L’Egypte va scanner les pyramides pour tenter de percer leurs secrets


La technologie a avancée beaucoup pour aider les archéologues a faire d’autres découvertes intéressantes, peut-être aux questions sans réponses ou vérifier des hypothèses sans risquer d’endommager le patrimoine historique
Nuage

 

L’Egypte va scanner les pyramides pour tenter de percer leurs secrets

 

Les pyramides de Guizeh (Khéops - la plus grande des trois - Khéphren et Mykérinos), près du Caire, en avril 2015.

Les pyramides de Guizeh (Khéops – la plus grande des trois – Khéphren et Mykérinos), près du Caire, en avril 2015.

Photo: Hassan Ammar/AP/SIPA

ARCHEOLOGIE – L’Egypte a dévoilé dimanche l’ambitieux projet « Scan Pyramids », devant durer jusqu’à la fin 2016, avec pour but de percer le « secret » des pyramides. Armés de détecteurs infrarouges, les scientifiques et architectes pourraient faire de nouvelles découvertes.

 

Le mystère entourant leur construction va-t-il enfin s’éclaircir ? L’Egypte a dévoilé dimanche un ambitieux projet qui a pour but de percer les « secrets » des pyramides, cherchant notamment à découvrir des chambres dérobées dans quatre de ces monuments pharaoniques.

Des scientifiques et des architectes originaires d’Egypte, de France, du Canada et du Japon, vont utiliser la technologie infrarouge et des détecteurs sophistiqués pour cartographier les pyramides de Khéops et de Khéphren – qui avec Mykérinos forment les célèbres pyramides de Guizeh – ainsi que deux des pyramides de Dahchour, au sud du Caire.

« Ils vont étudier ces pyramides pour voir si elles contiennent des chambres secrètes ou révéler d’autres de leurs secrets », s’est enthousiasmé dimanche le ministre des Antiquités Mamdouh al-Damati, lors d’une conférence de presse au Caire. « Ces ingénieurs et ces architectes vont utiliser une technologie non-destructive qui ne va pas endommager les pyramides », a-t-il assuré.

Technologie de pointe

Le projet « Scan Pyramids », qui doit durer jusqu’à la fin 2016, est une nouvelle tentative pour éclaircir le secret entourant la construction des pyramides. Car même si plusieurs missions archéologiques ont tenté par le passé de dévoiler les techniques de construction utilisées pour ériger ces monuments de l’Egypte antique, architectes et égyptologues n’ont toujours pas percé le mystère.

« Il y avait eu une tentative similaire il y a 30 ans, mais aujourd’hui c’est le premier projet à l’échelle internationale et qui a recours à une technologie de pointe », a souligné auprès de l’AFP Mehdi Tayoubi, fondateur de l’institut français HIP (Héritage, Innovation Préservation) qui participe au projet.

Les deux pyramides de Dahchour ont été construites par le Pharaon Snéfrou, père de Khéops et fondateur de la IVème dynastie (2600 avant J.C.). Haute de 146 mètres, la pyramide du roi Khéops, la plus grande des trois pyramides de Guizeh considérée comme l’une des sept merveilles du monde de l’Antiquité, a été construite il y a plus de 4.500 ans. Tandis que la pyramide de Khéphren a été construite par le fils de Khéops.

La tombe de Toutankhamon bientôt sondée elle aussi ?

Les détecteurs infrarouges et ceux de muons qui seront utilisées pour explorer les quatre pyramides pourraient être également utiles pour sonder la tombe de Toutankhamon et vérifier la théorie de l’archéologue britannique Nicholas Reeves, qui prétend que la reine Néfertiti y est enterrée dans une chambre secrète.

A ce jour, les égyptologues n’ont jamais découvert la momie de cette reine à la beauté légendaire, qui exerça un rôle politique et religieux fondamental au XIVe siècle avant Jésus-Christ. Un comité d’experts du ministère des Antiquités égyptien a d’ailleurs donné son accord pour sonder les murs de la tombe du pharaon Toutankhamon, dans la Vallée des Rois près de Louxor (sud). Mais le ministère attend toujours les autorisations de sécurité pour les travaux, prévus d’ici la fin novembre.

http://www.metronews.fr/

Une mystérieuse pyramide sur la surface de Cérès


Après avoir spéculé des extraterrestres sur Mars, voilà le tour de Cérès après l’envoi d’une pyramide qui serait sur cette planète naine. Heureusement, des personnes plus sérieuses émettent des hypothèses qui pourraient être plausibles
Nuage

 

Une mystérieuse pyramide sur la surface de Cérès

 

Une

La pyramide sur la planète naine Cérès. Capture d’écran Gentside

C’est un mystère de plus pour Cérès. Après les étranges taches repérées à la surface de la planète naine, c’est une nouvelle observation qui intrigue les astronomes. Celle-ci a été réalisée grâce à des images capturées par Dawn, la sonde spatiale de la NASA, et révélant la présence d’une pyramide à la surface de Cérès.

Alors que la surface de la planète naine est essentiellement plate, cette formation géologique a de quoi surprendre. D’autant plus qu’elle ferait, selon les estimations, environ 4,8 kilomètres de haut, soit l’équivalent du Mont Blanc.

ACTIVITÉ VOLCANIQUE OU… PRÉSENCE D’EXTRATERRESTRES?

Les images ont été prises le 6 juin dernier à une distance d’environ 44 000 kilomètres de la surface de Cérès. La NASA n’avance aucune explication quant à la formation de cette étrange proéminence, se contentant de la décrire pour le moment comme une «montagne dotée de pentes abruptes, saillant de la surface relativement lisse de la planète naine».

Face à tant d’incertitudes, les théories vont bon train pour expliquer cette structure montagneuse.

«Tout le monde à son ou sa théorie propre, mais l’arbitre ultime reste la nature. Nous pouvons supposer et apporter des arguments tant que nous voulons, mais la réponse sera bientôt explicitée», a affirmé au Daily Mail Marc Rayman, le directeur de la mission Dawn.

Selon les spécialistes, la présence de cette pyramide pourrait être liée à l’ancienne activité volcanique de Cérès. Les scientifiques ont en effet pu observer des traces de coulées de lave, des glissements de terrain ainsi que des structures naturelles effondrées à la surface de la planète naine.

Sans surprise, cette mystérieuse formation suscite également des théories moins rationnelles faisant de cette dernière la preuve de la présence d’une civilisation extraterrestre.

DES RÉPONSES D’ICI LA FIN DE L’ANNÉE?

Davantage d’observations seront nécessaires pour confirmer l’une des hypothèses avancées alors que le mystère autour de Cérès semble s’épaissir. Outre cette pyramide, les dernières données transmises par la sonde comportent également des photos plus précises des deux points brillants qui restent pour l’heure inexpliqués par la communauté scientifique.

Mais ils ne le resteront peut-être plus longtemps puisque Dawn devrait se rapprocher petit à petit de Cérès, jusqu’à orbiter à 375 kilomètres autour de la planète en décembre. 

http://fr.canoe.ca/

Le Saviez-Vous ► Top 10 des mystères des pyramides d’Égypte


L’Égypte ancienne, l’époque des pyramides apportent plus de questions que de réponses. Pourquoi et comment ces pyramides se sont érigées ? Comment ont-ils fait pour autant de précision alors que les outils étaient rudimentaires ?
Nuage

 

Top 10 des mystères des pyramides d’Égypte

 

    Construites entre 4500 et 2500 ans avant notre ère, les pyramides d’Égypte (près d’une centaine) suscitent depuis au moins le 5e siècle av. J.-C. des dizaines de controverses, à commencer par la plus grande, et la mieux conservée d’entre elles, la grande pyramide de Khéops. Des questions qui ont engendré une multitude de polémiques et de combats entre les égyptologues officiels et les passionnés « amateurs ». On refait le match en dix points essentiels.

    Pourquoi des pyramides ?

    C’est tout bête et malgré les milliards de pages d’études consacrées au sujet, on ne sait toujours pas avec certitude pourquoi les pyramides ont été construites. Des tombes pour les pharaons ? Aucun corps n’a été trouvé à l’intérieur ou au-dessous. Des monuments construits en hommage à un ou des dieux ? Aucune preuve là non plus. Des pavillons de banlieue étranges ? Possible.

    pyramide

    Crédits photo (creative commons) : lencyclopedix

    Comment les bâtir ?

    Quand elle fut bâtie, la grande pyramide de Khéops était la construction la plus lourde (environ 6 millions de tonnes) jamais construite. Ça l’est toujours. Elle consiste en à peu près 2,3 millions de blocs de pierre d’un poids moyen chacun de 2,5 tonnes. Aucune réponse « consensuelle » n’a été trouvée jusqu’ici pour expliquer comment les ouvriers ont pu « monter » jusqu’à 150 mètres de hauteur de tels blocs. Par ailleurs, les mines de pierre ayant servi à la construction de la grande pyramide de Khéops se trouvaient à plusieurs centaines de kilomètres de leur lieu de pose : comment y sont-elles arrivées au regard de leur taille et de leur poids ? On est peu de chose hein ?

    ddd

    Source photo (creative commons) : Wikipedia

    Combien de temps ?

    Combien de temps a-t-il fallu pour construire une pyramide comme celle de Khéops ? L’égyptologie officielle table sur 25 ans, ce à quoi les égyptologues « alternatifs » répondent qu’au regard de la taille du monument et des contraintes de construction (notamment le trajet entre les mines et le site), cette estimation est impossible, ou alors il aurait fallu débiter, tailler et transporter jusqu’à destination un bloc toutes les huit secondes.

    Quels outils ?

    Il est avéré que les Égyptiens de l’époque disposaient d’outils comme le maillet en bois, mais rien de précis et de sûr quant aux supposés échafaudages pour la levée des blocs ou les dites rampes d’élévation. Que des hypothèses, là encore.

    L’alignement

    La grande pyramide de Khéops est exactement alignée en direction des 4 points cardinaux. Les mesures effectuées montrent une précision au millimètre près. Comment les Égyptiens sont-ils parvenus à un tel degré de perfection ? Certains architectes modernes expliquent ainsi qu’aucun outil actuel ne saurait parvenir à une telle précision. Alors comment les bâtisseurs y sont-ils arrivés ? Mystère…

    800px-All_Gizah_Pyramids

    Source photo (creative commons) : Wikipedia

    Le coût

    Une entreprise de construction japonaise a estimé en 1980 que l’érection d’une réplique de la pyramide de Khéops, avec les moyens modernes, coûterait 18 milliards de dollars. Alors évidemment, la comparaison s’arrête là avec l’Égypte ancienne, au sens où le pharaon avait a priori toutes les ressources du pays à sa disposition. Mais certains historiens ont estimé que la production annuelle de blé dans l’Égypte ancienne n’aurait à elle seule pas suffi à nourrir tous les ouvriers présents sur le site pendant six mois. Sans compter le reste de la population. Alors comment ont-ils fait ?

    Énigmes mathématiques

    Nous savons avec certitude que les pyramides sont alignées sur les points cardinaux, que leurs tailles et surfaces conduisent à des rapports mathématiques ramenant à leurs coordonnées géographiques, et même au diamètre de notre planète. Sachant que les mathématiques, la géométrie et autres sciences nécessaires à de tels résultats n’existaient pas dans l’Égypte ancienne (en tout cas pas sous une forme élaborée), comment les bâtisseurs y sont-ils parvenus ?

    La même chose, de l’autre côté du globe

    Les pyramides égyptiennes sont alignées sur la même latitude que les temples pyramidaux incas. Cela signifie-t-il que les deux peuples se sont rencontrés ? Qu’ils ont alors échangé des informations ? Que les Égyptiens ont « formé » les Incas ? Dans quel but ?

    Le visage du Sphinx de Gizeh

    Le sphinx de Gizeh est la statue qui se dresse devant les grandes pyramides du plateau de Gizeh. Des mesures sophistiquées (laser…) ont permis d’établir que le visage de ce Sphinx, sculpté dans la roche, est parfaitement symétrique de part et d’autre du nez. Là encore le niveau de précision est tel que l’on a beaucoup de mal à croire que les hommes n’ont utilisé que leurs mains. Alors comment ?

    800px-Visage_sphinx

    Source photo (creative commons) : Wikipedia

    Des martiens ?

    Alors forcément, quand il y a des mystères dans l’Histoire, on entend toujours la même musique : LES MARTIENS. Et si les petits hommes verts avaient construit les pyramides, dans un petit délire à la Stargate SG1 ? Certains y croient, peut-être un peu trop, nous on préfère se dire que les architectes égyptiens étaient costauds.

    ancient-aliens-pyramid-hd-wallpaper (1)

    Source photo : fourthdimensionalrecovery

    http://www.topito.com

    Le Saviez-Vous ►Top 10 des infos historiques sur les dates assez incroyables


    Quelque fois, l’histoire moderne se rapproche de l’ancienne, certains éléments sont à prendre avec un grain de sel, mais d’autres points sont quand même étonnants
    Nuage

     

    Top 10 des infos historiques sur les dates assez incroyables

     

      Si vous galérez un peu avec tout ce qui est chronologie de l’Histoire humaine, ce top n’est pas fait pour vous aider. Au contraire, il va emmêler votre cerveau en vous affirmant que vous êtes plus proche du tyrannosaure que vous ne le pensez et que Cléopâtre aurait très bien pu manger au Burger King. Enfin c’est ce qu’on a compris. On ne sait pas. On ne sait plus…

    1. Quand les premières pyramides ont été construites, il restait des mammouths sur Terre

      Pas vraiment au même endroit, et plus pendant très longtemps, mais les derniers survivants des éléphantidés poilus ont vécu jusqu’en 1650 av. J.-C., près d’un millénaire après la construction des pyramides

      .

      mammuth

      Montage photo : Topito

    2. L’Université d’Oxford est plus ancienne que la civilisation Aztèque

      On a commencé à enseigner à Oxford dès 1096, les Aztèques n’arrivant qu’une centaine d’année après, plus de 200 ans si l’on prend comme point de départ de la civilisation la création de la cité de Tenochtitlan en 1325.

    3. On guillotinait toujours des gens en France quand Star Wars est sorti

      Star Wars est sorti aux Etats-Unis en mai 1977. La dernière exécution en France a eu lieu le 10 septembre de la même année quand Hamida Djandoubi fut guillotiné à la prison des Baumettes. Il fut d’ailleurs le dernier homme du monde exécuté à la guillotine.

      VADOR

      Montage photo : Topito

    4. Certaines baleines vivantes aujourd’hui sont nées avant la sortie de Moby Dick

      Melville a écrit son fameux roman en 1851, or on a déjà croisé d’immenses baleines boréales au large de l’Alaska âgées de plus de 200 ans. Ce qui nous inspire cette maxime philosophique : « La Nature C’est Zinzin. »

    5. Il y a plus de temps entre un Stégosaure et un Tyrannosaure qu’entre le T-Rex et vous

      Le Stégosaure broutait des fougères il y a (à peu près) 150 millions d’années. Le Tyrannosaure quant à lui rôdait sur Terre il y a 65 millions d’années. Quand on pense qu’à quelques millions d’années près vous auriez pu en chevaucher un.

      TEA-REX

      Montage photo : Topito

    6. Seules 66 années se sont écoulées entre le premier vol d’avion et l’alunissage d’Apollo 11

      En 1903, les frères Wright réalisent un vol de 59 secondes. En 1969, les américains se posent sur la Lune. Depuis on a un peu laissé tomber l’affaire mais on espère voir les mecs se poser sur Mars avant 20 ans.

    7. Cléopâtre est plus proche dans le temps de la fondation de Burger King que de la construction des pyramides

      La Grande Pyramide de Khéops a été fondée vers 2560 av. J.-C. et la reine d’Egypte aurait vécu entre -69 et -30 av. J.-C. Burger King ayant été fondé en 1953, ça lui laisse une bonne marge d’un demi-millénaire.

      cleopatre

      Montage photo : Topito

    8. Les petits fils du 10ème président des Etats-Unis sont toujours vivants

      Surprenant quand on sait que John Tyler est né en 1790 et qu’il a gouverné le pays presque 20 ans avant Abraham Lincoln. Si ces 2 petits fils sont toujours vivants aujourd’hui c’est que leur grand-père a eu un fils à l’âge de 63 ans en 1853, et que ce fils Lyon, a eu lui-même ses deux fils à 71 et 75 ans. Bon, ils ne sont pas tout frais tout frais mais ils ont le mérite d’être toujours là.

    9. Depuis la diffusion du premier épisode des Simpsons, la chaîne Fox a annulé plus de 300 autres séries

      La famille jaune fait vraiment office de dinosaure dans le paysage audiovisuel mondial avec 26 saisons et plus de 500 épisodes. Un destin que n’ont pas connu des séries comme Firefly ou Arrested Development.

    10. Quand le FAX a été inventé, la France était encore une monarchie

      Notre bon roi Louis-Philippe Ier (qui fut aussi le dernier roi de France) a régné de 1830 à 1848. Il est donc contemporain de ce bon vieux fax qui dans sa toute première version a été breveté en mai 1843 par l’écossais Alexander Bain. Peu de chance cependant qu’il ait faxé sa lettre d’abdication.

      fax-philippe

      Montage photo : Topito

    Source : Distractify

    http://www.topito.com

    Du sable et de l’eau, clés de l’énigme de la construction des pyramides


    Nous admirons toute l’efficacité de l’Ancienne Égypte de construire des pyramides et de gigantesques monuments. Comment ont-ils fait ? Se peut-il qu’ils ont laissé une note pour l’éternité de leur mode de travail
    Nuage

     

    Du sable et de l’eau, clés de l’énigme de la construction des pyramides

    Les hiéroglyphes de la paroi du tombeau de Djéhoutyhotep relatent la méthode employée pour déplacer les charges lourdes, ici une statue colossale. On remarque un personnage semblant verser un liquide au pied du traîneau sur lequel repose la statue. Ce curieux fait reçoit aujourd’hui une interprétation lumineuse. © Al-Ahram Weekly, fondation FOM

    Comment les Égyptiens faisaient-ils pour transporter jusqu’au chantier des pyramides les blocs de construction ? Comment déplaçaient-ils leurs statues colossales ?

    Il semble probable qu’ils utilisaient une astuce redécouverte par un groupe de physiciens : une propriété du sable mouillé.

    L’Homme a très tôt été confronté à des problèmes de résistance des matériaux, de mécanique des solides ou d’hydrostatique lorsqu’il a voulu construire et aménager des habitations et des temples. Les Égyptiens ont tout particulièrement dû faire de nombreuses découvertes empiriques à ce sujet. Il n’est guère douteux qu’ils aient eu à tenir compte des forces de frottement pour déplacer les blocs rocheux nécessaires à la construction des pyramides. Les Grecs et les Romains, eux aussi, ont dû faire face à ce genre de problèmes.

    Curieusement, les premières traces écrites attestant de la découverte des lois de base des forces de frottement se trouvent dans les carnets de notes de Léonard de Vinci. Elles seront redécouvertes et complétées par les travaux de Guillaume Amontons au XVIIe siècle, puis par Leonhard Euler et Charles-Augustin Coulomb au siècle suivant.

    À gauche, du sable sec, et à droite, du sable mouillé. Dans le premier cas, la charge que l'on cherche à tirer glisse difficilement, et du sable s'accumule devant elle, augmentant la force nécessaire pour déplacer la charge.

    À gauche, du sable sec, et à droite, du sable mouillé. Dans le premier cas, la charge que l’on cherche à tirer glisse difficilement, et du sable s’accumule devant elle, augmentant la force nécessaire pour déplacer la charge. © Fondation FOM

    Un groupe de physiciens de la fondation FOM (Fundamental Research on Matter) et l’université d’Amsterdam viennent de publier dans les Physical Review Letters des résultats qui, bien que pas complètement nouveaux, jettent cette fois-ci une lumière nouvelle sur les techniques employées par les Égyptiens pour transporter des blocs et des statues. La solution trouvée par les chercheurs pour diminuer les forces de frottement des traîneaux utilisés fait penser à l’œuf de Colomb. Il aurait suffi de mouiller convenablement le sable sur lequel on les tirait.

    Forces de frottement sur le sable mouillé divisées par deux

    À l’appui de cette affirmation, les physiciens ont conduit une expérience avec l’équivalent en laboratoire d’un traîneau sur lequel repose une masse, le tout déposé sur du sable. Tout en faisant varier la quantité d’eau présente dans le sable, ils ont mesuré la force nécessaire pour déplacer le traîneau. Il s’est avéré que pour une certaine quantité d’eau, la force nécessaire était moitié moindre que sur du sable sec. Humide, le sable ne s’accumule plus devant le traîneau, ce qui facilite son déplacement.

    Les Égyptiens avaient-ils découvert cette astuce ? Il semble bien que oui, au vu d’une fresque trouvée dans le tombeau du nomarque Djéhoutyhotep (un fonctionnaires qui administrait une province au nom du pharaon). On y voit une statue colossale avec un personnage, sur un traîneau tiré par des hommes. Le personnage verse clairement un liquide sur le sol devant la statue.

    http://www.futura-sciences.com

    Découverte d’une frise maya exceptionnelle au Guatemala


    Les mayas ont encore beaucoup de secret que la terre dévoile de temps a autre, voila un beau morceau qui viens d’être mis a jour, de quoi a rendre heureux les archéologues
    Nuage

     

    Découverte d’une frise maya exceptionnelle au Guatemala

     

    Une archéologue nettoie la frise maya découverte en juillet.

    Une archéologue nettoie la frise maya découverte en juillet. Photo :  Proyecto Arqueologico Holmul/Francisco Estrada-Belli

    Des archéologues ont découvert une frise maya qualifiée d’« extraordinaire » sur une pyramide du centre précolombien de Holmul, au Guatemala.

    La sculpture de pierre de 2 m sur 8 m est richement décorée d’images de dieux et de dirigeants, et comprend une longue dédicace.

    Elle a été découverte en juillet par l’archéologue guatémaltèque Francisco Estrada-Belli et son équipe dans la province de Peten, dans le nord du pays.

    « C’est une découverte extraordinaire qui n’arrive qu’une seule fois dans la vie d’un archéologue », s’est félicité l’expert lors d’une conférence de presse.

    Les archéologues exploraient une pyramide maya datant de l’an 600, dans un secteur où on retrouve d’autres ruines classiques. La frise présente trois personnages principaux, richement ornés de plumes de quetzal et de jade, assis sur la tête de monstres.

    L’inscription composée de 30 symboles se trouve au bas de la frise. Sa traduction a été réalisée par un expert de l’Université Harvard.

    Le texte révèle que la pyramide a été commandée par Ajwosaj, roi de la cité-État voisine de Naranjo et tributaire de la puissante dynastie Kaanul.

    http://www.radio-canada.ca

    Le Saviez-vous ► Ce n’est pas en Egypte qu’il y a le plus de pyramides


    Quand on parle de pyramide on pense tout de suite a l’Égypte et peut-être les pyramides mayas … qui sont légèrement différentes .. et pourtant il existe d’autres pyramides ailleurs dans le monde qui sont plus nombreuses que l’Égypte
    Nuage

     

    Ce n’est pas en Egypte qu’il y a le plus de pyramides

     

    L’Égypte est mondialement connue pour ses immenses pyramides qui servent de sépulture aux pharaons. Mais ce n’est pas le pays où il y en a le plus.

    C’est le Soudan qui compte le plus de pyramides au monde, avec 220 pyramides recensées quand l’Égypte en a une centaine. Elles sont les tombeaux des rois et reines de Nubie.

    http://secouchermoinsbete.fr/