Le Saviez-Vous ►Voici 20 signes qui vous permettront de reconnaître un menteur –


J’ajouterais que devant un menteur, il est bien de répéter ses dires à d’autres moments pour voir si l’histoire se tient ou de répéter dans un autre ordre ce qu’il a dit, n’empêche que ce soit parfois difficile de démêler le vrai au faux, mais tout fini par se savoir un jour ou l’autre
Nuage

Voici 20 signes qui vous permettront de reconnaître un menteur

Nous vous présentons les signes qui indiquent si la personne est en train de vous dire la vérité ou des mensonges. Ces indices sont une combinaison entre le langage corporel et les signes comportementaux que des spécialistes ont étudié méticuleusement.Voici 20 signes qui vous permettront de reconnaître un menteur

1. Se toucher le visage de façon récurrente

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-1

Selon le célèbre psychologue américain Philip Calvin, plus connu sous le nom de Dr. Phil. Les gens qui mentent ont plutôt tendance à se toucher le visage à plusieurs reprises, surtout le nez.

2. Faire un faux sourire

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-2

Savez-vous reconnaître un vrai sourire d’un faux ? Lorsque le sourire d’une personne est sincère, les coins des yeux se froissent automatiquement de façon à changer l’expression du visage. Toutefois, lorsque le sourire n’est pas sincère, l’expression des yeux ne change pas.

3. Hausser les épaules

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-3

Chaque fois qu’une personne vous ment, elle aura tendance à hausser les épaules à moitié. Un haussement des épaules sincère implique tout le corps, tandis qu’un faux est un mouvement un peu forcé.

4. Faire bouger les pieds

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-4

Remuer ses pieds en parlant est un signe que la personne se sent mal à l’aise. C’est une façon de dire qu’elle souhaite tourner la page aussi vite que possible.

5. Faire des mouvements brusques avec la tête

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-5

Si vous posez des questions à une personne et qu’elle a tendance à diriger sa tête vers l’arrière, la baisser ou l’incliner d’un côté, cela implique qu’elle est en train de vous mentir.

6.Signes qui vous permettront de reconnaître un menteur :

Regarder de façon persistante

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-6

Certaines personnes pensent que les menteurs ont tendance avoir des regards fuyants. Pour contrer cette idée, les menteurs maintiennent le contact visuel tout en racontant des mensonges.

7. Pointer du doigt

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-7

Les menteurs sont souvent sur la défensive et hostiles. En pleine discussion, ils ont tendance à pointer du doigt et à rejeter les accusations avec colère et mépris pour vous culpabiliser.

8. Transpirer de manière excessive

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-8

Certaines personnes transpirent de façon excessive lorsqu’elles disent des mensonges. Ceci arrive car le mensonge implique le stress, une augmentation de la température corporelle et par conséquent, de la transpiration.

9. Bouger les bras de façon aléatoire

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-9

Certaines personnes ont tendance à bouger leur bras de façon aléatoire et au hasard. C’est une astuce que les menteurs utilisent pour distraire leurs interlocuteurs.

10. Faire le « bec de canard »

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-10

Selon le Dr. Phil, les menteurs ont inconsciemment une envie d’avoir l’air adorable en se pinçant les lèvres, en écarquillant les yeux et en faisant le fameux « bec de canard ».

11. Signes qui vous permettront de reconnaître un menteur :

Le bégaiement et l’hésitation

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-11

Plusieurs personnes ont tendance à bégayer ou à hésiter en racontant leur histoire car elles ont une envie d’impressionner. D’autre part, il est difficile de penser clairement quand on veut raconter quelque chose de crédible.

12. Donner des informations supplémentaires

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-12

Les menteurs présentent souvent plus d’informations que nécessaire. Selon le Dr. Phil, ceci est une façon de cacher quelque chose ou de se défendre.

13. Être sur la défensive

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-13

C’est bien connu, les gens qui mentent se tiennent automatiquement sur la défensive, tandis que les personnes qui disent la vérité sont offensives.

14. L’articulation

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-14

Pour se défendre, les menteurs articulent bien leurs mots. Par exemple, au lieu de vous dire « c’est pas moi » ils diront « ce n’est pas moi » ou de remplacer « je l’ai pas fait » par « je ne l’ai pas fait ».

15. Utiliser des questions ou faire des répétitions

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-15

Une technique très prisée par les menteurs est de répondre à une question par une autre ou de répéter ce que vous avez dit. Le but est de confondre et de déstabiliser l’interlocuteur.

16. Éviter la première personne du singulier

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-16

Selon la chaîne de télévision américaine CNN, les menteurs évitent d’utiliser la première personne du singulier dans leur propos. Par conséquent, au lieu de dire « je ne te crois pas » ils optent pour « tu as tort ».

17. Exagérer

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-17

Les menteurs ont tendance à exagérer en racontant les petits détails de leur histoire. D’autre part, dans des situations délicates ils se concentrent sur les détails sans importance.

18. Se protéger

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-18

Lors d’une discussion, les menteurs placent inconsciemment des objets comme des livres, une tasse de café ou leur ordinateur entre eux-mêmes et leurs interlocuteurs pour se protéger.

19. Utiliser des expressions sincères

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-19

Pour commencer leurs phrases, les menteurs ont tendances à utiliser des expressions comme « pour être sincère » ou « pour te dire la vérité ».

20. Une astuce pour détecter le mensonge

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-20

Pour finir, voici une astuce qui vous aidera à deviner si la personne est en train de vous mentir ou pas. Essayez de changer de conversation subitement, vous remarquerez qu’une personne sincère se sentira confuse, tandis qu’un menteur se sentira soulagé.

Source :santeplusmag.com

http://sain-et-naturel.com/

Ce que les enfants sans pieds retrouvés au Pérou racontent de notre histoire


Des civilisations ont exercé le sacrifice humain pour une croyance basé sur la peur et la dominance. Au Pérou, les Incas pouvaient même sacrifier des enfants qui selon leur croyance, ils ne mourraient pas, mais les protégeaient
Nuage

 

Ce que les enfants sans pieds retrouvés au Pérou racontent de notre histoire

 

Repéré par Charlotte Pudlowski

Au Pérou, sur la côte Nord, des archéologues ont retrouvé plus d’une douzaine de tombes remontant au moins au XVe siècle. Le site, Chotuna-Chornancap, est un ancien lieu de pouvoir et de croisement entre plusieurs cultures et le possible centre d’une légende pré-Incas. Ces ruines comprennent un temple et des pyramides.

Le Guardian, qui relate ces fouilles, explique que six enfants ont été retrouvés dans les tombes, dont deux étaient sans pieds, comme s’ils avaient été coupés.

«Leur emplacement a mené les chercheurs à supposer que les enfants avaient été sacrifiés. (…) Les autres tombes contenaient des hommes et des femmes enterrés allongés sur le dos, et certains de leurs os montraient des blessures semblables à celles d’autres victimes de sacrifices de l’époque».

«Nous étudions les sacrifices non pas pour leurs détails sordides, mais parce que de tels rituels donnent des éléments de compréhension sur la culture, l’histoire, la société», a expliqué au Guardian Haagen Klaus, bioarchaéologiste de George Mason University qui a déjà travaillé sur le camp de Chotuna-Chornancap. «Ces sacrifices fournissent des fenêtres vivantes pour mieux observer des rituels qui étaient étroitement liés à l’économie et au politique». Ces sacrifices pouvaient par exemple être exécutés pendant des enterrements.

Ce site de Chotuna-Chornancap fait régulièrement parler de lui dans le cadre de fouilles fructueuses: en 2009, Reuters rapportait la découverte de près de trois douzaines de personnes sacrifiées 600 ans plus tôt. Les corps révélaient des marques de coupures au niveau du coup ou de la clavicule. En 2011, un exécuteur d’élite du XIVe siècle avait été découvert dans l’une des tombes, enterré avec ses couteaux.

Sacrifices d’enfants

En cette même année 2011, la découverte des corps de trois enfants incas inhumés il y a cinq siècles, à plus de 6.000 mètres d’altitude, en Argentine, et retrouvés en parfait état,avait sidéré la communauté scientifique. Les archéologues avaient pu établir avec certitude que les jeunes Incas avaient été victimes de sacrifices humains, lors d’un autre rite, appelé Capacocha.

Rue 89 décrivait alors ce rite, qui s’accomplissait de façon cyclique, pour obtenir les faveurs des dieux. Les enfants étaient sélectionnés pour leur perfection physique parmi les classes dominantes. L’anthropologue Gabriela Recagno précisait:

«N’oublions pas qu’il s’agissait d’un système politique de domination. Dans les régions assujetties se déplaçait un représentant de l’Inca avec un enfant qui allait se transformer en un dieu: il ne mourrait pas et allait pouvoir surveiller tout ce territoire du haut de la montagne. Il devenait un gardien du territoire, un être divinisé. Un système très bien rodé pour, à travers la religion et la peur, exercer une politique de domination à travers les sacrifices. Au sommet, on endormait les enfants, par ailleurs épuisés par une marche de 1 600 kilomètres, avec de « la chicha », un alcool de maïs et sous l’effet du froid, de la basse pression, ils s’endormaient jusqu’à mourir d’hypothermie.»

http://www.slate.fr/

Douleurs, mycoses, crevasses : 5 mauvaises habitudes à oublier pour prendre soin de ses pieds


Nos pieds, supportent notre poids, nous gardent en équilibre et nous transportent partout, et pourtant, ils sont souvent trop négligés
Nuage

 

Douleurs, mycoses, crevasses : 5 mauvaises habitudes à oublier pour prendre soin de ses pieds

 

Photo SIPA

PRÉVENTION Porter trop longtemps des tongs ou des talons hauts, mal les essuyer ou les poncer trop souvent… nombreux sont ceux qui ont des mauvais réflexes. Décryptage avec le podologue Djamel Bouhabib.

► Poncer ses pieds trop souvent

Pour vous débarrasser de la corne bien installée sur vos talons, vous avez investi dans une pierre ponce.

Alors pour la rentabiliser, vous l’utilisez tous les jours mais « c’est une très mauvaise idée, avertit le spécialiste. Lorsqu’on ponce la corne trop souvent, l’épiderme créée davantage de corne pour se protéger. C’est l’effet millefeuilles. »

Résultats : en plus de fragiliser le pied, cela peut aussi affecter la marche à long terme.

La bonne habitude ⇒ 

« Consultez un podologue qui saura traiter ce problème sans affecter votre santé et ne surtout pas poncer plus d’une fois par semaine », préconise Djamel Bouhabib.

Aussi, ce n’est pas la peine de trop forcer et pensez à bien hydrater vos pieds avec une crème après.

► Oublier d’essuyer ses pieds

Beaucoup ont tendance à bâcler cette étape après la douche. Or, « laisser ses pieds humides, c’est le meilleur moyen de favoriser le développement des mycoses, surtout si on enfile ses chaussettes directement après », affirme le président de l’UFSP.

Ce milieu chaud et humide est en effet favorable au développement des bactéries.

La bonne habitude ⇒ 

Pour éviter des semaines de traitement, « mieux vaut prendre le temps de se sécher méticuleusement entre les orteils. »

Egalement, sachez que les chaussettes en synthétique favorisent la transpiration et donc le développement des bactéries. Optez plutôt pour du coton par exemple.

Douleurs, mycoses, crevasses : 5 mauvaises habitudes à oublier pour prendre soin de ses pieds

Photo : SIPA

► Porter des tongs tout l’été

Pratique et pas chère, la tong est un incontournable de l’été.

Mais « comme on ne la lave pas très souvent, l’environnement est propice au développement des bactéries, explique notre interlocuteur. Les coupures et blessures peuvent rapidement s’infecter, surtout chez les diabétiques. »

De plus, la tong ne respecte pas la physionomie du pied, ce qui accentue le risque d’entorse. Et comme les muscles et les tendons sont en « contraction permanente » , le risque de griffes d’orteils (une déformation) est plus important. Le frottement permanent peut aussi favoriser l’apparition de cors et de fissures.

La bonne habitude ⇒ 

« Porter le même type de chaussure tous les jours n’est pas bon pour les pieds, affirme Djamel Bouhabib. Le mieux reste d’alterner entre les paires. »

►Toujours en talons hauts

Avec des talons hauts de plus de 6 cm, « le poids du corps bascule en avant pour être supporté par les pieds, détaille le podologue. Ce qui peut créer des douleurs au niveau des genoux et du dos. »

Le frottement peut aussi laisser place à des durillons, des cors, des oignons ou encore des déformations.

La bonne habitude ⇒ le spécialiste recommande de limiter la hauteur à 3,5 cm si vous les portez tous les jours. Sinon, comme pour les tongs, l’idéal est d’alterner entre les différents types de chaussures. De même, il déconseillé de porter des baskets tous les jours.

►Couper les ongles trop courts

 

Plus les ongles sont coupés court, plus ils ont de risques de mal repousser.

 

« Les personnes, et surtout les adolescents, ont tendance à trop couper sur les côtés, au niveau des bourrelets de l’ongle, constate le spécialiste. Cela peut engendrer des douleurs quand ils marchent ou courent. »

La bonne habitude ⇒ 

« Il faut les couper le plus droit possible et les limer légèrement sur les côtés. »

Des précieux conseils pour garder des pieds en bonne santé car « ce sont bien eux qui nous supportent dans notre quotidien », conclut le podologue. 

http://www.metronews.fr/

Porter des Crocs au quotidien est mauvais pour la santé des pieds


Les souliers Crocs qui sont devenus des chaussures que l’on met partout et porter pendant plusieurs heures. Il semble que ces souliers risquent bien des maux de pieds
Nuage

 

Porter des Crocs au quotidien est mauvais pour la santé des pieds

 

90 pays ont succombé à la mode des Crocs, ces sabots aux qualités anti-microbiennes et anti-transpirantes. © LE FLOCH PASCAL/TRAVERS ERIC/SIP

90 pays ont succombé à la mode des Crocs, ces sabots aux qualités anti-microbiennes et anti-transpirantes. © LE FLOCH PASCAL/TRAVERS ERIC/SIP

Par Lise Loumé

La Journée nationale de la santé du pied, le 9 juin, est l’occasion pour les podologues de rappeler que porter quotidiennement des Crocs, ces sabots en plastique de couleur vive, est une mauvaise idée.

Le 9 juin 2016, l’Union Française pour la Santé du Pied organise une journée de sensibilisation et de prévention destinée au grand public : des podologues prodiguent des conseils et des diagnostics gratuits dans de nombreux sites publics, partout en France. Simultanément, aux États-Unis, des podologues lancent une alerte contre le port quotidien des Crocs, ces sabots aux couleurs vives, qui se sont vendues à plus de 300 millions d’exemplaires dans 90 pays depuis leur lancement en 2002. Ces chaussures entraînent un risque de douleurs articulaires et de déformations au niveau des pieds.

Un risque de tendinite et de déformation d’orteils

Made in USA, les Crocs sont faites en matière plastique (une mousse d’éthylène-acétate de vinyle) et sont originellement conçues pour être portées à la plage ou au bord d’une piscine. Confortables, légères et faciles à laver, elles sont également devenues incontournables dans le milieu hospitalier, surtout auprès des infirmières.

Mais selon deux podologues américains, ces chaussures martyrisent nos pieds si elles sont portées quotidiennement, préviennent-ils dans les colonnes du Huffington Post.

« Malheureusement, elles ne sont pas faites pour être portées toute une journée, met en garde le Dr Megan Leahy, podologue basée à Chicago. Elles « ne soutiennent pas assez le talon. Quand celui-ci est instable, les orteils ont tendance à se recroqueviller pour retenir la chaussure, ce qui ce peut provoquer des tendinites (ndlr : ces inflammations des tendons qui surviennent lorsque ceux-ci ont été trop et/ou mal sollicités). À ces problèmes d’articulations s’ajoutent des risques de « déformation d’orteils, de problème d’ongles, des cors ou des callosités, la même chose peut se produire avec le port excessif de tongs », ajoute la spécialiste.

Bien sûr, même s’il ne faut pas les porter 8 à 10 heures par jour, les Crocs ne sont pas déconseillées par les podologues pour un port occasionnel à la plage ou à la piscine.

« Les deux seuls types de patients qui pourraient bénéficier du port quotidien de ces chaussures sont ceux qui ont le voûte plantaire très élevée ou ceux qui souffrent d’œdème excessif de leurs jambes ou leurs chevilles », précise au Huffington Post le Dr Alex Kor, président de l’Académie américaine de podologie.

Plusieurs pays, comme les États-Unis, la Grande-Bretagne, le Canada, la Suède et l’Autriche, ont interdit depuis 2011 le port de ces chaussures des hôpitaux non pas pour des raisons de santé du pied, mais de sécurité : les Crocs ne seraient pas assez solides pour protéger le pied d’instruments pointus comme les seringues ou les aiguilles qui pourraient traîner par terre…

http://www.sciencesetavenir.fr/

Comment les talons abîment les pieds (et les genoux)


Je trouve personnellement, que cela ne vaut pas le coup de porter à tous les jours, des talons aiguillent. Pourquoi se donner du trouble quand on peut l’éviter ?
Nuage

 

Comment les talons abîment les pieds (et les genoux)

Escarpin © ADMEDIA/SIPA

Escarpin © ADMEDIA/SIPA

Trop souvent négligées, les douleurs aux pieds touchent une très large majorité de la population. Un problème de santé publique pourtant méconnu dû parfois au port inapproprié d’escarpins.

Origine de la douleur. Sans aller jusqu’aux vertigineux stilettos avec des talons aiguilles de plus de 10 cm, qualifiés d’aberration physiologique par les podologues, l’escarpin classique est déjà trop haut et trop étroit pour la morphologie du pied. À chaque pas, le poids du corps est basculé sur l’avant au lieu de se répartir équitablement entre avant-pied, voûte plantaire et talon. Pour maintenir l’équilibre, les genoux se plient et les orteils sont contraints de se rétracter.

Les talons hauts usent aussi les genoux

L’accident le plus fréquent est l’entorse, en raison de l’équilibre instable du corps et de l’absence de maintien de la cheville. À la longue, le port de talons favorise la rétraction progressive des muscles du mollet et du tendon d’Achille, provoquant des tendinites lors du port de chaussures plus plates. Autre problème, plus les talons sont hauts, plus le genou est plié lors de la marche, ce qui a pour effet d’user prématurément les articulations et de les exposer au risque d’arthrose précoce du genou. Marcher avec des escarpins revient à marcher sur la pointe, certaines adeptes des talons hauts gardant même cette position pieds nus du fait de leurs tendons d’Achille raccourcis. Mais cette courbure excessive a pour effet d’accentuer l’antéversion du bassin et la cambrure du dos, ce qui peut provoquer ou accentuer des douleurs dorsales. De plus, la compression du pied peut endommager les nerfs (voir schéma ci-dessous).

©Betty Lafon / Sciences et Avenir

Syndrome de Morton. Les nerfs, notamment ceux situés entre le 3e et le 4e orteil, sont comprimés, allant jusqu’à provoquer un névrome dit de Morton, avec de violentes douleurs irradiantes. Le port de semelles et de chaussures plus plates, des séances de kiné ou les infiltrations de cortisone ne soulagent que 2 malades sur 3. Pour les autres, l’option chirurgicale s’impose : une incision de 2cm pour aller décomprimer le nerf, ou en exciser la partie devenue douloureuse.

Par Afsané Sabouhi

http://www.sciencesetavenir.fr/

4 choses que vos pieds peuvent dire sur votre santé


Notre corps nous donne des signes quand quelque chose ne va pas. Au niveau des pieds, certains maux peuvent apparaitre, et donc, il serait bon d’en parler à son médecin à la prochaine consultation
Nuage

 

4 choses que vos pieds peuvent dire sur votre santé

 

FEET

Own  |  Par Dr. Mehmet Oz

Les pieds froids

Il peut s’agir : d’hypothyroïdisme

Toujours à la recherche d’une paire de bas? Vous souffrez peut-être d’hypothyroïdisme, un trouble causé par la glande thyroïde. C’est qu’elle ne produit pas assez de certaines hormones qui aident à régulariser le métabolisme. Un mauvais métabolisme peut alors causer un problème quand vient le temps de générer de la chaleur, résultant ainsi de grands froids dans les mains et les pieds.

Les ongles jaunes

Il peut s’agir : du syndrome des ongles jaunes

Les ongles d’orteils jaunes sont souvent causés par un champignon qui se traite à l’aide d’un produit. Dans certains cas, il se peut que ce syndrome soit associé à un problème respiratoire ou du lymphœdème, une condition qui cause de la rétention dans les bras et les jambes.

Un gros orteil plus large

Il peut s’agir : d’oignons sur les orteils

Considérés comme une des formes d’arthrite les plus douloureuses, les oignons apparaissent lorsque le niveau d’acide urique s’accumule au point de créer des cristaux tranchants dans les articulations. Pour des raisons encore inconnues, l’acide urique se dépose généralement dans les jointures des gros orteils.

Des crampes aux pieds

Il peut s’agir : d’un manque de nutriment

La cause principale des crampes aux pieds est le manque d’hydratation (assurez-vous de boire toute l’eau nécessaire au quotidien), une carence en électrolytes peut aussi forcer vos muscles à se contracter radicalement dans vos pieds. Ceci est signe qu’il vous faut plus de minéraux essentiels, comme du potassium, du magnésium ou encore du calcium.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Maux du pied : des conseils pour choisir la chaussure idéale


Il y a des douleurs aux pieds que nous pourrions éviter si nous achetions des souliers pour le confort avant tout
Nuage

 

Maux du pied : des conseils pour choisir la chaussure idéale

 

 

Le confort doit rester la priorité. © PureStock/SIPA

Le confort doit rester la priorité. © PureStock/SIPA

Trop souvent négligées, les douleurs aux pieds touchent une très large majorité de la population. Un problème de santé publique méconnu et évitable si l’on suit quelques règles lors de l’achat de chaussures.

Au quotidien, la solution la plus protectrice est de porter une chaussure maintenant le pied sans le serrer grâce à une matière souple comme le cuir et un système de fermeture réglable comme les lacets ou les scratchs.

Son talon doit avoir une base large et ne pas mesurer plus de 4 cm de haut pour ne pas déporter tout le poids du corps sur l’avant.

L’empeigne, c’est-à-dire le dessus de la chaussure, doit être souple et dépourvue de coutures ou de brides qui pourraient blesser.

Les podologues conseillent d’acheter ses chaussures en fin de journée, au moment où le pied est le plus gonflé, surtout pour les chaussures d’été. Il faut prendre le temps de les essayer pour vérifier qu’elles respectent le volume et la forme. En oubliant l’idée que les chaussures vont « se faire », car elles feront seulement souffrir. Le confort doit rester la priorité.

Par Afsané Sabouhi

http://www.sciencesetavenir.fr/

10 Signes subtils sur les pieds révélateurs de maladies


Les pieds peuvent devenir des indicateurs pour certaines maladies. Cependant, ce n’est qu’à titre informatif, seuls des examens et un médecin pourront confirmer l’état de santé d’une personne
Nuage

10 Signes subtils sur les pieds révélateurs de maladies

Par Kelsey Kloss

Apprenez à détecter les signes sur les pieds qui peuvent révéler des maladies graves, comme le diabète, des affections de la thyroïde et des maladies cardiaques, avant même que vous ne consultiez un médecin.

Vous remarquez que vos pieds sont secs et squameux

Crédits photo: Shutterstock

Vous pourriez souffrir de problèmes thyroïdiens, à plus forte raison si un hydratant ne corrige pas la situation. Lorsque la thyroïde (une glande en forme de papillon, à la base du cou) devient malade, elle produit moins d’hormones thyroïdiennes régularisant le métabolisme, la pression artérielle, la croissance des tissus et le développement des systèmes ostéomusculaire et nerveux. Marlene Reid, podiatre de Napierville, en Illinois, explique :

« Les problèmes thyroïdiens causent la sécheresse de la peau. Lorsque nous remarquons une fissuration de la peau des pieds ou si un hydratant ne fait pas disparaître la sécheresse en quelques jours, nous suggérons aux patients de voir leur médecin afin de s’assurer que leur glande thyroïde est en santé. »

Des ongles cassants peuvent également signaler des problèmes thyroïdiens.

Vous remarquez des orteils sans poils

Vous pourriez être atteint d’une maladie artérielle. Si les poils de vos orteils disparaissent soudainement, cela pourrait indiquer une mauvaise circulation causée par la maladie artérielle périphérique (MAP).

« Les symptômes en sont la diminution de la croissance des poils sur les pieds et les chevilles, des orteils violacés et une peau mince ou brillante », dit Suzanne Fuchs, chirurgienne podiatrique au North Shore University Hospital de New York.

La MAP, une accumulation de plaque dans les artères des jambes, touche environ 8 millions d’Américains. Les symptômes sont quasi imperceptibles, mais les médecins peuvent la détecter en prenant le pouls du coussinet plantaire ou par une tache sur une radiographie.

« Lorsque je remarque un durcissement des artères sur une radiographie de pied fracturé, je suis à 99 % certain d’une affection similaire des vaisseaux sanguins du myocarde », dit Gary A. Pichney, chirurgien podiatrique de l’Institute for Foot and Ankle Reconstruction au Mercy Medical Center.

Vous remarquez des plaies qui ne guérissent pas

Crédits photo: Shutterstock

Ce pourrait être un indice de diabète. La glycémie non contrôlée endommage les nerfs et provoque une mauvaise circulation, de sorte que le sang ne parvient pas aux pieds. Lorsque le sang ne se rend pas à une blessure causée, par exemple, par des chaussures qui frottent, la peau ne guérit pas correctement.

De nombreux diabétiques sont diagnostiqués en raison de problèmes aux pieds », dit la Dre Reid.

Les autres symptômes du diabète sont des picotements ou un engourdissement des pieds. Demandez à votre médecin de faire un test de glycémie.

Vous ressentez une inflammation douloureuse du gros orteil. 

Ce pourrait être une crise de goutte, un type d’arthrite qui touche généralement l’articulation du gros orteil. Vous ne mangez que du steak et du vin ? Les aliments riches en purine, un composé chimique présent dans les viandes rouges, le poisson et certains alcools, peuvent déclencher une attaque de goutte en élevant le niveau d’acide urique dans le corps. L’acide urique est normalement éliminé dans l’urine, mais peut être produit en grande quantité ou insuffisamment excrété, chez certaines personnes.

« Le plus souvent, on constate le dépôt d’acide urique dans le gros orteil ou la cheville, dit Bob Baravarian, podologue et spécialiste du pied et de la cheville au Providence Saint John’s Health Center, à Santa Monica, en Californie. Le patient se réveille avec une articulation rouge et gonflée. C’est extrêmement douloureux. »

Le cas échéant, un médecin prescrit des anti-inflammatoires pour soulager et propose un régime faible en purine en prévention.

Vous remarquez de minuscules lignes rouges sous un ongle

Crédits photo: Shutterstock

Il pourrait s’agir d’une infection cardiaque. Des stries rouges sous les ongles des orteils ou des doigts attestent de la rupture de vaisseaux sanguins, des hémorragies filiformes. Elles se produisent lorsque de petits caillots sanguins endommagent les capillaires sous les ongles. Elles peuvent indiquer une endocardite, une infection de la paroi interne du cœur. Les gens qui souffrent d’une maladie cardiaque, qui portent un stimulateur cardiaque ou dont le système immunitaire est affaibli (tels que les cancéreux sous chimiothérapie, les séropositifs et les diabétiques) sont plus à risque de développer une endocardite. Cette infection entraîne une insuffisance cardiaque lorsqu’elle n’est pas traitée. Si vous remarquez des hémorragies filiformes sous vos ongles, sans traumatisme préalable, consultez votre médecin et demandez une évaluation de votre cœur et de la circulation sanguine.

Vous constatez une déformation des pieds

Il pourrait s’agir du cancer du poumon ou d’une maladie cardiaque. La déformation des épiphyses osseuses en canne de golf, dans les orteils et les doigts, est souvent synonyme de cancer du poumon, d’une infection pulmonaire chronique, d’une maladie cardiaque ou d’une maladie intestinale. Le cancer du poumon et les maladies cardiaques diminuent la résistance vasculaire, ce qui augmente le flux sanguin vers les petites artères des ongles des orteils et des doigts, gonfle les tissus et provoque une déformation des épiphyses osseuses (doigts et orteils deviennent plus ronds et plus larges). Bien que les patients soient généralement conscients qu’ils ont une maladie à l’origine de la déformation, il vaut mieux consulter son médecin.

Vous constatez que la surface des ongles est criblée de trous

Crédits photo: Shutterstock

Ce pourrait être le psoriasis. Si vous voyez de petits trous, des rainures ou des stries dans vos ongles d’orteils, vous pourriez souffrir du psoriasis des ongles. Bien que la plupart des gens qui souffrent de psoriasis des ongles soient aussi atteints de psoriasis généralisé (une maladie auto-immune qui parchemine et irrite la peau), 5 % des personnes atteintes de psoriasis des ongles ne sont pas touchées ailleurs.

« Si on n’a jamais constaté le psoriasis chez vous, mais que vos ongles sont crevassés, vous devriez consulter », dit Pichney.

Les autres symptômes sont des taches blanches et des lignes horizontales sur les ongles. Pour traiter le psoriasis, votre médecin peut prescrire des crèmes ou des stéroïdes topiques à injecter sous l’ongle.

Vous avez des ongles en cuillère

Vous pourriez souffrir d’anémie ou de lupus. Y a-t-il, dans votre ongle, une dépression assez profonde pour contenir une goutte d’eau? Aussi connue sous le nom de koïlonychie, la déformation des ongles en forme de cuillère peut indiquer une carence en fer, l’hémochromatose (une surproduction de fer), la maladie de Raynaud (qui affecte l’apport sanguin aux extrémités) et, parfois, le lupus érythémateux (une maladie auto-immune qui porte le système immunitaire à s’attaquer aux cellules, aux tissus et aux organes). Les ongles en cuillère apparaissent parfois chez les nourrissons, mais cela se corrige au cours des premières années de vie. Si vous remarquez un ongle en cuillère, consultez votre médecin. Celui-ci fera un test sanguin pour en déterminer la cause exacte.

Vous remarquez une ligne droite sous vos ongles

Crédits photo: Shutterstock

Ce pourrait être le cancer de la peau. Une ligne verticale sombre sous un ongle pourrait indiquer un mélanome malin des extrémités ou mélanome caché, une forme de cancer de la peau qui apparaît sur les parties du corps moins visibles. Les autres mélanomes cachés sont les mélanomes de l’œil et de la bouche.

« Une ligne noire apparaît, qui court de la base de l’ongle à l’extrémité, dit Pichney. Le patient doit consulter un podiatre ou un dermatologue pour s’assurer que ce ne n’est pas un champignon (généralement de couleur jaune brunâtre, et dont la ligne n’est pas continue). »

Bien que seulement 5 % de tous les cas de mélanome diagnostiqués soient du genre caché, celui-ci est le plus fréquent chez les personnes à la peau foncée.

Vous remarquez une accentuation de la cambrure du pied

Il pourrait s’agir de lésions neurologiques.

« La plupart des pieds très arqués sont associés à une forme d’affection neuromusculaire sous-jacente, dit Pichney. Si quelqu’un constate un amincissement des muscles plantaires, cela pourrait indiquer une maladie neurologique appelée Charcot-Marie-Tooth (CMT). »

Cette maladie héréditaire endommage les nerfs périphériques (nerfs autres que ceux du cerveau et de la moelle épinière). Le CMT peut aussi entraîner des changements dans la démarche, des engourdissements, de la difficulté à garder l’équilibre, la perte de musculature dans les jambes et, plus tard, des symptômes similaires dans les bras et les mains. Consultez votre médecin si vous remarquez des anomalies. « Chaque fois que vous constatez des changements dans vos pieds, consultez immédiatement un podiatre », suggère la Dre Reid.

http://selection.readersdigest.ca/

Pieds : 8 douleurs qui doivent vous inquiéter


Les pieds supportent notre poids et nous permettent d’aller ou bon nous semble. Quand une partie du pied a mal, c’est tout le corps qui souffre
Nuage

 

Pieds : 8 douleurs qui doivent vous inquiéter

 

Avec 26 os, 16 articulations, 20 muscles et 107 ligaments, les pieds peuvent être le siège de diverses douleurs. En voici huit qui doivent tout particulièrement attirer votre attention, et leurs causes.

Douleurs avec déformation des orteils : un oignon ?

Les orteils (plutôt les 2e et 3e) peuvent se recroqueviller « en griffe » ou « en marteau » occasionnant des douleurs.

Mais, comme le rappelle le Dr Jean-Pierre Mortier, orthopédiste « la déformation la plus fréquente est l’Hallux Valgus ou « oignon » (80% des motifs de consultation). Le gros orteil se dévie vers les autres orteils ce qui forme une bosse sur le bord interne de l’avant-pied. La personne ressent des douleurs à la marche et a du mal à enfiler ses chaussures. »

Quels examens ? Radiographie.

Quels traitements ? Semelles (ou orthèse).

« La chirurgie en dernier recours lorsque tous les autres traitements ont échoué, mais jamais pour des raisons esthétiques. »

Douleur dans le gros orteil : arthrose ou goutte ?

« Lorsque le gros orteil devient douloureux et raide, il peut s’agir d’un Hallux rigidus, une arthrose touchant l’articulation entre la première phalange et le métatarse (avant pied) », explique le Dr Jean-Pierre Mortier.

« Il ne doit pas être confondu avec la goutte qui est plus rare (1 cas sur 100), apparaît brutalement, rend l’articulatin rouge, gonflée très douloureuse. La goutte, due à un excès d’acide urique dans le sang, est héréditaire. »

Quels examens ? Radiographie.

Quels traitements ? Semelles et kinésithérapie, dans le cas de l’Hallus rigidus. Dans le cas de gouttes : régime alimentaire et traitement médicamenteux.

Douleur de la plante des pieds : l’aponévrosite plantaire

« Egalement appelée « fascite », c’est une inflammation de la membrane élastique qui sous-tend la voûte plantaire et garantit son élasticité à la marche. Elle est due à un excès de poids, une hyperactivité ou le port de chaussures inadaptées. Elle peut entraîner un arrachement de petits fragments osseux au niveau de l’os du talon, voire la formation d’une épine calcanéenne (on parle alors d’Epine de Lenoir) », décrit le Dr Jean-Pierre Mortier.

Quels examens ? IRM.

Quels traitements ? Massages, ultrasons et chocs électriques pour détendre la zone et ôter les adhérences.

Douleur du talon : la tendinite achilléenne

« Signalée par une douleur remontant dans le mollet, la tendinite du tendon d’Achille peut avoir plusieurs causes : hyper sollicitation par une pratique sportive intensive surtout sans échauffement, ce qui peut même occasionner une rupture, calcifications intraendineuses ou prise de certains médicaments notamment antibiotiques », souligne le Dr Jean-Pierre Mortier.

Quels examens ? IRM.

Quels traitements ? Repos, kinésithérapie. Les infiltrations sont à éviter car elles peuvent fragiliser le tendon et entraîner une rupture.

 Douleur de l’arrière pied : déformation de la voûte plantaire

« Les déformations du pied comme le pied creux, plat ou valgus, parfois liées à un tendon d’Achille trop court, peuvent entraîner une surcharge sur tout l’arrière pied et, donc un phénomène douloureux d’usure des articulations astragaleocalcanéennes, sous la cheville », explique le Dr Jean-Pierre Mortier.

Quels examens ? Scanner.

Quels traitements ? Semelles et kiné avec élongations.

Douleur en dessous des orteils : la métatarsalgie

Cette douleur du métatarse (partie charnue à la base des orteils, au dessous du pied) se révèle à l’appui.

« C’est une douleur mécanique dûe à une mauvaise répartition des appuis à la suite d’un hallux valgus ou hallux rigidus. En effet, à la marche, le gros orteil supporte 2/5 du poids du corps. En cas de douleur importante, la charge se transfère sur les autres orteils, déséquilibrant tous les appuis du pied. Des fractures de fatigues peuvent même survenir », constate le Dr Jean-Pierre Mortier.

Quels examens ? Radiologie.

Quels traitements ? Port de chaussures et semelle adaptées, orthèse et rééducation.

Douleur des pieds avec gonflement : la phlébite et l’arthérite

« Certaines douleurs peuvent être liées à des maladies veineuses ou artérielles. Si les deux pieds sont gonflées, il peut s’agir de stases lymphatiques, si seulement l’un des deux pieds est gonflé ainsi que cheville et la jambe, une phlébite peut en être la cause. Si des douleurs dans les pieds et les jambes obligent à s’arrêter à la marche, il peut s’agir d’une artérite » liste le Dr Jean-Pierre Mortier.

Quels examens ? Doppler.

Quels traitements ? Médicamenteux.

Douleurs de l’avant pied : le névrome de Morton

Ce gonflement des fibres nerveuses provoque « des douleurs brutales et invalidantes au niveau des 2e et 3e espaces entre les orteils pouvant irradier tout l’avant du pied, obligeant parfois à se déchausser » remarque le Dr Jean-Pierre Mortier.

Quels examens ? L’échographie ou l’IRM.

Quels traitements ?  Anti-inflammatoires, port de semelles, kinésithérapie et, dans les cas extrêmes infiltration. 

http://www.medisite.fr/

Mes pieds sont crevassés : comment réagir ?


Les pieds, c’est mal aimés ! C’est une des parties du corps qu’on ne prend pas toujours le temps d’être aux petits soins. Pourtant, ce sont eux qui nous transportent, qui supportent notre poids. Quand des crevasses se forment, s’ils ne sont pas soignés, elles empirent et peuvent provoquer des infections
Nuage

 

Mes pieds sont crevassés : comment réagir ?

 

Les crevasses aux pieds, un problème fréquent, surtout en hiver.

Que se passe-t-il ? Comment guérir des crevasses aux pieds ?

            Comment les crevasses se déclarent-elles ?

            A l’origine d’une crevasse, on trouve une peau trop sèche sur la plante des pieds. Ce n’est pas rare. La peau à cet endroit est en effet exposée à de nombreuses agressions, surtout si l’on a l’habitude de marcher pieds nus. En revanche, elle est rarement hydratée – mettre de la crème sous ses pieds peut faire glisser !

            Or, cette peau sèche est aussi exposée à des pressions très intenses puisqu’elle supporte tout le poids de notre corps. Et la pression augmente encore quand on marche ou que l’on court.

            Résultat : de temps en temps la peau cède, et les crevasses apparaissent. La plupart du temps elles ne sont que superficielles, et la gêne est surtout esthétique. Mais si la peau est profondément crevassée, il peut y avoir des douleurs intenses, et surtout il y a un risque d’infection.

            Comment prévenir les crevasses ?

            En prenant bien soin de ses pieds, il est possible d’empêcher les crevasses d’apparaître :

          • Evitez les bains très longs et à l’eau chaude, ils dessèchent la peau.

        • Séchez soigneusement vos pieds au sortir du bain ou de la douche.

      • Hydratez vos pieds à l’aide d’une crème spécifique. Celles-ci sont très riches ; appliquez-les généreusement le soir, enfilez ensuite une paire de chaussettes lâches, et laissez agir pendant la nuit…

    • Poncez régulièrement vos pieds pour éviter que les peaux mortes ne s’accumulent. Il existe de nombreux produits spécifiques pour les pieds, mais une bonne vieille pierre ponce peut aussi rendre bien des services.

  • Portez des chaussures confortables, qui soutiennent votre talon (pas de ballerines, tongs, etc.). Ainsi votre pied s’étalera moins dans la chaussure, et votre peau subira moins de pression.

Et une fois que les crevasses sont là ?

Si vous n’avez pas entendu ces conseils à temps, ou que les crevasses sont apparues malgré tout, il reste des solutions. De nombreuses crèmes peuvent être achetées en pharmacie pour hydrater la peau et encourager la cicatrisation des crevasses.

Cependant, si la crevasse est profonde, que vous avez mal ou que vous saignez, ne tardez pas à vous adresser à un podologue ou à votre médecin traitant. Ils pourront vous conseiller des produits pour éviter les infections.

Comme pour tout ce qui concerne la santé des pieds, les personnes diabétiques doivent être particulièrement attentives et soigneuses, parce que le diabète peut accélérer l’apparition de complications. Au moindre signe, montrez vos pieds à votre médecin ou à votre podologue !

http://www.e-sante.fr/