Les erreurs des autres : une vidéo percutante


On voit ce genre de publicités-chocs sur nos écrans, sur les médias. Et, il faut avouer que cette pub est très bien faite. Elles sont nécessaires, selon moi, sauf que malheureusement, beaucoup croient que cela arrive qu’aux autres. Il est pourtant important de limiter la vitesse sur les routes pour protéger ceux que nous aimons.
Nuage

 

Les erreurs des autres : une vidéo percutante

 

Par Catherine Bergeron

Vous l’avez peut-être déjà vue cette vidéo réalisée par l’Agence de transport de la Nouvelle-Zélande. Un membre de ma famille l’a publiée sur Facebook et je n’ai pu m’empêcher de vous l’a partager à mon tour.

«Je suis désolé, je croyais avoir le temps!»

«Il est trop tard. Je ne pourrai jamais m’arrêter.»

«Mais voyons, c’était une simple erreur. S’il vous plait… mon fils assis derrière.»

«Je vais beaucoup trop vite! Je suis désolé…»

Une publicité belle, triste, incroyablement percutante.

En cette période de vacances où les road trips et la famille sont à l’honneur, ce genre de vidéo vous fait-il réfléchir?

http://www.coupdepouce.com

Textos au volant : Le phénomène prend de l’ampleur


Les textos au volant c’est un acte illégal car ils peuvent amener des accidents graves et souvent mortels. Est-ce si difficile a comprendre … ? La concentration sur la route peut-être mit en péril en quelques secondes … Tous ceux qui ne peuvent s’empêcher de répondre a un texto, devraient tout simplement fermer leur cellulaire dès qu’ils conduisent …
Nuage

Textos au volant : Le phénomène prend de l’ampleur

Le phénomène prend de l'ampleur

Crédit photo : Archives Agence QMI

Yvon Garneau

Le phénomène des textos au volant «prend de l’ampleur», selon le coroner Yvon Garneau, qui s’en inquiète et prépare un rapport afin de contrer cette distraction, cause de nombreux accidents de la route.

Dans ce rapport, qui sera dévoilé au cours des prochaines semaines, il préconise une intense campagne de sensibilisation auprès des conducteurs.

«Je pense que la première solution, c’est d’en parler, d’en parler et d’en parler, a-t-il affirmé. À un moment, les gens vont finir par comprendre que c’est sournois, on ne peut pas voir [lorsqu’on envoie un texto en conduisant].»

Selon M. Garneau, un accident peut arriver rapidement lorsqu’un conducteur est distrait.

Les camionneurs, qui voient les automobilistes distraits en train de texter avec le téléphone sur la cuisse, sont très dérangés par cette mauvaise habitude, a-t-il affirmé. Lui-même est terrifié à l’idée de croiser une voiture dont le conducteur est en train d’envoyer un texto.

«Je n’en reviens tout simplement pas de voir comment ce phénomène prend de l’ampleur, a-t-il lancé. C’est dramatique.»

Yvon Garneau aimerait voir, entre autres, une série de publicités-chocs, comme celles diffusées en Grande-Bretagne ou comme les campagnes contre l’alcool au volant au Québec.

«Ceux qui voient ce message en parleront, a plaidé le coroner. Ce message devrait être répété.»

http://tvanouvelles.ca