Le Saviez-Vous ► Les 6 odeurs que les chiens détestent le plus au monde


 

Les chiens ont un odorat plus puissant que le nôtre. Ils sentent donc, mieux les bonnes et mauvaises odeurs. Certaines sont pires que d’autres quoique parmi eux, il y a certaines odeurs qui peuvent être utilisées comme répulsifs.
Nuage

 

Les 6 odeurs que les chiens détestent le plus au monde

Top 10 des odeurs de chiens détestent

par Clara Zerbib, journaliste animalière

On le sait, les chiens possèdent un odorat 40 fois plus puissant que le nôtre. La preuve, ils sont capables de retrouver des personnes disparues plusieurs jours après leur disparition grâce à leur seul flair. Ils peuvent également détecter une maladie simplement en nous reniflant ou encore sentir l’endroit exact où se situe une victime d’avalanche, enfouie sous des tonnes de neige.

Mais cet incroyable odorat peut parfois s’avérer contraignant. En effet, nos amis canins ont la capacité de sentir une bonne odeur à des centaines de mètres de distance, mais cela signifie également que les mauvaises odeurs, qui sont elles aussi amplifiées, peuvent vite leur devenir insupportables. Mais existe-t-il vraiment des odeurs que les chiens détestent ? La réponse est oui !

1. Les piments

Il existe différentes sortes de piments, mais chacune d’entre elles dégage une odeur on ne peut plus incommodante pour les chiens. En effet, les piments contiennent une substance particulièrement irritante, la capsaïcine. C’est cet ingrédient qui produit la sensation de brûlure dans la bouche lorsque l’on mange un piment.

Si les chiens venaient à renifler un piment, ils se mettraient à éternuer frénétiquement et à sentir des picotements désagréables dans leur nez, signe d’une irritation. Ainsi, il est indispensable de toujours bien se laver les mains après avoir manipulé un piment et avant de toucher son chien !

piment rouge

Share

Crédits : pixel2013/Pixnio

2. Les agrumes

L’odeur de citron ou encore d’orange est souvent utilisée dans les produits nettoyants. En effet, les odeurs d’agrumes sont rafraîchissantes et sentent le propre. Cependant, les chiens ne supportent pas ces odeurs et la journée ménage est pour eux un véritable supplice.

En revanche, les agrumes peuvent faire office de répulsif naturel pour votre chien. Ainsi, si vous voulez empêcher ce dernier de monter sur le canapé ou d’uriner à un endroit bien précis de la maison, pulvérisez une solution à base d’eau et d’écorces d’agrumes.

orange

Share

Crédits : pics_pd/Pixnio

3. L’ammoniaque

L’ammoniaque est couramment utilisée pour nettoyer et désinfecter son intérieur. Mais c’est un produit extrêmement toxique qu’il est nécessaire de manipuler avec précaution. De plus, les chiens y sont très sensibles et le simple fait d’en respirer l’odeur pourrait endommager leurs voies respiratoires.

Par ailleurs, l’urine contient de l’ammoniac. Ainsi, nettoyer votre tapis, par exemple, avec ce produit pourrait donner envie à votre chien de se soulager à cet endroit, croyant qu’un autre chien y aurait uriné pour marquer son territoire.

spray vaporisateur

Share

Crédits : Mimzy/Pixabay

4. Le vinaigre

On ne peut pas dire que l’odeur intense du vinaigre soit très agréable pour nous autres humains… Alors, imaginez pour votre chien ! En revanche, tout comme les agrumes, le vinaigre constitue un excellent répulsif naturel et sans danger qui peut notamment être utilisé dans le jardin pour protéger les plantes des chiens et des chats.

chien vinaigre de cidre

Share

Crédits : iStock

5. La naphtaline

Souvent utilisée comme antimites, la naphtaline se présente la plupart du temps sous la forme de petites boules blanches que l’on place dans nos armoires pour parfumer le linge ou éloigner les mites. Mais la naphtaline est en fait un pesticide dont l’odeur est particulièrement toxique pour l’Homme, et encore plus pour le chien. Pire, s’il venait à en avaler, il pourrait en mourir.

Ainsi, mieux vaut utiliser des produits naturels comme de la lavande, du bois de cèdre, des clous de girofle, du thym ou encore du laurier pour parfumer ses placards !

armoire commode

Share

Crédits : Pxhere

6. Le parfum

Comme vous pouvez vous en douter, les produits avec lesquels vous parfumez votre peau ou vos vêtements émettent une odeur bien trop forte pour les canidés. Et ce peu importe qu’ils sentent bon ou non !

parfum

Share

Crédits : pixel2013/Pixabay

Source

https://animalaxy.fr/

Trucs Express ► 5 remèdes de grand-mère pour vous débarrasser efficacement des odeurs d’urine de chat


L’urine d’un chat est atroce si c’est pour marquer son territoire. Quelques trucs pour faire disparaitre cette odeur dans la maison
Nuage

5 remèdes de grand-mère pour vous débarrasser efficacement des odeurs d’urine de chat

Sa litière est propre et malheureusement, ça n’a pas empêché votre chat de faire pipi sur votre tapis, votre sol ou votre canapé. Depuis, en dépit de tout, une mauvaise odeur d’urine subsiste. Et si vous reveniez aux méthodes de votre mamie ?

En plus de la traditionnelle et très efficace méthode de l’aération, ces quelques petites choses peuvent en effet vous aider à vous débarrasser de façon très efficace du terrible parfum de l’urée féline. Non, il ne sera pas ici question de mettre son chat dehors (bien au contraire !) ni de Javel : cette dernière a plutôt tendance à attirer les chats donc… utilisez-la plutôt pour nettoyer leur caisse afin de les y attirer !

1. L’eau gazeuse

Comment l’eau gazeuse peut-elle être efficace contre les mauvaises odeurs ? Eh bien… grâce à sa teneur en sel ! N’hésitez donc pas à vous procurer la plus salée que vous trouviez et à l’appliquer directement là où le jet d’urine a eu lieu : celle-ci permettra également de faire remonter la tâche à la surface afin de la faire disparaître. Laissez-la simplement agir quelques minutes puis tamponnez bien à l’aide d’un tissu absorbant.

2. Le vinaigre blanc

Le vinaigre blanc c’est LE produit «magique» que toutes les mamies ont dans leur placard pour tenir leur maison telles de véritable fées du logis. Il faut dire qu’il désinfecte, nettoie, empêche les mauvaises odeurs de s’installer… et déplaît au fin odorat des tigres de salon ! N’hésitez donc pas à en mettre un peu dans de l’eau pétillante (2 cuillères de vinaigre pour 4 d’eau) afin de détacher la surface qui a servi d’urinoir et de laisser agir la mixture quelques minutes avant de bien absorber le tout pour être sûr qu’aucune odeur ne subsiste. Il y a fort à parier que votre matou ne revienne pas marquer cet endroit de sitôt !

3. Le bicarbonate de soude

Avec le vinaigre, le bicarbonate de soude est le deuxième secret que se partagent toutes les grand-mères astucieuses. C’est un produit naturel et économique qui sait se rendre utile partout à la maison puisqu’il est possible de s’en servir aussi bien pour cuisiner que pour faire le ménage. D’ailleurs, s’il est super efficace contre les tâches tenaces, il l’est également pour bloquer les mauvaises odeurs : il a en effet le don de pouvoir stabiliser le pH des solutions acides et fortement basiques… ce qui les empêchent de se développer !

Comment l’appliquer ? Vous pouvez en mettre deux tasses dans une casserole d’eau bouillante dans laquelle vous ajouterez 5 gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé… et placer le récipient au centre de la pièce où l’odeur d’urine de chat se fait sentir jusqu’à refroidissement complet du contenant ! L’huile essentielle assainira l’air tandis que le bicarbonate absorbera les odeurs de la pièce.

4. Le citron

Comme le vinaigre, le citron est acide et plutôt corrosif. Et de la même façon, il nettoie, désinfecte, lutte contre les mauvaises odeurs et déplaît aux matous. N’hésitez donc pas à les combiner ensemble dans un mélange d’eau pétillante et bicarbonate que vous vaporiserez là où l’odeur d’urine persiste pour tout faire partir !

5. Faire un répulsif maison

Faire partir l’odeur d’urine de chat, c’est bien. L’empêcher de revenir : c’est mieux ! Pour ne pas qu’il marque de nouveau son territoire, outre la stérilisation/castration, pensez… au poivre noir ! Si ce condiment nous pique le nez, sachez qu’il n’est pas sans effet sur les narines de votre félin. Aussi, n’hésitez pas à en faire infuser deux bonnes cuillères dans un demi litre d’eau bouillante… puis de vaporiser l’infusion refroidie sur les tapis et autres surfaces tant aimées de votre matou. Normalement, il ne devrait pas y revenir de sitôt.

https://wamiz.com

Les poulets comme rempart contre le paludisme ?


Se peut-il que la solution contre le paludisme, du moins une prévention viendrait simplement de l’odeur des poulets ? Semble-t-il que les moustiques ne piquent pas en présence de ces volailles .
Nuage

 

Les poulets comme rempart contre le paludisme ?

 

Et si les poulets nous aidaient à lutter contre la maladie la plus mortelle au monde ? L’idée a été soulevée par des chercheurs éthiopiens et suédois, qui ont découvert que les moustiques, vecteurs du paludisme, redoutaient particulièrement l’odeur du poulet.

Le moustique ne pique plus lorsqu’il sent un poulet à proximité

Malgré des moyens considérables dédiés à la recherche d’un vaccin contre le paludisme, les chercheurs peinent encore à déjouer les stratégies de cette maladie qui, jusqu’ici, a contourné tous les anticorps que la science a pu imaginer. Dans cette course contre la montre, le poulet pourrait devenir un allié de taille. C’est ce que suggèrent des chercheurs éthiopiens et suédois qui publient leurs conclusions dans le Malaria Journal.

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs sont partis d’un constat : les moustiques se servent de leur odorat pour localiser leur proie. Ils ont alors testé plusieurs odeurs, et placé différentes espèces à leur contact. Lorsque ces insectes ont été placés à proximité d’une odeur de poulet, ces derniers sont devenus comme inaptes à piquer.

Créer un répulsif efficace grâce au poulet

Ces conclusions ont été confirmées sur le terrain, en Éthiopie, où les chercheurs ont analysé le sang bu par des moustiques. À l’extérieur, ces derniers se nourrissent du sang du bétail, et à l’intérieur principalement de celui des humains, mais fuient les zones où vivent des poulets. Les chercheurs ont également observé que placer des poulets près d’un piège limitait considérablement le nombre de moustiques piégés.

« Cette étude démontre que les volatiles non-hôtes ont le pouvoir d’offrir une protection aux personnes qui risquent de contracter une maladie transmise par les moustiques », expliquent ainsi les chercheurs, qui espèrent poursuivre leur étude afin d’isoler l’odeur du poulet pour créer un produit répulsif.

Selon les chiffres de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le paludisme touchait 214 millions de personnes en 2015. L’année dernière, 438 000 personnes sont mortes de cette maladie, qui se transmet principalement par les piqûres de moustiques infectés par le parasite Plasmodium. C’est en Afrique subsaharienne que le paludisme fait le plus de victimes, puisqu’on y recense 89 % des cas et 91 % des décès.

http://www.passeportsante.net/

Le Saviez-Vous ► Top 8 des pilules aux pouvoirs incroyables qui existent vraiment


Déjà qu’on prend trop de médicament en voilà qui un ou deux seraient utiles sous certaines conditions , mais d’autres laissent à désirer.
Nuage

 

Top 8 des pilules aux pouvoirs incroyables qui existent vraiment

 

Depuis qu’on a vu Matrix, on se dit que le milieu pharmaceutique mondial déçoit légèrement avec ses gélules anti-ballonnements et ses cachets homéopathiques à la sauge.

N’existe-t-il donc pas des pilules un peu plus hors du commun ? des pilules incroyables qui font des miracles (à part le Viagra et la MDMA) ? Si. C’est le futur et c’est maintenant.

La pilule anti-alcoolisme

1

Cette pilule ne permet pas à elle seule de « soigner » l’alcoolisme mais elle aide les personnes atteintes à moins boire. Accompagnée d’un suivi psychologique, elle peut s’avérer une béquille considérable, diminuant de plus de 60% la quantité d’alcool ingérée.

La pilule contraceptive (pour homme)

Parce que déjà bon, y’a pas de raisons qu’on s’y colle pas un peu, et puis aussi parce que selon un sondage 70% des mecs se disent prêts à faire l’effort si ils en ont la possibilité. Si la petite gélule n’est pas tout à fait au point, ça ne saurait tarder, plusieurs labo se tirant la bourre pour être les premiers à la sortir.

3- La pilule docteur qui t’envoie des mail

3

On parle ici d’un tout petit robot, pas plus gros qu’un comprimé de vitamine. On l’avale et il prend plein d’infos sur votre santé qu’il envoie à une appli smartphone grâce au pouvoir des ondes. Pas besoin de batterie, cette gélule se crée sa propre énergie à partir de vos sucs gastriques. Eh ouais mon copain, le futur est déjà là. (Pour récupérer le robot par contre, vous aurez besoin d’une fourchette et d’un pince nez.)

4-  La pilule qui se souvient de vos mots de passe

4

Si vous êtes du genre à oublier tous vos mots de passe, Motorola bosse depuis plusieurs mois sur une pilule à prendre tous les matins et qui vous permettrait de vous logger facilement partout. En quelques sortes, votre corps deviendrait le mot de passe. Le système fonctionne mais pour l’instant aucune commercialisation n’est prévue.

5- La pilule contraceptive (pour chien)

5

Après celle pour mec, voici celle pour chien, ou plutôt chienne parce que là ce serait à la femme de s’y coller. Un peu contraignant certes mais une bonne alternative à la stérilisation chirurgicale, la castration ou la vasectomie, qui ne sont pas très très agréables pour la pauvre bête, il faut le reconnaître.

6- La pilule qui rend saoul

6

Si vous voulez tester la pilule anti-alcoolisme, vous pouvez commencer par vous prendre une caisse avec la pilule qui rend saoul. L’alcool est transformé en poudre et compacté dans un petit cacheton qui vous rend saoul. On voit pas bien l’intérêt de se prendre une cuite en avalant une gélule avec de l’eau mais si ça vous fait marrer, vous en saurez plus par ici.

7- La pilule qui repousse les insectes

7

Peut-être le médicament le plus utile de tout le bouzin, cette pilule commercialisée au Canada est censée pouvoir repousser les insectes. Efficace en 30 minutes, elle n’a semble-t-il aucun effets secondaires et repousse plein de petites merdes volantes comme les moustiques ou les nuées de midges. Dommage que ce ne soit pas vendu en Europe.

8- La pilule qui fait briller vos selles

8

La frontière entre le génie et le débile profond est ténue et on vous laissera choisir si ces pilules de feuilles d’or qui font briller vos étrons tombent dans la première ou la seconde catégorie. Personnellement on a la réponse mais on préfère vous laisser juger.

Alors ce soir on pense bien à prendre ses petites gélules avant d’aller au lit, d’accord ?

Source : Oddee

http://www.topito.com

Comment se protéger efficacement des moustiques


Bon, ce n’est pas vraiment l’idée de donner des trucs pour se bien se protéger des moustiques, mais plutôt, de ne pas se fier à n’importe quoi, certains fonctionnent, mais pas suffisamment pour dépenser son argent dans ces répulsifs
Nuage

 

Comment se protéger efficacement des moustiques

 

En été, les moustiques sont très pénibles pour les vacanciers.

Photo Fotolia

Démangeaisons, rougeurs, gonflements… En été, les moustiques sont très pénibles pour les vacanciers. S’ils sont inoffensifs la plupart du temps, ils peuvent parfois propager des maladies graves et causer de sérieuses allergies. En partenariat avec Relaxnews, le site PasseportSanté interroge Pascal Delaunay, entomologue et parasitologue au CHU de Nice, pour faire les bons choix de moyens préventifs.

Outre l’utilisation reconnue des répulsifs, que penser des alternatives écologiques pour lutter contre les moustiques comme les bougies à la citronnelle ou les huiles essentielles?

Les bougies à la citronnelle ont bien un effet contre les moustiques, mais il est beaucoup moins durable que celui des répulsifs que l’on applique sur la peau. En ce qui concerne les huiles essentielles, certaines sont efficaces en théorie, mais en réalité, elles ne constituent pas de bons moyens de se protéger contre les moustiques.

D’abord, elles posent des problèmes en cas d’exposition au soleil, parce que ce sont des produits huileux et donc potentiellement nocifs pour la peau. Et puis, surtout, les huiles essentielles qui sont vendues dans le commerce sont de très mauvaise qualité. Elles sont composées de mélanges de molécules dont on ne connaît rien et qui peuvent provoquer des allergies.

Les vraies huiles essentielles, celles qui auraient un effet contre les moustiques, sont normalement très chères ! D’ailleurs, l’une des quatre molécules efficaces et reconnues par les autorités de santé, le citriodiol, est extraite de l’huile d’eucalyptus citronné.

Est-il vrai qu’éteindre la lumière le soir, pour éviter de les attirer, ne servirait à rien?

En fait, il existe des moustiques de jour et des moustiques de nuit. Le moustique tigre, qui a fait l’objet d’une alerte en France cet été et qui peut transmettre plusieurs virus, dont la dengue, le chikungunya et le zika, est un moustique de jour. Il ne faut donc pas uniquement s’attendre à se faire piquer la nuit…

Par ailleurs, les moustiques sont capables de repérer la présence de gaz carbonique émis par l’homme et ne sont pas attirés par la lumière comme peuvent l’être les taons ou les mouches. Inutile donc d’éteindre la lumière!

Que penser des nombreux outils de lutte contre les moustiques tels que les lampes à lumière bleue, les bracelets, mais aussi les applications mobiles qui cartonnent actuellement sur le marché?

Les lampes à lumière bleue sont efficaces, mais il est difficile d’évaluer à quel point, car de nombreux facteurs interviennent: il faut les placer à un endroit judicieux, dans des zones d’ombre et hors des courants d’air.

Dans tous les cas, elle ne diminue pas à 100% la présence de moustiques. Tout dépend donc de l’usage que l’on va en faire. Si l’on se trouve dans une zone à risques, mieux vaut utiliser les répulsifs dont l’efficacité est certaine.

Concernant les bracelets, ils ne sont pas recommandés car ils n’offrent pas une surface de protection assez large. Il faudrait s’imaginer des bracelets un peu partout sur le corps comme au cou, aux cuisses ou aux chevilles, ce qui est évidemment impossible.

Enfin, il faut savoir que les applications mobiles, au même titre que les systèmes de vibrations ou d’ultrasons, sont d’une inutilité totale.

http://fr.canoe.ca

J’ÉLIMINE LES INSECTES SANS INSECTICIDES


L’été c’est aussi la saison des moustiques, avant d’utiliser des produits chimiques, insecticides, pesticides qui ont aussi un effet sur l’être humain et les animaux domestiques, il serait peut-être suffisant d’employer des moyens écolos
Nuage

 

J’ÉLIMINE LES INSECTES SANS INSECTICIDES

 

Parfois même sans en avoir vraiment conscience, nous utilisons des produits biocides à l’intérieur de nos logements: shampoing anti-poux, collier antipuces, bombe insecticide anti-moustiques, boîtes anti-fourmis, raticides, produits de traitement des charpentes, colle à papier peint, etc. Or, contre les insectes nuisibles, il existe des alternatives écologiques efficaces à ces produits toxiques. Il importe de les privilégier.

La prévention avant tout, ou comment ne pas attirer les hôtes indésirables

La propreté est la meilleure façon d’éloigner les insectes. Si en plus on lutte contre l’humidité, on coupe totalement les vivres aux petites bêtes indésirables. Le rangement contribue aussi à éloigner les insectes, et particulièrement le rangement des produits alimentaires (placard fermé, en hauteur, boîtes hermétiques…). Enfin, ne laissez pas de miettes sur la table par exemple.

Stratégies naturelles contre les fourmis

Bouchez les fentes, trous et autres interstices afin d’empêcher les fourmis d’entrer.
Nettoyez régulièrement l’endroit où vous déposez la gamelle du chien ou du chat.
Utilisez des répulsifs naturels dans les endroits de passage: vinaigre, lavande, marjolaine, feuilles fraîches de
basilic, de noyer, marc de café, tranche de citron moisi…
Sur vos plantations à l’extérieur, appliquez des barrières collantes
(vaseline ou graisse vendues en jardinerie) sur les tiges et les troncs.
En dernier recours, privilégiez les appâts en boîte fermée, à placer dans les endroits inaccessibles aux enfants et aux animaux domestiques

Stratégies naturelles contre les mouches

Installez des moustiquaires ou des rideaux anti-mouches aux portes et fenêtres.
Utilisez des répulsifs naturels: lavande, marjolaine, feuilles de noyer…
Accrochez des attrape-mouches avec adhésif mais sans pesticides.
Demandez conseil en jardinerie, il existe des pièges à base de levure
digestive, des plaquettes anti-mouches avec attraction optique, etc.
Si vous devez vraiment utiliser un
produit chimique, fermez bien la porte de la pièce durant le traitement et aérez ensuite très abondamment dès que le produit a fait effet.

Stratégies naturelles contre les moustiques

Éliminez tous les réceptacles susceptibles de contenir de l’eau (seaux, arrosoirs…).
Si vous avez une mare dans votre
jardin, mettez-y des poissons prédateurs. La présence de batraciens et de libellules aide aussi à réguler le nombre de moustiques.
Fermez portes et fenêtres ou utilisez des moustiquaires aux endroits de passage.
Placez aussi des moustiquaires au-dessus des
lits.
Le soir, n’allumez qu’après avoir fermé portes et fenêtres ou placé vos moustiquaires.
Si malgré tout vous devez utiliser un produit chimique à diffusion permanente pour la nuit
(vaporisateurs, plaquettes…), veillez à aérer durant leur utilisation.
Si vous utilisez un produit à appliquer sur la peau
(crème, spray, gel…), veillez à ce qu’il contienne certaines substances ayant un effet répulsif: IR3535, icaridine, Citrodiol, DEET.

Stratégies naturelles contre les guêpes

Inspectez régulièrement maison et jardin à la recherche d’ébauches de nid.
N’écrasez pas les
guêpes car il se produit une réaction chimique susceptible d’attirer et d’exciter leurs congénères.
Supprimez tout accès aux
boissons sucrées et aux aliments. Veillez aussi à bien fermer les poubelles et à débarrasser les restes e nourriture sur le barbecue
Si cela ne suffit pas, faites appel à un professionnel

 

Par Isabelle Eustache, journaliste Santé
Sources : SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement.

http://www.e-sante.be

Quand les oiseaux citadins recyclent les vieux mégots


Est-ce une bonne ou une mauvaise chose que des filtres de cigarettes soient utilisé comme matériaux lors de la constructions de nids de certains oiseaux .. d’un coté, les filtres agit comme répulsifs, mais de l’autre coté, des produits toxiques sont présent …
Nuage

 

Quand les oiseaux citadins recyclent les vieux mégots

 

La cellulose de filtres de cigarettes était présente... (Robert Morin, alias Monsieur Moineau)

La cellulose de filtres de cigarettes était présente dans plus de 89% des nids de moineaux et plus de 86% des nids de roselins.

ROBERT MORIN, ALIAS MONSIEUR MOINEAU

Agence France-Presse
Paris

Une équipe de chercheurs mexicains a montré que des oiseaux des villes utilisent la cellulose des filtres de mégots de cigarettes pour construire leur nid, un matériau qui réduit le nombre de parasites infestant leur logis.

«Nous apportons pour la première fois la preuve que les filtres de mégots peuvent fonctionner comme répulsif contre les parasites», ont déclaré les chercheurs, dont les travaux sont publiés mercredi par la revue Biology Letters de la Royal Society britannique.

Les parasites qui cohabitent avec les oiseaux peuvent avoir un impact négatif sur leur hôte, ses capacités de reproduction et sa survie.

L’équipe de Monserrat Suarez-Rodriguez (Institut d’Écologie de l’Université nationale autonome du Mexique, Mexico) a étudié une population urbaine de moineaux (Passer domesticus) et de roselins familiers (Carpodacus mexicanus) durant leur période de reproduction.

La cellulose de filtres de cigarettes était présente dans plus de 89% des nids de moineaux et plus de 86% des nids de roselins. Les nids de moineaux contenaient huit vieux mégots en moyenne et ceux des roselins dix.

Les chercheurs ont observé chez les deux espèces que plus le poids de cellulose était important dans le nid, moins il y avait de parasites.

Selon les chercheurs, cela «peut être dû au fait que les acariens sont repoussés par la nicotine, peut-être en combinaison avec d’autres substances».

Cependant, pour déterminer si ce comportement des oiseaux «relève de l’auto-médication», il faudrait démontrer que les mégots sont collectés délibérément en raison de leur effet néfaste sur les parasites.

Par ailleurs, les nombreuses substances chimiques contenues dans les mégots, y compris des traces de pesticides, sont en contact avec les oiseaux dans le nid, et leur toxicité pourrait «contrebalancer» le bénéfice en termes de réduction des parasites.

http://www.lapresse.ca