Elle mange 20 éponges de cuisine par jour


Je ne comprends pas qu’elle n’a jamais vu de médecin pour ce genre de dépendance étant donné qu’elle n’avait que 3 ans quand elle a commencé à manger des éponges.
Nuage

 

Elle mange 20 éponges de cuisine par jour

 

Elle mange 20 éponges de cuisine par jour

Crédit photo : Capture d’écran The Daily Mail

Une jeune Britannique de 23 ans a une très curieuse dépendance.Elle mange jusqu’à 20 éponges de cuisine par jour, trempées, en plus, dans du liquide lave-vaisselle à saveur de pomme.

Emma Thompson a commencé à mâchouiller des éponges à l’âge de trois ans. Elle souffre d’une maladie peu commune nommée pica.

Les personnes qui sont atteintes de ce trouble compulsif dévorent des objets sans aucune valeur nutritionnelle, certaines vont jusqu’à avaler des clous ou du métal.

(Capture d’écran The Daily Mail)

Emma plonge les éponges dans le liquide pendant toute une nuit, avant de les manger.

«C’est mon plaisir coupable», dit-elle. Elle les mâche, et en avale des morceaux. Elle dit aimer le goût du liquide lave-vaisselle à saveur de pomme, selon le Daily Mail.

Elle n’a pas encore rencontré de médecin, pour parler de sa compulsion. Elle dit qu’elle ne le fera que si cela la rend malade, ou si elle «perd le contrôle» de ses envies.

Son petit ami la trouvait bizarre, au début, mais lui achète maintenant des éponges.

http://tvanouvelles.ca/

Empoisonnement des enfants: nouvelles modes, nouveaux risques


Quand nous étions petits, les risques d’empoisonnement étaient présents, mais pas comme maintenant. Aujourd’hui, les produits dangereux sont rendus attrayants, de belles couleurs comme les capsules de savon ou d’odeur comme les recharges liquide des cigarettes électroniques
Et ce n’est pas juste en Amérique du Nord que des enfants tombent malades ou pires sont morts à cause de ses produits.
Nuage

 

Empoisonnement des enfants: nouvelles modes, nouveaux risques

 

Le Centre antipoison du Québec reste pantois devant... (Infographie Le Soleil)

BAPTISTE RICARD-CHÂTELAIN
Le Soleil

(Québec) Le message ne passe pas, le nombre de cas d’intoxication de bambins se maintient. Le Centre antipoison du Québec le répète : les lessives liquides en sachet, en capsule, ne sont pas des bonbons.

«Normalement», en se délectant de savon, votre enfant aventureux en sera quitte pour une bonne leçon : nausées, vomissements, inconfort… Puis il se relèvera. 

Le Centre antipoison du Québec reste toutefois pantois devant les conséquences parfois graves de l’ingestion des produits à la mode en capsule, ceux qui ressemblent drôlement à des friandises.

«C’est un réel problème en ce sens que les personnes qui sont exposées développent occasionnellement des symptômes qu’on n’est pas capables d’expliquer», avertit la conseillère en soins infirmiers Anne Letarte.

Plusieurs bébés, aguichés par les emballages aux teintes vives, mordent à belles dents… plusieurs deviennent subitement somnolents, mous, apathiques.

Elle insiste : «On n’est pas capable de l’expliquer, ça.» L’état de conscience est altéré, voilà qui annonce une virée d’urgence à l’hôpital.

Cas reliés aux capsules de lessive

Le nombre de cas recensés n’est pas faramineux.

Le téléphone a commencé à sonner dès la mise en marché de ces capsules de lessive en 2012. La courbe a ensuite pointé vers le haut rapidement pour se stabiliser autour de 150 cas par an.

C’est peu?

«Ce n’est pas très gros, mais la problématique, c’est que les personnes exposées développent des symptômes inhabituels», relève Mme Letarte. «C’est ça qui est inquiétant pour nous.» 

D’autant plus que les victimes sont majoritairement, très majoritairement, des petits de 0 à 5 ans. Dont près du quart ont dû être transportés à l’hôpital rapidement, ajoute-t-elle.

«Pour un savon, c’est énorme. Ce n’est pas un produit corrosif qui cause des dégâts.»

Même chez les jeunes qui ne présentent pas les symptômes les plus intenses, le risque serait présent.

«La problématique, c’est que l’enfant trouve ça attrayant parce que c’est coloré. Il le met dans sa bouche, il croque et ça gicle.»

 L’agent nettoyant est alors projeté dans le visage, dans les yeux, ce qui ne se produit pas si le petit manipule de la poudre pour le lave-vaisselle ou s’il goûte un savon liquide dans un gobelet.

Ça peut être plus grave lorsque le savon est ainsi projeté jusque dans les poumons. L’enfant peut faire une «pneumonie chimique», prévient Anne Letarte. Et se retrouver à l’hôpital…

Ce n’est pas la première fois que le Centre antipoison du Québec met la population en garde contre les berlingots de lessive liquide. Le nombre de cas semble toutefois faire du surplace, regrette Mme Letarte.

«Il n’y a pas tant de gens que ça qui sont sensibilisés aux dangers.»

«La meilleure chose à faire, c’est de prévenir les incidents».

Les étalages des commerces sont chargés d’autres formats de savons pour laver les vêtements, fait-elle remarquer.

Si, néanmoins, vous ne jurez que par les nouveaux emballages multicolores, mieux vaut les ranger loin des enfantsS’ils les trouvent et qu’ils y goûtent?

«Ce qui est important, c’est que les gens nous appellent rapidement.» Même si l’aventurier semble en bonne santé.

Une urgence, des questions : Centre antipoison du Québec, 1 800 463-5060

Sept conseils de base
  1. Lire les étiquettes avant d’utiliser les produits.
  2. Gardez les médicaments sous clé ou hors de portée des enfants.
  3. Installez un détecteur de monoxyde de carbone.
  4. Connaissez le nom et la toxicité des plantes intérieures et extérieures.
  5. Videz les cendriers et les verres après utilisation.
  6. Rangez les boissons alcoolisées hors de la portée des enfants.
  7. Gardez les produits dans leur contenant d’origine.

Source :  Centre antipoison du Québec

La maison antipoison

Selon Santé Canada, tous produits confondus, les empoisonnements accidentels causent la mort de trois enfants de moins de 14 ans chaque année et en envoient quelque 900 à l’hôpital :

  • Salle de bain: Produits d’hygiène personnels (shampoing, savon, dissolvant à vernis à ongles), cosmétiques, alcool à friction, nettoyeur de toilette et d’évier, rafraîchisseur d’air
  • Salon: Rafraîchisseur d’air (branché ou diffuseurs d’huiles essentielles), allumettes
  • Cuisine: Produits de nettoyage et d’entretien de plancher, combustible à fondue et à lampe, produits d’entretien pour les plantes d’intérieur
  • Salle de lavage: Détergent à lessive, assouplisseur, eau de Javel, détacheur à vêtements
  • Garage, cabanon, atelier: Solvant, colle, peinture, pesticide, lave-vitre de voiture, essence
  • Chambre à coucher: Médicaments et produits d’hygiène
  • Terrasse, parterre: Produits d’entretien du BBQ, produits d’entretien de la piscine
Problème mondial

Les petits Québécois ne sont pas les seuls à succomber aux charmes des berlingots de lessive. La faune journalistique s’était enflammée l’automne dernier; une étude américaine avait recensé, sur une période de deux ans, quelque 17 000 enfants étatsuniens contaminés par les capsules de lessive. Plus récemment, l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) a lancé une campagne mondiale de sensibilisation. Sur cinq continents, des gouvernements et des autorités de santé publique ont embarqué. Partout, le même problème. Partout, des enfants qui croquent dans les sachets de lessive liquide concentrée. Dans un récent communiqué, Santé Canada a dit collaborer avec les Étatsuniens afin d’instaurer des normes de sécurité «volontaires» pour que l’industrie modifie ses emballages. On pense notamment à demander des contenants opaques difficiles à ouvrir. À suivre d’ici «le milieu de 2015».

«Il n’y a pas tant de gens que ça qui sont sensibilisés aux dangers» Anne Letarte, conseillère en soins infirmiers du Centre antipoison du Québec

Même la cigarette électronique

La cigarette électronique est dangereuse pour les enfants, surtout pour les bébés, prévient le Centre antipoison du Québec.

«Pour les enfants, on n’a tellement pas de marge de manoeuvre que c’est direct à l’hôpital», balance la conseillère en soins infirmiers Anne Letarte. «J’ai une cinquantaine de cas en 2014.»

De plus en plus populaire, l’appareil suscite des craintes chez les autorités sanitaires autour du globe.

«On a à l’oeil la cigarette électronique parce que ce n’est pas réglementé.»

On s’inquiète particulièrement de l’attrait des garçons et fillettes pour les bouteilles de liquide de recharge aux saveurs de fruits ou de bonbons.

La vapoteuse est un appareil ressemblant à un gros stylo ou à une lampe de poche. Une batterie chauffe un liquide à la nicotine. La vapeur est inhalée.

Le gadget doit périodiquement être alimenté en combustible. C’est ici qu’on craint l’intoxication. Un flacon de 10 millilitres peut contenir l’équivalent de 100 cigarettes.

«Les enfants pourraient y avoir accès… Un enfant de deux ans peut s’intoxiquer avec1 millilitre», s’inquiète Mme Letarte. «Ça ressemble à de petites bouteilles de gouttes oculaires ou pour les oreilles. Un enfant peut l’attraper et la téter comme un biberon.»

Avertissement public

La Santé publique des Laurentides vient d’ailleurs de publier un avertissement public :

«La cigarette électronique : un produit qui peut être mortel pour les enfants».

La médecin-conseil Claire Jutras y écrit qu’un bébé de New York est décédé en décembre, intoxiqué avec la nicotine liquide.

«Afin de protéger les enfants, il est recommandé d’éviter de faire la recharge de la cigarette électronique devant eux», recommande-t-elle dans le bulletin publié en février. «Il est aussi recommandé de tenir les cigarettes électroniques, les cartouches et les bouteilles de remplissage hors de la vue et de la portée des enfants, et ce, même s’il est indiqué que le produit est sans nicotine.» Puisque non réglementé par l’État, le produit n’est pas soumis à des normes de fabrication ou d’emballage. «On a retrouvé de la nicotine dans des produits étiquetés sans nicotine.»

La Dre Jutras demande de contacter le Centre antipoison du Québec sans délai si un adulte ou un enfant a été en contact avec la nicotine liquide. Même si le produit a été absorbé par la peau.

La Société canadienne de pédiatrie abonde dans le même sens.

«L’intoxication par la nicotine liquide peut se produire de trois façons : l’ingestion; l’inhalation; l’absorption par la peau ou les yeux. […] Si vous craignez que votre enfant souffre d’intoxication par la nicotine, téléphonez immédiatement à votre centre de contrôle antipoison», préconise-t-on dans une page Web consacrée spécifiquement à cette question.

Encadrement législatif

Les pédiatres ont d’ailleurs adopté une série de recommandations à l’intention des pouvoirs publics. Ils réclament un encadrement législatif strict pour les vapoteuses. Dans la liste de leurs requêtes :

«Le conditionnement des e-liquides dans des contenants à l’épreuve des enfants, sur lesquels figurent des avertissements pertinents et explicites sur la toxicité.» Et l’interdit de la vente aux mineurs.

Le Parlement européen est d’accord. Autre continent, même constat:

«Les cigarettes électroniques et les flacons de recharge pourraient présenter un risque pour la santé s’ils sont manipulés par les enfants. C’est pourquoi il faut veiller à ce que ces produits soient munis d’un dispositif de sécurité pour enfants et d’inviolabilité reposant notamment sur un étiquetage, des fermetures et un mécanisme d’ouverture destinés à protéger les enfants», édicte une directive émise l’an dernier. On ajoute : «Il convient d’encourager les États membres à empêcher la vente de ces produits aux enfants et aux adolescents.»

La conclusion au Centre antipoison belge :

«S’il est nécessaire d’interdire aux enfants de jouer avec des cigarettes classiques, il est également impératif de les éloigner des cigarettes électroniques.»

Des symptômes d’une intoxication à la nicotine
  • Maux de coeur, de ventre
  • Vomissements
  • Diarrhée
  • Salive abondante
  • Transpiration importante, sueurs froides 
  • Perte des urines
  • Maux de tête
  • Respiration rapide
  • Troubles de la vue, de l’audition
  • Confusion
  • Perte de connaissance
  • Arrêt respiratoire

Source : Direction de santé publique des Laurentides

http://www.lapresse.ca/

LES 10 OBJETS BIZARRES LES PLUS VOLÉS


Quand quelqu’un ou une entreprise parle avoir été victime de vols, on pense à des objets très chers, genre cellulaire, télévision, bijoux, etc. Pourtant, il y a des vols qui sortent de l’ordinaire qui sont parfois surprenants
Nuage

 

LES 10 OBJETS BIZARRES LES PLUS VOLÉS

 

La sève qui sert à fabriquer du sirop d’érable est l’objet d’un trafic intense.

[CC / Sterling College]

Bijoux, voitures, téléphones portables… Ces grands classiques ne représentent qu’une infime partie de tout ce qui peut être volé, recyclé, revendu, trafiqué, par les professionnels de la « fauche ». Un véritable inventaire à la Prévert.

C’est la presse américaine qui se fait l’écho de cet improbable classement des objets les plus insolités convoités par les voleurs contemporains à partir de données cumulées par des organismes officiels. Si ce classement n’a rien de scientifique, il est en revanche révélateur de l’imagination des malfaiteurs et des attentes du « marché ».

La lessive arrive en tête des produits atypiques les plus volés. Non seulement car le produit est cher et objet d’une forte demande au marché noir, mais aussi parce qu’il peut servir de base dans la composition de certaines drogues. Enfin, l’absence de numéro de série facilite grandement l’opération. La marque Tide est particulièrement prisée des voleurs.[CC/ Jonseidmans]

Les médicaments destinés à combattre les symptômes de l’allergie (anti-histaminiques) sont très convoités par les voleurs. Non seulement car beaucoup de patients considèrent que les produits vendus en officine sont trop chers, mais aussi parce que ces substances peuvent être l’objet d’un usage récréatif. A fortes doses, elles peuvent en effet entraîner des hallucinations ou des sensations de bien-être, avant de déclencher de pénibles effets secondaires [CC / Sunshinecity]

Le test de grossesse est un grand classique des statistiques du vol. La demande est tellement forte, ont constaté les auteurs de l’étude, que les produits volés sont écoulés à des tarifs proches de ceux pratiqués dans les points de vente légaux. [CC / Esparta]

Il faut une certaine technicité pour voler les pots catalytiques des voitures. Néanmoins, l’objet est très convoité par les voleurs en raison des métaux rares qu’il contient : platine, rhodium et palladium. [CC / performancemuffleraz]

Si les plaques des bouches d’égout ne sont pas constituées d’un métal rare, elles sont néanmoins régulièrement dérobées. C’est en effet l’occasion de s’approprier d’un coup une forte masse de métal, toujours monétisable. Aux Etats-Unis, des trappes sont ménagées dans les camions des voleurs pour opérer en toute discrétion. [CC / Andrew Kelsall]

Le vol de Nutella est un exercice pratiqué à l’échelle mondiale. En Allemagne, 5000 kilos de la précieuse pâte à tartiner ont été récemment dérobés. Aux Etats-Unis, un trafic important a été démantelé à l’université de Columbia. [CC / Chaojikazu]

La sève brute qui sert à fabriquer le sirop d’érable est un produit apparemment anodin, mais en fait très précieux. Il en faut 40 kilos pour produire un kilo de ce sirop prisé des Canadiens. Le prix de la sève fluctue avec les conditions climatiques et se situe actuellement à un niveau très élevé. En 2012, plus d’une douzaine de personnes ont été arrêtées et un fructueux trafic démantelé. [CC / Sterling College]

Pourquoi s’embêter à aller au magasin pour acheter des massifs ou des plantes en pots quand on peut simplement les voler aux voisins. Si ce type de vol ne relève pas du crime organisé, il est néanmoins pratiqué à grande échelle. Certains végétaux, comme les cactus ou les plantes, peuvent avoir une valeur très élevée. [CC / Grahamabones]

Plus classiques, les petits bateaux sont régulièrement dérobés, surtout en été. Le matériel de pêche, le gréement ou l’équipement électronique sont souvent l’objectif prioritaires des malfaiteurs, mais c’est parfois l’embarcation complète qui est est escamotée. [CC / Barryskeates]

La production de viande de boeuf ne suit pas encore la demande en hausse. Conséquence logique : le prix au kilo augmente, et donc la demande au marché noir. Il n’en fallait pas plus pour que les voleurs s’intéressent de près aux barquettes des supermarchés, objets désormais d’une attentive surveillance.

http://www.directmatin.fr/

8 SECRETS POUR UNE LESSIVE IMPECCABLE


Malgré que la lessive est presque fait plus facilement qu’au temps de nos grand-mères, il reste que c’est une tâche qui rebute certains, mais avoir des vêtements propre et sans trop d’usure du aux multiple lavages que le linge doit supporter
Nuage

 

8 SECRETS POUR UNE LESSIVE IMPECCABLE

 

Des taches sur les cols à la présentation impeccable du jean, voici huit secrets de blanchissage indispensables.

Adapté de : Householder’s Survival Manual, Readers Digest

1. Adoucir le jean

(Crédit photo : Thinkstock)

Pour adoucir un jean neuf, lavez-le à quelques reprises ou laissez-le tremper 12 heures dans un bac contenant de l’eau froide et un assouplisseur, puis lavez-le normalement. Pour éviter les zébrures, lavez-le à l’envers.

2. Enlever les taches sur les cols

Pour enlever les cernes sur les cols de chemise, frottez-les avec de la lessive liquide ou des restes de savon que vous aurez enfermés dans un sachet en filet. Lavez ensuite comme d’habitude.

3. Blanchir le blanc

Faites tremper le linge à blanchir dans de l’eau froide dans laquelle vous aurez dilué une cuillerée à thé de crème de tartre, puis lavez-le à la main au savon doux.

4. Laver les vêtements de bébés

(Crédit Photo: iStockPhoto)

Pour qu’ils resplendissent de propreté, traitez-les au produit de prétrempage puis lavez-les comme d’habitude. Autant que possible, faites-les tremper dès qu’ils sont tachés et gardez-les humides jusqu’au moment de les laver.

5. Laver les bas de nylon et les collants

Mettez-les dans un sachet en filet et lavez-les avec vos autres articles délicats, en veillant à ce qu’aucun vêtement n’ait de crochets, œillets ou autres pièces métalliques qui risqueraient de les abîmer.

6. Entretenir le velours côtelé

(Crédit Photo : Thinkstock)

Pour préserver le poil du velours côtelé, lavez-le à l’envers.

7. Nettoyer les rideaux

(Crédit Photo: iStockPhoto)

Pour rafraîchir les rideaux, lavez-les puis faites-les tremper dans huit litres d’eau chaude dans laquelle vous aurez fait dissoudre une tasse de sel d’Epsom. Suspendez-les dehors ou dans la douche pour les faire sécher puis donnez-leur un coup de fer.

8. Brosser les boutons

(Crédit Photo: Thinkstock)

Pour nettoyer les boutons revêtus de tissu qui restent tachés malgré le lavage, frottez-les avec une brosse à dents en soies souples et du savon ou du détergent doux.

http://selection.readersdigest.ca

Truc express ►Odeur de renfermé dans une valise


Les valises ont s’en sert quand on part en voyage puis ont les sert pour un certains temps … alors quoi faire avant de les rangé dans une armoire ou le grenier …
Nuage

 

Odeur de renfermé dans une valise 

 

Pour éliminer les odeurs de renfermé qui se dégagent des valises remisées, il suffit d’y glisser une barre de savon avant l’entreposage.

http://www.trucsmaison.com

Truc express ►Fermeture éclair qui coince


Quand la fermeture éclair coince il ne sert a rien de le forcé, ca risquerait de toute façon de la brisée plus qu’autre chose.
Nuage

Fermeture éclair qui coince


Astuce très simple, si votre fermeture éclair coince, frottez du savon sur les dents de la glissière.
 
Et voila celle-ci sera comme neuve.

http://www.astucieuse.com