Chiens de l’extrême


 

Pour plaire à tout le monde, des personnes ont joué avec la génétique des animaux pour avoir une diversité de race que nous connaissons aujourd’hui. Mais cela implique aussi des maux et des coûts qu’il est important de prendre en considération avant d’adopter un chien
Nuage

 

Chiens de l’extrême

 

Si les chiens de races miniatures font face... (Photo Thinkstock)

Agrandir

Si les chiens de races miniatures font face à des anomalies de développement des membres, les gros chiens sont prédisposés à des affections liées à leur grande taille.

PHOTO THINKSTOCK
La Presse

Ils pèsent plus de 50 kg ou moins de 2 kg. Au-delà de leur originalité, qu’ils soient géants ou miniatures, les chiens dont la taille flirte avec les extrêmes font face à de nombreux problèmes de santé qui peuvent s’avérer très coûteux pour leurs propriétaires. Le docteur Sébastien Kfoury, président du Centre vétérinaire Laval et du Centre vétérinaire Rive-Sud, a accepté d’éclairer La Presse au sujet de ces chiens dont la taille pourrait être la source de gros soucis.

«Les extrêmes sont souvent le problème», lance d’entrée de jeu le Dr Kfoury.

Poméranien, chihuahua, yorkshire, bichon maltais, boston terrier et bouledogue français. Les races de petits chiens sont également commercialisées en version miniature de moins de 2 kg, aussi appelées «teacup», en référence au fait qu’ils tiennent dans une tasse!

Avec ses 7 cm de haut et 12 cm de long, Meysi, une petite terrier microscopique, est probablement la plus petite chienne du monde. Elle ne pèse que 250 g, soit l’équivalent du poids d’un hamster.

Pour arriver à de tels résultats, les éleveurs doivent sélectionner les plus petits spécimens d’une lignée pour ensuite les faire se reproduire ensemble. Un procédé qui entraîne divers problèmes génétiques.

«Chez les chiens microscopiques, on sélectionne des tares génétiques associées à l’arrêt de croissance: on choisit des races chondrodystrophiques, c’est-à-dire dont le cartilage n’a pas une croissance normale. Ces animaux vont avoir des déformations angulaires des membres. Les yorkshire « teacup » ont un très grand pourcentage de luxation de la rotule. Il va aussi y avoir des problèmes d’hydrocéphalie, notamment chez le chihuahua», explique le Dr Sébastien Kfoury.

«Ces petites races vont également avoir de sévères problèmes orthodontiques: mâchoire trop courte ou trop longue, double dentition et une capacité hallucinante à produire du tartre!», ajoute le vétérinaire.

Avec ses 7 cm de haut et 12 cm de long, Meysi, une petite terrier microscopique, est probablement la plus petite chienne du monde.

PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK

Les races miniatures font également face à des anomalies de développement des membres. Seule note réjouissante à ce sombre tableau: les tout petits chiens ont une très bonne espérance de vie.

«De manière générale, les petits chiens vieillissent moins rapidement que les races géantes: de 12 à 14 ans en moyenne contre 7 à 10 ans chez les grands.»

Les chiens miniatures sont-ils conscients de leur taille?

«Les « teacup » sont élevés comme des invalides, toujours dans les bras de leurs maîtres. Ce qui fait souvent d’eux des mésadaptés par rapport aux autres chiens, dont ils ont peur. Ils devraient être au sol tout le temps! Ils n’ont absolument pas conscience de leur taille», rappelle le vétérinaire.

Grand chien, grands soucis

Mastiff, saint-bernard, dogue allemand, lévrier irlandais, danois. Les races géantes viennent elles aussi avec leur lot de contrariétés.

 

Tandis que les races miniatures font face à des anomalies de développement des membres, les gros chiens sont prédisposés à des affections liées à leur grande taille.

PHOTO THINKSTOCK

«Les principaux problèmes sont liés à des anomalies de croissance des articulations comme la dysplasie de la hanche. Alors que chez les miniatures l’os se déforme, chez les grands, l’articulation elle-même est touchée et ne s’emboîte plus correctement, ce qui apporte avec le temps de gros problèmes d’arthrose, par exemple», précise Sébastien Kfoury.

Les gros chiens sont assez robustes, mais prédisposés à des affections liées à leur grande taille: torsion-dilatation de l’estomac, dysplasie de la hanche, cardiomyopathie…

De plus, les frais vétérinaires qui leur sont administrés sont beaucoup plus chers que pour les petites races.

«Tout est plus cher: les anesthésies vont du simple à quatre fois le prix, tout comme les antibiotiques, etc.», met en garde le Dr Kfoury.

Alors, si à l’achat, les gros chiens ne sont pas forcément plus chers que les miniatures, le coût est toutefois beaucoup plus élevé au quotidien: nourriture, laisse, gamelle, collier, tout devra être acheté en format XXL.

_______________________________________________

Le Dr Sébastien Kfoury animera la 7e saison d’Animo qui sera diffusée à partir d’avril 2017. On peut également le voir tous les samedis dès 9h dans Brigade Animo sur les ondes d’ICI Radio-Canada.

http://www.lapresse.ca/

Voyez-vous un chien ou un ours ? Quand les internautes se divisent


Juste la tête, d’après la gueule, j’opte pour un chien, mais le voir avec une partie de son corps … j’ai douté …
Nuage

 

Voyez-vous un chien ou un ours ? Quand les internautes se divisent

 

La photo a fait le tour de Reddit, alors chien ou ours ?

La photo a fait le tour de Reddit, alors chien ou ours ?

Photo: Imgur

DÉBAT 2.0 – Vue plus d’un million de fois, cette photographie diffusée sur le site Reddit la semaine dernière a divisé les internautes. Certains y ont vu un chien, d’autres un ours. Qui a raison ?

Après la couleur de la robe, l’internet ont trouvé un nouveau sujet de débat épineux : cet animal est-il un chien ou un ours ? Postée par un utilisateur Reddit sur le site Igmur début janvier, la photographie était accompagnée du commentaire suivant « Quelqu’un a amené cet ours dans la garderie pour chiens ». Sur Reddit, les internautes se sont alors lancé dans une discussion pour savoir quelle pouvait être la nature exacte de cette petite créature poilue, à première vue encore bébé.

Des propositions plus ou moins convaincantes ont suivi. Certains y ont vu un chien, d’autres un ours ou même un loup. Il faut dire que l’animal aux crocs pointus, au pelage brun et aux yeux ronds a de quoi faire douter. La palme revient à cet internaute qui a tout simplement suggéré que c’était… un bébé Ewok !

La propriétaire de Bounce a levé le mystère !

Le débat n’aura pas duré longtemps puisque l’utilisateur qui avait posté la photographie a rapidement levé le mystère. Habitante de Géorgie, Elizabeth Maguyon, la propriétaire du petit animal a indiqué que son jeune compagnon prénommé Bounce est bien un chien ! Contactée par Buzzfeed, elle a bien confirmé : il s’agit d’un Poméranien croisé.

Le chiot a été photographié à la garderie The Dog Spot de Nashville par un employé qui a ensuite envoyé la photo a quelques-uns de ses contacts

« J’avais envoyé cette photo par SMS à plusieurs amis en plaisantant, leur disant que c’était un ours ! », a expliqué The Dog Spot à Buzzfeed.

Il ne se doutait pas qu’elle ferait le tour de Reddit. Mystère en partie résolu seulement car l’histoire ne dit pas quelle est l’autre partie de Bounce… Un Ewok peut-être !

Voyez-vous un chien ou un ours ? Quand les internautes se divisent (encore) !

 

http://www.metronews.fr/