Nos animaux, ces héros


Les animaux avec qui nous partageons notre vie sont des compagnons exemplaires. Certains parmi eux ont su démarquer des autres et sont souligné comme des animaux qui ont contribué dans la vie des êtres humains
Nuage

 

Nos animaux, ces héros

 

Paul Leclerc, 83 ans, a été sauvé par... (Photo Édouard Plante-Fréchette, La Presse)

Paul Leclerc, 83 ans, a été sauvé par son petit chien La Puce, la nuit de la catastrophe à Lac-Mégantic, le 6 juillet dernier.

PHOTO ÉDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE

 

STÉPHANIE VALLET
La Presse

Depuis 15 ans, l’Association des médecins vétérinaires du Québec en pratique des petits animaux (AMVQ) intronise chaque année des chiens, chats et chevaux d’exception au panthéon québécois des animaux. Une distinction qui vient d’être remise à La Puce, un Yorkshire de 10 ans qui a sauvé son maître lors de la tragédie de Lac-Mégantic.

Le 30 mars 1644, la chienne Pilote a sauvé Montréal en avertissant Maisonneuve grâce à ses aboiements incessants que Ville-Marie était encerclée par 200 Iroquois. Elle a aujourd’hui sa propre statue sur la place d’Armes. Pilote ne sera pas le dernier chien à frapper les esprits au fil des années pour sa bravoure. Il y a 15 ans, le docteur Michel Pépin a décidé qu’il était temps de souligner la contribution de nos compagnons qui ont permis de sauver ou de préserver la vie d’un humain.

«Il existait depuis 30 ans un panthéon canadien et je trouvais que c’était une bonne idée, sauf qu’il était parrainé par une entreprise privée d’alimentation pour animaux. L’AMVQ a donc décidé de créer un panthéon québécois», explique le directeur général de l’AMVQ.

Pendant que la crise du verglas frappe le Québec, l’association va choisir son tout premier candidat: César, boxer de 2 ans.

«Ç’a été notre premier héros. Il a sauvé sa maîtresse qui, privée d’électricité, a oublié d’éteindre une lampe de camping au propane avant de s’endormir. Son chien s’est mis à sauter sur elle pour la réveiller. Étourdie à cause des émanations, elle a juste eu le temps de décrocher le téléphone pour appeler les secours», raconte le Dr Pépin.

Depuis 1998, de nombreux animaux ont été récompensés dans trois différentes catégories: « Héros » pour ceux qui ont sauvé des vies, « Professionnel » pour ceux dont c’est le métier et « Compagnon » pour les animaux qui font une grande différence dans la vie quotidienne des gens.

Le comité directeur de l’association reçoit les candidatures que les gens peuvent transmettre sur le site internet de l’AMVQ (www.amvq.qc.ca). Les participants doivent raconter leur histoire et diriger l’association vers des personnes qui en ont été témoins comme des pompiers et journalistes, afin de s’assurer de la véracité des faits.

«Le premier chien intronisé dans la catégorie « Héros » était Vesta, un labrador noir de 7 ans, du Service de protection contre les incendies de la Ville de Sherbrooke. Elle servait à dépister des accélérants», précise le Dr Pépin.

Pas que des chiens

Cinq chats ont été intronisés au cours des 15 dernières années, la plupart dans le cadre de leur utilisation en zoothérapie. Mais en 2000, le courage de Grisou a été souligné lorsqu’il a averti sa famille en pleine nuit qu’un incendie s’était déclaré.

Deux chevaux figurent également au panthéon: Diablo, doyen de l’unité de cavalerie du Service de police de la Ville de Montréal, et Étoile de nuit pour ses bons services auprès des personnes handicapées.

Deux héros cette année

En avril, Casper, berger allemand de 3 ans appartenant à l’unité canine du Service de la police de la Ville de Québec, est devenu un héros en sauvant un homme atteint de la maladie d’Alzheimer qui s’était perdu dans la forêt.

Mais à Lac-Mégantic le 5 juillet dernier, c’est La Puce, petit Yorkshire comme tant d’autres, qui a évité le pire à son maître, Paul Leclerc, âgé de 83 ans.

Alors que sa femme était hospitalisée, M. Leclerc s’est retrouvé seul chez lui en compagnie de ses deux chiens.

«Vers 1h15, La puce a sauté en bas du lit et s’est mise à hurler. M. Leduc est allé voir si quelqu’un frappait à sa porte. Mais personne ne s’y trouvait. Le chien est ensuite parti hurler derrière la maison, alors il l’a rejoint, l’a pris dans ses bras et s’est aperçu que son garage était en feu. Il a pris ses clés et son portefeuille et est sorti en catastrophe, montant dans sa voiture juste à temps: les phares de son auto avaient commencé à fondre! Puis son garage a explosé. C’était une question de minutes. Si La Puce n’avait pas été là, il n’aurait pas survécu», raconte le directeur général de l’AMVQ.

L’association remet également à l’occasion des certificats honorifiques à des humains qui ont sauvé des animaux, comme cela a été le cas de Richard Nault qui n’a pas hésité, en 2008, à sauter dans les eaux glacées de la rivière des Mille Îles pour secourir Lucy, une épagneule en train de se noyer.

http://www.lapresse.ca