L’espace, le prochain Far West?


Quelle arrogance de vouloir conquérir l’espace pour faire établir des colonies, faire du commerce donc de l’argent alors que nous ne savons pas vivre sur Terre, que des guerres, des famines et la pollution sévissent .. eux pensent a conquérir les étoiles . C’est un triste constats ce que l’homme est égoiste au plus au point
Nuage

 

L’espace, le prochain Far West?

 

Rand Simberg, un ingénieur qui s’intéresse de près au développement commercial de l’espace, présentera une nouvelle étude sur la colline du Capitole de Washington pour promouvoir la colonisation de l’espace.

 Selon M. Simberg, le droit de réclamer, développer et échanger des titres de propriété extraterrestres est l’une des clés pour propulser l’exploration spatiale.

Il est temps, selon Simberg, d’ouvrir le débat. Les technologies des voyages spatiaux sont en voie d’atteindre une maturité permettant de diminuer considérablement les prix pour livrer des biens dans l’espace.

L’évolution de l’impression en 3D pourrait même permettre à des colonies de s’installer sur différents astres, puisqu’il serait possible de « nourrir » des usines à partir de matériaux extraterrestres pour en produire des pièces et des outils directement sur place. La demande toujours croissante de ressources naturelles sur terre pourrait éventuellement justifier les coûts de l’exploitation minière dans l’espace, peut-être plus rapidement qu’on l’imagine.

Lors des débuts de l’exploration spatiale, les nations ont signé des traités qui excluaient la possibilité de s’établir sur (et de réclamer pour soi) des terres en dehors de notre planète. Un peu à la manière dont les nations ont négocié l’Antarctique, les différents traités, dont le Outer Space Treaty de 1967 et le Moon Treaty de 1979, faisaient de l’espace un endroit qui appartenait à l’humanité entière et qui interdisait la propriété privée.

Cette impossibilité de spéculer sur différents terrains et d’assurer sa propriété légale ne permet pas aux entreprises de lever les fonds nécessaires à l’exploration et l’exploitation spatiale. Rand Sinberg argue que le traité interdit aux nations de se déclarer propriétaire, mais pas les entreprises privées.

M. Sinberg propose trois critères pour qu’un individu ou une entreprise puisse réclamer des droits sur un bout de terre extraterrestre. Il faudrait d’abord faire la preuve de vouloir y établir une colonie permanente, assurer un service de transport commercial entre la terre et cette colonie et que ces terres puissent être achetées et vendues sur le marché.

On lui connait déjà un partisan, Newt Gingrich, un républicain actuellement dans la course pour se mesurer au président Obama lors des prochaines présidentielles. M. Simberg fait aussi partie du Competitive Enterprise Institute, un lobby qui promeut la libre entreprise aux États-Unis.

Mais derrière toute propriété privée, on retrouve un système de loi qui doit être appliqué. Qui se chargera de faire la police de l’espace? Shérifs volontaires, manifestez-vous!

Sources: PopSci; Competitive Enterprise Intitute

http://www.branchez-vous.com