Le Saviez-Vous ► 15 idées reçues totalement fausses sur les animaux


On nous a appris beaucoup de choses sur les animaux, dont beaucoup sont en réalité des légendes urbaines. Comme par exemple qu’un crapaud donne des verrues si on y touche. Que le rouge agace le taureau etc …
Nuage


15 idées reçues totalement fausses sur les animaux

oiseau

par Floriane

Tout comme c’est le cas pour les humains, nous avons des idées reçues particulièrement tenaces sur certains animaux. Nombreux sont ceux qui croient certaines choses totalement fausses. En voici 15 pour que vous ne fassiez plus partie de ces gens-là !

1. Le rouge énerve les taureaux

Une bonne fois pour toutes : ce n’est pas le rouge qui énerve les taureaux étant donné qu’ils ne distinguent même pas la couleur rouge. Ce qui les excite, c’est le mouvement de la muleta.

taureau torero corrida

Share

Crédits : Pxhere

2. Les autruches mettent leurs têtes dans un trou quand elles ont peur

En réalité, une autruche prend la fuite lorsqu’elle est effrayée, une technique bien plus efficace lorsque l’on sait qu’une autruche peut courir près de 70km/h.

autrucheCrédits : Bluesnap/Pixabay

3. Les caméléons changent de couleur pour se camoufler

Ce n’est pas vraiment le cas. En changeant de couleur, le caméléon a pour but principal de communiquer avec d’autres caméléons.

Caméléon vertCrédits : Frédéric BISSON/Flickr

4. Les chiens voient en noir et blanc

Le spectre de vision du chien est beaucoup plus restreint que le nôtre mais ce n’est pas pour autant qu’il voit en noir et blanc, il peut voir des couleurs aussi.

chien berger allemand portraitCrédits : Pxhere

5. On attrape des verrues en touchant un crapaud

Certes, le crapaud n’est pas l’animal le plus glamour du monde mais il ne donne pas de verrues. Il possède des glandes sous la peau qui peuvent sécréter des substances irritantes pour l’Homme, notamment chez certaines espèces exotiques, mais cela est plutôt rare.

crapaudCrédits : Armin Kübelbeck/Wikipédia

6. Un grain de riz cru peut tuer un oiseau

Certains croient qu’un grain de riz cru pourrait tuer un oiseau s’il gonfle dans son ventre. Cela est faux.

oiseauCrédits : iStock

7. Les poux sautent de tête en tête

Un poux ne peut ni sauter, ni voler. Les poux se propagent donc de deux façons différentes : par le biais d’objets déjà colonisés et par les contacts.

PouxCrédits : James Gathany/Pixnio

8. Les chauves-souris sont aveugles

Cette idée reçue est totalement fausse. Toutes les espèces de chauves-souris peuvent voir mais elles ne sont pas toutes dotées de l’écholocalisation.

chauve-sourisCrédits : bayanga85/Flickr

9. Il existe des cimetières pour les éléphants

Cette croyance du XIX° siècle qui dit que les éléphants se rendraient dans un endroit avant de mourir est erronée. Les cimetières pour éléphants n’existent pas. Les éléphants se rapprochent simplement de points d’eau avant de mourir mais ne se rendent pas dans un endroit spécialement pour l’occasion.

éléphant éléphanteauCrédits : Comfreak/Pixabay

10. Les chats voient dans le noir complet

En cas d’absence totale de lumière, un chat ne peut pas voir, bien qu’il puisse voir dans des situations avec peu, voire très peu de lumière.

Chat yeux verts regard moustaches

Crédits : iStock

11. Les poissons rouges n’ont pas de mémoire

Les poissons rouges n’ont pas une mémoire à long terme mais ils en ont une quand même, d’une durée d’environ trois mois.

Poisson rougeCrédits : iStock

12. Les éléphants font beaucoup de bruit lorsqu’ils marchent

Les gens ont tendance à croire cela par rapport à leur taille et leur poids. Mais, en réalité, les éléphants ne font presque pas de bruit quand ils marchent.

Éléphant éléphanteauCrédits : Free-Photos/Pixabay

13. Les baleines bleues peuvent manger des choses énormes

La baleine bleue est un animal immense qui se nourrit essentiellement de crustacés et de petits poissons. La chose la plus grande qu’elle puisse avaler est un pamplemousse.

baleine bleueCrédits : iStock

14. Les taupes sont aveugles

Décidément, les hommes aiment croire n’importe quoi sur ce que peuvent voir ou non les animaux. Les taupes ne sont pas aveugles, elles ont juste une très mauvaise vue.

TaupeCrédits : iStock

15. Les animaux hibernent parce qu’ils ont froid

Non, les animaux n’hibernent pas parce qu’ils ont froid mais parce qu’il n’y a plus de nourriture pour qu’ils puissent se nourrir pendant l’hiver.

Ours brun dortCrédits : iStock

https://animalaxy.fr/

Le Saviez-Vous ► Les perles du véto : avez-vous déjà vu un Lassie ?


Il y a des fois qu’on se demande à quoi peuvent penser les gens en énonçant des choses qui n’ont aucun sens ..
Nuage

 

Les perles du véto : avez-vous déjà vu un Lassie ?

 

Les perles du véto : avez-vous déjà vu un Lassie ?

    Comme beaucoup de professions de service, les vétérinaires voient souvent des petites histoires rigolotes entre les murs de leur clinique. Voici une série qui reprend quelques-unes des anecdotes les plus mignonnes que nous rapportent les propriétaires de chats ou de chiens.

    Ces histoires sont inspirées de mon expérience propre, ainsi que du groupe public Facebook « Les perles des clients vétérinaires ». Elles sont anonymes et ne visent pas à dénigrer, simplement à partager quelques petits moments cocasses ou insolites de notre quotidien !

    Colley, un Lassie d’exception !

    Véto : « Vous lui avez donné quel nom ?

    – Cliente : il s’appelle Colley.

    – Véto : oui, c’est un très joli Colley, mais il s’appelle comment ?

    – Cliente : Bah, j’viens d’vous l’dire ! Il s’appelle Colley.

    – Véto : ????

    – Cliente : Bah, oui !!! C’est un Lassie, alors on l’a appelé Colley !! »

    Oreille droite ou à droite ?

    Une conversation au téléphone : « Bonjour, je suis passé tout à l’heure avec la vétérinaire. Elle a prescrit une pommade à mettre dans l’oreille droite de mon chien. Mais je voulais savoir… laquelle d’oreille droite ? »

    Recueil de jeux de mots et petites questions amusantes :

    « Oui bonjour, je viens prendre un médicament pour pas que les animaux ils meurent »

    « Je voudrais prendre rendez-vous pour faire le vaccin contre les poux de chenil… »

    « Bonjour, je vous appelle parce que ma chatte est insignifiante aujourd’hui… »

    « Docteur, l’otite de mon chien ne passe pas : pourtant je lui nettoie les oreilles tous les jours avec la solution Philosophique ! »

    « Il avait perdu l’ouïe et l’audition, heureusement il a retrouvé l’ouïe, mais par contre il est sourd… »

    « J’avais une petite chienne de 17 ans, mais vous comprenez, elle est morte de décès… »

    Lapsus révélateur

    Véto : « Quel âge a-t-il, ce toutou ?

    – 8 ans.

    – Ah ben dites donc il ne les fait pas !

    – Ah ben oui, il fait jeune, comme son maître !

    Sur un ton enjoué, le monsieur donne son âge, la cinquantaine, sans qu’on le lui demande. Le véto répond, commerçant :

    – Et oui, tel maître, tel chien, n’est-ce pas ! Et sinon, il a déjà eu des antécédents pathologiques ?

    – Oui, des soucis de prostate. »

    Une question de taille

    En parlant du labrador de 34kg : « Mais c’est normal que ses testicules soient si gros ? Parce qu’ils sont quand même plus gros que les miens ! » Euh…

    La bosse de tous les records

    Comme d’habitude pour finir, voici une anecdote personnelle, qui date de l’école : ce chien est anesthésié, en attente d’être opéré. Il a été tondu sur toute la moitié postérieure, car la chirurgie consiste à retirer cette énorme bosse !

Les perles du véto : avez-vous déjà vu un Lassie ?

La nature de cette bosse est ce qui la rend exceptionnelle : c’est un hématome. Le mot « bosse » désigne souvent un hématome, petite bulle de sang qui s’accumule sous la peau souvent suite à un choc. Mais celui-ci fait 8 litres ! (en comparaison, vous avez 6 litres de sang dans votre corps, en tout). Et le chien le portait depuis plus d’un an…

Dr Stéphane Tardif
Docteur vétérinaire et rédacteur pour Wamiz

 

https://wamiz.com/

Le Saviez-Vous ►10 morsure et piqures d’insectes communs que tout le monde devrait pouvoir reconnaitre


Chaque insecte piqueur laisse une trace qui est particulière à leur espèce. Autrement dit chaque piqûre à son insecte
Nuage

10 morsure et piqures d’insectes communs que tout le monde devrait pouvoir reconnaitre

 

Admettons-le, tout le monde a été piqué ou mordu par un insecte à un moment dans sa vie. La plupart des gens connaissent ça chaque été.

Clairement, c’est plus fréquent durant les périodes plus chaudes, mais dans tous les cas, il peut être difficile d’identifier qui vous a choisi pour être sa victime (pour peu que vous n’ayez pas pu prendre le coupable sur le fait bien entendu).

Certaines morsures infectieuses peuvent provoquer de sérieuses complications, occasionnant des enflures, des lésions cutanées ou de graves démangeaisons. La plupart des morsures provenant des insectes communs sont sans danger, alors que d’autres peuvent être vecteurs de graves bactéries/maladies.

De ce fait, il est important de pouvoir identifier ce qui vous a mordu/piqué exactement, et ce que vous devez faire afin d’agir sur les symptômes qui en résulteront.

Pour reprendre les célèbres mots du Guide du voyageur galactique « Ne paniquez pas ! » Vous trouverez ici un petit guide qui vous aidera à identifier quels sont les insectes qui vous embêtent

Bourdon

Se faire piquer par un bourdon n’est amusant pour personne. Après la piqure, la région impactée vire souvent au rouge et enfle énormément. La peau développera des cloches, et rafraichir cette zone peut apporter un petit soulagement.

Dans certains cas, la piqure d’un bourdon peut provoquer une réaction allergique que déclenchera votre système immunitaire.

Si votre estomac commence à s’engourdir ou que vous avez une sensation de froid, que vos lèvres virent au bleu et que vous respirez avec difficulté, dans ce cas, contactez les médecins immédiatement.

Abeilles

Si vous avez été piqué par une abeille, la peau autour de la piqure peut devenir rouge et enfler. Après quelque temps, cela peut commencer à démanger.

Le premier jour après la piqure, l’enflure peut augmenter et la douleur peut irradier en vague à partir de la zone concernée. Les piqures d’abeilles sont habituellement sans danger sur le long terme et sous réserve que vous ne ressentiez pas de complications, vous pouvez simplement attendre jusqu’à ce que les symptômes se dissipent.

Cependant, il est important que vous enleviez le dard, pour éviter que davantage de poison ne se propage dans votre corps. Pour un meilleur traitement, extirpez le dard avec un petit objet comme un couteau ou même vos ongles.

Guêpe

Sans doute le fléau le plus célèbre de tout l’été, la piqure d’une guêpe qui est souvent similaire aux morsures des autres insectes. La région impactée peut virer au rouge, enfler, pendant que la victime ressentira une douleur et potentiellement de terribles démangeaisons.

Dans certains cas, des saignements sont possibles. Contrairement aux abeilles, les guêpes peuvent piquer plusieurs fois, donc il est d’autant plus important de savoir si vous êtes allergique ou pas.

Le moustique

La majorité des gens sont habitués aux piqures de moustiques, mais en même temps, il peut être difficile de déterminer qui provoque quoi.

Les piqures de moustiques ressemblent à des points rouges qui enflent, approximativement de la taille d’une petite baie. Les moustiques aiment prélever le sang là où la peau est la plus fine et c’est plus facile pour elles d’atteindre les vaisseaux sanguins ainsi. Quand elles s’abreuvent, elles injectent leur salive dans la plaie, ce qui anesthésie la zone piquée et qui fait que ce soit difficile de détecter quand elles passent à l’acte.

Tiques

Ceux qui se font piquer par une tique très souvent ne savent pas à quel moment cela se serait produit. Si vous êtes piqué cependant, vous pouvez vous attendre à voir une tache rouge là où la tique s’était posée.

Habituellement, la zone ne devrait pas faire plus de quelques centimètres de diamètre, alors qu’il n’est pas inhabituel de voir une petite bosse au centre là où la tique se nourrissait

Puces

Les piqures de puces peuvent être difficiles à diagnostiquer soi-même, car elles sont souvent méprises pour des réactions allergiques ou des piqures de moustiques. Contrairement aux piqures de moustiques toutefois, ces piqures-là peuvent être très douloureuses et démanger terriblement.

Les puces piquent habituellement les jambes des gens pendant leur sommeil, alors que ces bestioles peuvent mordre plusieurs fois en un ‘passage’, donc il y a souvent un tracé de morsure espacé d’environ 1 à 2 cm.

Fourmis

La plupart des fourmis ne représentent pas de menace pour les humains. Cependant, les fourmis rouges sont des nuisibles qui sont répandues dans le monde et qui sont célèbres pour leurs morsures très douloureuses – elles peuvent même provoquer des cicatrices dans certains cas !

Le poison des fourmis contient des toxines qui peuvent provoquer des réactions allergiques et – dans des cas extrêmes – provoquer des chocs anaphylactiques. Habituellement toutefois, les symptômes sont légers et similaires aux piqures de moustique dans la plupart des cas.

Une piqure de fourmi se distinguera par un point rose, et la peau tout autour sera sensible et vous démangera. Au moment de la morsure, la victime peut ressentir une douleur sur le coup.

Taons

Si vous avez déjà été piqués par un taon, vous savez que vous ne voudrez pas que cela se reproduise. Dans de rares cas, les piqures de taons peuvent provoquer un empoisonnement du sang et des infections.

Elles peuvent ressembler à de grosses mouches épaisses, mais le taon hématophage peut infliger une morsure sévère et douloureuse, laissant souvent une marque et provoquant des œdèmes.

Nettoyez la zone concernée à l’eau froide et appliquez des glaçons.

Poux

Si vous constatez des petits points rouges qui ressemblent à des piqures de moustiques, là où poussent vos cheveux – par exemple, sur votre tête, sur votre nuque ou derrière vos oreilles – cela peut laisser comprendre que vous avez des poux.

Des démangeaisons sévères constituent un symptôme évident de la présence de poux, et sont provoquées par des piqures. Pour être sûr que vous avez des poux, passez un peigne à poux dans vos cheveux et voyez ce qui tombe dans le lavabo. Les poux font en moyenne entre un et trois millimètres de long, et ont des corps translucides.

Punaises

Personne ne souhaite avoir à gérer des punaises.

Les piqures de punaises ressemblent à celles qu’infligent les moustiques, bien qu’elles suivent souvent un tracé en zigzag. Les symptômes habituels incluent des enflures, des rougeurs, des douleurs et parfois développer du pus.

Malheureusement, vous ne pouvez pas vous débarrasser vous-mêmes des punaises, même si les morsures s’estomperont. Contactez une société d’extermination pour vous aider à traiter votre problème de punaise.

https://fr.newsner.com/

Un sapin de Noël héberge jusqu’à 25.000 invertébrés !


Ceux qui ont fêté Noël et qu’ils ont décoré un sapin naturel pour l’occasion, vous seriez peut-être surpris du nombre inimaginable qui se sont invités par la même occasion. Pendant l’hiver, plusieurs insectes sont en hibernation sur le sapin, comme les araignées, acariens, mites etc.. Et à la chaleur, c’est pour eux un printemps hâtif. Il n’y a pas de risque sauf que pour les allergies
Nuage

 

Un sapin de Noël héberge jusqu’à 25.000 invertébrés !

 

Delphine Bossy, Futura-Sciences

 

Un arbre de Noël est couvert d’arthropodes. Ces petites bêtes s’y nichent pour hiberner tranquillement durant l’hiver. On peut compter jusqu’à 25.000 acariens, poux, araignées… sur le même arbre.

Qu’il soit bien décoré ou non, rien n’y changera, le sapin de Noël grouille de petits invertébrés. Acariens, mites, araignées, poux… tous ces discrets rampants nichent dans l’arbre et se retrouvent dans les ménages le soir du réveillon. D’après Bjarte Jordal, de l’université de Bergen, ces arbres peuvent héberger jusqu’à 25.000 individus. Si certains en doutent, une expérience simple permet de s’en convaincre : secouer son sapin de Noël sur une nappe blanche pour découvrir ce qu’il cache.

En hiver, certains petits arthropodes hibernent, ou, dirait un informaticien, passent en veille prolongée. Afin de de se reposer paisiblement durant les heures froides de l’hiver, acariens, poux et autres petits arthropodes, ralentissent leur métabolisme jusqu’à presque rien. Mais lorsque le sapin est installé bien au chaud, les animaux, brusquement réchauffés, sont déboussolés. Croyant le printemps arrivé, ils se réveillent.

Picea pungens « Montgomery » de Pologne, un conifère de la famille des pinacées. On le surnomme sapin bleu du Colorado car c’est dans cette région des États-Unis qu’un botaniste, Charles Parry, le découvrit en 1862. © Nova, GNU Free Documentation License, Version 1.2

Picea pungens « Montgomery » de Pologne, un conifère de la famille des pinacées. On le surnomme sapin bleu du Colorado car c’est dans cette région des États-Unis qu’un botaniste, Charles Parry, le découvrit en 1862. © Nova, GNU Free Documentation License, Version 1.2

Un arbre de Noël coupé en arrière-pays est plus riche en arthropodes qu’un arbre issu de cultures dédiées. Mais que l’on se rassure, ces petites bêtes ne sont pas dangereuses. De plus, la majorité des espèces vit dans l’arbre. Le sapin est leur habitat et elles ne devraient pas avoir envie de visiter le foyer. S’ils ne sont pas dangereux, certains acariens peuvent tout de même déranger les personnes allergiques.

Certains ont déjà évoqué le risque de transmission de tiques. Mais il est bien faible. En Norvège, en moyenne trois arbres par an contiennent des tiques et il faudrait que l’animal de compagnie se niche au pied de l’arbre et devienne vecteur de transmission. Et si tique il y a, lorsque l’arbre arrive au foyer, il est en hibernation et lorsque l’arbre quitte le foyer, l’acarien est déjà mort. Bjarte Jordal relativise :

« Il y a plein de bêtes dans les plantes en pot ! Il n’y a rien de différent avec les arbres de Noël ».

http://www.futura-sciences.com/

Cet homme a les cheveux remplis de poux


 

J’avoue que je n’ai jamais vu de poux de ma vie, et qu’à chaque rentrée scolaire, le cuir chevelu des enfants passaient en inspection, mais voir la tête de cet homme, c’est à donner froid dans le dos et passer un épisode de grattage de tête. Comment une personne peut en avoir autant ?
Nuage

 

Cet homme a les cheveux remplis de poux

 

    Difficile de faire plus dégoûtant. La tête de cet homme est infestée de poux de cheveux.

    Après avoir vu ce vidéo, vous ne prendrez plus à la légère les incitations à la prudence de l’école de votre enfant.

    Voyez de quoi a l’air un pou de près.

    head louse

    Brrrrrr ! Ça donne des frissons. Voyez ces jambes.

    head louse

    Votre tête pique un peu, pas vrai ?

    head louse

    Si vous êtes aussi aux prises avec des poux, voici 10 conseils pour vous en débarrasser :

  1. Observez les symptômes. Le principal est la démangeaison du cuir chevelu. Certaines personnes n’ont toutefois aucune réaction. Le meilleur moyen de détecter les poux est d’examiner la tête et de repérer visuellement l’insecte ou les lentes.

  2. Examinez le cuir chevelu avec un peigne fin et une loupe. Assurez-vous d’avoir un bon éclairage. Mouillez les cheveux, afin de faciliter le passage du peigne. Séparez d’abord les cheveux en mèches, puis glissez le peigne du cuir chevelu à la pointe, mèche par mèche.

  3. Si vous découvrez des poux ou des lentes, entamez immédiatement un traitement antipoux en vente en pharmacie. Il est important de suivre les indications à la lettre et de faire toutes les applications nécessaires, afin d’éradiquer complètement la présence de l’insecte.

  4. Si plusieurs personnes de la famille sont atteintes, le traitement s’avère plus efficace lorsque tous le reçoivent la même journée. Il n’est, par contre, pas nécessaire de traiter quelqu’un de façon préventive.

  5. Appliquez une serviette humide sur les cheveux pendant 30 minutes. Les lentes se détacheront plus facilement. Séparez les cheveux en mèches, puis passez le peigne fin du cuir chevelu à la pointe pour les retirer. Gardez de l’eau chaude à portée de la main pour rincer le peigne fin après chaque coup.

  6. Si une lente résiste aux dents du peigne, vous pouvez utiliser vos ongles ou une pince à sourcils.

  7. Vérifiez l’efficacité du traitement aux 2e, 11e et 17e jours. Si, au 17e jour, il y a encore des poux, il faut commencer un nouveau traitement, avec un produit différent. Demandez l’avis d’un médecin, d’un pharmacien ou d’une infirmière.

  8. Nettoyez les objets personnels. La contamination par des objets est faible, mais il est conseillé de traiter la literie, les peignes et les brosses à cheveux ainsi que les chapeaux et les vêtements. Laissez tremper les articles dans du shampoing antipoux non dilué ou dans de l’eau chaude de 5 à 10 minutes.

  9. Limitez la transmission, qui se fait généralement par contact. Une accolade, par exemple, est le meilleur moyen de transmettre ses poux à une autre personne. Les animaux ne transmettent pas les poux. Avertissez votre entourage et le personnel de l’école ou du service de garde.

  10. Pour limiter les risques, il est préférable de garder les cheveux attachés, de ranger tuques, casquettes et foulards dans la manche des manteaux, d’éviter de partager brosses, peignes, élastiques à cheveux et écouteurs, d’examiner régulièrement le cuir chevelu avec un peigne fin, surtout après la rentrée scolaire

    .

LE SAVIEZ-VOUS?

Le pou est un insecte grisâtre de la taille d’une graine de sésame, parfois difficile à distinguer à l’œil nu. Lorsqu’il élit domicile sur un cuir chevelu, il se loge près de la racine des cheveux et se nourrit du sang de son hôte. Il ne saute pas, ne vole pas, et vit généralement de 20 à 30 jours dans cet habitat chaud et humide. Sa présence est fort désagréable, mais il ne transmet pas de maladie. Il n’est pas non plus le symptôme d’une mauvaise hygiène : tout le monde peut en avoir.

La lente est l’œuf du pou. Elle est accrochée au cheveu, à moins de 6 millimètres du cuir chevelu, si elle est vivante, et est particulièrement difficile à retirer. De couleur blanc-gris et translucide, elle ressemble à une pellicule gonflée et luisante. Elle éclot entre 7 et 12 jours après son apparition. Quant aux lentes mortes, elles sont plus loin du cuir chevelu et sont reconnaissables à leur couleur plus blanche et leur texture plus sèche.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Les poux, au-delà des idées fausses


Bientôt la rentrée scolaire, signe que les vacances achèvent. Les enfants, petits et grands retourneront sur les bancs d’écoles et certains apporteront avec eux des petits indésirables qui voudront visiter d’autres têtes pour agrandir leurs petites familles de poux.
Nuage

 

Les poux, au-delà des idées fausses

 

Les poux, au-delà des idées fausses

    Les poux aiment les rentrées scolaires car ils ont une prédilection pour les périodes de collectivités.

    Attraper des poux n’est pas grave, la pédiculose du cuir chevelu qui en découle est une affection bénigne, mais elle entraîne des nuisances cutanées, elle est très contagieuse et souvent chargée d’une grande émotion…

     

    Que faut-il savoir sur la contamination par les poux ?

  • La contamination se fait par contact direct avec un sujet porteur de poux.

  • La transmission indirecte, comme l’échange de bonnet ou de cagoule est parfaitement possible, mais rare.

  • De même, les poux sautent rarement d’une tête à une autre, contrairement aux puces.

  • Les poux résistent à l’eau et au savon.

    Héberger ou non des poux n’est donc pas une question d’hygiène.

    Ils peuvent infecter n’importe qui, quels que soient son milieu ou son hygiène personnelle.

    Il suffit d’un contact physique direct avec une personne parasitée.

  • Le seul facteur de risque est donc la collectivité, la cohabitation.

    C’est d’ailleurs pourquoi les poux affectent peu les adultes, et surtout les enfants.

    De la même façon, si les filles sont plus souvent touchées, c’est que leurs jeux impliquent plus fréquemment des contacts de tête à tête.

    Il suffit d’un seul porteur de poux pour infester une classe entière, un groupe d’enfants en vacances ou une famille.

    Comment savoir si un enfant a des poux ?

  • Repérer le premier signe d’alerte : des démangeaisons répétées du cuir chevelu, particulièrement au niveau de la nuque, des tempes et autour des oreilles.

  • Examiner attentivement le cuir chevelu, notamment à l’endroit des démangeaisons et repérer les lentes et les poux adultes.

    Seule la présence de lentes vivantes assure d’une contamination.

    Elles sont de couleur caramel et brillantes, tandis que les lentes mortes sont blanches et situées plus loin du cuir chevelu.

    Les poux adultes vivants sont plus difficiles à voir. On peut alors utiliser un peigne à poux sur cheveux humides.

    Comment réagir si votre enfant a des poux ?

  • Parlez-en à votre médecin ou pharmacien afin d’entreprendre très rapidement un traitement.

  • Changez les draps et lavez les bonnets, cagoules, capuches et brosses par précaution.

  • Inspectez la tête des frères et sœurs, et des adultes aussi.

  • Avertissez l’école, la garderie, le centre aéré, les clubs de sports, les parents des copains/copines.

  • Expliquez à l’enfant ce que sont les poux et dites lui que ce n’est pas grave du tout, qu’il n’y a aucune honte, qu’il ne s’agit pas d’une question de propreté et qu’il n’est coupable de rien.

    Quels sont les traitements contre les poux ?

    Il y a quelques années (avant 2010), les traitements étaient majoritairement des insecticides : pyrétrines naturelles (origine végétale, issues des feuilles du chrysanthème), pyrétrinoïdes synthétiques (perméthrine, phénothrine, dépallétrine), malathion (composé organophosphoré) et lindane (composé organochloré).

    Certains avaient les inconvénients d’entraîner des effets secondaires (les insecticides étant toxiques pour le système nerveux des insectes, ils peuvent l’être aussi pour les enfants) et d’accroître la résistance des poux.

    Aujourd’hui, les nouveaux produits ne contiennent pas d’insecticides.

    Ils tuent les poux en bouchant leurs orifices respiratoires et excrétoires. Ils ne sont donc pas nocifs pour les enfants et peuvent même être utilisés chez les très jeunes enfants.

    Ils ne générent pas non plus de résistance, comme avec les insecticides.

    Souvent, une seule application est nécessaire, si vous utilisez aussi un peigne anti-poux et que vous appliquez les mesures d’hygiène nécessaires.

    A savoir : si votre enfant présente des croûtes jaunâtres, ou si l’infection par les poux persiste, prenez rendez-vous avec le médecin.

    Quelles sont les mesures d’hygiène à prendre contre les poux ?

    Il est inutile de traiter toute la maison. Mais il convient :

  • De laver les vêtements qui peuvent le permettre à 50 degrés. N’oubliez pas les bonnets, manteaux et écharpes.

  • La literie doit aussi être lavée (ne pas traiter la literie avec un insecticide, en spray, qui pourrait provoquer des irritations ou des allergies).

  • Pour les vêtements fragiles, le nettoyage à sec est une solution. Il est aussi possible de les enfermer pendant 2 semaines dans un sac plastique.

  • Il convient d’aspirer aussi les sols et les endroits de collectivité (canapés, fauteuils etc…).

  • Les brosses et peignes doivent être lavés à 50 degrés et laissés de côté pendant 2 jours.

Il est inutile de déscolariser votre enfant s’il a des poux.

Isabelle Eustache

Sources : Guide « Alerte aux poux », Dr Patrick Emschwiller, Editions Willer & Associés.

http://www.e-sante.fr/

12 trucs maison pour guérir les petits bobos


Personne n’est à l’abri des petits bobos et nous n’avons pas toujours le nécessaire dans notre pharmacie à la maison. Quelques petits trucs qui pourront peut-être vous servir
Nuage

 

12 trucs maison pour guérir les petits bobos

 

Les petits bobos font partie de notre quotidien. Heureusement, il existe plusieurs remèdes de grand-mère que vous pouvez essayer pour soulager les petits maux courants.

Par : Elise T. Turcotte

Guérir une ampoule

Crédits photo: Thinkstock

Si vous sentez une ampoule se former et que vous n’avez pas de pansement sous la main, mettez un mouchoir et collez-le avec un ruban adhésif.

Pour guérir une ampoule déjà formée, appliquez un cataplasme de chou sur la blessure pendant plusieurs heures. Pour fabriquer un cataplasme, séparez les feuilles de chou et écrasez-les à l’aide d’un rouleau à pâtisserie ou d’une bouteille afin d’en extraire le suc.

Le chou a des propriétés antimicrobiennes et anti-inflammatoires qui favoriseront la guérison de l’ampoule.

Piqûre de moustique

Crédits photo: Thinkstock

Appliquez une fine couche de dentifrice à la menthe sur la piqûre. Cela diminuera l’enflure et la sensation de brûlure.

Si la piqûre est causée par une guêpe ou une abeille, vous pouvez appliquer une tranche de pain trempée dans le lait pour soulager la douleur et l’enflure.

Combattre la mauvaise haleine

Crédits photo: Thinkstock

La mauvaise haleine est très souvent causée par la déshydratation. Buvez donc deux grands verres d’eau. Si votre haleine est gâchée par un mets particulier, mangez un peu de persil. Cette herbe est un rafraîchisseur d’haleine naturel!

Combattre un mal de tête

Crédits photo: Thinkstock

Lorsque vous sentez un mal de tête venir, prenez une cuillère de métal et trempez-la dans une eau glacée jusqu’à ce que l’ustensile devienne très froid. Appuyez ensuite le côté arrondi sur votre palais pendant quelques minutes. Cela retardera le mal de tête jusqu’à ce que vous trouviez une pharmacie.

Vous pouvez aussi appliquer des tranches de citron ou de l’huile essentielle de menthe sur vos tempes pour faire passer la migraine.

Chasser les poux

Crédits photo: Thinkstock

Pour faire fuir les poux, massez le cuir chevelu avec une infusion de feuille de noyer, de lavande ou de thym frais. Passez ensuite un peigne très fin pour enlever les oeufs.

Répétez le shampoing pendant 5 jours.

Enlever une écharde

Crédits photo: Thinkstock

Pour diminuer l’enflure et ramollir la peau, faites tremper l’endroit atteint dans du lait tiède.

Vous pouvez aussi appliquer une peau de banane (côté de la pulpe sur la peau) sur la zone où se trouve l’écharde. Les enzymes du fruit feront sortir le corps étranger

Combattre un rhume

Crédits photo: Thinkstock

Buvez une infusion de sauge ou de thym frais chaque matin.

Vous pouvez aussi vous gargariser la gorge avec de l’eau salée matin et soir.

Pour dégager les voies nasales, vous pouvez aussi inhaler une solution saline tiédie de deux à trois fois par jour au besoin.

Diminuer l’apparence des varices

Crédits photo: Thinkstock

Pour diminuer l’apparence des varices et pour limiter leur apparition, vous pouvez masser vos jambes avec de l’huile essentielle de lavande ou de menthe.

Il est aussi recommandé d’alterner l’eau chaude et l’eau froide lorsque vous êtes dans la douche.

Soulager une morsure de la joue

Crédits photo: Thinkstock

Buvez une tisane de feuilles de framboisier. À chaque gorgée, conservez le liquide environ une minute dans votre bouche. Répétez l’expérience plusieurs fois dans la journée pour maximiser les vertus de la framboise.

Soulager une brûlure

Crédits photo: Thinkstock

Vous pouvez appliquer une fine couche de miel sur la blessure. Le miel a des propriétés anti-inflammatoires et antibactériennes qui favoriseront la guérison.

Vous pouvez aussi passer la brûlure sous l’eau pour soulager la douleur. Il est important que l’eau soit plus tiède que froide afin de ne pas créer de choc thermique sur votre peau.

Soulager une engelure

Crédits photo: Thinkstock

Pour soulager une engelure, trempez vos mains ou vos pieds dans une décoction d’écorce de chêne.

Vous pouvez aussi faire bouillir un céleri-rave avec ses feuilles pendant environ une heure. Plongez vos mains ou vos pieds dans le liquide le plus chaud possible pendant 45 minutes.

Soigner un mal de dents

Crédits photo: Thinkstock

Pour calmer la douleur, déposez un clou de girofle sur la dent endolorie pendant quelques minutes. Cette épice a des propriétés analgésiques qui apaiseront la sensation désagréable.

Sur les gencives des bébés, vous pouvez appliquer une infusion de clou de girofle sur les zones douloureuses pour le soulager.

http://selection.readersdigest.ca/