Il y a un milliard d’années, une journée durait un peu moins de 19 heures


Vous imaginez si les journées auraient encore environs 19 heures au lieu de 24 heures comme il y a des milliards d’années ? Plus la Lune s’éloigne plus la longueur du jour se rallonge par année. Bon, ce n’est pas quelque chose qu’on peut voir, mais dans un jour, les journées auront 25 heures …. jusqu’au jour que la Lune se stabilisera
Nuage

 

Il y a un milliard d’années, une journée durait un peu moins de 19 heures

 

La lune vue par la Nasa | Nasa via Unsplash CC License by

La lune vue par la Nasa | Nasa via Unsplash CC License by

Repéré par Nina Pareja

Repéré sur The Guardian

Et les jours rallongent encore de quelques fractions de secondes par an.

Si vous n’arrivez déjà pas à tout faire dans votre journée, rassurez-vous, il y a un milliard d’années, chaque jour comptait 18 heures et 41 minutes. La Lune était alors plus proche de la Terre de quelques 45.000 km. Or, plus elle s’éloigne, plus la rotation de la Terre ralentit. L’éloignement progressif des deux astres provoque un phénomène quasiment imperceptible: chaque année, les jours rallongent de 0,000013 seconde environ.

À l’origine de cette découverte, une équipe de scientifiques de l’académie nationale des sciences des États-Unis (la NAS), dirigée par Stephen Meyer et Alberto Malinverno. Les scientifiques ont utilisé une combinaison de théories astronomiques et les signatures géochimiques de très anciennes pierres pour réaliser leurs calculs.

En gagnant 1,74 millième de seconde par an depuis 700 millions d’années, les jours ont rallongé. Tout porte à croire que ce processus va continuer pendant encore… quelques millions d’années.

Les cycles Milankovitch

En 1941, l’ingénieur et astronome Milutin Milankovitch avait déjà commencé à élaborer des calculs en rendant compte de l’alternance des cycles glaciaires et interglaciaires durant le Quaternaire. En fonction de trois paramètres (l’excentricité, l’obliquité et la précision), il a pu établir des cycles dits «cycles de Milankovitch» qui expliquent les changements climatiques naturels sur Terre.

Les scientifiques américains se sont inspirés de cette théorie et y ont ajouté les mesures d’oscillation de la Terre. Ils ont également mesuré la proportion de cuivre et d »aluminium dans des sédiments marins chinois et à l’intérieur de la Dorsale de Walvis, au sud de l’Atlantique, pour effectuer leurs calculs. Leur travail a permis de remonter plus loin qu’aucun autre scientifique auparavant.

«Nous cherchions à reconstruire les cycles de Milankovitch parce qu’ils fournissent un outil très puissant pour évaluer l’histoire de notre planète et aussi le système solaire. Ce sont un peu comme des panneaux de signalisation qui nous permettent de se déplacer dans l’histoire géologique, a expliqué Stephen Meyer au Guardian. Par exemple, l’identification des cycles de Milankovitch dans des sédiments traversant ces derniers millions d’années ont révolutionné notre compréhension de la nature de l’âge de glace, de l’instabilité de la calotte glacière et du fonctionnement du système climatique.»

Dans quelques millions d’années, la Lune devrait se stabiliser et les jours arrêter de rallonger. Mais ce jour-là, la Lune ne sera plus visible que par une moitié de la Terre.

http://www.slate.fr/

Rotation des légumes au potager


On commence a préparer son potager pour le plaisir de jardiner mais aussi pour avoir des produits frais et s’il vous plait sans produit chimique .. Il faut aussi penser a la disposition du jardin pour qu’il soit le plus possible productif
Nuage

 

Rotation des légumes au potager

 

de Tatie Lyne

Le principe est simple, il s’agit de ne pas planter deux fois de suite (au moins) la même famille de plantes au même endroit.

Ca permet :

– de freiner le développement des mauvaises herbes
– d’éviter que les maladies et les nuisibles s’installent
– de ne pas épuiser les ressources du sol, et même de prévoir sa régénérescence

 

Les légumes gourmands aiment les sols riches , ce sont les  légumes feuilles et les légumes fruits : concombres, courges, courgettes, melons, et autres citrouilles ; tous les choux,  les épinards, les tomates, et les aubergines.

Les légumes moins gourmands, sont  les légumes racines : carottes, navets, betteraves, le céleri et également les légumes bulbes : oignons, échalotes, aulx, poireaux

Ceux qui se contentent d’un rien et même améliorent le sol, de sont les légumes grains : haricots, pois, fèves et les lentilles

Et enfin les légumes qui améliorent le sol, ce sont les engrais verts, dont un certain nombre de légumes grains et de brassicacées (choux, les radis, le navet, la moutarde, le raifort, la roquette)
 
Divisez votre potager en 3, 4 ou 5 parties, la taille de chaque partie dépendra évidemment de la surface de votre potager.

Voici la rotation :

(1)légumes gourmands, légumes feuilles et fruits,

(2)légumes pas trops gourmands

(3)légumes améliorant et engrais verts.


Vous plantez ensuite 1,2 ou 3 sur chaque partie de votre potager et vous alternez chaque année. Ce qui vous permet d’avoir des légumes variés et l’année suivante vous appliquez le même principe mais en décalant : là où vous aviez planté (1) vous plantez (2) et ainsi de suite.

Vous aurez donc des légumes variés sans  apauvrir la terre, au contraire, elle sera enrichie des apports de chacun. Je vous conseille de noter votre plan de rotation pour l’année suivante.

http://www.ecotruc.com

Le saviez-vous ► Pourquoi … la Terre est-elle ronde ?


La Terre n’est ni carré, ni rectangulaire a cause des lois de la physique. Mais est-elle vraiment ronde .. comme un ballon ?
Nuage

Pourquoi … la Terre est-elle ronde ?

Notre planète s’est formée il y a 4,6 milliards d’années par un processus appelé accréation : les débris et les grains flottant dans notre coin du cosmos se sont collés  les uns uns aux autres pour former une énorme boule chaude. Ce processus a pris 100 milliards d’années.

Pour que la matière se soude et conserve sa stabilité, la sphère est à la forme optimale selon les lois de la physique.

A cause de l’effet combiné du passage du temps et de rotation, la Terre s’est élargie au niveau de l’Équateur, ce qui lui donne une forme s’approchant plus de celle d’une pomme que de terre de celle d’une boule de quille.

La Semaine/Pourquoi/Paul Therrien/décembre 2011