Voilà le système qui peut révolutionner les fast-food


Un autre métier que bien des jeunes peuvent travailler pour payer leurs études ou boucler leurs fins de mois qui pourrait disparaitre. Enfin, ce n’est pas pour tout de suite, il reste des ajustements à régler, mais la technologie des robots dans la cuisine avance en grand pas.
Nuage

 

Voilà le système qui peut révolutionner les fast-food

 

Repéré par Charlotte Pudlowski

Il a été inventé par des étudiants du MIT, aux Etats-Unis.

Des étudiants en ingénieurie mécanique du MIT (Boston, Massachusetts) viennent d’inventer un système de cuisine qui va de la commande d’un plat jusqu’à son service, et s’apprête à révolutionner le monde du fast-food selon le site Business Insider.

Les robots capables de cuisiner se perfectionnent ces dernières années, pour atteindre des niveaux impressionnants (comme ce robot qui peut réaliser 2.000 recettes, dont de la bisque de crabe, ou celui-là, spécialisé dans la cuisine asiatique).

Mais Kale Rogers, Michael Farid, Braden Knight, et Luke Schlueter ont mis sur pied un «mini-restaurant entièrement automatisé». Nommé Spyce Kitchen, «il comprend un réfrigerateur, une machine à laver, des plaques de cuisson, et un chef robot, qui peut cuisiner et servir des plats composés d’ingrédients frais, en moins de cinq minutes».

Le fonctionnement est le suivant: un plat est commandé –sur une app ou un écran tactile– dont les ingrédients (frais), la sauce et la quantité peuvent être personnalisés.

Les ingrédients sont ensuite mesurés et disposés sur un tapis roulant, transportés jusqu’à l’une des quatre marmites chargées de mélanger et cuire les ingrédients ensemble.

La marmite choisie verse ensuite le plat sur une assiette et va automatiquement à l’évier pour s’auto-nettoyer.

«Notre but est de transformer le sens du fast-food» a expliqué l’équipe à Business Insider.

Elle pense que leur système en est capable, car il ne repose sur aucun travail humain, et produit des plats de qualité sur le plan nutritionnel, à bas coût. Les plats peuvent aller du jambalaya au mac and cheese. Reste la question du goût, qui n’est pas toujours le point fort des robots.

http://www.slate.fr/

Restauration rapide: des substances chimiques inquiètent


En plus de la malbouffe qui est trop souvent trop salée et trop grasse, il y a les certains éléments qui entre pour la production de ces aliments qui peuvent provoquer une perturbation hormonale
Nuage

Restauration rapide: des substances chimiques inquiètent

 

Restauration rapide: des substances chimiques inquiètent

Ces substances sont principalement utilisées comme additifs dans les plastiques.Photo Fotolia

Des chercheurs de l’université de Georgetown, aux États-Unis, ont retrouvé dans les urines d’adeptes de la restauration rapide des taux de phtalates 40 % supérieurs à ceux d’autres consommateurs.

Cette substance chimique est utilisée pour fabriquer des matériaux d’emballage alimentaires, des films plastique, des tuyaux pour des produits laitiers et d’autres articles utilisés dans la production de restauration rapide. Elle peut provoquer des perturbations hormonales et des malformations.

Le pain, les cakes, les pizzas, les burritos, plats à base de riz, les nouilles ainsi que la viande seraient les aliments les plus concernés.

Les chercheurs ont scruté à la loupe les habitudes alimentaires de près de 8900 participants qui avaient répondu à des questions détaillées de leur régime dans les 24 heures précédant le test.

D’après les résultats, les personnes se rendant dans ces restaurants signalaient des taux supérieur de 23,8 % de di-2-éthylhexyle (DEHP) dans leur échantillon d’urine et de 40 % de Di-iso-nonyl phtalate (DiNP), comparé aux participants ayant déclaré n’avoir rien fait de tel dans les 24 heures avant le test.

Ces deux substances très semblables sont principalement utilisées comme additifs dans les plastiques pour les rendre plus souples. On les retrouve dans des jouets pour enfants, des revêtements à plancher, des gants, des emballages alimentaires et des contenants pour la nourriture.

En perturbant l’équilibre hormonal, elles peuvent altérer des fonctions telles que la croissance, le développement, le comportement et l’humeur, le sommeil, la circulation sanguine, la fonction sexuelle et reproductrice… Même à très faible dose, elles provoquent des changements graves, notamment sur le fœtus, l’embryon, les jeunes enfants. Malformations génitales, ménopauses et pubertés précoces, infertilité peuvent être des conséquences de l’exposition à ces substances.

Cette étude conforte les recommandations de santé visant à éviter les chaines de restauration rapide au profit d’une alimentation moins salée, moins grasse et moins calorique.

Malgré leurs effets néfastes sur la santé, ces substances sont très peu interdites ou limités. En 2008 cependant, le Congrès américain avait interdit l’utilisation des phtalates pour la fabrication des jouets pour enfants.

L’étude américaine a été publiée mercredi dans le journal Environmental Health Perspectives.

http://fr.canoe.ca/

Burger King réagit avec humour à la dernière pub de McDonald’s


Ce n’est pas pour promouvoir une malbouffe pour une autre, mais le jeu entre McDonalds et Burger King fait sourire. En France, Burger King a choisi de reprendre la même publicité que McDo, mais en y ajoutant une fin à son avantage.
Nuage

 

Burger King réagit avec humour à la dernière pub de McDonald’s

 

 

La semaine dernière, McDonald’s lançait les hostilités en publiant sur les réseaux sociaux une publicité dans laquelle la firme moquait le manque de restaurant « drive » de Burger King, installée en France depuis seulement 2012.

Pour réponse, l’inventeur du Wooper a repris la même trame que la publicité McDonalad’s, à savoir des automobilistes qui croisent sur leur route deux panneaux directionnels, l’un affichant McDrive à cinq kilomètres, l’autre indiquant un Burger King à 258 kilomètres. Mais contrairement à ce que suggérait le spot de McDo, les personnes dans la voiture choisissent de parcourir le long trajet pour aller chez Burger King, tout en faisant une halte chez le concurrent pour commander « un café » ! La vidéo se termine par un message de remerciement adressé à McDo pour avoir autant de restaurants.

http://www.ladepeche.fr/

Les salades McDonald’s plus grasses que les hamburgers?


Manger santé dans les restaurations rapides est une réalité ? Il semble que non, en tout cas pas chez Mcdo. Choisir une salade grecque au lieu de Big Mac serait en fait un mauvais choix
Nuage

 

Les salades McDonald’s plus grasses que les hamburgers?

Les salades McDonald's plus grasses que les hamburgers?

Les informations données par McDonald’s ne seraient pas complètes.Photo RelaxNews

Certaines salades proposées par la chaîne de restauration rapide McDonald’s sont plus caloriques qu’un double hamburger Big Mac, selon des experts en nutrition canadiens interrogés par le site CBC News.

Des experts de santé canadiens viennent de casser l’image «santé» que le groupe McDonald’s cherche désormais à se donner, en intégrant par exemple des légumes vitaminés tendance comme le Kale dans ses wraps ou ses salades.

Contre toute attente, un double Big Mac est moins riche en calories et beaucoup moins gras que la fameuse salade César. D’après les propres chiffres de l’entreprise, avec 730 calories, 53 g de graisses et 1,4 mg de sel, la salade César bat le hamburger (680 calories).

«En mangeant cette salade, vous obtenez votre dose de sel pour la journée», dénonce le Dr Lindzon.

Au Canada, les autorités de santé recommandent aux adultes de ne pas excéder 2,3 mg de sel par jour et de viser idéalement 1,5 mg.

LA SALADE GRECQUE: 420 CALORIES

Selon cette experte en diététique, les gens devraient savoir exactement ce qu’ils mangent. Les Canadiens n’ont pas accès au détail des ingrédients et des calories sur les menus comme aux États-Unis depuis décembre dernier.

Également scrutée par les experts, la salade grecque: en ajoutant des morceaux de poulet grillés et du sel, l’apport calorique explose: 420 calories, l’équivalent d’un double cheeseburger. Le dessert, façon muesli avec flocons d’avoine et érable, malgré ses 5 g de fibres, contient quant à lui 33 grammes de sucre, l’équivalent d’une canette de soda.

Les experts, après recherches, ont bien trouvé des informations nutritionnelles sur le site internet de McDonald’s, mais seulement celles liées aux salades ou desserts de base sans les ingrédients possibles à intégrer pour composer son menu (feta, poulet frit, sucre brun, etc.).

Les diététiciens préconisent de faire attention à la teneur en gras et en sel des ingrédients sans même regarder s’il s’agit d’un burger ou d’une salade. Ils rappellent qu’en cuisinant soi-même, on limite les risques d’être dupés par les différents types de restauration.

http://fr.canoe.ca/

Japon Un parfum à l’odeur de «Whopper»


Cela fait longtemps, me semble, que nous n’avons pas entendu parler de parfum inusité. Quoiqu’il en soit, un parfum ayant l’odeur de nourriture, doit donner sûrement mal au coeur à la longue
Nuage

Japon : Un parfum à l’odeur de «Whopper»

 

(Crédit photo: gracieuseté Burger King Japon)

Afin de célébrer la journée nationale du «Whopper» au Japon, la compagnie de restauration rapide Burger King a décidé de lancer son nouveau parfum à l’odeur de ce burger des plus populaires. Le hic? Le tout est prévu pour le 1er avril, jour parfait pour les canulars.

Or, dans un communiqué de presse, la chaîne de restauration a indiqué que malgré que le lancement soit prévu pour le jour du poisson d’avril, le parfum sera bel et bien lancé, selon ABC.

Le site Kotaku affirme pour sa part que la direction de Burger King Japon aurait elle-même fait enregistrer la date du jour officiel du «Whopper» auprès des autorités. Et comme cette nouvelle fête n’existe qu’au Japon, le curieux parfum ne sera disponible que dans ce pays.

http://tvanouvelles.ca/

Burger king invente le hamburger complètement noir


Glauque comme création, quoiqu’il a déjà eu des hamburgers noirs offerts en Europe,( Top des meilleures inventions «fast food» de 2012) mais pas un hamburger dont le pain, la sauce et le fromage sont noirs (Il aurait pu mettre des tomates noires tant qu’à faire)
Nuage

 

Burger king invente le hamburger complètement noir

 

INSOLITE – Non ce burger n’a pas été laissé sur le grill trop longtemps. Il ne s’agit pas non plus des restes d’il y a plusieurs semaines. En réalité, ce sandwich n’est autre que la dernière création de Burger King au Japon.

Le pain a été noirci avec du charbon de bambou, même chose pour le fromage. Les steak hachés ont été cuisinés avec du poivre noir, et sont surmontés d’une sauce à l’ail et à l’oignon avec de l’encre de seiche.

Un résultat étonnant. Des hamburgers avec du pain ou de la sauce noire avaient déjà été proposés au public, à Londres, ou encore en France, où Quick avait lancé le “Dark Vador” en 2012, mais c’est la première fois qu’un tel sandwich est entièrement noir. L’aspect du fromage notamment, fait réagir.

hamburger noir

Burger King, qui avait déjà proposé un hamburger partiellement noir, au Japon, va donc plus loin, avec l’espoir que les ventes suivent. Le hamburger ne sera disponible qu’en édition limitée, à partir de ce mois ci.

hamburger noir

http://www.huffingtonpost.fr

Etats-Unis : un client réclame plus d’un million à McDonald’s pour une serviette


Encore une poursuite en justice tout à fait dérisoire. Je peux comprendre la frustration du client, et oui se plaindre aux services à la clientèle, mais de la a faire amener l’affaire en justice … C’est nul comme réaction. En tout cas, chez nous, les serviettes de papiers sont mit à la disposition du client
Nuage

 

Etats-Unis : un client réclame plus d’un million à McDonald’s pour une serviette

 

Le logo de McDonald's

En Californie, un client a décidé de poursuivre la chaîne de restauration rapide McDonald’s parce qu’on lui aurait refusé des serviettes en papier sur fond de racisme.

Parce qu’on lui aurait refusé une serviette en papier supplémentaire avec son hamburger, un Californien a entamé des poursuites contre McDo. Il accuse surtout un employé de la chaîne de l’avoir psychologiquement atteint par son racisme.

 

On sait les Américains très procéduriers et leur système judiciaire ouvert aux plaintes les plus improbables. Dernier épisode en date, selon le site people TMZ, un certain Webster Lucas, réclame 1,5 million de dollars au groupe McDonald’s, soit un peu plus d’un million d’euros, pour une serviette. Entre ketchup, mayo et hamburgers mal montés, on sait combien les produits de la chaîne peuvent être salissants, mais tout de même, cela fait cher du bout de papier qu’un vendeur lui aurait refusé.

Litige commercial ou racial ?

Le drame se serait produit le 29 janvier au McDo de Pacoima, en Californie. Le client, noir et ce détail a son importance, commande un menu « Quarter Pounder Deluxe », en bon français (!) un « Royal Cheese », à consommer sur place. Il est servi, mais une fois attablé le plaignant se rend compte qu’il n’y a qu’une serviette en papier sur son plateau. Trop peu à son goût. Il retourne alors au comptoir pour en réclamer d’autres, mais se fait sèchement rembarrer par un manager, qui, apparemment très près de ses serviettes, lui rétorque qu’il a déjà eu son lot.

Plus grave, selon la plainte déposée, le responsable du restaurant, désigné sous le seul prénom d’Angel, aurait proféré des propos racistes. Lui, apparemment latino-américain, aurait lâché : « Ah vous… », sous-entendu « vous les noirs », en réponse à sa remarque « J’aurais dû aller à Jack-in-the-Box [une chaîne concurrente], car je suis venu ici pour déjeuner, pas pour me disputer à propos de serviettes ».

On lui propose des burgers, il veut de l’oseille

Non seulement furieux, mais dit-il émotionnellement très perturbé par cet incident et anxieux au point de ne plus pouvoir travailler, le client insatisfait a fait part de son désarroi à la directrice générale du McDonald’s, qui lui a répondu très cordialement, assurant qu’elle allait s’enquérir du dossier, la satisfaction des consommateurs étant la priorité de l’enseigne.

Après cet échange de mails, il assure être retourné voir le fameux Angel dans un esprit de conciliation et avoir été accueilli avec le même mépris et la même hostilité. Pour enterrer l’affaire, on aurait proposé à Webster Lucas des burgers gratuits. Lui réclame la bagatelle d’un million et demi de dollars pour sa peine. On attend la suite avec impatience. Un procès serait étonnant, une jurisprudence plus encore.

http://www.metronews.fr/

Expérience aux États-Unis Il mange chez McDo pendant 90 jours et perd 37 livres


Un résultat pour une seule personne, serait-ce la même chose pour plusieurs personnes ? Un journaliste au Québec avait fait la même chose, mais dans plusieurs restaurants rapide et il a engraissé. Mais,bon, de temps a autre, probablement que ce n’est pas si pire que cela mais 3 mois, j’en doute.
Nuage

 

Expérience aux États-Unis

Il mange chez McDo pendant 90 jours et perd 37 livres

 

Il mange chez McDo pendant 90 jours et perd 37 livres

Crédit photo : capture d’écran, CNN

John Cisna s’est photographié avant et après son expérience qui lui a fait perdre 37 livres, comme le prouve la photo de gauche.

Un professeur de sciences a décidé d’impliquer ses étudiants dans une petite expérimentation qu’il a menée de concert avec le restaurant McDonald’s de sa ville.

Pendant trois mois, il mangeait trois repas de restauration rapide pour voir l’effet que pouvait avoir ce type de mets sur sa santé.

John Cisna voulait démontrer qu’il était possible de manger ce qu’on voulait chez McDo tant et aussi longtemps que les repas de la journée étaient équilibrés.

Ce sont donc ses étudiants qui lui ont élaboré un plan nutritionnel à 2000 calories par jour en tentant toujours de s’approcher le plus possible du guide alimentaire.

«Un déjeuner habituel comprenait deux blancs d’oeufs, un bol de gruau et du lait 1%», de raconter le professeur.

En règle générale, il mangeait une salade pour diner et un hamburger pour souper.

«Ce n’est pas une expérience où j’ai seulement mangé de la salade. J’ai pris le Big Mac, le quart de livre avec fromage, des « sundaes » et des cornets de crème glacée», insiste-t-il.

Pendant l’expérience, il s’est aussi mis à marcher pendant 45 minutes par jour.

Au bout des 90 jours, il avait finalement perdu 37 livres et son taux de cholestérol avait été réduit de moitié.

Cisna n’était pas surpris des résultats puisqu’il raconte qu’il ne surveillait pas son alimentation et qu’il ne faisait pas d’exercice avant son expérience.

Il tient à dire que la conclusion de son expérience est qu’il ne faut pas s’empêcher de manger dans les restos rapides, mais de faire attention à ses choix.

http://tvanouvelles.ca

McDonald’s : un site réservé aux employés tacle les fast-foods


McDonald’s donne des conseils à ses employés pour éviter des problèmes de santé causée par son menu de malbouffe. C’est comme avouer en coulisse que la nourriture aux McDonald’s est un risque certain pour la santé
Nuage

 

McDonald’s : un site réservé aux employés tacle les fast-foods

 

Le géant américain donne des conseils santé à ses salariés… leur déconseillant de manger des hamburgers avec du fromage et de la sauce.

 

Photo d’illustration. © Scott Olson / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

McDonald’s donne d’étranges conseils à ses salariés, comme le révèle le site du Figaro. Sur le site « McDonald’s Resource Line », réservé à ses employés, le chantre de la restauration rapide offre des conseils santé qui ont de quoi surprendre, selon la chaîne de télévision américaine CNBC.

Le géant américain invite notamment ses employés à ne pas consommer les aliments gras et sucrés des fast-foods, les poussant à

« remplacer les aliments qui font grossir et qui ne sont pas sains par des produits diététiques comme les fruits et légumes ».

Ce conseil santé se retrouve en dessous d’un dessin représentant un menu composé d’un hamburger, de frites et d’un soda – tout ce que propose McDonald’s en somme.

Éviter les suppléments « comme le fromage, le bacon »

Le site créé par une société spécialisée en conseils nutritionnels explique par ailleurs que

« la restauration rapide est presque toujours trop chargée en calories, en gras, en sel et en sucre », avant d’ajouter qu' »avoir un régime équilibré en mangeant souvent dans des fast-foods n’est pas impossible, mais c’est un vrai challenge ».

Les conseils nutritionnels du site ne s’arrêtent pas là, puisqu’il est notamment conseillé d’éviter les suppléments « comme le fromage, le bacon et la mayonnaise » si l’on décide de manger un sandwich. Autant dire que McDonald’s se tire une balle dans le pied. Adieu, les bacon-cheese et autres hamburgers de la chaîne de restauration rapide. Et le site de préciser que

si on ne peut faire autrement que de manger chez McDonald’s, il vaut mieux consommer « un burger avec un seul steak, sans fromage ni sauce ».

Un tel conseil élimine beaucoup des sandwichs proposés par la chaîne.

http://www.lepoint.fr/

Le «megaburgerpizza» : du gras à la pelle pour les amateurs de restauration rapide


C’est le la pure inconscience d’offrir des aliments tueurs a leurs clients .. Consommons a s’en rendre malade et gaspillons. Cela ne devrait pas être accepté par les consommateurs .. c’est de la pure folie
Nuage

 

MALBOUFFE

Le «megaburgerpizza» : du gras à la pelle pour les amateurs de restauration rapide

 

Mega burger pizza

PHOTO COURTOISIE

Le restaurant «Pizza Little Party», à Kyoto, commercialise sa graisseuse création au coût de 2580 yens, soit environ 28 $ canadiens

KYOTO – La malbouffe a atteint un nouveau sommet avec le «megaburgerpizza», une invention japonaise qui va boucher vos artères deux fois plus vite.

Le «megaburgerpizza» détrône largement le «pizzaburger» offert plus tôt cette année par la chaîne de restauration rapide canadienne Boston Pizza. Pesant 1,2 kg, il se présente sous la forme d’une boulette de viande de 400 gr, garnie d’oignon, de fromage, de cornichons, de ketchup et de moutarde, le tout pris en sandwich entre deux pizzas au fromage de 11 pouces.

Le restaurant «Pizza Little Party», à Kyoto, commercialise sa graisseuse création au coût de 2580 yens, soit environ 28 $ canadiens.

http://www.journaldequebec.com