Mystérieuses structures en pierre dans le désert saoudien


Les découvertes peuvent aussi se faire avec Google Earth pour des archéologues et amateurs. C’est ainsi qu’à été découvert un mur de pierre dans le désert saoudien. Ce mur daterait vers 2000 ans et il serait impossible que ce soit fait naturellement, le mystère demeure quand son  utilité
Nuage

 

Mystérieuses structures en pierre dans le désert saoudien

 

Désert saoudien

Photo non datée fournie par University of Western Australia montrant des structures de pierres mystérieuses dans le désert saoudien.

THE UNIVERSITY OF WESTERN AUSTRALIA/AFP/GRANT SCROGGIE

Par Sciences et Avenir avec AFP

Près de 400 mystérieuses structures de pierres vraisemblablement créées par l’homme il y a plus de 2.000 ans ont été identifiées dans le désert saoudien par un chercheur australien utilisant Google Earth.

David Kennedy, archéologue à l’Université d’Australie occidentale, qui dirige des équipes de chercheurs ayant recensé des milliers de sites archéologiques au Moyen-Orient, s’est dit mercredi 25 octobre 2017 incapable d’expliquer la signification de ces formations de pierre, dont les plus vieilles auraient 9.000 ans.

« On ne peut les voir de façon intelligible au niveau du sol, mais si vous vous élevez de plusieurs dizaines de mètres, ou plus haut grâce à un satellite, elles apparaissent dans toute leur beauté », a-t-il indiqué dans un communiqué.

En dépit de 40 années de recherches dans la région, le chercheur a expliqué avoir été subjugué quand il a repéré pour la première fois sur des images satellites les structures dans des champs de lave d’un ancien volcan.

« Je les ai appelées des « barrières » car quand vous les regardez d’au-dessus, elles ressemblent à des clôtures de champs mises à plat, avec deux poteaux droits de chaque côté reliés par un ou plusieurs longs traits », a-t-il dit. « Elles ne ressemblent pas à des structures dans lesquelles des gens auraient vécu, ni à des pièges pour animaux ou des structures pour se débarrasser de cadavres. Leur fonction est un mystère. »

Photo non datée fournie par University of Western Australia montrant des structures de pierres mystérieuses dans le désert saoudien-THE UNIVERSITY OF WESTERN AUSTRALIA/AFP/GRANT SCROGGIE.

Ces découvertes seront détaillées en novembre dans un article publié dans le journal Arabian Archaeology and Epigraphy. Ces structures furent initialement repérées en 2004 par le Saoudien Abdoullah Al-Saïd, neurologue et archéologue amateur qui avait repéré sur le terrain des murs de pierre, avant d’identifier certaines structures entières en 2008 grâce à Google Earth et de contacter M. Kennedy.

 « Il me dit: – je m’intéresse au patrimoine de mon pays et j’ai aperçu sur Google Earth d’étranges structures dans les champs de lave », a raconté M.

Kennedy à la chaîne ABC. Spécialiste de l’archéologie aérienne, le chercheur australien et son équipe ont photographié depuis 1997 des dizaines de milliers de structures en pierre, essentiellement en Jordanie, dont certaines utilisées comme piège de chasse.

https://www.sciencesetavenir.fr

Deux archéologues ont déchiffré une pierre contant l’histoire d’un mystérieux « peuple de la mer »


Même si c’est la copie d’une copie, c’est l’histoire d’une civilisation qui a eu son heure de gloire (bon c’est toujours en écrasant les autres) avant de disparaitre, bien sûr, vue que l’original a été détruite, il y a place à certaines erreurs, mais l’essentiel est probablement restée
Nuage

 

Deux archéologues ont déchiffré une pierre contant l’histoire d’un mystérieux « peuple de la mer »

Crédits : Luwian studies

L’un des plus importants mystères de l’archéologie méditerranéenne pourrait être bientôt éclairci. Comme l’indique Live Science, une pierre longue de 29 mètres, ornée d’inscriptions en louvite hiéroglyphe, a été partiellement déchiffrée par Fred Woudhuizen et Eberhard Zangger, deux des 20 chercheurs au monde capables de déchiffrer cette langue datant de l’âge du bronze.

La pierre, vieille de 3 200 ans, conte les aventures d’un énigmatique « peuple de la mer » et de ses exploits militaires. Son principal atout était semble-t-il le royaume de Mira, aujourd’hui situé à l’ouest de la Turquie, et son fameux chef des armées, le prince troyen Muskus. Ce peuple mystérieux aurait détruit une à une les cités et civilisations du Moyen-Orient.

Le roi de Mira, Kupantakuruntas, contrôlait notamment la cité de Troie. Son père, le roi Mashuittas, y aurait tout d’abord pris le pouvoir suite au renversement du roi troyen Walmus, avant de remplacer ce dernier sur le trône en échange de sa loyauté envers Mira. À sa mort,  Kupantakuruntas aurait repris le trône. La pierre raconte également une expédition navale durant laquelle Muskus et ses armées auraient conquis la cité d’Ashkelon, aujourd’hui située en Israël, avant d’y bâtir une forteresse.

Toutefois, il ne s’agit pas là de l’inscription originale. La pierre authentique a été détruite au XIXe siècle. Woudhuizen et Zangger se sont basés sur la copie d’une copie, retrouvée dans les affaires de James Mellaart, archéologue de renom décédé en 2012.

L’interprétation finale de ces hiéroglyphes sera publiée en décembre, dans la revue Proceedings of the Dutch Archaeological and Historical Society.

Source : Live Science

http://www.ulyces.co/

Déplacer les montagnes


Mon père disait que si nous voyons toutes les patates qu,on mangerait dans toute une vie, nous serions décourager, alors qu’un repas à la fois, peu à peu on vient a bout de tout problème
Nuage

 

Déplacer les montagnes

 

Celui qui déplace la montagne, c’est celui qui commence à enlever les petites pierres

Confucius

Le Saviez-Vous ► Ailsa Craig : l’île d’où viennent les pierres de curling


Le curling n’est pas vraiment un sport qui m’intéresse, j’ai dû jouer une fois dans un cours d’exercice physique à l’école. Mais sachez que la pierre de curling n’est pas anodine tant qu’à sa composition
Nuage

 
Ailsa Craig : l’île d’où viennent les pierres de curling

 

Située à 16km de la côte écossaise, entre Glasgow et Belfast, Ailsa Craig est une petite île de 3km de circonférence et de 338m de haut.

Actuellement, elle est inhabitée à part pour de nombreuses espèces d’oiseaux qui y trouvent un sanctuaire et pour un phare qui aide les marins à se repérer.

Sa particularité vient de son sol qui renferme une forme de granit très rare avec de la riebeckite et sans quartz, ce qui fait qu’il est particulièrement lisse et le rend idéal pour la fabrication de pierres de curling.

Plusieurs carrières y ont été exploitées pendant des années et on estime que plus des 2/3 des pierres de curling dans le monde viennent de cette ile.

L’essentiel des pierres restantes viennent d’une carrière à Trefor au Pays de Galles.

Échantillon de granit de la carrière d’Ailsa Craig

 

http://www.laboiteverte.fr/

"Anti-Nobel": des rats en pantalon et un homme-chèvre dans la cuvée 2016


Beaucoup connaissent les prix Nobel, c’est le tour du prix Ig Nobel qui sont des recherches souvent inutiles, mais qui peut-être font réfléchir, quoiqu’il a déjà eu des recherches futiles qui ont pu s’avérer utile plus tard … Qui sait vraiment ?
Nuage

 

« Anti-Nobel »: des rats en pantalon et un homme-chèvre dans la cuvée 2016

 

La sexualité d’un rat est-elle affectée par son pantalon? Un homme peut-il vivre comme une chèvre? Les pierres ont-elles une personnalité? Voilà quelques-uns des sujets de recherche récompensés jeudi à Harvard par les iconoclastes « Anti-Nobel ».

Chaque année, le comité des « Ig Nobel Prizes » (prononcer Higuenobel) distribue des prix à des équipes de chercheurs pour des travaux « qui font rire, puis réfléchir« , selon la formule consacrée de l’événement.

Lors de la 26ème cérémonie du genre, organisée à Cambridge (nord-est des Etats-Unis), sur le campus de la prestigieuse université de Harvard, le prix de reproduction est allé à un chercheur de l’université du Caire, Ahmed Shafik, pour ses travaux sur la sexualité des rats en pantalon.

L’étude, dont la publication remonte à 1993, avait conclu qu’un rat portant un pantalon contenant du polyester était moins actif sexuellement que ceux faits uniquement de laine ou de coton. Le chercheur est décédé en 2007.

Parmi les dix lauréats, a également été récompensé, dans la catégorie biologie, le Britannique Thomas Thwaites, qui a passé trois jours dans la peau d’une chèvre.

Vainqueur du prix de biologie, ce designer de formation avait obtenu une bourse du Wellcome Trust, un fonds de recherche en biologie, pour financer son projet.

Il a fabriqué des prothèses lui permettant de marcher longtemps à quatre pattes, avec des mouvements comparables à ceux d’une chèvre, y compris en pente car il a réalisé son expérience dans les alpes suisses.

Il a également mangé de l’herbe, cuite à la cocotte-minute, lors des trois jours qu’a duré son expérience.

Thomas Thwaites a partagé son prix avec un autre homme devenu animal, le Britannique Charles Foster, qui a essayé d’imiter le style de vie d’un blaireau, d’un renard, d’un cerf, d’une loutre et d’un oiseau.

Les deux hommes se sont vus octroyer, comme tous les lauréats présents, un trophée en forme de grande horloge ainsi qu’un billet de dix mille milliards de dollars zimbabwéens, d’une valeur inférieure à un centime d’euro.

Comme chaque année, les récompenses ont été remises par de vrais lauréats du prix Nobel, au nombre de quatre jeudi.

Dans la catégorie économie, l' »anti-Nobel » a été attribué à une équipe de trois chercheurs, deux Néo-Zélandais et un Britannique qui se sont intéressés à la personnalité des pierres.

Ils ont ainsi cherché à appliquer à des morceaux de roche le concept marketing de personnalité des marques, qui consiste à attribuer à des marques des traits de la personnalité humaine.

L’étude a montré que des personnes mises en contact avec les pierres pouvaient leur attribuer des caractéristiques de la personnalité humaine.

Les chercheurs en ont conclu que le concept de personnalité des marques devait être appréhendé avec beaucoup de prudence.

Lors de la cérémonie agrémentée par des lancers d’avions en papier ou par un mini-opéra sur la création d’une seconde, le comité a aussi décerné le prix de chimie à Volkswagen.

En l’absence d’un représentant, le constructeur automobile allemand a été récompensé pour avoir « résolu le problème des émissions polluantes excessives des automobiles en produisant (…) moins d’émissions à chaque fois que leurs voitures étaient testées ».

http://www.lepoint.fr/

Déplacer les montagnes


Il y a toujours une première action, un premier pas, puis reste a continuer malgré les difficultés rencontrées. L’essentiel est d’agir pour arriver à nos fins
Nuage

 

Déplacer les montagnes

 

« Celui qui déplace la montagne, c’est celui qui commence à enlever les petites pierres. »

Confucius

Un mur ou un pont


Nous avons cette opportunité de choisir quand une difficulté se présente, d’être négatif ou positif, de faire quelque chose de constructif ou de s’enfermer devant les problèmes
Nuage

 

Un mur ou un pont

 

 

La vie mettra des pierres sur ton chemin. À toi décider si tu en fais un mur ou un pont

Inconnu

25 des plus belles roches et minéraux de notre monde


Parmi les merveilles de la Terre, certaines pierres et  minéraux sont les plus beaux bijoux naturels.
Nuage

 

25 des plus belles roches et minéraux de notre monde

1. Opale de feu

mineral-01

2. Bismuth

mineral-02

3. Opale avec galaxie

mineral-03

4. Opale avec océan

mineral-04

5. Quartz

mineral-05

6. La plus grosse améthyste au monde

mineral-06

7. Opale noire

mineral-07

8. Fluorite

mineral-08

9. Opale fossilisée

mineral-09

10. Tourmaline birmane

mineral-10

11. Scolécite

mineral-11

12. Malachite avec chrysocolla

mineral-12

13. Quartz titane

mineral-13

14. Tourmaline melon d’eau

mineral-14

15. Rhodochrosite

mineral-15

16. Azurite

mineral-16

17. Réalgar sur calcite

mineral-17

18. Uvarovite

mineral-18

19. Bismuth

mineral-19

20. Combinaison de fluorine / quartz / pyrite

mineral-20

21. Crocoite

mineral-21

22. Cobaltocalcite

mineral-22

23. Tourmaline sur quartz avec lépidolite et cleavelandite

mineral-23

24. Rhodochrosite

mineral-24

25. Crocoite

mineral-25

http://www.insoliteqc.com/

Le Saviez-Vous ► En Bretagne, certaines pierres résonnent


 

Frapper des pierres ensemble, on sait le bruit que cela fait. Mais en Bretagne, il y a des pierres qui raisonnent comme un bruit de métal
Nuage

 

En Bretagne, certaines pierres résonnent

 

« Les pierres sonnantes du petit bois. » En face du château du Guildo, sur la rive gauche de l’Arguenon sont « Les Pierres Sonnantes ». Ces roches d’amphibole frappées par un galet de même nature rendent un son argentin. L’amphibolite (silicate double de calcium et de magnésium) est une des pierres les plus dures de la nature. Sa densité est telle qu’elle peut rayer le verre. Les blocs comme suspendus sur d’autres blocs qu’ils touchent à peine, rendent un son cristallin. La légende dit que Gargantua de passage au Guildo se trouva subitement fort gêné. Pour soulager son estomac trop chargé, il vomit ces pierres sonnantes qu’il avait avalées par mégarde.

(Source : Texte visible sur place.)

http://trouver-en-bretagne.com/