Devenir positif


On entends souvent dire sur des réflexions positives .. que ce n’est pas facile, que la vie est dure,que le bonheur ne passe pas souvent .. etc, mais  ceux là, l’idée d’écrire tout ce qui se passe de bon, agréable, qui nous a fait sourire, que ce soit une sortie, du soleil au réveil, une rencontre, une nouvelle, un message qu’importe … et ce pendant un certains temps .. a la relecture, certains serait peut-être surpris
Nuage

 

Devenir positif

 

Si vous cherchez plus d’enthousiasme ou à  mettre dans une énergie positive, prenez un carnet et notez-y tout ce qui va bien et tout ce que vous réussissez une fois par jour

Faîtes-ça chaque jour. Ainsi, vous verrez après relecture, que votre état d’esprit changera progressivement : vous  vous rendrez compte qu’au milieu des «échecs» et des «épreuves» vous arrivez à réussir encore beaucoup de choses

Notez tout, même les plus petites choses qui vous semblent insignifiantes. Ce sont souvent ces petites choses qui font les grands miracles

Michel Poulaert
Source d’optimiste

Se lever du bon pied


 

C’est peut-être un peu cliché, pourtant se réveiller positivement cela permet
de mieux commencer la journée sans appréhension…
Nuage

 

Se lever du bon pied

 

Voulez-vous vous lever du bon pied ?

Posez-vous tous les matins des questions positives du genre

Quelles sont les personnes qui m’aiment et que j’aime ?
Que vais-je faire pour que ma journée soit bonne ?
Comment m’intéresser aux gens que je vais rencontrer ?
Qu’est ce qui m’attend d’agréable aujourd’hui ?
A qui ma présence ou mon appel fera plaisir ?
Qu’est ce que j’aimerais manger aujourd’hui ?

Michel Poulaert
Réflexion positive

Pensée positive


Nos pensées dirige notre attitude présente, c’est sur qu’il arrive quelques fois que nous sommes triste, fâché, déçu … mais être capable de diriger nos pensée sur de belles émotions .. le reste suit
Nuage

 

Pensée positive

 

Le fait de réfléchir et d’agir de manière positive dans la minute présente va influencer l’heure, le jour et en fin de compte, le reste de votre vie.

Denis Waitley

Votre clavier influence-t-il vos opinions?


C’est une drôle d’étude qui a de drôle de résultats et qui n’a curieusement aucune incidence qu’on soit gaucher ou droitier, quand on utilise un clavier QWERTY. Moi ce qui me ralenti le plus pour écrire … se sont certains accent comme la cédille, l’accent circonflexe … qui sont pourtant à la droite
Nuage

 

Votre clavier influence-t-il vos opinions?

image:http://assets.branchez-vous.net/admin/images/techno/logitech-clavier-solaire-sans-fil-concave-k750.jpg

Selon une étude dont les résultats ont été publiés il y a quelques jours, les mots qui contiennent plus de lettres que l’on tape avec la main droite sur un clavier QWERTY standard sont perçus comme ayant une connotation plus positive que ceux que l’on tape principalement avec la main gauche!

Ce drôle de phénomène a été remarqué chez les locuteurs de trois langues qui utilisent le clavier QWERTY: l’anglais, le néerlandais et l’espagnol. (L’étude ne semble pas avoir considéré le français, sans doute parce qu’une bonne partie du monde utilise un autre format de clavier, l’AZERTY, pour écrire en français.)

Lorsque l’on a demandé aux volontaires d’évaluer plus de 1000 mots différents, les mots tapés principalement avec la main droite ont reçu des notes plus positives, en moyenne, que les autres. Une explication possible au phénomène: la configuration du clavier QWERTY fait en sorte qu’il y a plus de lettres fréquentes et plus de paires de caractères consécutifs difficiles à taper sur le côté gauche du clavier, ce qui fait que les mots que l’on tape surtout avec la main droite sont plus «faciles» à écrire.

Curieusement, il semble que l’aversion que l’on ressent pour les mots tapés surtout avec la main gauche soit particulièrement forte dans le cas de mots qui ont été inventés après le clavier QWERTY et de «faux mots» créés exprès pour l’étude.

Et non: les gauchers ne sont pas immunisés; «l’effet QWERTY» semble universel!

Sources: SpringerLink et Scientific American.

http://www.branchez-vous.com

L’histoire de Pépé


Même si c’est a certains moment il est très difficile de rester positif, il est possible d’orienter notre attitude de façon positive, d’ailleurs c’est ce qui permet de mieux apprécier la vie
Nuage

L’histoire de Pépé

 bonhomme de neige

Pépé était ce type de personne que tout le monde aimerait être.
Toujours de bonne humeur,  il avait toujours quelque chose de positif à dire.

Quand quelqu’un lui demandait comment il allait, il répondait toujours :

 “ Impossible d’aller mieux ! ”

Il avait changé plusieurs fois de travail et plusieurs de ses
collaborateurs l’avaient suivi.

La raison pour laquelle ils le suivaient était son attitude :
c’était un leader né.  Si un de ses employés était dans un mauvais jour,
Pépé était là pour lui faire voir le côté positif de la situation.

Un jour, je suis allé voir Pépé  et je lui ai demandé :

Je ne comprends pas… ce n’est pas possible d’être positif  tout le temps Comment fais-tu ?

Pépé me répondit :

Chaque matin, je me réveille et je me dis :
“ Pépé, tu as deux options aujourd’hui : tu peux choisir d’être de bonne ou de mauvaise humeur. Je choisis d’être de bonne humeur. Chaque fois que quelque chose de désagréable m’arrive, je peux choisir de me comporter en victime ou d’apprendre de l’expérience.
Je choisis d’apprendre "

“ Chaque fois que quelqu’un vient se plaindre, je peux accepter sa remarque ou lui montrer le côté positif de la vie.  Je choisis de lui montrer le côté positif de la vie.”

Oui, bien sûr, mais ce n’est pas si facile, lui ai-je répondu

Si, ce l’est, répondit Pépé.  Tout, dans la vie, est une question de choix.
Si tu simplifies, toute situation se résume à un choix.  Tu choisis comment réagir devant chaque situation, tu choisis la façon dont les autres influencent tes états d’âme, tu choisis d’être de bonne ou de mauvaise humeur. 

En résumé:  Tu choisis comment vivre TA vie.

J’ai longuement réfléchi à ce que Pépé m’avait dit… Pour des questions de résidence, nous avions perdu le contact,mais je pensais souvent à Pépé quand je devais faire un choix.

Plusieurs années plus tard, j’appris que Pépé avait fait une chose qu’il ne faut jamais faire.  Il avait laissé une porte ouverte et un matin, trois voleurs armés vinrent cambrioler sa société.

Quand Pépé, tremblant de peur, essayait d’ouvrir le coffre fort,
sa main glissa.  Les voleurs pris de panique, lui tirèrent dessus.

On trouva Pépé relativement vite, on l’emmena d’urgence à l’hôpital.
Après huit longues heures d’opération et des semaines de réhabilitation intensive, Pépé sortit se l’hôpital avec encore quelques fragments de balle dans le corps.

Six mois plus tard, je retrouvais Pépé et quand je lui demandais comment il allait, la réponse restait invariablement :

“ Impossible d’aller mieux. ”

Quand je lui ai demandé ce qui lui était passé par la tête le jour du cambriolage, il m’a répondu :

“ Quand j’étais blessé, allongé par terre, je me suis souvenu que j’avais deux options,  je pouvais vivre ou mourir.  J’ai choisi de vivre. "

Tu n’as pas eu peur lui ai-je demandé. ? ”

Pépé poursuivit :

" Les médecins ont été fantastiques, ils ne se lassaient pas  de me dire que tout allait bien se passer.  Pourtant, quand ils m’ont emmené au bloc opératoire, quand j’ai vu l’expression sur leurs visages, j’ai vraiment pris peur. Je pouvais lire dans leur regard:

“ Cet homme est un homme mort…”. 

J’ai alors su que je devais prendre une décision.”

Qu’as-tu fait? lui ai-je demandé.

Pépé me répondit:

“ Quand un des médecins m’a demandé si j’étais allergique à quelque chose, prenant un profonde respiration, j’ai crié : " Si, aux balles ! "

Pendant qu’ils riaient et je leur ai dit :

“ Je choisis de vivre, opérez-moi comme si j’étais vivant, pas comme si j’étais mort ".

Pépé a survécut grâce aux médecins mais surtout grâce à sa surprenante attitude. Il avait appris que chaque jour, nous avons le choix  de vivre pleinement ou non. En fin de compte, l’attitude, c’est tout ce qui importe.

Finalement, dans tout ce que tu es,
comment tu te sens,
comment les autres te voient,
comment tu vis,
" Toi seul prend la décision. "

Souviens-toi:
" Ceux qui se frustrent sont ceux qui n’ont pas su voir le côté positif de leurs résultats et de leur vie. "

Auteur inconnu

Vieillir en beauté


Vieillir est naturel et fait parti de la vie, on ne peut pas revenir en arrière, la fontaine de Jouvence est une illusion alors mieux vaut vieillir avec sérénité
Nuage

Vieillir en beauté


Vieillir en beauté, c’est vieillir avec son coeur ;
Sans remords, sans regrets, sans regarder l’heure ;
Aller de l’avant, arrêter d’avoir peur ;
Car, à chaque âge, se rattache un bonheur.

Vieillir en beauté, c’est vieillir avec son corps ;
Le garder sain en dedans, beau en dehors.
Ne jamais abdiquer devant un effort.
L’âge n’a rien à voir avec la mort.

Vieillir en beauté, c’est donner un coup de pouce
À ceux qui se sentent perdus dans la brousse,
Qui ne croient plus que la vie peut être douce
Et qu’il y a toujours quelqu’un à la rescousse.

Vieillir en beauté, c’est vieillir positivement.
Ne pas pleurer sur ses souvenirs d’antan.
Être fier d’avoir les cheveux blancs,
Car, pour être heureux, on a encore le temps.

Vieillir en beauté, c’est vieillir avec amour,
Savoir donner sans rien attendre en retour ;
Car, où que l’on soit, à l’aube du jour,
Il y a quelqu’un à qui dire bonjour.

Vieillir en beauté, c’est vieillir avec espoir ;
Être content de soi en se couchant le soir.
Et lorsque viendra le point de non-recevoir,
Se dire qu’au fond, ce n’est qu’un au revoir.

Auteur inconnu