Des archéologues retrouvent la tête de l’homme de Pompéi : il n’est pas mort écrasé


Le squelette, sans tête, une des victimes du volcan à Pompéi, qu’on avait trouvé sous un bloc n’est pas mort comme on le croyait écrasé. C’est grâce à la tête retrouvée que les anthropologues savent maintenant qu’il est mort par suffocation causé par le Vésuve en éruption. Tant qu’à la décapitation, cela s’est passé quelques siècles plus tard.
Nuage

 

Des archéologues retrouvent la tête de l’homme de Pompéi : il n’est pas mort écrasé

 

par  Mehdi Karam

Le 30 mai, nous vous contions l’histoire de ce pauvre homme, qui cherchait désespérément à sauver sa peau en l’an 79, quand le Vésuve s’est déchaîné. Alors qu’il pensait avoir réussi à fuir, un bloc de pierre de 300 kilos lui serait tombé sur la tête, le décapitant. Son squelette avait alors été retrouvé sous ce même bloc et analysé, permettant d’extrapoler les circonstances de la mort

Le 28 juin sur Facebook, les archéologues du Parc Archéologique de Pompei ont annoncé avoir finalement découvert son crâne. Et cette découverte change tout.

Crédits : Pompeii – Parco Archeologico

Le fameux Pompéien malchanceux n’aurait pas été écrasé à mort.

Ce n’était là qu’une « hypothèse préliminaire » liée à l’état de « la partie supérieure du thorax, apparemment cisaillée et traînée vers le bas par un bloc de pierre qui avait écrasé la victime ».

Sauf que le crâne retrouvé, lui, est en parfait état et ne montre aucun signe de fracture.

Le pauvre homme ne serait ainsi pas mort écrasé, mais « vraisemblablement décédé des suites d’une probable asphyxie due à l’écoulement pyroclastique » du volcan.

Une analyse anthropologique complète du squelette doit encore être effectuée.

Quant à sa position étrange, sous un bloc de 300 kilos, elle serait due à la construction de tunnels au temps des Bourbons (XIXe siècle), qui aurait causé l’effondrement d’une partie du sol. Et donc la décapitation du squelette, plus de 1800 ans après sa mort.

Source : Parc Archéologique de Pompéi

 

http://www.ulyces.co/