Bientôt le sport en pilule grâce au transfert de sang ?


Ouf, ce n’est pas dans le but de remplacer l’exercice physique, par du plasma, sinon, cela serait le comble de la paresse. Cependant, cette pilule pourrait quand même aider des personnes qui ne peuvent pas faire du sport
Nuage


Bientôt le sport en pilule grâce au transfert de sang ?


Une souris sédentaire à laquelle on injecte du sang de souris ayant couru pendant 28 jours dans une roue bénéficie des mêmes bienfaits physiques. © BillionPhotos.com, Adobe Stock

Une souris sédentaire à laquelle on injecte du sang de souris ayant couru pendant 28 jours dans une roue bénéficie des mêmes bienfaits physiques. © BillionPhotos.com, Adobe Stock

Céline Deluzarche
Journaliste

Bénéficier des bienfaits de l’exercice physique tout en restant affalé sur son canapé, c’est possible. Enfin, chez la souris.

Des chercheurs de l’université de Stanford en Californie ont ainsi découvert que des souris sédentaires auxquelles on injecte du plasma de souris active présentent davantage de cellules cérébrales et moins d’inflammation, à l’instar de leurs cousines qui avaient couru dans une roue pendant 28 jours. Ces souris obtiennent aussi de meilleures performances à des tests de mémoire et d’apprentissage.

Il semblerait que le sport altère l’expression de certains gènes. Certaines protéines, dont le taux augmente avec l’activité physique, auraient ainsi la capacité de réduire l’inflammation dans le cerveau, suggèrent les chercheurs, dont l’étude a été publiée sur le site de pré-publication bioRxiv. La clusterine, en particulier, semble jouer un rôle important. Les chercheurs ont constaté que des individus souffrant de troubles cognitifs légers voyaient leur taux de clusterine augmenter après 6 semaines de sport, s’accompagnant d’une meilleure endurance et d’un accroissement de leur capacité aérobie.

La clusterine pourrait-elle constituer de « l’exercice en pilule » ? Probablement pas, car les innombrables bienfaits du sport ne peuvent pas être reproduits avec une seule protéine. Cette piste pourrait cependant être utilisée pour les personnes n’étant pas en mesure de faire du sport, comme des patients atteints d’arthrite invalidante. À moins que cela ne fournisse une nouvelle idée de dopage

https://www.futura-sciences.com/

Le Saviez-Vous ► En quoi les tempêtes solaires affectent-elles la vie sur Terre ?


Le Soleil, cette grosse boule de feu que nous aimons tant. Elle est quand même agité avec ses fusions et ces explosions nucléaires dans son ventre sans compter les vagues solaires qui n’a pas semblé changer grand chose sur terre, enfin avant que la technologie soit aussi présente dans nos vies. Imaginé aujourd’hui, ce qui se passerait si cela se reproduisait dans les pays fort dépendant de la technologie ? Imaginé aujourd’hui, ce qui se passerait si cela se reproduisait dans les pays fort dépendant de la technologie ?
Nuage


En quoi les tempêtes solaires affectent-elles la vie sur Terre ?

Il y a des évènements Terminateur dans la vie de notre soleil qui peuvent engendrer un tsunami solaire – des ondes colossales et ultra-rapides de plasma brûlant pur qui rendent fous les pôles magnétiques du soleil et qui les inversent littéralement.

Ça a l’air effrayant ! D’ailleurs, tu savais que le soleil est littéralement une boule d’innombrables explosions nucléaires ? Et la vague du tsunami solaire est une énorme vague de plasma qui s’échappe de la surface du soleil. Imagine un mur de lumière flamboyante qui est huit fois plus haut que le diamètre de la Terre ! Et imagine-le se déplacer à 250 km/s. C’est difficile à croire… Tu as déjà vu comme la foudre est rapide ? Cette vague monstrueuse est 2,5 fois plus rapide que ça.

– L’un des deux principaux composants du soleil est un gaz appelé hydrogène. Cet élément constitue à lui seul environ 75% de toute la masse de l’Univers et remplit le noyau du Soleil.


– Chaque seconde, le soleil transforme 620 millions de tonnes d’hydrogène en hélium. Ouf, ça pourrait gonfler pas mal de ballons tout ça ! Ce procédé libère une quantité d’énergie à peu près égale à l’explosion de 92 milliards de mégatonnes de TNT.


– Tout le processus se déroule uniquement dans la partie la plus lourde, la plus chaude et la plus pressurisée du soleil – son noyau.


– Toute la masse et l’énergie dans le noyau du soleil sont contenues par sa propre force gravitationnelle, mais ni l’hydrogène ni l’hélium ne peut rester sous sa forme gazeuse dans de telles conditions.


– La première fois que les astronomes ont découvert un tsunami solaire, en 1997, ils ne pouvaient pas croire que leurs données étaient justes. Ils pensaient que ce qu’ils voyaient n’était qu’une ombre soudaine, ou un dysfonctionnement de la technologie, mais c’était bien une vague.


– Le soleil et la Terre, comme tout autre grand corps dans l’espace, peuvent être imaginés comme des aimants. Comme tu le sais sans doute, chaque aimant a deux faces opposées – positive et négative.


– Nous vivons à une époque où les chercheurs ont de plus grandes possibilités. La moitié du cycle solaire est passée en avril 2014. On l’a appelée le « maximum solaire » : le point où l’activité des taches solaires de notre soleil était à son maximum.


– Pour être exact, un pôle du soleil a déjà changé de charge. En fait, à la fin d’un cycle solaire, le soleil a deux pôles positifs.


– Les événements Terminateur ont été découverts grâce à un examen minutieux des données recueillies au cours des 140 dernières années. Le plus intéressant à leur sujet, ce sont les explosions d’ultraviolets extrêmes ; elles sont un signe du processus d’un événement Terminateur.


– Ce n’est pas seulement le soleil qui peut changer ses pôles magnétiques, mais aussi la Terre. La dernière fois que cela s’est produit, c’était il y a plus de 780 000 ans, et on peut à peine prévoir ce qui arrivera la prochaine fois.


– Nous avons besoin de la navigation, de nos satellites orbitaux et de l’électricité, qui pourraient tous être endommagés si le champ magnétique de la Terre s’affaiblissait.


– Quoi qu’il en soit, le champ magnétique se stabilisera bientôt, et ça ne va pas provoquer une vraie catastrophe comme certains le disent – juste un défi pour la connaissance que l’humanité a de la planète où nous vivons.

HORODATAGE :

De quoi est fait le Soleil ? ☀️ 0:46

La vague du tsunami solaire 2:48

Quelle est la cause de ces tsunamis ? 3:45

Le maximum solaire et le minimum solaire 4:39

Événements Terminateur 5:38

D’où vient alors toute cette panique au sujet des cycles solaires ? 7:08

Et si la Terre changeait ses pôles magnétiques ? 8:07

Musique par Epidemic Sound https://www.epidemicsound.com/


Cet homme avait telle­ment de gras dans le sang qu’il est devenu blanc


D’après Passeportsanté les triglycérides sont important pour l’organisme, c’est le stockage des acides gras, une réserve importante d’énergie. Trop de triglycérides dans le sang expose à des complications dont des risques cardiovasculaires. Le cas exposé ici doit être assez rare.
Nuage

 

Cet homme avait telle­ment de gras dans le sang qu’il est devenu blanc

 

Crédits : Annals of Inter­nal Medi­cine

par  Laura Boudoux

 

En Alle­magne, une équipe de méde­cins a décou­vert qu’un de leurs patients avait telle­ment de graisse dans le sang qu’il s’était épaissi et était devenu presque aussi blanc que du lait.

L’homme de 39 ans s’est présenté à l’hô­pi­tal nauséeux et atteint de maux de tête, et une « hyper­tri­gly­cé­ri­dé­mie extrême » a immé­dia­te­ment été diagnos­tiquée. Il s’agit d’une mala­die dont l’un des symp­tômes est un taux élevé de trigly­cé­rides dans le sang, comme l’ex­pliquent les méde­cins dans leur cas, publié le 26 février 2019 dans les Annals of Inter­nal Medi­cine.

À cause de la consis­tance épaisse et grasse de son sang, l’ap­pa­reil utilisé pour la plas­ma­phé­rèse s’est bloqué à deux reprises, empê­chant les docteurs de mener à bien le trai­te­ment. Il consiste norma­le­ment à extraire le plasma sanguin, afin d’éli­mer le surplus de trigly­cé­rides avant de le réinjec­ter dans le corps du patient. Face au sang blanc de l’homme, auquel ils faisaient face pour la première fois, les méde­cins ont donc dû trou­ver une autre solu­tion.

Ils se sont alors tour­nés vers un trai­te­ment plus radi­cal, mais surtout ances­tral : la saignée. Cette tech­nique, inven­tée au temps des Pharaons, a pour objec­tif de vider le patient de son sang afin de l’as­sai­nir. Les méde­cins ont donc prélevé deux litres de sang grais­seux du patient, le remplaçant avec des mélanges de globules rouges, de plasma frais congelé et de solu­tion saline physio­lo­gique. Cinq jours plus tard, le malade était en bien meilleure forme et son sang a commencé à retrou­ver sa couleur natu­relle.

Sources : Annals of Inter­nal Medi­cine

https://www.ulyces.co/

Voici pourquoi le raisin placé au micro-onde produit du plasma


Deux raisins dans une micro-onde questionnent des scientifiques. Il semble que deux raisins mit à la micro-onde pleine puissances produit du plasma, mais ce qui pour moi est plus étonnant, c’est qu’ils font de l’électricité pendant la cuisson.
Nuage

 

 

Voici pourquoi le raisin placé au micro-onde produit du plasma

 

Nathalie Mayer
Journaliste

Des grains de raisin placés au micro-onde produisent du plasma. Beaucoup ont cherché à fournir une explication scientifique au phénomène. Mais il restait incompris. Jusqu’à aujourd’hui. Les explications grâce aux conclusions de physiciens canadiens.

Si vous avez l’habitude d’explorer les réseaux sociaux à la recherche d’expériences sensationnelles réalisées à partir d’objets du quotidien, celle-ci ne peut pas vous avoir échappé : un grain de raisin coupé en deux placé quelques secondes dans un four à micro-ondes à pleine puissance. Et c’est le feu d’artifice. Des millions de vues sur YouTube, mais pas d’explication scientifique fondée.

Une seule chose semblait certaine. Mis dans un four à micro-ondes, un grain de raisin produit un plasma lumineux. L’hypothèse la plus en vogue avançait l’importance du petit pont de peau laissé entre les deux morceaux de raisin. Il est en effet riche en électrolytes. Quant aux surfaces aqueuses exposées, elles étaient présentées comme facilitant la propagation du courant électrique.

Doutant de ces conclusions, des chercheurs canadiens ont très sérieusement étudié le sujet. Ils ont d’abord placé dans un four à micro-ondes, des raisins entiers, disposés l’un contre l’autre, et jusqu’à une distance l’un de l’autre de trois millimètres. Puis, des billes d’hydrogel quasiment constituées d’eau pure. Résultat : dans les deux cas, ils ont observé la formation d’un plasma.

« Ni la peau du raisin ni la surface humide ne semblent donc essentielles en la matière », conclut Hamza Khattak, de l’université de Trent (Canada).

Les physiciens canadiens ont reproduit l’expérience du plasma — qu’ils ne recommandent pas de mener à la maison — avec des groseilles à maquereau, des mûres et même des œufs de caille. © Khattak et al., université de Trent, à Peterborough

Les physiciens canadiens ont reproduit l’expérience du plasma — qu’ils ne recommandent pas de mener à la maison — avec des groseilles à maquereau, des mûres et même des œufs de caille. © Khattak et al., université de Trent, à Peterborough

Un point chaud d’origine électromagnétique

En y regardant de plus près, les chercheurs ont pu observer le spectre d’émission du plasma produit. Il serait le résultat de l’ionisation, au niveau du point de contact, d’ions potassium et sodium, présents en abondance dans la peau des grains de raisin. Selon Hamza Khattak, ces ion sentreraient en résonance avec les ondes électromagnétiques émises par le four d’où une ionisation en cascade.

Des cavités résonnantes, sources de plasma

En modélisant la distribution énergétique et thermique au cœur des raisins placés au micro-onde, les physiciens ont noté que les densités d’énergie tout comme les températures étaient plus élevées au centre du raisin — dans le cas d’un raisin isolé –, et au point de contact — lorsque deux raisins sont mis côte à côte.

« Les raisins se comportent comme des sphères d’eau dans lesquelles se forment, sous l’effet des ondes, des cavités résonantes responsables de la production du plasma », explique Hamza Khattak.

Avec son équipe, ce dernier compte maintenant comprendre pourquoi deux grains de raisin — comme deux billes d’hydrogel — placés au micro-onde semblent vouloir rebondir l’un contre l’autre. Le résultat de l’effet Leidenfrost, celui qui fait rouler les gouttes d’eau comme des billes sur une plaque chauffante ? Affaire à suivre…

CE QU’IL FAUT RETENIR

  • Un grain de raisin, placé dans un four à micro-ondes à pleine puissance, produit un plasma.
  • Des physiciens ont étudié le mécanisme sous-jacent.
  • Le résultat d’un phénomène de résonance avec les ondes électromagnétiques émises par le micro-ondes.

https://www.futura-sciences.com/

Le sang de cet homme a permis de sauver 2,4 millions d’enfants


Il y a des gens qui ont de l’or dans le sang. En Australie, dans les années 60, il y avait beaucoup de fausse-couches du a la maladie hémolytique du nouveau-né. C’est quand la maman a un rhésus négatif et le bébé est positif, les anticorps de la mère attaque les globules rouges du bébé en gestation. Les médecins avaient besoin d’un plasma sanguin contenant de l’Anti-D. Grâce a un Australien, plus de 2 millions de bébés ont été sauvé.
Nuage

 

Le sang de cet homme a permis de sauver 2,4 millions d’enfants

 

Crédits : Donate Blood

par  Nicolas Prouillac 

En surface, James Harrison a tout d’un homme normal. À 81 ans, l’Australien mène une vie paisible. Il aime les balades en bord de mer, collectionner les timbres, et les visites surprises de ses petits-enfants. Mais sous la surface, le sang qui s’écoule dans ses veines fait de lui un être exceptionnel, car son plasma contient un puissant anticorps qui a permis de sauver la vie à 2,4 millions de nourrissons australiens.

 Surnommé « l’homme au bras d’or » dans son pays, il en a fait don pendant plus de 60 ans. Le Washington Post nous apprend aujourd’hui qu’il a effectué le 11 mai son dernier don de plasma, totalisant 1173 donations.

James Harrison avait 14 ans en 1951, quand il a dû subir une lourde opération durant laquelle les chirurgiens lui ont enlevé un poumon. Une procédure de plusieurs heures suivie d’une hospitalisation de trois mois. Mais il a survécu, en grande partie grâce au sang qu’on lui a transfusé. Savoir qu’un  inconnu.e lui avait sauver la vie en faisant don de son sang a bouleversé l’adolescent, mais il a dû attendre d’avoir 18 ans pour pouvoir faire don du sien à son tour – en fermant les yeux, car il avait peur des aiguilles.

Dans les années 1960 en Australie, une épidémie de fausses-couches inexpliquées inquiétait les médecins, qui ont fini par découvrir que les nourrissons succombaient à la maladie hémolytique du nouveau-né. Cette maladie est causée, durant la grossesse, par certains anticorps de la mère, qui détruisent les globules rouges du fœtus appartenant à un autre groupe sanguin. Pour empêcher ce fléau, les médecins ont réalisé qu’ils pouvaient injecter aux femmes enceintes un traitement à base de plasma contenant un rare anticorps, l’immunoglobuline anti-D. Ils avaient donc besoin que des porteurs du précieux anticorps se fassent connaître et acceptent de donner leur plasma sanguin. Le programme Anti-D est né, et James Harrison en est devenu le porte-étendard.

D’après la Croix-Rouge australienne, en plus de 60 ans, son plasma a permis de réaliser des millions d’injections Anti-D. 17 % des femmes enceintes nécessitant ce type d’injections en Australie, elle estime que James Harrison a aidé à sauver la vie de 2,4 millions de bambins. Mission accomplie.

Source : The Washington Post

http://www.ulyces.co/

Le Saviez-Vous ► Lévriers – Les «chiens de sang"


Comme les humains, les animaux ont parfois besoin de transfusion sanguine ou de ses dérivés comme le plasma. Comme l’homme ne peut donner son sang, alors il faut tourner vers les animaux eux même. Chez les chiens, le lévrier est considéré comme le donneur universel qui peut-être utilisé pour toutes les races de chien. N.B. que l’article semble avoir été traduit de l’anglais au français, car quelques phrases sont un peu bizarres
Nuage

 

Lévriers – Les «chiens de sang »

 

Les chiens, comme les humains, ont parfois besoin d’une attention médicale urgente. Bien que le traitement devrait prendre la forme d’une intervention humaine, certains chiens peuvent vraiment aider les autres comme un chien donneurs de sang. Parce que le sang humain ne peut pas être donné aux chiens, les animaux en détresse doivent se tourner vers l’un d’eux à l’aide. Cette aide est souvent fournie par majestueuse Greyhound. Le chien connu pour sa vitesse et d’endurance sur la piste est la seule course qui peut agir comme donneurs de sang universels pour les chiens.

Alors que le donneur universel de qualité est unique à la levrette, tous les lévriers font la coupe. Seulement environ 30 pour cent de tous les lévriers testés éventuellement admissible à titre de donneurs universels, ce qui signifie leur sang peut être donnée à ne importe quelle race de chien, indépendamment du type de sang. (Comme les humains, les chiens ont huit principaux groupes sanguins.) Même si un chien est parmi les 30 pour cent, il ou elle doit aussi être exempts de toute maladie et les infections tiques né, ce qui réduit encore le bassin de donneurs potentiels. Autres races de chiens peuvent aussi donner du sang, mais leur sang doivent être spécifiques au type.

Lévriers que finalement considérées comme des donneurs universels font généralement de grands patients. La taille de la course et tempérament calme est parfait pour la procédure, qui ne prend que 10 minutes. Leur style de corps svelte, trouver des veines plus facile. Pendant le tirage, une pinte de sang est prélevé dans la veine jugulaire dans le cou du chien, généralement pendant qu’il est assis. La sédation n’est pas nécessaire. Selon sa taille, un chien qualifié peut donner du sang aussi souvent que tous les 10 à 14 jours, bien que un mois ou plus entre les dons est plus standard. Sang Greyhound a l’avantage supplémentaire d’être particulièrement riche en globules rouges, à la moyenne ont cellules et de plaquettes inférieurs de globules blancs. Ces qualités en font le lévrier de sang encore plus désirable pour un usage médical.

Le produit le plus couramment utilisé du sang de chien est le plasma. Le plasma frais congelé est utilisé pour traiter une variété de maladies chez les chiens, y compris l’empoisonnement, le serpent et piqûres d’araignées, un coup de chaleur, et de troubles de la coagulation. Ce est également accordée à chiots nouveau-nés qui ne sont pas assez forts pour infirmière. Chiens blessées dans des accidents sont également bénéficiaires communs. Le besoin est grand, et très semblable à la population humaine, l’alimentation est souvent courte.

Propriétaires de lévriers qui sont intéressés à avoir leur chien testé pour une utilisation en tant que donateur devrait contacter votre vétérinaire. Beaucoup de vétérinaires pourront tester gratuitement et certains proposent même des services gratuits vétérinaire pour les chiens qui sont activement impliqués en tant que donateurs. Vous pouvez également communiquer avec le programme d’adoption de lévriers ou de secours pour plus de détails.

Certains lévriers sauvés de carrière de course ont été logés dans les installations de don et utilisés comme donneurs «captif». Dans certains cas, ces structures offrent des conditions moins qu’idéales, à la négligence et de la surpopulation commun. Chaque propriétaire intéressé à offrir son lévrier en tant que donateur doit rechercher toute organisation qui veut accueillir le chien pendant des semaines ou des mois pour recueillir le sang. Certaines organisations sont de bonne réputation, d’autres non. Souvent, la meilleure solution consiste à rendre disponible le chien quand il est nécessaire.

Comme dans tous les domaines de la santé et le bien-être de votre chien, il est impératif que vous devenez un animal de compagnie mère instruite. Une fois que vous avez appris tout ce que vous devez savoir sur le don de sang canin, nous espérons que vous trouverez le don est un bon choix pour vous et votre chien. En outre, il est le grand sentiment qui vient de vous et votre chien sachant peut être sauver la vie d’un autre animal.

http://fr.abcarticulos.info

Le don de sang pour chiens et chats


Ceux qui ont des chiens et des chats, s’ils sont vaccinés, stérilisés et un poids exigé, peuvent devenir des donneurs de sang. Cela permet de sauver d’autres animaux
Nuage

 

Le don de sang pour chiens et chats

 

Charel Traversy

 

Le don de sang chez les chiens et les chats est de plus en plus répandu. Un tel don peut sauver en moyenne plus de deux vies… animales.

Le chien Toothless est un habitué. Il en est à son sixième don de sang. Il figure d’ailleurs sur la liste des donneurs réguliers du Centre Vétérinaire Laval. Quatre de ses dons ont déjà servi pour guérir d’autres chiens.

«On a besoin de sang dans les cas de trauma. On parle d’animaux qui se font frapper, ou des animaux qui ont des cancers ou encore des chiens qui ont des problèmes immunitaires», explique Vicky Houde, technicienne en santé animale certifiée qui s’occupe de la banque de sang au Centre Vétérinaire Laval.

Le don de Toothless représente une quantité de 450 millilitres. Le sang est par la suite centrifugé, pour séparer les globules rouges et le plasma.

«On peut encore une fois diviser la quantité de plasma en deux, en trois. Ça va dépendre de la grosseur du chien qui reçoit la transfusion sanguine. On pourra sauver deux, trois, même quatre vies avec le même sac», explique Vicky Houde.

LE POIDS DE LA BÊTE

Pour que le prélèvement demeure sécuritaire pour le donneur, le poids est un critère important. Les chiens doivent peser plus de 55 livres, les chats plus de 10 livres. Ils doivent aussi être en bonne santé, âgés de 2 à 8 ans, être vaccinés et stérilisés.

Le plasma prélevé servira également pour fabriquer du sérum ophtalmique utilisé pour soigner des problèmes oculaires chez les animaux.

Chez la famille Gravelle, Toothless n’est pas le seul à donner du sang.

«J’ai trois chiens et un chat qui donnent. Et moi aussi», raconte Shannon Gravelle, propriétaire de Toothless.

En Mauricie, dans les cliniques vétérinaires, la pratique est plus rare. Parfois, si la demande est urgente, les vétérinaires se tournent vers la SPA qui leur fournit un chat ou un chien qui remplit les exigences.

«On l’inscrit dans le dossier d’adoption et ils deviennent des petits héros»,

explique Sarah-Lise Hamel, responsable des communications SPA Mauric

http://fr.canoe.ca