Le Saviez-Vous ► Ce que votre chien révèle sur votre personnalité


Il y a ceux qui ont des chats .. et les autres 😉 les chiens … Il semblerait que le choix des chiens est un acte inconsciemment relier a la personnalité du maître… Est-ce vrai ?
Nuage

 

Ce que votre chien révèle sur votre personnalité

 

Découvrez ce que votre race préférée de chiens révèle sur votre personnalité : vous avez peut-être plus en commun avec votre chien que vous ne le croyez!

Le meilleur ami de l’homme

Crédits photo: Thinkstock

Avez-vous déjà jugé une personne ou formulé des hypothèses sur son caractère en vous fondant sur la race de son chien ? Si c’est exact, vous avez de bonnes raisons de le faire. Une nouvelle étude montre en effet que le choix d’un chien a beaucoup à voir avec le caractère de son maître.

Le docteur Lance Workman, auteur de cettte étude, s’explique ainsi :

« On entend souvent les gens dire que le caractère de leur chien ressemble beaucoup au leur. Nous avons donc voulu savoir si ces stéréotypes résistent à l’analyse. »

Il a découvert que — comme dans les relations amoureuses — les gens tendent inconsciemment à ressembler aux animaux de compagnie qui partagent leur vie.

Le co-équipier et co-auteur Jo Fearon a étudié le cas de mille propriétaires de chiens par l’intermédiaire d’un questionnaire en ligne dans le but d’analyser les cinq grands traits qui façonnent notre personnalité : extraversion, affabilité, stabilité émotive, droiture et intelligence.

« Je crois que quand vous choisissez un chien, très inconsciemment, vous voulez un animal qui vous ressemble, conclut-il. Un peu comme quand il s’agit d’un partenaire amoureux.  S’il s’intègre bien à vous, votre relation risque de durer ; contrairement à l’opinion populaire, ici les contraires ne s’attirent pas : il faut avoir beaucoup en commun pour que la relation dure.  Le chien doit s’intégrer à votre mode de vie : si vous pensez choisir un chien de chasse, un chien de troupeau ou un chien de meute, vous devez aimer les activités de plein air. »

Ce que votre chien révèle de vous:

Chiens de chasse

Selon notre sondage, les personnes qui ont des chiens de chasse, comme un labrador retriever ou un cocker spaniel, semblent plus affables et plus consciencieuses.

« J’ai longtemps eu un cocker spaniel, dit le docteur Workman : j’aimerais croire qu’il me ressemblait comme un frère. »

Chiens de troupeau

Les gens qui ont eu des chiens de troupeau, comme des bergers allemands ou des chiens qui gardent les moutons, étaient plus extravertis.

« Je pense que les gens choisissent leur chien en fonction de leur mode de vie, déclare le docteur Workman. S’ils se lient facilement d’amitié, ils auront tendance à choisir un chien sociable. Ils s’exclameront : ce chien me ressemble. »

Chiens de meute

Si l’on en croit le sondage du docteur Workman, les gens qui possèdent des chiens de meute, comme des lévriers ou des beagles, sont émotivement plus stables.

« Et par là, je veux dire qu’ils sont calmes et de réactions plus constantes, déclare le docteur Workman, signalant que le président Lyndon Johnson possédait un beagle.

Chiens de manchon

Les personnes qui possèdent un chien de manchon, comme un chihuahua ou un terrier yorkshire, sont plus consciencieuses et plus ouvertes aux nouvelles expériences.

« La capacité d’affronter de nouvelles expériences est souvent liée à l’intelligence, déclare le docteur Workman ; on pensait que les gens attirés par les chiens de manchon étaient des têtes de linotte : il est agréable de constater qu’il n’en est rien. »

Chiens non sportifs

Les gens qui possèdent un chien non sportif, comme un bouledogue anglais shar-peis ou un chow-chow sont plus consciencieux et plus extravertis

Terriers

Aucun trait de caractère n’est ressorti, au cours du sondage, chez les gens qui possèdent un terrier, comme le staffordshire bull ou le scottie dog.

« Les propriétaires de terriers ne se signalent en rien, déclare le docteur Workman ; ils ne sont ni comme ceci, ni comme cela. »

Chiens de garde

Comme les propriétaires de terriers, les personnes qui possèdent un chien de garde, comme un doberman ou un schnauzer, ne se signalent par aucun trait spécifique.

« Ils sont plutôt sympathiques, mais la plupart des gens qui ont un chien le sont, » déclare le docteur Workman.

Quand on lui a demandé si le propriétaire d’un chien était plus agréable que le propriétaire d’un chat, le docteur Workman a réfléchi avant de répondre :

« C’est difficile à dire ; certaines études donnent à penser que les propriétaires de chats sont plus intelligents et les propriétaires de chiens, plus sociables. La question n’est pas tranchée. »

http://selection.readersdigest.ca

Tel maître, tel chien ?


Cela arrive souvent qu’on trouve une légère ressemblance entre le chien et le maitre. Plusieurs facteurs font qu’un maitre choisi tel chien qu’un autre, selon sa personnalité .. Mais si la personnalité lui fait choisir des animaux considéré comme agressifs, voir dangereux c’est je pense la façon dont le maitre le perçoit et donc l’éduque .. Car je suis de ceux qui pense que les chiens sont dangereux dépendant comment il a été dressé
Nuage

 

Tel maître, tel chien ?

 

 

Si l’on ne choisit pas sa famille, on choisit néanmoins ses amis et ceux-ci peuvent se révéler être des indicateurs de notre personnalité. Il en va de même pour nos compagnons canins, confirmant  le célèbre dicton : « Qui se ressemble s’assemble« .

Tel maître tel chien ?

Le chien que nous choisissons peut en dire beaucoup sur nous. Une étude révèle que les propriétaires d’animaux dits « dangereux » tels les Bergers allemands et les Rottweilers, sont plus susceptibles d’être des personnes hostiles que les propriétaires de Labradors Retrievers

Dans cette étude, les propriétaires de chiens de races considérées comme « agressives » ont été évalués. Les traits de caractère qui reviennent régulièrement chez ses maîtres sont : des personnes généralement colériques, hostiles et agressives.

« Cela impliquerait (bien que cela n’ait pas encore été prouvé) que les gens choisissent des animaux qui sont une extension d’eux-mêmes«  explique la chercheuse Deborah Wells, psychologue à l’université Queen de Belfast (Irlande).


Qui se ressemble, s’assemble !

La race du chien, un indicateur de la personnalité du maître

Cette étude n’est pas la première à trouver des différences de personnalités chez les propriétaires de chiens de race.

Les maîtres de chiens nains par exemple, ont un score élevé sur des traits de personnalités comme « l’ouverture » caractérisée par l’appréciation de nouvelles expériences.

La même étude a montré que les propriétaires de chiens de pâturages et tous autres chiens d’utilité comme les Colleys et les Corgis, étaient les plus extravertis.

De la même façon, une étude publiée en mai dans la revue Anthrozoos a montré que les personnes les plus « raisonnées », les bons argumentateurs, étaient plus susceptibles de choisir des Bull terriers ou autres races à réputation « agressive » plutôt que des chiens connus pour leur caractère doux.

Les maîtres agressifs choisissent des chiens réputés agressifs

 

Deborah Wells et son collègue Peter Hepper de l’université de Queen à Belfast, ont recruté 147 maîtres de chiens provenant de cours d’obéissance en Irlande du Nord et leur ont demandé de remplir un questionnaire de personnalité. Seuls les propriétaires de Bergers allemands, de Rottweilers et de Labradors retrievers ont été inclus dans le questionnaire.

« Nous avons délibérément choisi de nous focaliser sur des races communes mais qui sont situées à des extrémités opposées en terme de perception du tempérament par les individus. Les Bergers allemands et les Rottweilers sont généralement connus pour être des chiens « agressifs », tandis que les labradors et les Retrievers (races fréquemment utilisées pour la publicité ou comme chien de guide pour les malvoyants) sont généralement perçus comme des races gentilles, non agressives » explique la psychologue Déborah Wells.

Les résultats des tests de personnalité ont montré que les propriétaires de chiens de races considérées comme « dangereuses » étaient plus agressifs eux-mêmes que les propriétaires de chiens qualifiés de « doux » et « calmes ».

L’étude n’explique cependant pas les raisons de ces résultats. Ces personnes « vives » choisissent-elles des chiens « agressifs » intentionnellement ? Ont-elles pour but de faire de ces chiens des êtres belliqueux ?

Les autres facteurs du choix de la race d’un chien

 

« D’autres facteurs, au-delà de la personnalité du chien, comme les allergies et la taille, peuvent également influer sur le choix de la race du chien » explique Deborah Wells. « Le seul fait que quelqu’un ait une plus forte tendance psychotique et possède une race qui est largement perçue comme agressive ne signifie pas nécessairement que cet animal est une menace pour la société » déclare Deborah Wells.

Bien évidemment tous les maîtres de chiens potentiellement « dangereux » ne sont pas eux-mêmes des êtres agressifs et dangereux.

La personnalité du maître se reflète tout d’abord par le choix de son chien (la taille, le poids, la réputation) mais également par l’éducation qu’il lui a donnée.  La race du chien révèle ainsi beaucoup de choses sur la personnalité des individus. Ainsi, selon cette étude, le choix de la race du chien est une extension de la personnalité du maître qui l’adopte.

Et vous, pensez-vous que votre chien correspond à votre personnalité ? Est-il une « extension » de vous-mêmes ?

http://wamiz.com