Enquête russe: «de nombreuses comparaisons» à faire avec le scandale du Watergate, selon un témoin


J’étais jeune lors du scandale du Watergate, mais je me souviens que ma grande soeur Mireille en parlait à la maison. L’ex chef des services juridiques de la Maison Blanche a été invité, car selon lui, l’enquête russe aurait de nombreuses similitudes au scandale du Watergate. Il aurait d’ailleurs été l’une des sources du rapport M. Mueller envers le président américain actuel. Comme d’habitude, Donald Trump fulmine contre ceux qui sont contre lui et ne ce gène pas à insulté ses opposants.
Nuage


Enquête russe: «de nombreuses comparaisons» à faire avec le scandale du Watergate, selon un témoin

Enquête russe: «de nombreuses comparaisons» à faire avec le scandale du Watergate, selon un témoinPhoto: AP Photo/Alex BrandonLe président Donald Trump

L’ancien avocat de la Maison Blanche sous Richard Nixon et participant repenti au scandale du Watergate John Dean témoigne lundi au Congrès américain lors d’une audition sur les soupçons d’entrave à la justice pesant sur Donald Trump, avec en fond la menace d’une procédure de destitution.

Lors d’un spectaculaire témoignage devant le Congrès en 1973, John Dean, alors chef des services juridiques de la Maison Blanche, avait impliqué le président américain dans ce programme d’espionnage politique. Des accusations qui avaient contribué à pousser Richard Nixon à la démission un an plus tard.

John Dean témoignera à partir de 14h devant la commission judiciaire de la Chambre des représentants, à l’invitation des démocrates qui multiplient les enquêtes parlementaires contre Donald Trump depuis la publication, en avril, du rapport d’enquête du procureur spécial Robert Mueller.

M. Mueller a conclu qu’il n’y avait pas eu d’entente entre l’équipe de campagne de Donald Trump et Moscou mais il ne l’a en revanche pas blanchi des soupçons d’entrave à la justice.

La présence de John Dean au Congrès soulignera un parallèle frappant avec l’affaire du Watergate: l’ex-chef des services juridiques de la Maison Blanche sous Donald Trump, Don McGahn, est l’une des sources clé ayant permis à M. Mueller de décrire une dizaine de pressions troublantes exercées sur son enquête par le 45e président américain.

«J’espère leur donner du contexte et leur montrer à quel point ce que l’on voit en ce moment, et ce qui est décrit dans le rapport Mueller, rappellent de façon frappante le Watergate», a déclaré John Dean, aujourd’hui âgé de 80 ans, sur CNN.

«Il y a de nombreuses comparaisons». L’ancien conseil a cité «le fait que Nixon était très impliqué très tôt» dans l’enquête, «comme Trump».

Le limogeage par Donald Trump de James Comey, alors chef du FBI, en mai 2017, «n’est pas sans rappeler certaines des initiatives de Nixon [qui] était intervenu et avait tenté d’influencer l’enquête du FBI comme Trump».

Martelant qu’il a été totalement innocenté par la publication du rapport Mueller, Donald Trump s’est indigné de l’invitation des démocrates à M. Dean, collaborateur habituel de la chaîne CNN, l’une de ses bêtes noires, en accusant de nouveau les démocrates de vouloir refaire l’enquête.

«Ils invitent même l’ordure de CNN, l’avocat John Dean», a-t-il tweeté dimanche.

Le scandale du Watergate en trois points:

  • Le scandale du Watergate a mis le président américain Richard Nixon dans l’eau chaude dans les années 1970, quand des systèmes d’écoute installés par l’administration dans la Maison-Blanche ont été découverts.

  • De nombreux témoins ont défilé devant le Sénat pour faire part de leurs expériences dans le cadre du Watergate, alors que le président faisait face à des accusations d’obstruction à la justice et d’abus de pouvoir.

  • Pour éviter la destitution, le président Nixon a démissionné en 1974.

https://journalmetro.com/