Comment voir sans yeux : le cas de l’ophiure


Une ophiure ressemble à une étoile de mer sans en être une. Elle serait le 2e animal marin à voir sans yeux, bien que sa vision n’en soit pas très claire. Il semble que sa vision soit lié avec ses changements de couleurs.
Nuage


Comment voir sans yeux : le cas de l’ophiure


Julie Kern
Rédactrice scientifique

Faut-il forcément des yeux pour voir ? Des scientifiques ont décrit pour la seconde fois seulement, un mécanisme permettant aux ophiures de « voir » alors qu’elles sont dépourvues d’yeux. À la place, ces étranges créatures marines utilisent des cellules sensibles réparties sur tout leur corps.

Bien qu’elles leur ressemblent fortement, les ophiures ne sont pas des étoiles de mer. Avec le corps arrondi et leurs bras longs et fins, elles forment une classe d’échinodermes à part : les Ophiuroidea. Ces étranges créatures qui évoluent dans les récifs coralliens intéressent les scientifiques depuis plus de trente ans. En effet, Ophiocoma wendtii intrigue par son changement brutal de couleur entre le jour et la nuit.

Récemment, les scientifiques ont identifié des centaines de cellules sensibles à la lumière sur le corps de cette espèce. Aujourd’hui, une étude publiée dans Current Biology affirme que cette espèce d’ophiure est capable de « voir » des stimuli visuels grâce à ces cellules. De plus, cette capacité visuelle serait liée au mystérieux changement de couleur observé il y a trente ans. C’est seulement le deuxième cas décrit d’un animal capable de « voir » sans yeux, le premier étant l’oursin.

La différence de pigmentation se voit sur ce gros plan d’un bras d’ophiure. © Lauren Sumner-Rooney

La différence de pigmentation se voit sur ce gros plan d’un bras d’ophiure. © Lauren Sumner-Rooney

Voir grâce à des pigments

Les scientifiques ont testé l’acuité visuel d’Ophiocoma wendtii. Bien que sa vue soit très grossière, cette ophiure est capable de détecter les zones d’ombres et de lumière en laboratoire. Ce comportement lui permettrait de trouver, au milieu des récifs coralliens des Caraïbes dans lesquels elle évolue, des abris pour se prémunir des prédateurs. 

« On a suggéré il y a 30 ans que le changement de couleur pouvait être la clé de la « vision » des Ophiocoma, nous sommes donc très contents de pouvoir combler un vide et de décrire un nouveau mécanisme », explique Lauren Sumner-Rooney, un chercheur du Oxford University Museum of Natural History.

Comment fonctionnent les « yeux » de l’ophiure ? Sa capacité visuelle réside dans les pigments qui lui permettent de passer du rouge intense ou beige pâle. Lorsque que la lumière atteint les cellules pigmentées, celles-ci réfractent la lumière selon un angle bien précis qui constitue leur vision. Les espèces d’ophiures qui ne possèdent pas ces pigments sont aveugles. C’est le premier système visuel décrit qui utilise le changement de couleur d’un animal. Certaines espèces d’oursins pourraient utiliser le même mécanisme.

https://www.futura-sciences.com/

Le Saviez-Vous ► Ce chef-d’œuvre de Delacroix a-t-il été peint avec des restes de momies ?


Il fut un temps qu’il y avait un marché pour les momies, elles ont été exportées d’Égypte pour des vertus thérapeutiques, et surtout pour une pigmentation d’un brun intense dit brun momie. Certains grandes oeuvres des siècles passés ont des restes humains provenant de ces momies
Nuage

 

Ce chef-d’œuvre de Delacroix a-t-il été peint avec des restes de momies ?

 

La Liberté guidant le peuple, Eugène Delacroix, 1830. ©DennisJarvis/Flickr,CC.

La Liberté guidant le peuple, Eugène Delacroix, 1830. ©DennisJarvis/Flickr,CC.

Pendant des siècles, les artistes ont utilisé un pigment à base de momies égyptiennes.

Exposée au Louvre, La Liberté guidant le peuple est l’œuvre emblématique du peintre Eugène Delacroix (1798-1863). Mais les visiteurs du musée sont loin de se douter que ce tableau a probablement été peint avec des restes humains. Du XVIe au XXe siècle, un pigment fabriqué à partir de momies égyptiennes a été utilisé par de nombreux artistes, en raison de son intense couleur brune qui lui a valut son surnom de “brun de momie”.

Dès le XVe siècle, les momies sont exportées en Europe, où elles sont utilisées pour leurs supposées vertus thérapeutiques. Vendues en poudre par les apothicaires, elles avaient la réputation de guérir l’épilepsie, les maux d’estomac et les meurtrissures. Dans son livre “L’Espace de la mort”, l’écrivain Michel Ragon raconte que

“François Ier portait ainsi toujours sur lui un petit paquet de momie pulvérisée avec de la rhubarbe, prêt à être absorbé en cas de chute”.

 Mais cet usage médical est progressivement détourné par les peintres, qui mélangent des résidus de cadavres avec de l’huile sèche ou du vernis.

Cette pratique prend un nouvel essor à la faveur de la campagne d’Égypte menée par Napoléon à la fin du XVIIIe siècle. De nombreuses cargaisons de momies arrivent illégalement en Europe. Certains cadavres sont transformées en pigment ; d’autres servent d’engrais pour les cultures ou de carburant pour les moteurs à vapeur, grâce à leur contenance en charbon.

Au XXe siècle, les stocks de momies s’amenuisent. En 1933, le principal fournisseur de “brun de momie”, la compagnie américaine C. Roberson and Co, cesse de le proposer dans son catalogue. Les scientifiques ne peuvent pas encore déterminer avec certitude quelles sont les peintures réalisées avec du “brun de momie”. Mais il y a fort à parier que des restes d’anciens Égyptiens hantent encore les toiles du musée du Louvre.

http://www.nationalgeographic.fr/

Le saviez-vous ► A l’âge adulte, la couleur des yeux peut-elle changer ?


Peut-être que vous avez les yeux marron mais que vous auriez préféré avoir des yeux bleus. Pourtant il est possible moyennant un certains montant d’argent … un médecin armé d’un laser aller chercher la mer  au fond des yeux Personnellement, même si j’aime bien les yeux bleus .. je vais rester avec mes yeux marron
Nuage

 

A l’âge adulte, la couleur des yeux peut-elle changer ?

Sur le plan biologique, c’est impossible. Aussi, si vous êtes déjà las de la ritournelle enfantine «yeux marron, yeux cochon» Mieux vaut vous habituer.

Jusqu’à la fin de vous jours ? Peut-être.

Les yeux marrons, résultat d’une concentration de mélamine (un pigment brun) dans la couche supérieure de l’iris, cachent pourtant des yeux bleus. Vraiment ? En fait, c’est la répartition de la mélanine et sa concentration dans l’iris qui déterminent la couleur de l’oeil.  À la différence, des yeux marron, les yeux bleus stockent la mélamine dans la partie la plus profonde de l’iris.

Un médecin californien offre donc aux inconditionnels de l’azur de décaper au laser les yeux marron pour en retirer la mélamine qui se trouve à la surface et révéler ainsi le bleu qui s’y trouve à la surface et révéler ainsi le bleu qui y est sous-jacent. Coût de l’opération  : 5 000 dollars.

Y’a-t-il des risques ? Selon le médecin, ce procédé, appelé Lumineye, n’est pas dommageable pour la vision. Mais, avant de vous lancer les yeux fermés dans une opération, sachez que les tests cliniques ne sont pas terminés et que le traitement est irréversible !

7 Jours/Extra/La science à coeur/Comment ça marche?/février 2012