Résidence privée Un octogénaire meurt écrasé sous une commode


Voilà ou un cas ou je trouve qu’on se fit trop a la technologie, parce que je ne comprend pas quand il se fait qu’il n’a pas été découvert plus tôt étant donné qu’il avait des médicaments a prendre … Même dans des résidences de luxe des personnes âgées se retrouvent seul pour y mourir sans que personne n’y fasse attention
Nuage

Résidence privée

Un octogénaire meurt écrasé sous une commode

Un octogénaire meurt écrasé sous une commode

Crédit photo : Le Journal de Montréal

Par Valérie Gonthier | Le Journal de Montréal

Un octogénaire est mort seul dans sa chambre d’une résidence privée après avoir été coincé pendant trois jours sous le poids d’une commode. Un décès évitable, selon le coroner, si son détecteur de mouvement avait fonctionné.

Trois jours se sont écoulés avant que Maurice Perreault ne soit retrouvé mort sous une commode dans son appartement de la Résidence Lux Gouverneur, rue Sherbrooke Est à Montréal.

Des membres du personnel de la résidence, sans nouvelle de lui depuis le 19 janvier 2011 puisqu’il n’était pas venu chercher sa médication, se sont inquiétés.

Lorsque l’on s’est rendu à son appartement le 22 janvier, M. Perreault gisait sous le meuble.

«Il est mort par asphyxie, comprimé sous l’armoire», explique le coroner Paul G. Dionne.

Ce dernier conclut à une mort accidentelle puisque l’événement résulte d’une fausse manoeuvre de la victime.

Détecteur de mouvement

Une enquête de la police a montré que le système de détection de mouvement installé dans l’appartement de M. Perreault n’était pas opérationnel.

«On aurait pu, si le détecteur avait été en fonction, intervenir plus rapidement, expose Dr Dionne. Il ne s’agit pas ici d’une mort instantanée.»

Sur le site Internet de la Résidence Lux Gouverneur, on indique que ce système de surveillance permet d’informer l’infirmière, si aucun mouvement n’a été détecté dans un appartement depuis un certain temps.

«Une sécurité additionnelle pour vous et votre famille sans pour autant altérer votre intimité», peut-on lire.

Dans son rapport, le coroner Dionne recommande à la Résidence Lux de s’assurer que son système de surveillance est opérationnel.

André Casaubon, gestionnaire des Résidences Lux Gouverneur, nie que le détecteur de mouvement ait été non fonctionnel.

Malgré tout, quelques précautions additionnelles ont été faites.

«Nous avons apporté des correctifs afin d’améliorer le système. Cela va permettre un contrôle additionnel», a-t-il expliqué au Journal de Montréal.

Ce que dit le rapport

«Le décès remonte à plusieurs heures.»

«Durant l’enquête de police, il a été démontré que le système de détecteur de mouvement n’était pas fonctionnel.»

«On peut penser qu’une intervention plus rapide aurait possiblement pu sauver monsieur Perrault de sa fâcheuse position.»

«Je recommande à la Résidence Lux de s’assurer que son système de surveillance est opérationnel.»

http://tvanouvelles.ca