Un film sur le sauvetage des enfants de la grotte en Thaïlande? Des producteurs américains sont déjà sur place


Même tous les enfants et entraineur sont sortis en indemne, cette semaine, on a l’impression que des rapaces volent autour pour avoir quelque chose de payant en retour. Comme des producteurs qui veulent l’exclusivité des témoignages dans le but de faire un film. Ok, bien, des films ont pour sources des faits vécus, mais laissons le temps passé un peu, pour que la population et surtout les familles puissent se remettre de leurs émotions.
Nuage

 

Un film sur le sauvetage des enfants de la grotte en Thaïlande? Des producteurs américains sont déjà sur place

 

Repéré par Victor Métais

Repéré sur news.com.eu

Une équipe est arrivée en Thaïlande afin de débuter la préparation d’un film sur les douze enfants emprisonnés avec leur entraîneur dans une grotte

«Un jour, ce sera un super film!» Une équipe de producteurs américains est arrivée au pied de la Grotte de Tham Luang dans la Province de Chiang Ra, où douze enfants et leur entraîneur de foot étaient coincés dans une grotte en Thaïlande.

Après deux semaines d’angoisse, l’équipe a été secourue et extraite des boyaux inondés. Une victime est à déplorer, un plongeur, mort alors qu’il tentait de se frayer un chemin dans les nombreuses caves de la grotte de Tham Luang. Les enfants rescapés ont été immédiatement transportés à l’hôpital.

Un happy end qui a attiré les producteurs de Pure Flix films. Michael Scott, le directeur général «voit ce film comme un blockbuster hollywoodien avec de grands acteurs».

Pure Flix est une société basée à Los Angeles et à Scottsdale dans l’Arizona. Son plus grand succès: le film Dieu n’est pas mort, sorti en 2014 et qui a rapporté plus de soixante-dix millions de dollars pour un budget de deux millions.

Scott et le co-producteur Adam Smith ont mené différentes interviews préparatoires à propos de l’histoire de la grotte de Tham Luang et envisagent d’engager un scénariste afin qu’il s’entretienne avec les acteurs majeurs de ce sauvetage, l’équipe d’intervention étrangère, les Navy SEAL thaïlandais, les victimes et leurs familles. Le but de la manoeuvre étant d’obtenir les droits exclusifs de leur témoignages.

Des pratiques immorales ?

Interrogés sur le caractère indélicat de leur démarche dans un tel contexte, Smith répond:

«D’autres grosses productions vont arriver, nous devons donc agir rapidement».

Michael Scott assure qu’il ne force personne à s’entretenir avec lui: «Laissons la situation s’apaiser, asseyons-nous tranquillement afin de nous entretenir sur ce qui se passe en ce moment», a-t-il déclaré.

Le producteur est convaincu que le récit de ce sauvetage, dont les personnages centraux seront les deux plongeurs britanniques qui ont découvert les enfants thaïlandais, est un projet parfait pour Pure Flix:

«Cette histoire exaltante correspond totalement à notre ADN»

http://www.slate.fr/

L’avocat, or maudit du Mexique


L’or vert, l’avocat ! Un fruit vraiment intéressant pour son goût et pour ses utilisations. Le Mexique est le plus gros producteur d’avocat, tellement que des familles narcotrafiquants se sont tourner à la culture de l’avocat. Ce qui est triste, des forêts sont brûles, l’eau utilisée pour les avocatiers rend la situation difficile pour la population qui finis par manquer de cet or bleu
Nuage

 

L’avocat, or maudit du Mexique

 

Un arrangement de fruits sur une table

 

Le Mexique est un gros producteur d’avocats. Photo : Radio-Canada/Jean-Michel Leprince

Dans l’État du Michoacan, non seulement on brûle les forêts et on assèche les cours d’eau pour planter l’avocat, mais on tue pour l’or vert.

Un texte de Jean-Michel Leprince

Comme la tomate et les piments, le Mexique a donné au monde un fruit merveilleux, l’avocat. Le nom, « aguacate » en espagnol, vient du nahuatl, la langue des anciens Mexicains. « Ahuacatl », qui veut dire, littéralement, testicule.

L’État du Michoacan est le principal producteur et exportateur d’avocats au monde. Les États-Unis et le Canada sont d’importants consommateurs. Mais, de plus en plus, l’Europe, le Japon, la Chine en raffolent.

Il faut dire que les vertus de l’avocat sont vantées sur toutes les tribunes. Ce fruit, particulièrement riche en bons lipides, contient beaucoup de vitamines et des substances antioxydantes. Il contribuerait à la réduction du cholestérol, à une prévention des maladies cardiovasculaires et du diabète de type 2.

Forêts brûlées et guerre de l’eau

José Luis Alvarez

José Luis Alvarez Photo : Radio-Canada/Jean-Michel Leprince

José Luis Alvarez est propriétaire de La Cruz, une immense pépinière de pins et de sapins. Il voit la forêt qui brûle autour de sa propriété. Il voit les taches claires, de plus en plus nombreuses, où seront bientôt plantés de jeunes avocatiers de trois ans.

En avant-plan, une femme plante des pins dans la pépinièreLa plantation de pins à l’hacienda La Cruz Photo : Radio-Canada/Jean-Michel Leprince

Depuis cinq ans, c’est la ruée sur les bonnes terres, qui se trouvent entre 1500 et 2500 mètres d’altitude et que le gel n’atteint pas. Là où il y a des forêts. Deux récoltes par an, c’est payant.

Des arbres calcinés, et en arrière plan, des forêts dans les montagnes

Une portion de cette forêt a été brûlée pour faire pousser l’avocat dans l’État du Michoacan, au Mexique Photo : Radio-Canada/Jean-Michel Leprince

L’ingénieur forestier Francisco Javier Hinojosa estime que chaque année les 14 municipalités du centre du Michoacan perdent 1000 hectares de forêts au profit de l’avocat. Le déboisement est pourtant illégal dans cet État.

L’avocatier nécessite beaucoup d’eau. La nappe phréatique baisse, ainsi que le niveau des lacs Zirahuen et Patzcuaro, joyaux du Michoacan et destinations touristiques de première classe. Les villages se battent pour l’eau, dit l’ingénieur. Des canalisations sont détruites; c’est une véritable guerre, souligne-t-il.

Chaque année, pour la seule journée du Super Bowl, le Mexique exporte pour 200 millions de dollars d’avocats. Pour faire du guacamole à déguster devant les téléviseurs. Les marchands mexicains et américains d’avocats ne lésinent pas sur la pub. Une publicité pendant le Super Bowl coûte entre 5 et 12 millions de dollars. Pas étonnant que la demande augmente sans arrêt.

Des avocats à vendre sur un étalLe prix de l’avocat monte, y compris pour les Mexicains, qui consomment de l’avocat quotidiennement, en grande quantité. Ici, un étal dans un marché de Mexico. Photo : Radio-Canada/Jean-Michel Leprince

Qui possède les plantations illégales?

On produit de l’avocat depuis longtemps au Michoacan. Les exportateurs sont étroitement surveillés, et la plupart des agriculteurs sont raisonnables pour ce qui est des méthodes de production.

L’utilisation des pesticides, fongicides et fertilisants est en principe contrôlée. Mais aucune règle ne s’applique aux plantations sauvages d’avocatiers. On pulvérise allégrement dans les plantations.

Lors de notre passage, un tournage d’une opération d’arrachage d’avocatiers illégaux par le gouvernement du Michoacan a été annulé. Le programme a été suspendu en raison de « plaintes ». Qui sont les propriétaires de ces plantations illégales?

Des cultures entourées de forêts

Des plantations d’avocat illégales dans l’État du Michoacan Photo : Radio-Canada/Jean-Michel Leprince

Il y a beaucoup de cas où on ne sait pas vraiment d’où vient l’argent avec lequel ils achètent les terres et font les plantations. C’est un peu douteux cette histoire. Ça peut venir du trafic de drogue, du kidnapping, de l’extorsion. On n’a pas de preuves de ça, mais ce qui est sûr c’est que ce ne sont pas des gens de la région.

José Luis Alvarez, pépiniériste

Tuer pour l’or vert

Le jour de notre arrivée au Mexique, sept travailleurs engagés pour arracher des plantations illégales, des cousins de la même famille, ont été battus et exécutés.

Tout ce qu’on sait, c’est que la plantation de 200 hectares a appartenu à un narcotrafiquant notoire. Il y a plusieurs cartels au Michoacan : la Familia et les Caballeros Templarios sont en déclin, et Jalisco Nueva Generacion semble prendre le dessus.

http://ici.radio-canada.ca

La lumière au service de votre assiette


J’ai plutôt hâte que l’analyseur spectrale soit offert aux consommateurs ,.. Il me semble que cela éviterais des achats inutile voir même des aliments trafiqués .. mais bon je pense quand il sera au point pour les producteur, cela sera surement intéressant
Nuage

 

La lumière au service de votre assiette

 

Chercheur pour Agriculture et Agroalimentaire Canada, Denis Charlebois mesure réfléchie par ce plant de courge.

PHOTO: NINON PEDNAULT, LA PRESSE

MARIE ALLARD
La Presse

(Montréal) Ne plus jamais rater son guacamole en raison d’un avocat trop – ou pas assez mûr? Ce sera bientôt possible grâce à l’analyse spectrale des fruits et légumes, à laquelle travaille Denis Charlebois, chercheur à Agriculture et Agroalimentaire Canada.

«L’analyse spectrale consiste tout simplement à mesurer la lumière qui est réfléchie par un objet pour en déduire les caractéristiques qui nous intéressent», indique le scientifique.

Incroyable, mais vrai. Cette technique permet de déterminer le taux de gras dans une pièce de viande, si un vin est falsifié, l’origine d’un fromage, etc. Au printemps, des «langues électroniques» utilisant l’analyse spectrale pour détecter l’ajout de sucre étranger dans le sirop d’érable ont été testées.

«Les applications sont vraiment très vastes», dit M. Charlebois, qui s’apprête à se rendre dans des plantations d’avocats, au Mexique, pour expérimenter un nouveau prototype d’appareil. Premier producteur mondial d’avocat avec 1,1 million de tonnes en 2010, le Mexique souhaite «avoir une méthode objective afin de mesurer la maturité de ce fruit», souligne le chercheur.

Fermeté, teneur en sucre, acidité, meurtrissures: tout cela peut être révélé par l’analyse spectrale, après un travail de moine de comparaison des données recueillies.

«C’est un peu comme une langue qu’on ne connaît pas, qu’il faut décrypter», illustre M. Charlebois.

Le nerf de la guerre

Actuellement, il faut soit se fier à un cueilleur expérimenté avant de récolter les avocats, soit tester les fruits en les ouvrant – ce qui diminue d’autant les profits.

«On veut des techniques de remplacement plus rapides, toujours objectives, qui permettent à la rigueur d’analyser chacun des fruits ou chacun des légumes, au champ et sur les chaînes de tri», fait valoir M. Charlebois.

L’analyse spectrale de l’avocat permet de connaître sa teneur en matière sèche, utilisée comme index de maturité.

«En théorie, vous aurez chez vous un avocat qui est parfaitement mûr, prévoit le spécialiste, qui travaille en collaboration avec des chercheurs américains et mexicains. On ne vous aura pas envoyé un avocat immature, qui ne mûrira jamais, ou un avocat trop mûr, complètement mou. Le nerf de la guerre, pour les producteurs de fruits et légumes, c’est la satisfaction du consommateur.»

Pêches, tomates et pommes de terre

L’analyse du mûrissement des pêches de l’Ontario – parfois décevantes elles aussi – est en projet. Autre idée en démarrage: la détection précoce par analyse spectrale du mildiou, une maladie attaquant les champs de tomates et de pommes de terre.

Quant à la commercialisation d’un appareil fort utile d’analyse spectrale à emporter au moment d’aller faire ses courses, elle n’est pas encore prévue.

http://www.lapresse.ca