L’incroyable histoire d’amitié entre un plongeur et un requin


Ce n’est pas tous les requins qui sont dangereux, et même parmi les requins tueurs, nous ne sommes pas dans leur menu. Bref, un plongeur, c’est fait ami avec un requin qu’il a connu depuis l’enfance de cet animal marin
Nuage

 

L’incroyable histoire d’amitié entre un plongeur et un requin


© Rick’s Dive School.

Sarah Winkel

À chacune de ses sorties sous-marines, Rick Anderson, un plongeur australien, est accueilli par un câlin de ce requin.

Qui a dit que les humains ne pouvaient pas se lier d’amitié avec les requins? L’histoire de Rick Anderson et d’une femelle requin dormeur de Port-Jackson prouve le contraire. Il y a maintenant sept ans, le plongeur australien a approché l’animal alors qu’il ne « mesurait que quinze centimètres ».

« Je l’ai approchée prudemment pour ne pas l’effrayer, et je l’ai gentiment tapotée avec les doigts. Une fois qu’elle s’est habituée à moi, je l’ai bercée dans ma main et je lui parlais de manière apaisante à travers mon régulateur », a-t-il expliqué au site The Dodo.

Si Rick n’a pas donné de nom à l’animal, il le reconnaît grâce aux marques sur sa peau, et à son accueil particulier. En effet, depuis leur première rencontre, le requin offre toujours un câlin au plongeur.

« Elle me reconnaît et nage vers moi pour une caresse et un câlin. Elle s’est vite habituée à moi, (…) elle me tapote les jambes jusqu’à ce que j’ouvre les bras pour un câlin ».

Rick espère que son histoire va redorer l’image de ce grand poisson, souvent vu comme un tueur sanguinaire.

« C’est une des plus grandes fausses idées à propos des requins: qu’ils sont tous des tueurs attendant que des gens entrent dans l’eau pour les dévorer », a déclaré Rick, qui a pour habitude de nager avec de nombreuses espèces de requins.

Le requin dormeur de Port-Jackson vit dans l’ouest du Pacifique et peut mesurer jusqu’à 1m60 de long. Ce requin a pour particularité d’avoir gardé son apparence préhistorique, son anatomie n’a en effet pas changé depuis près 300 millions d’années.

http://www.7sur7.be/

Australie : un homme plonge d’une falaise et se trouve nez à nez avec un requin blanc


Je pense que ce gars va y penser deux fois avant de plonger en haut de cette falaise. Il y a de quoi a dire Ouf ! Il l’a vraiment échappé belle
Nuage

 

Australie : un homme plonge d’une falaise et se trouve nez à nez avec un requin blanc

 

A l’aide de sa Go Pro, qu’il avait accroché sur sa tête, le jeune homme a pu capturer des images impressionnantes de sa mésaventure.

 

 

Le jeune australien a eu plus de peur que de mal. La scène est digne d’un cauchemar. Quelques secondes après avoir sauté du haut d’une falaise à priori sans danger, le plongeur se retrouve tout d’un coup nez à nez avec un requin à la taille impressionnante. D’abord paniqué, il essaie d’échapper au requin qui parait plutôt calme, mais qui le rattrape par la suite sans toutefois le blesser. Finalement, le jeune homme réussit à atteindre les rochers et s’en sort sain et sauf. Situé à l’entrée du port de Sydney, cet endroit est un lieu où les groupes de jeunes ont l’habitude de venir sauter pour s’amuser.

http://www.atlantico.fr

Dans les profondeurs des mers


Des expéditions, des voyages, des rencontres sous les vagues ..
Nuage

 

Dans les profondeurs des mers 

 

Requin-baleine sous une plate-forme de pêche traditionnelle en Papouasie occidentale, Indonésie.

© Festival mondial de l’image sous-marine / Steve Jones

Jeune tortue à Wakatobi en Indonésie

© Festival mondial de l’image sous-marine / Aaron Wong

Les yeux à facettes de la squille mante

L’impressionnant barracuda

© Festival mondial de l’image sous-marine / Aaron Wong

Requins bordés en Afrique du Sud

© Festival mondial de l’image sous-marine / Nicolas Barraque

Polypes en surface

© Festival mondial de l’image sous-marine / Francis Perez

Nautile de Micronésie

Jeune otarie

© Festival mondial de l’image sous-marine / Tobias Friedrich

Requin-Baleine et plongeur

© Festival mondial de l’image sous-marine / Vanessa Mignon

Ours Polaire à Repulse Bay, Nunavut, Canada

© Festival mondial de l’image sous-marine / Joe Bunni

Dauphins tachetés de l’Atlantique, Bahamas.

© Festival mondial de l’image sous-marine / Vanessa Mignon

Requin-Baleine, Papouasie occidentale, Indonésie.

© Festival mondial image sous-marine / Jorgen Rasmussen

Raie Léopard à Tobago Cays aux Grenadines

© Festival mondial image sous-marine / Cédric Pau

Tortue verte, à Cook Island, NSW Australia.

© Festival mondial image sous-marine / Ross Gudgeon

Méduse et salpes, Mer méditerranée, Espagne.

© Festival mondial de l’image sous-marine / Stéphane Regnier

Thon de Méditerranée.

© Festival mondial de l’image sous-marine / Nicolas Barraque

http://www.linternaute.com

Le saviez-vous ►Le plongeon du manchot empereur


Les ailes des manchots ne servent pas juste a nager mais aussi a indiquer quand il est plus que temps de retourner respirer l’air
Nuage

Le plongeon du manchot empereur

Par Paloma Bertrand,

Manchot empereur en train de plonger

© National Science Foundation

Le plus important pour tout plongeur en apnée, c’est de décider à quel moment faire demi-tour pour regagner la surface. Des chercheurs de l’université de Tokyo se sont penchés sur la question en étudiant le comportement du manchot empereur

Excellent nageur, le manchot empereur peut plonger jusqu’à 500 mètres de profondeur et rester plus de quinze minutes en apnée avant de remonter à la surface pour s’oxygéner. En comparant des dizaines de milliers de plongées effectuées dans deux types de conditions – les unes en pleine mer pour chercher de la nourriture, les autres dans un trou artificiel sans autre issue sous la banquise –, une équipe de l’université de Tokyo a tenté de comprendre quels étaient les critères qui amenaient un manchot à décider du moment où il devait faire demi-tour pour regagner la surface.

Manchot empereur en apnée sous la banquise

© Kozue Shiomi

Ils ont ainsi découvert que ce n’était ni une question de profondeur, ni une question de durée de la plongée, mais une histoire de battements d’ailes. Car ces oiseaux, dont les ailes atrophiées forment d’excellentes nageoires, choisissent de rebrousser chemin après avoir effectué peu ou prou 237 battements. Ce nombre de mouvements serait ainsi la limite physiologique à ne pas dépasser quels que soient l’environnement, le courant ou la présence de nourriture.

Source : The Journal of Experimental Biology, doi:10.1242/jeb.064568

http://www.universcience.fr/

Un plongeur retrouve le propriétaire d’un appareil photo perdu en mer grâce à Google+


L’appareil photo est dans un piteux état mais une bonne publicité pour sa carte SD qui a pu fonctionner malgré un séjours dans l’eau. Mais bon, l’appareil donne l’impression qu’il vient d’une autre époque .. Toute une trouvaille
Nuage

Un plongeur retrouve le propriétaire d’un appareil photo perdu en mer grâce à Google+

image:http://assets.branchez-vous.net/admin/images/techno/photographe.jpg

Ouch, pauvre appareil photo devez-vous vous dire! Effectivement, ce Canon EOS 1000D a passé pas moins d’une année au fin fond de l’océan Pacifique avant d’être trouvé par un plongeur qui a pu identifié son propriétaire.

C’est une histoire vraiment incroyable. Alors qu’il était en plongée à Deep Bay en Colombie-Britannique, Markus Thompson trouve au fond de l’eau un appareil photo. Il enlève la carte SD de l’appareil totalement corrodé par l’eau de mer, et celle-ci marche miraculeusement. Il trouve ainsi une cinquantaine de photos d’un pompier de la Colombie-Britannique avec sa famille. Il décide alors de poster sur Google+ quelques photos de l’appareil avec tous les indices qu’il a pu trouver jusque là.


Son message sur Google+ est alors repris plus d’un millier de fois par des internautes, jusqu’à ce que finalement, quelqu’un connaissant le premier propriétaire
le contacte par courriel.

Markus Thompson note également qu’il a aussi posté l’information sur Facebook, mais qu’il n’a récolté que des "J’aime".

Moralité: toujours laissé tomber son appareil photo dans la mer et non l’oublier quelque part sur la terre ferme. Vous avez plus de chances de le retrouver!

http://www.branchez-vous.com/

20 000 lieux sous les mers


Des photos que leurs auteurs ont gagné le prix Plongeur d’Or, d’Argent et de Bronze en 2010 qui vaut vraiment le détour Remarquable savoir-faire, de capté des moments des créatures vivants dans les eaux a travers le monde.
Nuage

20 000 lieux sous les mers

Le Festival mondial de l’Image sous-marine, qui se tient à Marseille, met à l’honneur chaque année les plus beaux clichés de plongée. Partez 20 000 lieux sous les mers avec les 3 photographes récompensés en 2010 pour leurs portfolios de 10 clichés

Photo de Michael Aw, qui a reçu le prix du Plongeur d’Or pour son portfolio.

festival mondial de l'image sous-marine

© Michael Aw / FMISM


Michael Aw, Plongeur d’Or

michael aw, plongeur d'or

© Michael Aw / FMISM


Dauphins en harmonie

dauphins en harmonie

© Michael Aw / FMISM


Le vol de la tortue

le vol de la tortue

© Michael Aw / FMISM


Apparition d’un poisson clown

apparition d'un poisson clown

© Michael Aw / FMISM

Un poulpe d’or ?

un poulpe d'or

© Michael Aw / FMISM

Cohabitation pacifique

cohabitation pacifique

© Michael Aw / FMISM


Claudio Gazzaroli, Plongeur d’Argent

claudio gazzaroli

© Claudio Gazzaroli / FMISM


L’écume au jour

l'écume au jour

© Claudio Gazzaroli / FMISM


Alligator à la surface

alligator à la surface

© Claudio Gazzaroli / FMISM


Crevettes à taches roses

crevettes à taches roses

© Claudio Gazzaroli / FMISM


Coraux et poissons exotiques

coraux

© Claudio Gazzaroli / FMISM


Bettina Balnis, Plongeur de Bronze

bettina balnis

© Bettina Balnis / FMISM


Anémone en frou-frou

anémone en frou-frou

© Bettina Balnis / FMISM


Une méduse affamée

une méduse affamée

© Bettina Balnis / FMISM


Refuge à pieuvre

refuge à pieuvre

© Bettina Balnis / FMISM


Tête-à-tête avec une tortue

tête-à-tête avec une tortue

© Bettina Balnis / FMISM


Poissons aux yeux bleus

poissons aux yeux bleus

© Bettina Balnis / FMISM


Gastéropode des mers

gastéropode des mers

© Bettina Balnis / FMISM


Couples d’hippocampes

couples d'hippocampes

© Bettina Balnis / FMISM

http://www.linternaute.com/