La Chine accusée de torturer les lapins angoras par PETA


Encore une fois la Chine fait la une pour la cruauté animale. Cette fois-ci ce sont les lapins angoras qui subissent l’appât pour faire de l’argent. Et les lapins paient très cher pour subir cette torture
Nuage

 

La Chine accusée de torturer les lapins angoras par PETA

La Chine produirait 90% de cette fourrure dans le monde, selon l’association. © PETA

Images gore et cris de bêtes à l’appui, l’association de défense des animaux PETA accuse de torture les producteurs chinois de fourrure.

Faut-il craquer pour un manteau ou un pull en poils de lapin angora ? Selon l’association PETA, ce serait se rendre complice de la torture pratiquée sur ces petites bêtes à poils blancs et soyeux. Un militant a infiltré dix fermes chinoises entre juin et septembre de cette année, dont la moitié travaillait sur des animaux vivants. Dans une vidéo qu’il a tournée et mise en ligne mardi on voit et on entend clairement les lapins se faire arracher la précieuse ressource, réputée douce et légère, alors qu’ils sont encore bien vivants. Une opération répétée tous les trois mois pendant deux à cinq ans, avant que l’animal ne soit tué.

« Boycott »

Pourquoi ne pas simplement tondre les animaux, à l’instar des moutons ? Parce que les poils ainsi retirés, plus longs et de meilleure qualité, rapporteraient davantage d’argent aux fermiers, explique l’organisation. La moitié des fermes visitées travaille dans ces conditions, selon PETA, tandis que l’autre coupe la fourrure ou rase les lapins. Mais ces procédés font également souffrir les animaux, souligne-t-elle. La Chine produirait 90 % de la fourrure d’angora dans le monde, les exploitations agricoles de la vidéo se trouvant dans les provinces du Jiangsu et du Shandong et comptant de quelques centaines à 10 000 lapins.

Puisque qu' »aucune norme ne vient sanctionner ces pratiques », PETA lance un appel au boycott à l’attention des clients à l’approche des achats de Noël et du nouvel an chinois.

« Nous nous adressons à toutes les personnes faisant du shopping en cette période de fête »,clare Isabelle Goetz, chargée de campagnes pour la France. « Prenez le temps de lire les étiquettes des pulls et des écharpes. S’il est écrit angora, pensez aux lapins inoffensifs à qui on arrache cruellement la fourrure de la peau et reposez l’article en rayon. »

http://www.lepoint.fr

Des chats torturés dans une université américaine ?


Pour les amoureux des animaux dont les chats, les photos sont horribles. Dire qu’en 2013, il existe encore de la barbarie en science pour sois-disant trouver des remèdes pour les humains. Bien sur qu’une découverte pour les humains peuvent servir pour la médecine vétérinaire mais il y a des limites qui ne devraient jamais mais, jamais être dépassé …
Nuage

 

Des chats torturés dans une université américaine ?

 

Terrifiant… La PETA affirme que des chats sont, au nom de la recherche contre la surdité, torturés au sein du laboratoire d’une université américaine, celle du Wisconsin-Madison.

L’association de défense et de protection des animaux assure que ces recherches durent depuis plus de dix ans. Pour réaliser leurs expériences, les chercheurs commenceraient par visser des plaques en métal sur la tête des animaux, afin de les immobiliser durant leurs tests.

Des chats décapités au nom de la science

Un produit visant à les priver de l’ouïe serait ensuite injecté dans les oreilles des chats, avant que certains ne soient euthanasiés, puis décapités.

C’est le sort qui aurait été réservé à un chat baptisé Double Trouble. Sa santé se serait rapidement dégradée au fil des expériences. Trop malade et trop faible, l’animal aurait été décapité pour que son cerveau soit étudié.

Chaque année, une trentaine de chats seraient ainsi sacrifiés sur l’autel de la science. Et ces recherches sont financées par l’Institut National de la Santé américain, qui leur a accordé un budget de quelque 2 millions d’euros.

L’université américaine dément fermement ces accusations. Si elle confirme mener des recherches animales, et affirme que celles-ci ont

« permis de faire avancer la santé des hommes et des animaux » , elle assure que la PETA « déforme » la vérité sur les expériences menées par le laboratoire. Et d’ajouter qu’une enquête a été menée l’année dernière par le Département américain de l’agriculture (USDA) sans rien trouver « à signaler« .

« Ce n’est pas de la science mais de la torture »

Mais l’association a obtenu des photos extrêmement choquantes des chats du laboratoire (nous conseillons aux plus sensibles de ne pas les regarder, certaines sont insoutenables). Publiées sur son site Internet, elles tendent à prouver les accusations de la PETA.

L’association de protection animale a également mis en ligne une pétition déjà signée par plus de 10.000 personnes. Et comme elle le raconte sur son site, des militants de la PETA  se sont invités aux côtés de l’acteur James Cromwell dans une réunion importante de l’université afin de dénoncer la maltraitance infligée aux animaux du laboratoire.

« Ce n’est pas de la science mais de la torture, c’est criminel. Honte sur vous ! », a crié le comédien à plusieurs reprises avant d’être évacué de la salle de réunion, puis arrêté par la police.

Double Trouble was subjected to several invasive surgeries on her eyes, ears, and brain.

Wires protruded from the grotesque contraption on Double Trouble’s head.

Double Trouble’s open, bloody head wound became a breeding ground for a serious bacterial infection.

UW staff ultimately determined that their experiment with Double Trouble was a failure, and they killed and decapitated her so that they could examine her brain.

http://wamiz.com

Des orques peuvent-elles porter plainte pour esclavage?


Je ne suis pas toujours d’accord avec PETA, car certaines fois ils ont manqué de tacts et impose leur idées de façon drastique, mais certains points mérites d’y réfléchir .. Pour ma part, je suis contre les centres d’attractions et les zoos, sauf les refuges pour les animaux en difficultés ou les zones protégés et que si la justice américaine approuvent que les orques sont victimes d’esclavages.. alors imaginez tous les recours pour les autres animaux pour les parcs d’attractions ..
Nuage

 

Des orques peuvent-elles porter plainte pour esclavage?

Des orques peuvent-elles porter plainte pour esclavage?

Des orques.

Photo: AP

Agence France-Presse

Un tribunal américain doit décider si cinq orques qui se produisent dans les parcs d’attractions Seaworld peuvent poursuivre leur «employeur» pour violation du 13e amendement de la constitution qui interdit l’esclavage, a-t-on appris mardi de source judiciaire.

L’association pour un traitement éthique des animaux (Peta) a porté plainte devant le tribunal fédéral de San Diego (Californie) au nom des cinq orques baptisées Tilikum, Katina, Corky, Kasatka et Ulises qui interprètent des numéros acrobatiques à Orlando (Floride) et San Diego.

La plainte a été examinée lundi par un juge fédéral ainsi que la réponse de SeaWorld, qui demande qu’elle soit déclarée irrecevable. Déposée en octobre, elle demande que le tribunal reconnaisse que les orques sont «soumises à l’esclavage et/ou à la servitude involontaire par les accusés en violation du 13e amendement de la constitution des États-Unis».

Cette affaire se situe à «la future frontière des droits civils», a déclaré à l’audience Jeff Kerr, l’avocat de Peta, parlant de «jour historique».

«L’esclavage ne dépend pas plus de l’espèce de l’esclave que de la race, du sexe ou de l’ethnie», a-t-il dit, selon un communiqué. «La contrainte, l’avilissement et l’assujettissement sont les caractéristiques de l’esclavage et ces orques endurent les trois», a-t-il plaidé.

SeaWorld a demandé que le tribunal rejette cette plainte au motif que «le 13e amendement protège uniquement les personnes, et non les animaux».

Le tribunal n’a pas l’autorité pour décider d’étendre cet amendement aux animaux, estime SeaWorld, et s’il «franchissait ce pas sans précédent, il ouvrirait certainement une boîte de Pandore aux problèmes inextricables et aux conséquences absurdes», peut-on lire dans la réponse du groupe de tourisme et de loisirs en date du 15 novembre 2011.

C’est une affaire sans précédent non pas parce la loi n’a pas de réponse, poursuit SeaWorld, mais parce que les arguments de Peta sont «tellement infondés qu’aucune partie n’a jamais perdu le temps, l’énergie et l’argent d’un tribunal à traduire ce type de revendications dans une plainte».

Dans la plainte, les cinq orques sont représentées par leurs «amis» Peta, un ancien dresseur de dauphins et d’orques, un biologiste marin, le fondateur d’un réseau de protection des orques et deux anciennes dresseuses de SeaWorld.

Les «plaignantes» réclament à être «transférées des infrastructures des accusés vers un habitat décent en accord avec les besoins individuels et les meilleurs intérêts de chacune» d’entre elles.

Selon ce document, les cinq orques ont été «enlevées de force à leur famille et leur habitat naturel, sont retenues en captivité à SeaWorld San Diego et SeaWorld Orlando, privées de tout ce qui leur est naturel, soumises aux techniques d’insémination artificielle ou de prélèvement de sperme pour la reproduction d’acteurs en vue des spectacles organisés par les accusés et sont forcées de se produire pour le seul profit des accusés. En tant que telles, les plaignantes sont soumises à l’esclavage et à la servitude involontaire».

En 2010, Tilikum avait noyé une dresseuse après un spectacle à Orlando, rappelle le texte, et depuis elle a été placée à «l’isolement complet».

«Alors que Peta continuait à se livrer à ce coup publicitaire, SeaWord San Diego remettait en liberté quatre éléphants de mer (après les avoir) sauvés et soignés», a réagi SeaWorld dans un communiqué mardi.

«Nous rejetons ces accusations sur les conditions de vie et la qualité des soins alloués à ces animaux exceptionnels», poursuit le groupe, qui dit rester «une référence pour les soins aux animaux marins» en captivité.

http://www.cyberpresse.ca

Manifestation de PETA à Ottawa Des «cadavres humains» emballés


Je trouve que l’organisation PETA y va un peu trop fort, qu’ils soient végétarisme c’est leur affaire, il n’ont pas a imposer leur idée sur la nourriture. Je conçoit que nous mangeons trop de viande, mais de la à être tout le monde végétarien c’est un choix personnel et a mon avis, si nous devions être végétarien ou végétalien nous aurions un organisme tel que les herbivores Alors que font t’il quand un chat tue une souris souvent pour s’amuser ? Que font t’il quand les lions, les crocodiles et autres prédateurs attaques des animaux .. ?
Nuage

Manifestation de PETA à Ottawa

Des «cadavres humains» emballés

Des «cadavres humains» emballés

Crédit photo : Agence QMI

TVA Nouvelles

Des clients d’une grilladerie à Ottawa ont eu droit à toute une scène ensanglantée mardi: des «cadavres humains» emballés.

Sur le trottoir, des femmes nues et ensanglantées étaient recouvertes de cellophane et empaquetées tel un morceau de viande vendu en magasin.

Photo: Agence QMI

Le groupe PETA (People for the Ethical Treatment of Animals), qui milite pour les droits des animaux, tentait de convaincre les passants que manger de la viande équivaut à manger un cadavre.

«Les animaux sont composés de muscles, de sang et d’os tout comme les humains et ils ont les mêmes cinq sens qu’un humain.

Manger de la viande est tout comme manger un cadavre», indique le communiqué de presse.

 Sur les emballages, on pouvait lire :

«des milliards d’animaux sont abusés et violemment tués parce que vous mangez de la viande.»

«Nous lançons le défi aux gens de penser réellement à ce qu’est la viande», écrit une activiste, Emily Lavender.

«Lorsque vous mangez de la viande, vous mangez un cadavre d’un animal abusé qui ne voulait pas mourir.»

Les activistes ont distribué des documents d’information sur le végétarisme, dans l’espoir de convaincre les gens d’éliminer la viande de leur consommation quotidienne.

http://tvanouvelles.ca

A requin, requin et demi


Je suis pour la protection des animaux,  je comprend qu’on veuille protéger les requins s’ils sont en danger de disparition et je trouve cela important, mais une telle publicité m’apparait cruelle et viens de donner une très mauvaise note a cet organisme .. Je trouve que c’est de l’extrémiste purement et simplement .. S’ils sont végétaliens c’est eux que cela regarde
Nuage

A requin, requin et demi

L'article original du Daily Mail

Charles Wickersham, 21 ans, a été attaqué par un requin en Floride. Et c’est tout ce qu’il mérite, clame l’association de défense des animaux Peta (Pour une éthique dans le traitement des animaux), avec cette affiche portant le slogan

“La rançon, c’est l’enfer”, “Devenez végétalien”.

Le jeune homme a été mordu à la cuisse alors qu’il pêchait au harpon.

Or “le plus grand prédateur sur terre, ce n’est pas le requin, mais l’homme. Les Américains à eux seuls tuent des milliards d’animaux pour se nourrir chaque année, et notamment des poissons. Et alors que les requins blancs sont naturellement carnivores, les humains peuvent choisir ce qu’ils mangent”, a déclaré le porte-parole de l’association, célèbre pour ses campagnes provocatrices.

Les militants de Peta entendaient placarder cette affiche sur les lieux mêmes de l’attaque. Ils n’ont pas trouvé d’afficheur prêt à les suivre.

“Je ne vais pas m’abaisser à leur répondre, s’ils ne veulent pas manger de viande ni de poisson, ça les regarde”, s’émeut la mère de Charles Wickersham, dont la cuisse a été recousue de 800 points de suture.

Cinq personnes par an en moyenne sont tuées par des requins, mais 70 millions de requins sont pêchés chaque année, note George Burgess, de l’université de Floride.

“En fait, du point de vue de la vie animale, la mer est très miséricordieuse”, analyse le chercheur, qui publie chaque année un rapport sur les attaques des dents de la mer, l’“International Shark Attack File”.

(Daily Mail)

http://www.courrierinternational.com