FUMER LA CHICHA : QUATRE IDÉES FAUSSES À COMBATTRE ABSOLUMENT !


Fumer la chicha est vraiment intéressant comme goût, cependant, c’est tout aussi nocif que la cigarette. Une bouffé peut correspondre à une bouffée de 40 cigarettes en même temps. Et comme ex fumeur, c’est à fuir comme la peste. Si on vous dit que cela est sans danger, ne les croyez surtout pas
Nuage

FUMER LA CHICHA : QUATRE IDÉES FAUSSES À COMBATTRE ABSOLUMENT !

Avez-vous déjà fumé la chicha ?


Cette pipe à eau très populaire au Moyen-Orient et en Asie du Sud est de plus en plus souvent utilisée chez nous, soit dans des bars ou chez des particuliers.

La chicha est aussi très à la mode chez les ados, pour qui elle représente un moyen ludique et convivial d’être en groupe…

Or, trop souvent, les utilisateurs de chicha ne sont pas conscients des dangers qu’elle présente pour leur santé…

Chicha : 4 idées fausses à combattre absolument.

Rappel : la chicha, c’est quoi ?

Il s’agit d’une pipe à eau.
Le tabac est mis dans un petit réservoir et recouvert de papier d’aluminium troué. On place ensuite sur l’alu un
charbon ardent qui va faire se consumer le tabac. La fumée passe ensuite dans de l’eau, puis elle est aspirée par la personne qui fume au travers d’un tuyau souple.

Problème : cette pratique est de plus en plus populaire, surtout auprès des jeunes : à 18 ans, un jeune sur deux a déjà tenté l’expérience ! Pire encore, les jeunes sont nombreux à considérer la chicha comme complètement inoffensive alors qu’elle est largement aussi néfaste que la cigarette.

Idée reçue n°1 – La fumée de la chicha est filtrée par l’eau, donc elle contient moins de substances néfastes que celle d’une cigarette

FAUX

Il est vrai que la fumée est filtrée par l’eau, mais cela retient à peine la moitié des substances nocives. Et celles qui restent présentes sont les plus petites, c’est-à-dire celles qui vont pénétrer le plus profondément dans les poumons… et faire les plus gros dégâts.

Par ailleurs, quand on fume la chicha, on inhale beaucoup plus qu’en tirant sur une cigarette. Ajoutons à cela qu’une chicha contient beaucoup plus de tabac qu’une cigarette, et que les « séances » de pipe à eau peuvent durer plusieurs heures… La comparaison n’est pas facile à faire, mais il est clair que l’effet filtre de l’eau est une illusion.

A savoir : le volume d’une bouffée de chicha est plus de 20 fois supérieur à celui pris d’une bouffée de cigarette et 40 bouffées d’une seule chicha intoxiquent autant que 2 paquets !

Fumer une pipe à eau est au moins aussi néfaste que fumer une cigarette ordinaire.

Ainsi, en Syrie, une étude qui comparait des personnes qui fumaient uniquement des cigarettes et d’autres qui n’utilisaient que la chicha n’a pas trouvé de différences significatives dans leur exposition à des substances cancérigènes (1).

Idée reçue n°2 – Le tabac pour chicha est mélangé à du miel, il est donc moins dangereux

 

FAUX

La teneur en tabac des produits fumés en pipe d’eau varie. Le plus connu, le tabamel, contient 30% de tabac seulement, mais on peut aussi fumer du tabac pur, ou faire des mélanges…

 

Il est vrai que les tabacs le plus souvent utilisés dans les chichas sont mélangés avec d’autres produits (mélasses, miel, extraits de fruits…), mais cela ne la rend pas moins dangereuse. En effet, la combustion des substances aromatiques entraîne aussi la création de composés mauvais pour la santé, comme du goudron.

Par ailleurs, le fonctionnement de la chicha fait que les personnes qui l’utilisent inhalent aussi la fumée du charbon posé sur le tabac, ainsi que de l’aluminium qui les sépare.

Attention, les étiquettes apposées sur les paquets de tabac pour chicha sont rarement fiables. Elles présentent les ingrédients du tabac, pas ce qui se dégage quand on le fume !

 

Idée reçue n°3 – Si je vais dans un bar à chicha et que je ne fume pas, je ne risque rien

FAUX

Le tabagisme passif est particulièrement néfaste dans le cas de la chicha.

En effet, les personnes qui sont près des fumeurs sont contaminés de deux manières :

  • Par la fumée qui se dégage directement du charbon ardent.
  • Et par l’air expiré par les fumeurs.
    Rappelons que les volumes de fumée aspirés (et donc expirés) sont beaucoup plus importants dans la chicha par rapport à la cigarette.

Précisons aussi que certains utilisent des charbons traités pour allumage rapide dans leur chicha. Mais les produits ajoutés au charbon dégagent encore plus de substances toxiques…

Enfin, il n’est pas rare que l’utilisation de la chicha entraine la création de monoxyde de carbone. Dans une pièce très enfumée ou mal ventilée, ceci peut entraîner de véritables intoxications.

Idée reçue n°4 – Ex-fumeur(se), je peux me permettre une après-midi chicha de temps en temps

FAUX

C’est même un piège terrible !
Plus ludique et conviviale qu’une simple cigarette, bénéficiant à tort d’une image de produit doux pour la santé, la chicha contient tout de même de fortes doses de nicotine.
Plus, même que les cigarettes normales ! Certes, celle-ci
atteint le cerveau moins rapidement – on évite donc le « pic » de nicotine qui est le plus addictif.

Mais pour une personne qui a déjà été dépendante à la nicotine, le risque de rechute est bien réel.

par Marion Garteiser, journaliste santé
Sources : (1)
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23988862 2013 Sep 2. doi: 10.1136/tobaccocontrol-2013-051206. [Epub ahead of print]. Fonds des affections respiratoires – service prévention tabac – Bertrand Dautzenberg, président de l’Office français de prévention du tabagisme (OFPT), auteur avec Jean-Yves Nau, de Tout ce que vous ne savez pas sur la chicha (Éd. Margaux Orange).

http://www.e-sante.fr/

Fumer le narguilé aussi dangereux que la cigarette


La pipe à eau, plus connu de chicha, a été faussement introduite dans le marché pour avoir des conséquences pratiquement nulle sur la santé, mais ce n’est pas la première études qui viens démentir les effets sur des problèmes pulmonaires . En fait fumer le chicha équivaut a 100 cigarettes
Nuage

 

Fumer le narguilé aussi dangereux que la cigarette

 

Fumer le narguilé est aussi néfaste pour les poumons que de fumer des... (Photo: archives La Presse)

Agrandir

PHOTO: ARCHIVES LA PRESSE

Agence France-Presse

Fumer le narguilé est aussi néfaste pour les poumons que de fumer des cigarettes, confirme une nouvelle étude publiée jeudi.

Des chercheurs iraniens conduits par Mohammad Hossein Boskabady de l’Université de Mashhad ont comparé les performances et les problèmes respiratoires de trois groupes de fumeurs habituels, 57 fumeurs de narguilé, 30 fumeurs de cigarettes qui inhalent profondément et 51 fumeurs de cigarettes qui inhalent «normalement», à un groupe de 44 non-fumeurs.

En les interrogeant et en les testant pendant deux ans, ils ont établi que les deux premiers groupes étaient les plus touchés par des phénomènes tels que sifflement respiratoire (wheezing), gêne respiratoire ou toux. Les fumeurs «normaux» étaient également concernés mais à un degré un peu moindre.

Une gêne respiratoire a ainsi été observée chez 36,8% des fumeurs de narguilé et chez 40% de fumeurs de cigarettes inhalant profondément, contre 29% chez ceux qui inhalent «normalement» et 13% chez les non-fumeurs.

Les résultats, publiés dans la revue scientifique Respirology, vont à l’encontre des arguments avancés par les défenseurs du narguilé qui estiment généralement que la pipe à eau est moins dangereuse parce qu’elle filtre les toxines du tabac.

Utilisée traditionnellement au Moyen-orient et en Asie, la pipe à eau (également appelée chicha) s’est popularisée ces dernières années auprès de la jeunesse occidentale et notamment auprès des jeunes filles.

Selon une étude réalisée en 2005 par l’OMS, la fumée d’un narguilé délivre de grosses concentrations de composés toxiques incluant du monoxyde de carbone, des métaux lourds, des substances chimiques cancérigènes et un niveau de nicotine suffisant pour créer une dépendance.

Lors d’une séance – qui dure généralement entre 20 et 80 minutes-, «un fumeur de narguilé peut inhaler l’équivalent de ce qu’inhale un fumeur qui consommerait 100 cigarettes ou plus», ajoutait l’OMS.

http://www.lapresse.ca