Les poissons rouges à l’assaut des cours d’eau albertains


Pourquoi jeter les poissons rouges dans les cours d’eau ? Si on achète ce genre de poisson, il faut quand même s’en occuper. Il y a des divergences sur les conséquences que ces poissons se retrouvent dans nos lacs et rivières. S’ils s’adaptent à l’environnement, il y aura sûrement un bouleversement dans l’écosystème.
Nuage

 

Les poissons rouges à l’assaut des cours d’eau albertains

 

Les poissons rouges peuvent atteindre jusqu’à 30 centimètres à pleine maturité. Les poissons rouges peuvent atteindre jusqu’à 30 centimètres à pleine maturité. Photo : Richard Marion/ICI Radio-Canada

Un texte de Virginie Bouchard

La prolifération de poissons rouges dans la rivière Saskatchewan Nord inquiète certains scientifiques. Des spécimens d’une vingtaine de centimètres ont récemment été découverts à Fort McMurray, dans le nord de l’Alberta.

Selon une biologiste de Trout Unlimited Canada, Lesley Peterson, de nombreux poissons rouges ont été trouvés dans le bassin hydrographique de la rivière Saskatchewan. Les poissons sont pour la plupart rejetés dans la nature par leurs propriétaires.

« Je ne sais pas à quel point le problème est grave, mais il y a une propagation de l’espèce », précise la scientifique.

Elle craint que les poissons rouges ne contaminent les espèces indigènes des cours d’eau albertains avec des maladies qui leur sont propres.

« S’ils sont présents en grand nombre, ils peuvent déséquilibrer l’écosystème des rivières et des lacs. »

Damon Jones, le gérant de la boutique d’aquariums Big Al’s, à Edmonton, explique que la situation n’est pas alarmante.

Les poissons rouges ont de nombreux prédateurs et leurs couleurs attrayantes en font des proies faciles, insiste-t-il. Ils survivent rarement jusqu’à leur pleine maturité, où ils peuvent atteindre quelque 30 cm.

« Je ne suis pas surpris qu’on retrouve des poissons rouges dans des étangs. Ce qui me surprendrait vraiment c’est qu’on les retrouve à nouveau l’an prochain. » — Damon Jones, le gérant de la boutique d’aquariums Big Al’s

Bien qu’ils s’adaptent rapidement à un nouvel environnement, les poissons rouges ne sont pas en train d’envahir l’Alberta, selon Damon Jones.

Le ministère de l’Environnement de l’Alberta lancera une campagne de sensibilisation cet été pour éviter le rejet de poissons domestiques dans la nature.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Royaume-Uni : 500 dollars pour faire opérer son poisson rouge constipé


Est-ce que les problèmes de santé d’un chat où un chien sont plus important a qu’un poisson rouge ? Peut-être pas, mais bon, c’est un peu cher et faut croire que les priorités varient selon l’attachement des personnes.
Nuage

 

Royaume-Uni : 500 dollars pour faire opérer son poisson rouge constipé

 

500 dollars pour faire opérer son poisson rouge constipé

Crédit photo : Capture d’écran, EDP24

Un Anglais a dépensé plus de 500 dollars pour faire opérer son poisson rouge qui était constipé.

Les vétérinaires de la clinique Toll Barn de North Walsham ont dû utiliser de minuscules instruments pour retirer une masse dans l’anus du poisson ainsi qu’une autre sur sa nageoire dorsale.

(Capture d’écran, EDP24)

Le propriétaire du petit animal avait d’abord hésité devant le prix de l’opération et avait quitté la clinique vétérinaire, promettant de réfléchir à la question.

Mais moins de cinq minutes plus tard, il est réapparu, demandant à ce que le poisson soit opéré, rapporte le site de nouvelles britannique, EDP24.

Les poissons rouges, qui valent souvent moins de cinq dollars, peuvent vivre pendant près de 10 ans.

Le poisson en question dans cette histoire devrait s’en sortir sans aucune séquelle et vivre encore de longues années auprès de son propriétaire.

http://tvanouvelles.ca

Australie Un poisson rouge opéré pour une tumeur au cerveau


C’est assez inusité comme opération et montre le savoir-faire du vétérinaire. Surprenant quand même, que le propriétaire du poisson qui a tout fait pour garder son poisson rouge en vie
Nuage

 

Australie

Un poisson rouge opéré pour une tumeur au cerveau

 

Un poisson rouge de 10 ans prénommé George a subi une chirurgie de sauvetage visant à lui retirer une tumeur à la tête.

Le vétérinaire australien Tristan Rich a placé George sous anesthésie avant d’insérer un tube dans un seau d’eau qui contenait un «niveau de maintenance» d’anesthésique et de l’oxygène. Le tube a été placé dans la bouche du poisson afin que l’eau puisse déferler sur les branchies de George pendant la chirurgie.

La tumeur, qui empêchait George de nager ou manger correctement, a été enlevée et le Dr. Rich a dû faire quelques points de suture pour fermer la plaie.

Peu de temps après la chirurgie, George «a pris quelques respirations et a recommencé à nager», a indiqué le vétérinaire.

«L’opération s’est déroulée à merveille et George est maintenant de retour à la maison avec son bienheureux propriétaire», a indiqué le Lort Smith Animal Hospital sur sa page Facebook.

Le Dr. Rich a mentionné, en entrevue avec le «Sydney Morning Herald», que le propriétaire de George était «très attaché» à son poisson, c’est pourquoi il a accepté de procéder à cette chirurgie qui lui a coûté quelque 200 $.

http://www.journaldequebec.com

Le Saviez-Vous ► Toutes les raisons pour ne pas mettre un poisson rouge dans un bocal


Tous ceux qui ont eu des poissons, ont sûrement commencé par un petit poisson rouge et un bocal. Avec ce billet, vous allez voir ces petits poissons d’un autre oeil et plus jamais j’espère que vous mettrez un poisson rouge dans un bocal
Nuage

 

Toutes les raisons pour ne pas mettre un poisson rouge dans un bocal

Le traitement que vous infligez à votre poisson

Quand on commence l’aquariophilie on a toujours tendance à acheter le fameux bocal de cinq litres pour y mettre un petit poisson rouge…

Vous allez au magasin pour acheter tout ce qu’il faut, et le vendeur vous dit qu’un poisson rouge dans un bocal est très bien pour débuter ! Mais tout seul il risque de s’ennuyer alors prendre un deuxième poisson serait beaucoup mieux.

Comme vous n’y connaissez rien en matière d’espace, vous suivez les conseils du vendeur et vous rentrez chez vous avec les deux petits poissons.

Vous remplissez donc la boule et vous mettez directement les poissons sans attendre car vous êtes très pressé de pouvoir les contempler

Quatre jours après on ne distingue quasiment plus les poissons car l’eau est trop trouble… Alors vous les sortez pour les mettre ailleurs et vous changez intégralement l’eau avec de l’eau de conduite puis vous remettez les poissons…

Par la suite vous nettoyez la boule comme ça toutes les semaines, jusqu’au beau jour où vous remarquez que vos bien jolis petits poissons flottent a la surface de l’eau…

Et vous vous dites

« mais pourquoi sont-ils morts ? je m’en occupais bien pourtant, je changeais l’eau souvent leur donnais correctement a manger…(même peut-être trop…) Je ne comprends pas…»

Les poissons rouges ne sont pas faits pour être mis dans un bocal car ce sont des animaux, oui robustes mais surtout qu’adultes, ils peuvent meusurer jusqu’a une cinquantaine de centimetres !! Donc vous comprenez bien qu’un poisson de cette taille là ne peut pas vivre dans des bonnes conditions dans un espace aussi réduit que cela…

Vous allez me dire alors,

« Mais oui, mais on m’a bien dit que le poisson adaptait sa taille au volume du bac »

Oui, effectivement, si le poisson est dans un bocal, alors sa croissance s’arrêtera naturellement, mais ceci dans de grandes souffrances ! Entrainant des déformations, par exemple sa vessie natoire (permettant au poisson de flotter entre deux eaux) qui se déplacera et qui fera flotter le poisson, qui aura du mal à s’alimenter, qui sera énormément fatigué car il ne pourra pas aller où il veut parce qu’il sera constamment attiré à la surface. Ceci le conduira à la mort (fatigue et faim). C’est un des cas les plus courant de mort du poisson rouge dans un bocal, sans compter les maladies qu’il peut attraper.

La longévité du poisson rouge, naturellement et de trente ans, sa durée de vie moyenne est de 3 mois dans un bocal… Le record de longévité est de quarante-trois ans, et ce n’est pas en bocal que cela pourrait arriver.

Un poisson rouge qui meurt au bout d’un an, c’est un « adolescent » qui a réussi a survivre dans des conditions médiocres jusque là !

-Le poisson rouge est souvent mis seul dans ce genre d’aquarium, parfois on en met deux, mais ceci aggrave encore plus leur taux de mortalité (espace divisé en deux + pollution multipliée par deux).Le poisson rouge a besoin de vivre en groupe de quatre ou cinq individus ou plus, car s’il est seul il peut devenir depressif et finir par mourir.

-Les poissons ont besoin qu’on leur procure de la lumière (néon/HQI/HQL…etc) ainsi qu’une filtration pour que l’eau reste le plus propre possible (le poisson rouge est très pollueur), mais aussi des plantes et des cachettes, une aération, tout cela pour leur bien-être.

-Le poisson rouge a besoin d’environ entre quatre-vingt et cent litres pour pouvoir être à l’aise et ça pour toutes les espèces de poissons rouges, qu’il s’agisse de poissons rouges communs, de têtes de lions, de voiles de chines…etc. Quand je dit 100 litres, c’est pour un poisson, donc comme le poisson rouge doit vivre en groupe, le minimum requis est de 250 litres.

Tête de lion la plus grosse du monde….

-En plus de ne pas être adapté pour les poissons rouges, le bocal déforme complètement la vision, cela donne alors un coté esthétique plutôt médiocre…

-Ensuite le nettoyage… Chaque semaine vous videz entièrement la boule, donc vous stressez votre poisson car vous le sortez de l’aquarium puis vous mettez de l’eau neuve qui vient directement du robinet sans savoir qu’elle peut être dangereuse pour le poisson (question chlore, métaux lourds…etc) mais aussi pour une question de paramètres qui sont différents. Entre deux changements d’eau, une différence de température trop brutale pourrait nuire à la santé du poisson.

Les changements ne sont pas assez espacés, mais prolonger la durée après un changement rend l’eau trop trouble. Dans les grands aquariums, chaque semaine on ne fait qu’un changement partiel de l’eau qui a les mêmes paramètres, la même température, qui est traitée contre le chlore, les métaux…etc, et ceci ne stresse pas les poissons !

-Mais vous allez me dire :

« Donc le poisson rouge n’est pas aussi robuste que ça ?? »

A ne pas confondre : Aucun poisson (même les bettas qui peuvent supporter des volumes de ce genre, ne pourrait vivre là dedans car comme je le disais un peu plus haut, il n’y a pas de chauffage, de lumière…etc) ne peuvent suporter ce genre d’aquarium, ce n’est pas parce que le poisson rouge est dit robuste qu’il peut supporter ce genre de volumes.

On le caractérise comme un animal robuste parce qu’il résiste à des températures variant de 4 a 30 C° mais aussi un PH de 6.5 à 8 !! Et peu d’espèces de poissons peuvent supporter d’aussi grands écarts de température et de PH.

-En fait le poisson rouge n’est pas vraiment fait pour vivre en aquarium, il s’adaptera beaucoup mieux dans un bassin de plein air où il pourra se reproduire aisément. En revanche si vous tenez vraiment à le maintenir dans un aquarium, prévoyez grand, le minimum est de 250 litres pour quatre voire cinq poissons, vous aurez alors des chances de les voir se reproduire ! Plus l’aquarium est grand et plus il y a de facilités à maintenir un équilibre écologique pour un prix d’entretien peu élevé par rapport à un petit aquarium.

J’ajouterais également que personnellement mettre cinq poissons dans un 250 litres, c’est dommage, car on pourrait mettre une multitude de petites espèces d’eau chaude, qui feraient mieux vivre l’aquarium, et donneraient un aspect esthétique bien plus réussi. Il faut dire aussi que le poisson rouge en plus d’être un gros pollueur, est un gros « démolisseur ». Vous ne tarderez pas à voir votre décor complètement retourné dans tous les sens, par son caractère « fouisseur/démolisseur », mais aussi voir vos plantes dont il ne restera que la tige…

http://www.aquabase.org

9 produits contestés et étranges pour animaux de compagnie


Il y a des produits qui sont vendus pour les animaux de compagnies vraiment inutiles et désastreux pour le portefeuille
Nuage

 

9 produits contestés et étranges pour animaux de compagnie

 

Pensez-vous que la bière pour chiens et le ramasse-crottes n’ont pas leur raison d’être ? Attendez de voir tous les produits pour animaux de compagnie qui sont contestés et étranges.

1. Podomètre pour chiens

Il est bien de penser à la santé de son animal de compagnie (l’obésité dans ce domaine prend de l’ampleur). Mais compter le nombre de pas que fait son chien est peut-être aller un peu trop loin. Il ne s’agit pas pour lui de maigrir pour entrer dans son maillot de bain à l’été qui vient. Pourvu que Toutou mange correctement et fasse de l’exercice, vous n’avez pas à vous inquiéter.

2. Facebook pour animaux de compagnie

Des chiens sur Facebook ? Eh oui, c’est un fait. Pour les propriétaires d’un animal de compagnie branchés sur le Web, le plus chouette, c’est de créer une page sur Facebook au nom de leur chien ou de leur chat. Notre conseil ? Oubliez le profil classique de l’animal et mettez des photos de votre chien sur votre propre site.

3. Tapis roulant pour chiens

Au cas où ce serait la fin de la neuvième manche de la sixième joute de la Série Mondiale et où les Jays auraient des joueurs sur tous les buts (on peut toujours rêver, n’est-ce pas ? ), cet appareil occupera votre chien pendant que vous regardez l’invraisemblable à la télévision. Ou si, comme nous, vous détestez l’hiver, vous pouvez toujours installer Toutou sur le tapis roulant en janvier et le regarder se promener lui-même. Mais vous pouvez aussi épargner quelques centaines de dollars et aller marcher dehors avec lui.

4. Promenoir à poissons rouges

Chats du voisinage, réjouissez-vous ! Votre repas roule sur le trottoir. Ce produit n’a aucune véritable utilité, mais pour les amateurs de poissons rouges, c’est un nouvel accessoire qui s’inscrit bien dans leur progamme d’exercice. Un conseil : n’oubliez pas d’observer le comportement des chats de vos voisins, d’accord ?

5. Ramasse-crottes pour chiens

Découvrez la dernière nouveauté en fait de ramasse-crottes pour chiens. C’est la plus récente toquade des propriétaires de chiens paresseux ; pourtant, le fait de se pencher et de ramasser les crottes à la main donne encore d’excellents résultats dans la majorité des cas.

6. Poussette pour chiens

Le tapis roulant pour chiens peut rendre paresseux le propriétaire de l’animal, mais à se promener en poussette, c’est Toutou qui devient paresseux. La poussette peut néanmoins être utile, par exemple quand le chien s’est blessé. Sinon, elle prend un petit air sinistre. Un chien n’est pas un bébé, quoi que vous en pensiez, les amis !

7. Machine à laver pour chiens

Il en existe divers modèles un peu partout dans le monde, mais on en trouve peu au Canada. Les machines à laver les chiens se font dans une grande variété de formes et de dimensions et elles coûtent en général quelques milliers de dollars (certaines fonctionnent avec des pièces de monnaie). On les prendrait parfois pour de terribles engins à supplices. Notre suggestion ? Épargnez à Toutou le traumatisme de se voir enfermé dans l’un de ces appareils et lavez-le vous-même à la main, comme autrefois.

8. Café pour chiens

Il n’y a rien à dire contre ce produit, mais un chien a-t-il vraiment besoin de boire du café, même décaféiné ? Avons-nous atteint un tel point de consumérisme et de consommation que nos chiens doivent eux aussi boire du café ? C’est de la folie pure !

9. Bière pour chien

Même si cette bière ne contient ni alcool, ni élément gazeux (deux produits interdits aux animaux de compagnie), elle soulève un problème intéressant : voulez-vous vraiment que votre chien boive de la bière ? Qu’arrive-t-il s’il se met à réagir comme un ivrogne et à courir à gauche et à droite ? Seriez-vous heureux de rencontrer un berger allemand plein de bière ?

http://selection.readersdigest.ca

Le Saviez-vous ►Le poisson rouge à de la mémoire


De quoi a agrandir le bocal du petit poisson rouge, pauvre lui, on le croit bête en imaginant qu’il a quelques minutes de mémoire et pourtant …
Nuage


 

Le poisson rouge à de la mémoire


 
Contrairement à la croyance populaire, un poisson rouge n’a pas une mémoire limitée à quelques secondes.

Des études ont prouvé que ceux-ci pouvaient avoir une mémoire de plusieurs mois.

En effet, en associant un son à la nourriture, on s’est rendu compte qu’ils faisaient encore l’association entre les 2 des mois plus tard.

Par Philippe

http://www.secouchermoinsbete.fr/

Métier: organisateur de courses de poissons rouges


C’est bizarre de faire courir un poisson rouge pour une course .. Qu’est ce qui faut pas inventer .. Je me demande quel intérêt. Enfin ca l,air amuser ces messieurs .. mais qu’arrive t’il après aux poissons ??
Nuage

 

Métier: organisateur de courses de poissons rouges

 

Course de poissons rouges à St-Hyacinthe.

PHOTO: MAXIME DUMONT

JUDITH LUSSIER, URBANIA
La Presse

(Montréal) À Saint-Hyacinthe, le bar Les Copains et son sympathique propriétaire, Pierre Benoît, organisent des courses de poisson rouge, une activité de bar différente pour se divertir entre amis et apprendre à se connaître.

Les courses de poisson rouge, est-ce que c’est typique de St-Hyacinthe?

J’ai jamais entendu qu’il y en avait ailleurs!

Qui a eu l’idée de partir ça?

C’est le club optimiste, il y a une quinzaine d’années. Ils voulaient faire une activité spéciale. Aujourd’hui, c’est une tradition à St-Hyacinthe.

Comment ça fonctionne, la course?

On a chacun notre petit poisson dans notre filet, on l’installe dans une dalle faite sur mesure avec des gouttières. On souffle tranquillement sur le poisson, mais lui il va à sa convenance. Ça peut être long comme ça peut être très rapide. Y’a des poissons qui ne se rendent jamais au bout.

C’est quoi les règlements?

On n’a pas le droit de toucher à la dalle, ni au poisson. Quand on le met dans la dalle, faut le déposer. Tu peux juste utiliser ton souffle et avoir une bonne compréhension du poisson.

Comment on atteint ça?

Tu peux essayer de lui parler, y’en a qui disent que ça fonctionne.

Où prenez-vous vos poissons?

À l’animalerie de St-Hyacinthe. Ce sont des clients, et des commanditaires. On fait de la bonne business ensemble.

Prenez-vous le temps de les choisir?

Non, c’est le gars de l’animalerie qui nous les emmène.

C’est quoi la qualité d’un poisson de course?

Je ne peux pas vous dire, je ne suis pas dans la tête du poisson. Il peut y en avoir un qui a l’air très rapide, mais une fois dans la dalle, il tourne en rond.

Donc il n’y a pas de critère de champion pour un poisson?

Pas vraiment. C’est pas mal laissé au hasard. Mais il y en a qui sont superstitieux : si un poisson a une drôle de couleur, ils vont miser sur lui, ou l’inverse.

Qu’est-ce que ça prend pour être un bon coureur de poisson?

Ça prend beaucoup de souffle, mais surtout, ça prend un poisson qui veut collaborer.

Est-ce qu’il y a des trucs, des twistes spéciales, quelque chose?

Y en a qui disent qu’il faut souffler fort, d’autres qui disent qu’il faut souffler lentement. C’est laissé à la discrétion des participants.

Qui participe aux courses?

Nos réguliers, ceux qui viennent au 5 @ 7 le jeudi soir, et ceux qui aiment avoir du feeling avec une course de poissons rouges.

Est-ce que c’est sérieux?

C’est plus pour le plaisir. Y a personne qui part d’ici fâché!

Qu’est-ce que vous faites après avec les poissons?

On les donne à un de nos amis qui a un bassin d’eau, ils ne sont pas maltraités. Non, on ne les mange pas!

Est-ce qu’il y a des trucs, des twistes spéciales, quelque chose?

Pas tellement. J’ai tendance à me fâcher après mon poisson.

Pourquoi faites-vous des courses de poissons rouges?

C’est différent, et ça fait de l’entregent!

http://www.lapresse.ca