Le Saviez-Vous ► À part nous, les musaraignes sont les seuls mammifères qui adorent les piments forts


Avec le temps, je ne suis plus capable de manger très épicée. Mais qui peut manger des piments forts, a part certaines personnes avec un estomac à toutes épreuves ? Il y a les oiseaux qui semblent être immunisés contre les molécules qui donnent cette sensation de chaleur intense, mais les musaraignes seraient les plus adepte des piments forts.
Nuage

 

À part nous, les musaraignes sont les seuls mammifères qui adorent les piments forts

 

Crédits : Kunming Institute of Zoology

par  Malaurie Chokoualé

 

On pensait que les humains étaient les seuls mammifères à aimer – pour certains d’entre eux du moins – ajouter du tabasco ou des jalapeños pour relever chili con carne, tacos et autres joyeusetés épicées.

Les oiseaux ne sont absolument pas sensibles à ces molécules et peuvent manger des piments comme si de rien n’était, mais l’écrasante majorité des mammifères évitent généralement le piment. Mais des chercheurs de l’Institut Kunming de Zoologie, dans la province chinoise du Yunnan, ont découvert qu’un petit mammifère était friand de piment : la musaraigne. Le fruit de leurs recherches a été publié le 12 juillet dernier dans la revue scientifique PLOS Biology.

Les musaraignes sont d’excellents modèles pour étudier les maladies humaines, car elles sont génétiquement plus semblables à l’être humain que les souris, par exemple. Entre autres financée par la Fondation nationale des sciences de Chine, cette étude consistait à étudier un groupe de musaraignes pour en apprendre d’avantage sur leur physiologie, leur constitution moléculaire ou encore leur histoire évolutive. Essayant de trouver leur nourriture favorite, les chercheurs ont été surpris de découvrir leurs préférences culinaires.

Une fois leurs expérimentations en laboratoire terminées, ils se sont rendus sur le terrain pour se rendre compte que, dans la nature, les musaraignes appréciaient largement une plante nommée Piper boehmeriaefolium par rapport aux autres et que celle-ci contenait des capsaicinoïdes. Les piments sont pimentés justement car ils contiennent des capsaicinoïdes, soit des molécules qui se lient à nos récepteurs buccaux pour nous faire croire que nous éprouvons de la douleur. Les chercheurs ont donc synthétisé le capsaicinoïde retrouvé dans la Piper boehmeriaefolium et l’ont mélangé à des boulettes de maïs épicées.

Alors que les souris de laboratoire y touchaient à peine, les musaraignes n’en ont pas laissé une miettes. Ils ont noté que ces petits animaux ne ressentaient pas la douleur car ils ont une mutation au niveau d’une protéine bien spécifique (dite « réceptrice de capsaïcine ») et celle-ci réduit la sensibilité des musaraignes aux capsaicinoïdes, leur permettant d’engloutir piment sur piment sans sourciller. Badass.

Source : PLOS Biology

http://www.ulyces.co/

Il avale 50 piments en une minute


Je ne mange plus épicé comme avant, alors 50 piments forts, au secours !!. Ce fut une bonne idée d’installer les participants dans une piscine, mais trois tonnes de piments dans l’eau, c’est vraiment trop
Nuage

 

Il avale 50 piments en une minute

© afp.

Un Chinois téméraire a remporté un concours annuel de dégustation de piments en en ingurgitant pas moins de 50 en l’espace d’un peu plus d’une minute.

Le gagnant, un garçon du nom de Tang Shuaihui, a empoché en récompense une pièce de monnaie en or de 24 carats. La compétition fait partie d’un festival du piment organisé pour la deuxième année consécutive. Il se déroule dans un parc d’attractions de Ningxiang, dans la province du Hunan (centre), connue pour sa cuisine très épicée.

Sous la surveillance de plusieurs médecins, les participants devaient engloutir 50 piments forts le plus rapidement possible. M. Tang a fini son assiette en 68 secondes, sous une température étouffante et aux côtés des autres concurrents, tous placés dans une piscine remplie d’eau et de trois tonnes de piments rouges.

« Ils les a mangés à une vitesse hallucinante. Le maître de cérémonie avait à peine fini de parler », a expliqué à l’AFP Sun Minying, une employée du parc d’attraction.

Les piments flottant dans la piscine étaient d’une variété bien moins forte que ceux avalés lors du concours, entre autres pour éviter toute irritation de la peau des participants.

Les plats de la province du Hunan, connus pour leur teneur très élevée en piment, font partie des huit principales cuisines de Chine, aux côtés de celles du Sichuan ou de Canton. Le festival du piment dure jusqu’à fin août. Un concours de dégustation est organisé quotidiennement.

https://www.7sur7.be/

Les plats très épicés sont-ils dangereux pour la santé?


Ma fille c’est jamais assez épicée a son goût, juste a y penser j’ai l’estomac qui brule et brule encore .. Les épices fortes peuvent entrainer de gros malaises surtout quand la personne n’est point habitué
Nuage

Les plats très épicés sont-ils dangereux pour la santé?

Les plats très épicés sont-ils dangereux pour la santé?

Photos.com

RelaxNews

En réponse aux conséquences dramatiques d’un concours écossais confrontant les candidats aux piments les plus forts du monde, le site LiveScience.com a posé la question suivante à des experts: «Manger trop épicé peut-il entraîner la mort?»

La réponse? Oui et non.

Ce mois-ci, un concours caritatif visant à éprouver la résistance au piment d’amateurs de curry, organisé par un restaurant indien d’Édimbourg, a mis plusieurs candidats au tapis, souffrant de douleurs intenses, de vomissements et de suées. Deux candidats se sont retrouvés à l’hôpital.

Si les épices comme le piment de Cayenne, souvent employé dans les régimes amaigrissants, peuvent doper le métabolisme, les nutritionnistes recommandent de ne pas en abuser pour éviter les inflammations de l’estomac et des intestins, d’après l’article de LiveScience.com publié le 14 octobre.

Une étude datant des années 1980 a prouvé que 1,4 kg de poudre de piment extrêmement fort peut tuer une personne de 68 kg si elle est consommée en une seule fois. Toutefois, ce scénario a peu de chance de se produire, puisque l’organisme réagirait à l’excès de piment avant de pouvoir tout ingérer.

Les plats épicés ont beau avoir eu leur réputation ternie parce qu’ils causeraient des ulcères de l’estomac, les experts savent maintenant qu’il s’agit d’un mythe. Les plats épicés peuvent toutefois avoir des effets néfastes avérés sur la santé: en augmentant la sécrétion des sucs gastriques, ils peuvent entraîner une irritation de la paroi de l’estomac et de toute plaie ouverte, ce qui peut retarder la guérison d’un ulcère.

Il est donc recommandé de manger peu épicé aux personnes sujettes au pyrosis et aux ulcères.

http://www.cyberpresse.ca