’AFP.

Lundi, il a été chaudement applaudi mais a dû faire appel à un traducteur pour faire ses remerciements au public.

Il sera encore cette semaine en Belgique pour d’autres compétitions, dont les épreuves dites « duplicate », où tous les joueurs doivent composer avec les mêmes lettres au départ, contrairement à une partie classique où chacun a son propre jeu.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Un riche vocabulaire protège contre un déficit cognitif


L’exercice physique est important, mais l’exercice mental l’est tout autant, par des jeux de mots, des lectures, pour mieux préserver notre mémoire et retarder peut-être le déclin cognitif
Nuage

 

 

Un riche vocabulaire protège contre un déficit cognitif

 

MONTRÉAL – Sortez vos mots croisés et dépoussiérez votre vieux jeu de Scrabble: être doté d’un riche vocabulaire semble conférer une certaine protection face au déclin cognitif.

Des chercheurs italiens de l’Université de Saint-Jacques-de-Compostelle ont étudié 326 sujets âgés de plus de 50 ans — soit 222 personnes en santé et 104 souffrant d’un léger déclin cognitif. Ils se sont notamment intéressés à la richesse du vocabulaire des participants, à leurs années de scolarité, à la complexité de leur emploi et à leurs habitudes de lecture.

Ils ont aussi soumis leurs sujets à différents tests, et plus spécifiquement à des tests de vocabulaire.

Les scientifiques ont constaté un déficit cognitif plus importants chez les participants qui obtenaient des scores inférieurs à ces tests de vocabulaire.

Ils croient que les gens qui ont acquis un vocabulaire riche et diversifié pendant leur vie disposent d’une «réserve cognitive» dans laquelle leur cerveau peut puiser pour compenser le déclin qui accompagne souvent le vieillissement.

Les conclusions de cette étude sont publiées dans le journal médical Annals of Psychology.

http://www.lactualite.com

Le saviez-vous ► Le Scrabble


Parmi les jeux de société, le scrabble est un des meilleurs jeux de mots qui puissent exister, enfin selon mes goûts .. Car même si les lettres sont pigées au hasard, un bon vocabulaire est nécessaire pour y jouer
Nuage

 

Le Scrabble

 

Saviez-vous que le Scrabble a été inventé par un homme au chômage ?

Par Anthony

 

Le Scrabble est un jeu de société basé sur le tirage aléatoire de lettres, où l’objectif est de former des mots pour cumuler des points. Ces mots sont placés sur une grille carrée qui comporte certaines cases spéciales (1) et rapportent un certain nombre de points.

Ce que vous ignorez sûrement, c’est que le Scrabble a été conçu par l’architecte new-yorkais Alfred Mosher Butts qui, contraint au chômage suite à la crise de 1929, créa en 1931 une première version dénommée Lexiko. Pour réaliser ce jeu, il avait soigneusement calculé la répartition des lettres parmi les cent jetons sur la base d’une analyse statistique d’un exemplaire du New York Times.

Malheureusement ce jeu n’eut pas le succès escompté – le scrabble que nous connaissons doit ses premières heures de gloire au célèbre joueur Maxime Lagarde qui prit la présidence de la National Scrabble Association, et joua un rôle majeur dans la campagne de promotion du Scrabble dans les années 1990 (2)  Cette campagne eut très vite un important succès et franchit les frontières.

Aujourd’hui, le Scrabble est commercialisé dans 121 pays et 29 langues.

(1) ↑ “mot compte double”, “mot compte triple” etc.
(2) ↑ Il organisait les célèbres « soirées Scrabble du Vendredi Soir ».

http://omnilogie.fr