États-Unis: plus de 500 ans de prison pour un pédophile


Pour une fois que ce n’est pas une sentence bonbon. Même s’il ne fera jamais toutes ces années car, il mourra probablement bien avant. Il ne nuira plus aux enfants
Nuage

 

États-Unis: plus de 500 ans de prison pour un pédophile

 

Par RédactionThe Associated Press

PENSACOLA, Fla. Un pédophile américain qui a violé un garçonnet de trois ans à de multiples reprises a été condamné à trois peines de prison à vie, plus 495 ans.

Un jury de la Floride a reconnu l’homme de 22 ans coupable de 36 accusations de pédophilie mardi. Le juge John Miller lui a alors imposé trois peines de prison à vie consécutives, auxquelles il a ajouté 495 années d’incarcération.

Les procureurs affirment que l’individu a photographié et filmé les agressions pendant deux mois, en 2016. Il a été dénoncé par sa femme, qui a trouvé les images sur son téléphone portable.

Elle a témoigné contre lui mardi. Elle a dit aux jurés avoir reconnu son mari et l’enfant.

Deux autres hommes qui avaient communiqué avec l’agresseur au sujet des photos et des vidéos sont eux aussi derrière les barreaux.

http://journalmetro.com

Un ado britannique de 15 ans condamné à la prison à vie


Qu’est ce qui peut se passer dans la tête de certains ados qui choisissent de devenir des criminels, des meurtriers ? Est-ce que certains films seraient un bouton déclencheur ? L’accusation est grave et la peine est exemplaire …
Nuage

 

Un ado britannique de 15 ans condamné à la prison à vie

 

 

Daniel Bartlam au moment de son arrestation, alors qu’il avait 14 ans.

PHOTO: AFP

Agence France-Presse
Londres

Un adolescent britannique de 15 ans qui avait tué sa mère à coups de marteau en s’inspirant d’une série télévisée a été condamné lundi à la prison à vie.

Le juge Julian Fox a indiqué à Daniel Bartlam, qui n’avait que 14 ans au moment du crime, qu’il accomplirait une peine incompressible de 16 ans, au tribunal de Nottingham.

Daniel Bartlam avait frappé sa mère Jacqueline à sept reprises avec un marteau arrache-clous avant de mettre le feu à la maison.

L’adolescent se serait inspiré pour commettre son crime du scénario de la série télévisée Coronation Street, dans laquelle un des personnages tue une femme à coups de marteau.

Jacqueline Bartlam n’avait pu être identifiée que grâce à son dossier dentaire après que sa dépouille eut été retrouvée dans les décombres de la maison incendiée.

Les jurés avaient reconnu Daniel Bartlam coupable de meurtre à l’unanimité en février.

http://www.cyberpresse.ca