Les bijoux pour enfants sont-ils toxiques?


Les enfants aiment les bijoux surtout les petites filles, cependant ces bracelets, colliers ne sont peut-être pas sans danger. Malgré le durcissement de la loi au sujet du plomb, il semble que les fabricants se sont tourné vers un autre métaux aussi toxique
Nuage

 

Les bijoux pour enfants sont-ils toxiques?

 

Photo: Shutterstock

Par Charles Désy

 

Vous songez à acheter une breloque, un bracelet ou un collier à votre fille comme cadeau ? Attention: le bijou choisi pourrait être toxique.

En septembre 2012, Santé Canada a émis un énième avis de retrait de bijoux visant des bracelets et colliers pour enfants contenant «des composants métalliques dont la teneur en plomb dépasse les limites permises» et «une teneur en cadmium supérieure à ce que recommande [le ministère]». Une quinzaine d’avis de ce genre, rappelant près de 73 000 bijoux pour enfants, ont été émis depuis moins d’un an.

Depuis le durcissement des règles entourant la présence du plomb, les fabricants de bijoux pour enfants se sont tournés vers un autre métal lourd toxique: le cadmium. Cancérogène et encore plus nocif que le plomb, il peut avoir des effets dévastateurs sur la santé s’il est ingéré.

Les résultats de nos tests témoignent bien de ce glissement du plomb vers le cadmium dans la fabrication de bijoux pour enfants. Il y a 10 ans, lors de notre premier test du genre, nos analyses avaient montré que les bijoux pour enfants vendus sur le marché pouvaient contenir entre 60 et 95 % de plomb. Nos tests de 2012 indiquent plutôt qu’ils sont surtout susceptibles de renfermer du cadmium, et ce, à des niveaux avoisinant parfois 2 000 fois la limite permise.

Parents, la vigilance est de mise.

Où trouve-t-on du cadmium?

Malgré sa grande toxicité, le cadmium est présent dans de nombreux produits de consommation, principalement dans les piles rechargeables au nickel-cadmium.

Dans une moindre mesure, ce métal est aussi utilisé dans l’industrie de la peinture sous forme de pigments.

«C’est un élément naturel présent dans la croûte terrestre, et il se trouve par conséquent un peu partout dans l’environnement», explique Mathieu Valcke, conseiller scientifique et responsable de l’Équipe scientifique sur les risques toxicologiques a l’Institut national de santé publique (INSPQ).

Il ne faut donc pas s’étonner de retrouver aussi du cadmium dans certains aliments comme les céréales, les légumes-feuilles, les légumes-racines ou les abats de viandes sauvages.

http://www.protegez-vous.ca/